Lundi 23 Octobre 2017
(RFI 21/10/13)
Le général Moussa Assimeh a quitté la Centrafrique. Ce militaire soudanais, chef de guerre qui a participé à la prise du pouvoir par la Seleka en mars 2013, est rentré ce dimanche 20 octobre au Soudan avec une dizaine de fidèles. Chargé un temps d'une phase du désarmement à Bangui, il était perçu par beaucoup comme un facteur de déstabilisation.Depuis des mois la force d’Afrique centrale (Fomac) demandait son départ. Les autorités de transition souhaitaient également le voir partir, tout en le ménageant. Au début du mois, le général Moussa Assimeh avait même été décoré pour sa participation aux opérations de désarmement à Bangui. Cérémonie lors de laquelle il fut élevé au grade de commandeur de l'ordre national de la...
(AFP 21/10/13)
JUBA, 21 octobre 2013 (AFP) - Les attaques de plusieurs villages, dimanche, dans l'Etat chroniquement instable de Jonglei, dans l'est du Soudan du Sud, ont fait un "nombre élevé de tués et de blessés", a annoncé lundi la Mission locale de l'ONU (Minuss), précisant enquêter sur l'identité des assaillants. Dau Akoi Jurkuc, préfet du département de Twic East, théâtre du massacre, a fait état de 78 morts et plus de 80 blessés, d'une quarantaine de personnes enlevées dont une vingtaine d'enfants et de villages réduits en cendres. Le gouvernement sud-soudanais, qui avait donné un premier bilan de 49 morts lundi matin, a attribué l'attaque aux rebelles de David Yau Yau, actifs dans le Jonglei, mais l'identité des assaillants n'a pu...
( 21/10/13)
Selon un porte-parole de l’armée, plus de 40 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans une attaque contre des villages dans l'Etat de Jonglei au Soudan du Sud. Le gouvernement sud-soudanais a attribué l’attaque aux rebelles de David Yau Yau. Jonglei est le théâtre de rivalités ethniques et de conflits fonciers notamment liés à l'accès aux pâturages. Plus de 1.500 personnes ont été tuées dans la région depuis l'indépendance du Soudan du Sud en 2011. Des dizaines de milliers de personnes ont également été laissées sans abri par les combats. Le porte-parole de l’armée, le colonel Philip Aguer, a déclaré à la BBC qu’au moins deux villages ont été brûlés lors de l'attaque de dimanche. Les miliciens...
(Xinhua 21/10/13)
KHARTOUM, (Xinhua) -- Khartoum a réitéré l'importance de la visite du président soudanais Omar al-Bachir au Soudan du Sud, qui aura lieu mardi, rapporte dimanche l'agence de presse officielle soudanaise SUNA. Selon le ministre soudanais des Affaires étrangères Ali Karti, le président al-Bachir fera cette visite sur l'invitation de son homologue sud-soudanais Salva Kiir Mayardit, estimant que les deux chefs d'Etat vont discuter du problème d'Abyei, des décisions de l'Union africaine (UA) sur Abyei, des décisions des deux présidents concernant le même problème, et des mesures transitoires conclues auparavant. Il a affirmé que les deux présidents vont travailler pour assurer que le problème d'Abyei n'affecte pas les relations entre les deux pays et qu'ils auraient aussi des échanges sur le...
(AFP 21/10/13)
JUBA, 21 octobre 2013 (AFP) - Au moins 49 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées dans l'attaque de trois villages de l'Etat chroniquement instable de Jonglei, dans l'est du Soudan du Sud, a annoncé lundi le gouvernement sud-soudanais, attribuant le raid à des rebelles. Selon le ministre sud-soudanais de l'Information, Michael Makuei, les rebelles sud-soudanais de David Yau Yau ont incendié dimanche à l'aube trois villages du département de Twic East, volé du bétail et enlevé des femmes et des enfants. "Les forces de Yau Yau ont attaqué à Twic East (...) le nombre de morts enregistrés est désormais de 49 et le nombre de blessés est de 53", a-t-il dit à l'AFP. Les rebelles "ont volé des...
(Xinhua 21/10/13)
KHARTOUM, (Xinhua) -- Khartoum a réitéré l'importance de la visite du président soudanais Omar al-Bachir au Soudan du Sud, qui aura lieu mardi, rapporte dimanche l'agence de presse officielle soudanaise SUNA. Selon le ministre soudanais des Affaires étrangères Ali Karti, le président al-Bachir fera cette visite sur l'invitation de son homologue sud-soudanais Salva Kiir Mayardit, estimant que les deux chefs d'Etat vont discuter du problème d'Abyei, des décisions de l'Union africaine (UA) sur Abyei, des décisions des deux présidents concernant le même problème, et des mesures transitoires conclues auparavant. Il a affirmé que les deux présidents vont travailler pour assurer que le problème d'Abyei n'affecte pas les relations entre les deux pays et qu'ils auraient aussi des échanges sur le...
(Le Monde 21/10/13)
Au moins 49 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées dans l'attaque de trois villages de l'Etat chroniquement instable du Jonglei, dans le Soudan du Sud, a annoncé lundi le gouvernement, attribuant le raid à des rebelles. Les rebelles "ont volé des milliers de têtes de bétail et ont réduit en cendres trois villages (...). Ils ont aussi enlevé des femmes et des enfants", a précisé le ministre de l'information sud-soudanais, Michael Makuei. Des troupes gouvernementales ont été envoyées dans la zone, très reculée, mais de fortes pluies et le manque de routes rendent leur progression difficile, a expliqué le ministre. EXACTIONS CONTRE LES CIVILS L'armée sud-soudanaise combat depuis avril 2010 un groupe rebelle mené par David Yau Yau,...
(AIP 19/10/13)
Abidjan - La Banque Africaine de Développement, BAD, se dit disposée à apporter "son appui à tout pays membre ou à toute sous région qui envisagerait l’exploitation du gaz de schiste". Dans un communiqué dont copie à été transmise vendredi à l’AIP, il a été mis en relief un rapport intitulé "le gaz de schiste et ses implications pour l’Afrique et la Banque Africaine de Développement", examinant les aspects positifs ainsi que les mises en garde découlant de la révolution du gaz de schiste. Selon le rapport, nombre de pays africains regorgent de gisements de schiste potentiellement viable qui mises en exploitation conduiraient à d’énormes avantages notamment, une baisse du coût du gaz, une plus large consommation de gaz naturel,...
(APA 18/10/13)
Ils viennent de 36 pays pour ce Congrès africain prévu du 21 au 24 octobre 2013 à Yaoundé. La rencontre est organisée par le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD). L’édition 2013 est placée sous le thème: «[i Science rizicole pour la sécurité alimentaire à travers le développement de l’agriculture familiale et de l’industrie agroalimentaire en Afrique». Les travaux seront menés sous forme d’un forum réunissant les représentants des secteurs privé et public, les partenaires au développement, les décideurs politiques, les investisseurs, les producteurs, les distributeurs, et les transformateurs. Il s’agira de fournir une plateforme de discussions sur la science et la...
(RFI 16/10/13)
Plus de deux ans après l'indépendance du Soudan du Sud, l'avenir de la province d'Abyei, cette région pétrolière, n'est toujours pas défini. Les habitants attendent toujours l'organisation d'un référendum pour savoir à quel pays ils seront rattachés. Les autorités de Juba assurent que le scrutin aura lieu avant la fin du mois, mais cela paraît assez improbable et on ne sait toujours pas qui doit participer au vote. Aucune date précise n'a été fixée par le régime de Juba et on voit mal comment - d'ici la fin du mois d'octobre 2013 - le référendum pourrait être organisé. Rien n'est prêt et l'épineuse question de qui aura le droit de vote nourrit toujours une très grande hostilité entre Khartoum et...
(Alwihda 16/10/13)
Les rencontres professionnelles (Espacio Profesional) du Festival de cinéma africain de Cordoue ont démarré le mardi 15 octobre, en rassemblant des créateurs et des journalistes pour réfléchir sur la situation du secteur dans le continent.Ces journées de rencontres professionnelles, qui se dérouleront tous les matins jusqu’au vendredi 18 octobre, ont démarré aujourd’hui avec la présence d’Olivier Barlet, critique français de cinéma spécialisé dans les cinématographies africaines et directeur du magazine Africultures; William M’Baye, réalisateur sénégalais; Arya Lalloo, réalisatrice sud- africaine ; et le créateur algérien Lamine Ammar Khodja.Deux séances ont eu lieu au cours de cette première journée de débats.Dans la première séance, la publication Les cinémas d'Afrique dans les années 2000 a été présentée pour la première fois au...
(Sidwaya 16/10/13)
Dans la tribune qui suit, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Carlos Lopes, questionne les voies du développement du continent.Il invite à une bonne négociation des contrats miniers, afin de tirer un plus grand profit des ressources minérales.L’économie politique de l’Afrique est profondément ancrée dans l’histoire de l’exploitation et de la gouvernance ou de la malgouvernance de ses ressources naturelles et minérales. Plus de 500 ans après l’exploitation commerciale de ses ressources, le continent continue de posséder plusieurs des grands gisements inexploités de minéraux dans le monde. A titre d’exemple, l’Afrique a à son actif, trois quarts de l’offre mondiale de platine et la moitié de celle de diamant et de chrome. Elle détient près du...
(RFI 16/10/13)
Le Rwandais Donald Kaberuka est le président de la Banque africaine de développement (BAD). Il vient de participer à Paris au treizième forum de l’OCDE sur l’Afrique. A cette occasion, Donald Kaberuka fait le point sur les défis à relever par le continent, notamment ses relations avec la Chine. Le banquier rwandais réagit à l'affirmation de Sanusi Lamido Sanusi, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, qui déclarait récemment : « La Chine s’empare de nos matières premières et nous vend des biens manufacturés. C’est l’essence même du colonialisme ! ». Donald Kaberuka s’exprime également sur le retour de la BAD à Abidjan, alors que la banque s’était délocalisée en Tunisie il y a dix ans. RFI: Quatorze millions...
(RFI 16/10/13)
C’est la journée mondiale de l’alimentation ce mercredi 16 octobre. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) un tiers de la production alimentaire mondiale est « perdue ou gaspillée », par négligence ou faute de moyens de stockage. Soit 1,3 milliard de tonnes par an. Or, 842 millions de personnes souffrent, aujourd'hui, encore de la faim dans le monde. Voici un aperçu de la situation dans plusieurs pays en Afrique. La République démocratique du Congo est l’un des pays où le taux de malnutrition chronique est le plus fort, notamment du fait des milliers de déplacés dans les conflits. Cette malnutrition touche près de 40% des Congolais. Les régions de l’Est, denses en populations déplacées sont très...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(Xinhuanet 14/10/13)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le secrétaire général Ban Ki-moon, a exprimé aujourd'hui sa tristesse après l'annonce de la mort d'un observateur militaire zambien de l'Opération hybride Nations Unies-Union africaine (MINUAD), tué par des assaillants armés non identifiés au Darfour. Dans un communiqué rendu public par son porte-parole, M. Ban condamne l'attaque meurtrière et déclare qu'il attend du gouvernement du Soudan qu'il prenne des "mesures rapides " pour traduire les coupables en justice. L'observateur militaire est décédé hier après l'attaque perpétrée à El Fasher dans le nord du Darfour. "Le secrétaire général exprime ses sincères condoléances à la famille de l'observateur, du gouvernement de la Zambie et à tous les personnels de la MINUAD", indique le communiqué. Créée en...
(Le Figaro 14/10/13)
Les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la Cour pénale internationale à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta et de son vice-président, William Ruto, ont profondément agacé l'Union africaine. L'Union africaine n'a finalement pas mis sa menace à exécution. Réunis samedi en sommet extraordinaire à Addis-Abeba, les présidents du continent n'ont pas retiré en masse leurs pays de la Cour pénale internationale (CPI). Ils ne l'avaient en fait jamais réellement envisagé. Ils ont néanmoins manifesté leur agacement vis-à-vis du tribunal de La Haye, qualifié de «raciste» et «d'impérialiste» par le président kényan, Uhuru Kenyatta. Au centre de ce début de fronde continentale, se trouvent précisément les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la CPI à l'encontre d'Uhuru Kenyatta...
(AFP 12/10/13)
ADDIS ABEBA, 12 octobre 2013 (AFP) - Un sommet extraordinaire de l'Union africaine qui doit examiner une résolution demandant l'ajournement des procédures ouvertes par la Cour pénale internationale contre des dirigeants en exercice, s'est ouvert samedi à Addis Abeba, a constaté une journaliste de l'AFP. La présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président en exercice de l'organisation, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn devaient s'exprimer à la tribune avant des débats à huis clos. Le président kényan, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI et dont le pays a sollicité la réunion était présent dans la salle. Son vice-président William Ruto est lui jugé depuis le...
(Xinhua 12/10/13)
BRUXELLES, -- Presque la moitié du fonds EU Children of Peace bénéficie à des enfants africains, a indiqué vendredi la Commission européenne dans un communiqué rendu public à l'occasion de l'anniversaire du fait que l'Union européenne (UE) avait été honorée en 2012 en tant que lauréat du Prix Nobel de la paix. Lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix le 10 décembre 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président du Parlement européen Martin Schulz avaient annoncé la décision de créer un fonds avec le Prix Nobel de la paix, afin de soutenir des projets destinés aux enfants victimes des conflits. Ce...
(AFP 11/10/13)
LE CAP, 11 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains militant en faveur d'un retrait de la Cour pénale internationale cherchent un réalité "un permis de tuer, de mutiler et d'oppresser" en toute impunité, a dénoncé vendredi le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu. M. Tutu a demandé aux leaders des 54 Etats membres de l'Union africaine (UA), dont certains estiment le continent traité de manière "injuste", de s'opposer à leurs homologues "les moins démocratiques" afin qu'ils ne quittent pas la CPI, rappelant que l'Afrique avait participé à sa création, engageant des procédures et fournissant du personnel. "Certains à l'UA pourraient avancer la carte raciale ou la carte coloniale dans leurs discours", a estimé M. Tutu dans une...

Pages