Jeudi 22 Juin 2017
(AFP 11/03/17)
La lutte contre la famine au Soudan du Sud pourrait être gravement affectée par la décision du gouvernement d'augmenter jusqu'à 10.000 dollars le prix d'un visa de travail, se sont inquiétées samedi plusieurs ONG, qui dénoncent une campagne de harcèlement contre les humanitaires. "Le gouvernement et l'armée ont grandement contribué à la situation humanitaire actuelle et, maintenant, ils veulent tirer profit de la crise qu'ils ont créée", a déclaré à l'AFP Elizabeth Deng, d'Amnesty International. "Une grande partie du travail humanitaire sur le terrain est réalisée par des locaux, mais il y a aussi des centaines de travailleurs humanitaires étrangers, et cette mesure pourrait affecter leur indispensable travail", a-t-elle ajouté. En vertu d'une directive émise le 2 mars par le...
(The Associated Press 09/03/17)
L'enquête menée pendant sept mois par la Commission des droits de la personne des Nations unies est la plus complète jamais réalisée au Soudan du Sud concernant le nettoyage ethnique et une situation qui pourrait mener à un génocide dans ce pays déchiré par la guerre civile, selon des dirigeants onusiens. Le rapport détaille notamment les bombardements délibérés de civils et la famine. Il décrit également le recours au discours haineux par plusieurs dirigeants, dont le président Salva Kiir. Le document affirme que les crimes ont principalement été commis par l'armée gouvernementale, des membres des forces nationales de sécurité, des policiers et des milices affiliées...
(Le Nouvel Observateur 09/03/17)
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé mardi la communauté internationale à se mobiliser massivement pour "éviter le pire" en Somalie, pays de la Corne de l'Afrique sur lequel plane l'ombre d'une nouvelle famine. Une énième sécheresse ravage l'est de l'Afrique. Vingt millions de personnes auraient aujourd'hui besoin d'une assistance humanitaire d'urgence, principalement en Somalie, au Soudan du Sud, au Nigeria et eu Yémen. Dans la seule Somalie, la moitié de la population en a besoin (6,2 millions de personnes) et près de 3 millions souffrent de la faim, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Interview du médecin Serge Breysse, directeur expertise et plaidoyer pour l'ONG Action contre la faim.
(AFP 08/03/17)
Près de 900 étudiants sud-soudanais, réfugiés dans un camp de l'ONU dans la capitale, Juba, ont renoncé cette semaine à passer l'examen de fin d'études secondaires par crainte pour leur sécurité, a-t-on appris auprès de l'un de leurs professeurs. Gatwot Matai, enseignant dans l'une des trois écoles installées au sein du camp de protection des civils (POC) de Juba, a expliqué à l'AFP que 965 élèves devaient passer cet examen qui ouvre la porte aux études supérieures. Mais seuls 70 d'entre eux ont accepté d'obéir aux ordres du gouvernement qui leur a intimé de quitter le camp, situé sur une base fortifiée de l'ONU, pour passer leur examen à l'extérieur, a ajouté M. Matai. Selon lui, le gouvernement n'a pas...
(AFP 07/03/17)
Un influent général sud-soudanais, en exil depuis sa démission de l'armée gouvernementale en février, a annoncé la création d'un nouveau groupe rebelle, dans le but de renverser le président de ce pays en guerre depuis plus de trois ans. Dans une lettre de démission, le 12 février, le général Thomas Cirillo Swaka, qui était numéro deux de la division logistique au sein de l'état-major, avait accusé le président Salva Kiir de "nettoyage ethnique" et d'avoir transformé peu à peu l'armée gouvernementale en armée "tribale" de l'ethnie dinka, celle du président. Dans un communiqué parvenu mardi à l'AFP, il a annoncé la création du Front national du Salut (NAS), et appelé les Sud-soudanais à "se soulever et à renverser le régime...
(AFP 07/03/17)
La Commission de l'ONU sur les droits de l'homme au Soudan du Sud a réclamé lundi une enquête internationale indépendante sur les crimes commis dans ce pays ravagé par la guerre civile, réitérant sa mise en garde contre un "nettoyage ethnique". Dans un rapport, la commission formée de trois experts a dénoncé "une hausse massive de graves violations des droits de l'homme et de sévices" au Soudan du Sud au cours des derniers mois. Selon elle, les actions du gouvernement comme d'autres parties au conflit "suggèrent que des populations civiles sont délibérément visées sur la base de leur identité ethnique par le recours aux meurtres, enlèvements (...) viols et incendies de villages". Dans le document qui doit être présenté au...
(Agence Ecofin 07/03/17)
Le gouvernement sud-soudanais a accordé les droits d’exploration et de production du bloc B3 à la société pétrolière nigériane Oranto Petroleum Ltd. L’information a été communiquée à la presse lundi par le ministre du Pétrole, Ezekiel Gatkuoth. Ainsi, le bloc est contrôlé à 90% par la société nigériane et le reste des parts revient à la société d’Etat du pétrole, Nilpet. « Nous venons d’attribuer le bloc B3 au pétrolier nigérian Oranto Petroleum », a déclaré le responsable, selon des propos repris par Bloomberg. Cette opération entre dans le cadre du programme gouvernemental de renforcement de la production pétrolière pour générer plus de revenus afin de relancer l’économie. Il faut dire que selon les premières études réalisées, le périmètre regorge...
(France TV Info 06/03/17)
Les Nations Unies ont récemment déclaré l'état de famine au Soudan du Sud. Dans la région pétrolière d'Unité, plus de 100.000 personnes sont touchées par ce fléau, selon les critères établis par les agences humanitaires. Une situation inédite dans le monde depuis six ans. Quand la famine est déclarée, il est déjà souvent trop tard. «Cela veut dire que des hommes et des femmes ont déjà commencé à mourir de faim», rappelle Serge Tissot, représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans Libération. Si le nombre des Sud-Soudanais déjà touchés s'élève à 100.000, ils seront un million dans les prochains mois, préviennent les ONG onusiennes, le Fonds pour l'enfance (Unicef), le Fonds pour l'agriculture et l'alimentation...
(Autre média 06/03/17)
Les risques de "nettoyage ethnique" au Soudan du Sud inquiètent la Commission de l'ONU sur les droits de l'homme dans ce pays. Elle a demandé lundi à Genève des investigations internationales menées par l'ONU et, d'ici 6 à 9 mois, le lancement d'une cour hybride. Ce mandat devrait faciliter des procès qui respectent les standards internationaux, estime la Commission dans son rapport qui doit être présenté dans un peu plus d'une semaine au Conseil des droits de l'homme. La cour hybride prévue sur le Soudan du Sud doit être établie d'ici six à neuf mois, selon elle. Mais ces investigations devraient profiter à tous les tribunaux en charge des crimes perpétrés dans ce conflit depuis 2013. La priorité doit être...
(AFP 03/03/17)
Quatre soldats sud-soudanais ont été arrêtés pour leur rôle dans le viol collectif d'une dizaine de femmes et de filles dans un village en février, a annoncé vendredi le porte-parole de l'armée gouvernementale (SPLA). Ces violences ont eu lieu dans le village de Kubi, à quelque 40 km au sud de la capitale Juba, où l'armée cherchait des suspects possibles dans le meurtre d'un général par des hommes armés non identifiés. Selon les médias locaux, les soldats auraient torturé et violé au moins 11 femmes, dont une fille de 13 ans. "Une enquête a été menée et quatre officiers de la...
(RFI 03/03/17)
Avec Serge Breysse, médecin, directeur du Département expertise et plaidoyer à Action contre la Faim France.
(Le Monde 02/03/17)
Selon le Directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture José Graziano da Silva, « la communauté internationale doit intervenir afin d’éviter une catastrophe » au Yémen, au Soudan du Sud, au Nigeria et en Somalie. Par José Graziano da Silva, directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Les Nations unies ont déclaré officiellement l’état de famine dans certaines régions du Soudan du Sud et il est fort probable que de telles annonces se répètent dans un futur proche. Près de 20 millions de personnes, réparties entre quatre pays, à savoir le Yémen (14 millions), le Soudan du Sud (5 millions), le Nigeria (5 millions) et la Somalie (3 millions) sont actuellement...
(RFI 02/03/17)
En RDC, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) s'alarme d'une hausse du nombre de réfugiés venus du Soudan du Sud. Depuis fin décembre, c'est près de 20 000 réfugiés qui sont venus s'ajouter aux 50 000 déjà présents sur le territoire congolais. Le HCR s'inquiète de difficultés d'accès à ces réfugiés dans des zones reculées et appelle les casques bleus onusiens et les autorités congolaises à les aider à se rendre auprès des réfugiés.
(AFP 01/03/17)
"On n'a pas assez de médicaments et pas assez de main d'oeuvre": les travailleurs humanitaires soudanais craignent d'être vite débordés par l'afflux des réfugiés du Sud-Soudan qui arrivent chaque jour par centaines de l'autre côté de la frontière. Dans un centre de transit soudanais, tout près de la frontière, le docteur Viola James explique qu'il n'y a que cinq travailleurs humanitaires pour l'aider à s'occuper des quelque 5.000 réfugiés présents, qui ont fui la guerre civile et la famine sévissant dans leur pays.
(AFP 28/02/17)
Attirés par la rumeur d'une distribution de nourriture dans cette zone du nord du Soudan du Sud frappée par la famine, des milliers de déplacés ont émergé ce week-end des marais où ils s'étaient réfugiés pour échapper à la guerre. Depuis des mois, Bol Mol, ancien agent de sécurité sur un champ pétrolier âgé de 45 ans, s'épuise à maintenir en vie sa famille, en pêchant au harpon pendant que ses trois épouses ramassent des nénuphars comme nourriture. Ils ne mangent qu'une fois par jour, et encore s'ils sont chanceux. Mais au moins, dans les marécages, ils sont à l'abri des soldats en maraude, dans un pays en proie à la guerre civile depuis décembre 2013. "La vie ici ne...
(AFP 27/02/17)
Le pape François a déclaré dimanche "étudier la possibilité" d'un voyage au Soudan du Sud, pays majoritairement chrétien, avec son homologue anglican, le primat Justin Welby, précisant que cet éventuel déplacement serait "un voyage d'une journée seulement". "J'étudie, avec mes collaborateurs, la possibilité d'un voyage au Soudan du Sud avec le primat anglican Justin Welby", a déclaré le pape lors de sa visite, la première d'un souverain pontife dans une église anglicane à Rome. L’Église, catholique ou protestante, est une autorité morale respectée et influente dans...
(Le Monde 27/02/17)
Vingt millions de personnes ont besoin d’assistance en raison de la sécheresse mais aussi des guerres. Les Nations unies lancent un cri d’alarme pour éviter « une catastrophe ». Triste constat et sombres souvenirs : la famine est bel et bien de retour en Afrique de l’Est. La sécheresse frappe depuis fin 2016 plusieurs pays de la région (Somalie, Kenya, Ethiopie, Djibouti, Ouganda, Soudan du Sud, et dans une moindre mesure Tanzanie), où 20 millions de personnes auraient aujourd’hui besoin d’une assistance humanitaire d’urgence, selon les chiffres rendus publics par l’ONU. Les plus affectés demeurent la Somalie – 2,9 millions...
(Agence Ecofin 25/02/17)
L’Éthiopie projette de financer la construction d’une route reliant les champs pétrolifères de Paloch, dans la région du Haut-Nil, au Soudan du Sud, au terminal pétrolier de la ville de Malakal, à l’ouest de l’Éthiopie. Une annonce faite à Bloomberg par Mayik Ayii Deng, un haut responsable de la présidence sud-soudanaise. En échange, Juba devra construire une raffinerie d’une capacité de traitement de 100 000 barils par jour dans le Haut-Nil pour satisfaire la demande éthiopienne.
(Xinhua 25/02/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) sont en train d'accélérer un examen complet des Barrières tarifaires communes (CET) afin de protéger les industries naissantes, ont rapporté vendredi des officiels. La secrétaire permanente du ministère kenyan chargé des Affaires liées à la CAE, du Travail et de la Protection sociale, Betty Maina, a déclaré que la CAE étudiera les critères utilisés dans la classification des marchandises qui entrent dans la CAE. "L'intention de cette étude est d'établir les règles du commerce et d'attirer les investissements dans la région", a expliqué Mme Maina lors de la troisième réunion du réseau des industriels de la CAE. "L'étude incluera également des réformes des modèles d'exemption des taxes afin de créer...
(AFP 24/02/17)
Le président soudanais Omar el-Béchir a ordonné aux autorités de faciliter la distribution d'aide humanitaire internationale au Soudan du Sud voisin frappé par la famine, a indiqué jeudi le ministre des Affaires étrangères. Lundi, le gouvernement du Sud-Soudan a déclaré l'état de famine dans plusieurs zones du pays. Plus de 100.000 Sud-Soudanais sont touchés, selon des organisations liées à l'ONU. "Le président Omar el-Béchir a ordonné aux autorités soudanaises d'offrir tous les services nécessaires pour garantir que l'aide humanitaire arrive au Soudan du Sud par le territoire soudanais", a déclaré dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour.

Pages