Samedi 16 Décembre 2017
(Agence Ecofin 06/10/17)
L’Ouganda a signé avec le Soudan du Sud, un accord bilatéral portant sur l’électrification des villes frontalières de Kaya et de Nimule. « Toute l’électricité viendra de l’Ouganda. Nous fournirons 400 KV d’électricité et nous avons déjà électrifié les parties de ces villes situées sur le territoire ougandais.», a affirmé Simon D’Ujanga, le ministre ougandais de l’énergie. Un comité technique conjoint sera prochainement formé pour évaluer l’ampleur des travaux à réaliser du côté sud-soudanais de la frontière. « L’électrification des villes frontalières est une idée du président Museveni afin de stimuler les activités socio-économiques, ce qui pourra réduire la migration des réfugiés vers l’Ouganda.», a affirmé Dhieu Mathok Wol, le ministre sud-soudanais de l’électricité et des barrages, lors de la...
(Xinhua 03/10/17)
L'Armée populaire de libération du Soudan (APLS), force gouvernementale du Soudan du Sud, a déclaré avoir tué 91 rebelles et en avoir blessé plusieurs autres après les nouveaux combats dans la région de Waat dans l'État de Bieh, au nord de la capitale Juba. Le porte-parole de l'APLS, Lul Ruai Koang, a déclaré que les violences avaient éclaté dimanche, et que d'autres victimes étaient à attendre suite à la reprise des combats lundi. "Hier, une force combinée de combattants rebelles de jeunes lous et nuers [ethnies du Soudan du Sud] ont lancé une attaque...
(Xinhua 03/10/17)
Une cérémonie a été menée lundi à Juba, capitale du Soudan du Sud, pour saluer le service exemplaire des forces de paix chinoises qui servent les Nations unies dans ce pays ravagé par le conflit. Le troisième bataillon des forces de paix chinoises au sein de la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (UNMISS) a reçu des médailles au cours de cette cérémonie. C'est une double joie pour les forces de paix chinoises qui ont célébré dimanche la Fête nationale chinoise. Bravant le soleil écrasant, les soldats se tenaient fièrement dans leurs bottes impeccablement polies, portant les gants blancs et les bérets bleus caractéristiques de l'uniforme de l'ONU au cours d'un défilé à l'issue duquel le représentant spécial adjoint...
(APA 29/09/17)
APA-Juba (Soudan du Sud) - L’Assemblée législative nationale de transition du Soudan du Sud a approuvé la nomination du rwandais Eugene Torero pour superviser le fonctionnement du corps chargé d’évaluer et de percevoir les taxes intérieures, les droits de douane et autres revenus spécifiés par la loi, a annoncé jeudi le ministère des Finances dans un communiqué. Une partie du débat au Parlement national a porté sur la désignation ou non d’un Sud Soudanais ou d’un étranger en tant que premier Directeur général de l’organisme de recouvrement des recettes. Selon le président de la Commission planification économique à l’Assemblée nationale, David Nailo Mayo, Torero possède une vaste expérience qui profitera au Soudan du Sud. Par ailleurs, le ministère des Finances...
(AFP 27/09/17)
Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a enjoint mercredi les forces de police de "coopérer" avec les Casques bleus déployés dans le pays, et notamment à Juba la capitale, lors d'une cérémonie. "Votre rôle en tant que forces de sécurité n'est pas de combattre ces soldats. Vous n'êtes pas là pour vous battre contre la force de protection régionale (RPF) ou contre les Casques bleus de la Minuss (Mission de l'ONU dans le pays), vous devez coopérer avec eux", a déclaré le président Kiir. Ces missions "sont ici sur une base temporaire. Si nous ne nous battions pas entre nous, ces gens n'auraient pas à venir", a plaidé Salva Kiir, devant plusieurs centaines de policiers à Juba. Les...
(RFI 27/09/17)
La force de réaction rapide (RPF), qui doit continuer de se déployer au Soudan du Sud, reste l'objet de vives tractations avec le gouvernement de Juba. Dans son adresse au Conseil de sécurité des Nations unies, mardi 26 septembre 2017, l'envoyé spécial de l'ONU dans le pays, David Shearer, a reconnu que le gouvernement sud-soudanais refusait toujours que la RPF protège l'aéroport de Juba ainsi que la base de Tomping, comme le prévoit son mandat. L'ambassadrice américaine Nikki Haley a, par ailleurs, annoncé sa visite dans le pays au mois d’octobre : « la dernière chance de sauver l'accord de paix », selon elle. C'est un tableau très sombre qu'a dressé David Shearer : 7,6 millions de Sud-Soudanais ont désormais...
(AFP 26/09/17)
Le nombre de personnes au Soudan du Sud ayant besoin d'une aide a atteint 7,6 millions, a déclaré mardi le patron des Casques bleus dans ce pays, David Shearer, devant le Conseil de sécurité dont plusieurs membres ont évoqué l'imposition de sanctions. Jusqu'à présent, le nombre évoqué de personnes nécessitant une aide était plutôt de 6 millions sur les 12 millions que compte le pays. Selon les agences de l'ONU, "le nombre total des gens ayant besoin d'aide au Soudan du Sud a atteint 7,6 millions de personnes"...
(AFP 19/09/17)
Au moins 25 personnes sont mortes dans des combats entre forces gouvernementales et rebelles dans une région pétrolifère du Soudan du Sud, a annoncé mardi un représentant de l'Etat. Des rebelles, partisans de Riek Machar, l'ancien vice-président en exil, et les forces gouvernementales se sont affrontés lundi matin à Nhialdiu, un village proche de la ville de Bentiu (Nord) qui a changé de mains à plusieurs reprises depuis le début de la guerre civile, il y a quatre ans. "25 corps ont été retrouvés", a indiqué Lam Tungwar, le ministre de l'information de l'Etat du Liech du Nord, ajoutant que l'offensive...
(Le Figaro 15/09/17)
La plus jeune nation du monde est le théâtre d'une guerre fratricide qui a déjà fait 4 millions de déplacés. C'est la plus grande crise de réfugiés en Afrique et l'une des pires guerres au monde. La crise qui déchire le Soudan du Sud, la plus jeune nation de la planète, est comparable à celle qui sévit en Syrie avec près de 4 millions de personnes déplacées et un nombre de morts estimé à plus de 300.000. Et pourtant, elle demeure presque totalement ignorée. Au cœur de ce conflit, la rivalité personnelle entre le président Salva Kiir et l'ancien vice-président Riek Machar, vieux compagnons d'armes dont les dévorantes ambitions personnelles sont en train d'anéantir ce pays à peine ... Lire...
(Xinhua 15/09/17)
Une équipe de médecins chinois travaillant au Soudan du Sud ont offert jeudi des services médicaux gratuits aux étudiants et employés de l'Université de Juba. L'équipe de médecins spécialistes a apporté des soins médicaux spécialisés pour des maladies comme le diabète, l'hypertension et les maladies cardio-vasculaires à plus de 100 étudiants employés de l'Université du Centre de santé de Juba. L'équipe médicale chinoise composée de 15 membres, et originaire de la province chinoise de l'Anhui, est arrivée au Soudan du Sud en février et propose gratuitement ses services dans le principal hôpital de référence du pays, l'hôpital universitaire de Juba, et dans les centres de soin de tout le Soudan du Sud. Depuis six ans, la Chine a envoyé cinq...
(RFI 11/09/17)
Plus jeune pays au monde, le Soudan du Sud est secoué par un conflit qui oppose son président et son ancien vice-président depuis 2013. Un conflit qui fait rage partout dans le pays et qui rend le travail des acteurs humanitaires toujours plus compliqué sur le terrain, car pris pour cibles. Vendredi 8 septembre, un chauffeur du CICR a été tué alors qu'il était au volant de son camion. Il faisait partie d'un convoi d'une dizaine de véhicules qui revenaient de mission dans la région Western Equatoria...
(Agence Ecofin 08/09/17)
D’ici l’année prochaine, les abonnés aux différents services télécoms du Soudan du Sud vont dépenser davantage pour y accéder. Dans un entretien accordé à la presse, le ministre des Finances, Stephen Dhieu Dau , a confirmé l’information, indiquant que le gouvernement prévoit en effet « d'augmenter le droit d’accès aux services de télécommunications de 10 à 30% pour aligner la charge fiscale totale des services de télécommunications sur celle des autres pays de la région EAC [Communauté d’Afrique de l’Est, Ndlr]». Cette augmentation de la charge fiscale sur les télécoms découle de l’augmentation du budget de l’Etat pour la prochaine année fiscale. La loi des finances pour l’année 2017/2018, votée par le parlement, la semaine dernière, chiffre le budget de...
(AFP 07/09/17)
Les Etats-Unis ont annoncé mercredi des sanctions ciblées contre de hauts responsables sud-soudanais, dont un ministre et un ancien chef de l'armée, pour avoir "menacé la paix, la sécurité ou la stabilité du Soudan du Sud". Ces mesures visent le ministre de l'Information Michael Makuei notamment pour son implication présumée dans des "attaques contre les missions des Nations unies" et pour avoir fait "obstruction à des activités internationales de maintien de la paix" ou à des missions humanitaires...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Alors que Riek Machar, le principal opposant au président Salva Kiir dans le conflit sud-soudanais, se trouve toujours en résidence surveillée en Afrique du Sud, de nombreuses personnes s’activent pour obtenir sa remise en liberté. L’une des épouses du leader des rebelles sud-soudanais, l’influente Angelina, s’est ainsi rendue aux États-Unis, où cette question peut à nouveau être évoquée : au département d’État, les équipes de John Kerry, qui soutenaient Kiir, sont parties. L’historien français Gérard Prunier a...
(RFI 05/09/17)
La rencontre des ministres de la RCD, la RCA et le Soudan du Sud a eu lieu à Kinshasa. Pendant trois jours, les participants ont abordé des questions sécuritaires, humanitaires et commerciales. En conclusion, les trois parties ont marqué leur satisfaction face à l'évolution positive de la situation dans les trois pays. Souveraineté des Etats et non-ingérence dans les affaires internes, les délégations de la RDC, de la RCA et du Soudan du Sud ont insisté sur ces deux points, autant qu'elles ont dénoncé les sanctions unilatérales...
(Xinhua 05/09/17)
BANGUI, (Xinhua) -- Le ministre centrafricain de l'Intérieur, de la Sécurité publique et de l'Administration du territoire, Jean-Serge Bokassa, a annoncé dimanche qu'une réunion tripartite, à laquelle il a participé, avait été organisée en août dernier en République démocratique du Congo (RDC), avec les autorités du Soudan du Sud, de la RDC et de la République centrafricaine (RCA). Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des trois pays ont également pris part à cette rencontre, qui était, selon M. Bokassa, axée sur "la problématique des frontières, de la sécurité et de la crise humanitaire". Considérant les conclusions de cette réunion stratégiques, les autorités concernées refusent d'en livrer le contenu. Toutefois, un tour d'horizon des problèmes sécuritaires impliquant les...
(Le Monde 31/08/17)
Selon le chercheur Ruben de Koning, il faut prendre des mesures contre les entreprises, les banques et les Etats qui permettent aux responsables de violences de s’enrichir. Malek Reuben Riak, puissant général sud-soudanais, est impliqué dans la planification et l’exécution d’une des opérations militaires les plus violentes de la guerre civile actuelle – c’est son travail quotidien. Mais le général Riak est aussi un homme d’affaires qui a fait fortune...
(AFP 30/08/17)
Le gouvernement sud-soudanais a organisé une conférence de presse mercredi pour se défendre d'être responsable de la mort d'un journaliste américain, tué samedi par l'armée sud-soudanaise alors qu'il couvrait des combats entre troupes gouvernementales et rebelles. Christopher Allen, un journaliste et photographe indépendant de 26 ans, a reçu une balle dans la tête alors qu'il accompagnait ("embedded") les rebelles dans la ville de Kaya, à l'extrême sud, à la frontière avec l'Ouganda...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Sceptique sur le fait de qualifier la situation sud-soudanaise de "génocidaire", l'historien français n'est est pas moins inquiet et appelle à une rencontre engageant Salva Kiir et son principal opposant Riek Machar. L’historien français Gérard Prunier, auteur de plusieurs ouvrages en français et en anglais sur les conflits africains, donne son point de vue sur la situation au Soudan du Sud. Pour lui, la solution à la guerre ne peut être que politique et passe par une rencontre élargie. Interview. Des experts de l’ONU évoquent des signaux de « génocide imminent » au Soudan du Sud. Êtes-vous d’accord avec cette analyse ? Je ne crois pas qu’on puisse parler de génocide. Il n’y a pas, je crois, de machine génocidaire...
(BBC 30/08/17)
30 millions de personnes dont plus de 14 millions d'enfants ont besoin d'eau au Nigéria, en somalie et au Soudan du Sud, selon l'Unicef. L'agence des Nations Unies révèle qu'au Nigéria, 3 millions de personnes risquent de subir des pénuries d'eau car 75% de points d'eau et d'infrastructures ont été détruits ou endommagés dans le nord-est du pays, une région qui subit les répercussions des combats contre le groupe islamiste Boko Haram. Les combats affectent aussi les populations du Soudan du Sud, selon Sanjay Wijesekera, Directeur associé et Chef, Eau, assainissement et hygiène à l'Unicef. Selon lui, la moitié des endroits où la population pouvait s'approvisionner en eau a été détruit à cause de la guerre civile. Les personnes les...

Pages