| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(Les Afriques 12/08/13)
Pour la plupart des 16 Etats africains notés par S&P, l’émission d’obligations en devises (Eurobonds) sur le marché international est une alternative à la cherté de leur marché domestique. Mais, gare au risque de change et au retournement de tendances. Focus. Il y a ce paradoxe qui constitue la grosse pierre dans le jardin de l’embellie de l’économie africaine. En dépit de leurs taux de croissance élevée, les pays du continent sont restés pauvres, dépendant du cours des matières premières et de la demande chinoise … Ce qui explique la déconnexion entre la croissance de leur économie et l’amélioration de la qualité de leur crédit. En effet, des 16 pays notés par S&P (Standard & Poor's), aucun n’est dans une...
(AFP 11/08/13)
JOHANNESBURG, 11 août 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus de deux mois à 95 ans, "fait des progrès lents mais réguliers", mais "est toujours dans un état critique", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine. "L'ancien président Nelson Mandela est toujours soigné dans un hôpital de Pretoria et les médecins ont indiqué au président Jacob Zuma" qu'il "fait des progrès lents mais réguliers", a indiqué la présidence dans un communiqué. "L'équipe médicale a également rappelé que, bien que sa santé s'améliore régulièrement, Madiba restait dans un état critique", a-t-elle ajouté, appelant le héros de la lutte anti-apartheid de son nom de clan, affectueusement adopté par les Sud-Africains. "Continuons à prier pour le rétablissement de Madiba et pour sa santé",...
(AFP 11/08/13)
KHARTOUM, 11 août 2013 (AFP) - De nouveaux combats entre deux tribus arabes ont fait au moins une centaine de morts samedi au Darfour, région de l'ouest du Soudan où les rivalités tribales alimentent un regain de tension après 10 ans de violences. Ces combats ont opposé les Ma'alia et les Rezigat près d'Adila, dans l'est du Darfour, une région jusqu'à présent relativement épargnée par ce type d'affrontements, qui touchent plutôt le nord et l'ouest. "Nous avons affronté les Ma'alia (...) et nous avons détruit l'une de leurs bases et tué 70 d'entre eux. Nous avons perdu 30 hommes", a déclaré un membre de la tribu Rezeigat. "La tension est toujours vive, et des deux côtés les hommes sont rassemblés",...
(Xinhua 09/08/13)
Faire passer les Etats africains d'une union régionale à une union continentale demeure un rêve, tant que le traité de l'Union africaine (UA) ne prévoit pas le mode de désignation de la présidence des Etats-Unis d'Afrique, a estimé un expert en sciences politiques de l'université de Namibie, Phanuel Kaapama, dans une interview accordée jeudi à Xinhua. Les Etats-Unis d'Afrique correspondent à l'idée d'une fédération réunissant plus de 50 Etats souverains africains, une proposition faite par l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. "Pour qu'elle se concrétise, il faudra conclure un traité et modifier la Constitution. Et il faudra préciser que faire de celle existant actuellement", a affirmé M. Kaapama. Selon l'universitaire, même si l'idée d'établir les Etats-Unis d'Afrique a été là depuis...
(Xinhua 09/08/13)
Alors que d'autres économies comme celle de la zone euro peinent toujours à se remettre de l' effondrement de l'économie mondiale en 2008, l'économie africaine devrait pour sa part continuer sa croissance, a rapporté mercredi la Banque africaine de développement (BAfD) dans ses perspectives économiques. Ce rapport, publié à Johannesburg, prédit que l'économie africaine devrait enregistrer une croissance de +4,8 % en 2013 et de +5,3 % en 2014. Les pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir la Sierra Leone, la Côte d'Ivoire et le Ghana, seront parmi ceux qui connaîtront la plus forte croissance de leur produit intérieur brut (PIB) en 2013- 2014, a indiqué l'économiste en chef de la BAfD Mthuli Ncube lors de la publication de ces perspectives...
(AFP 08/08/13)
JOHANNESBURG, 8 août 2013 (AFP) - Le tout nouveau compte Twitter de l'archevêque anglican Desmond Tutu a été suspendu pendant quelques heures par le réseau social pour "suivi agressif", juste après son lancement, a annoncé jeudi une des fondations de Mgr Tutu. "Twitter n'a pas expliqué comment suivre 30 personnes pouvait être interprété comme un +suivi agressif+ ou s'il fallait blâmer le nombre de gens qui se sont mis à suivre @TutuLegacy en peu de temps", a déploré la Fondation Desmond & Leah Tutu dans un communiqué. "Nous sommes de retour! Merci pour tout le soutien", a tweeté quelques heures plus tard @TutuLegacy. "Twitter dit qu'il est +désolé pour le dérangement+ qu'a causé notre suspension. Nous avons été pris dans...
(AFP 07/08/13)
JOHANNESBURG, 7 août 2013 (AFP) - L'ancien président sud-africain Nelson Mandela devait entamer jeudi son troisième mois à l'hôpital où il est toujours, selon les autorités sud-africaines, dans un état "critique mais stable" après avoir frôlé la mort fin juin. Le héros de la lutte anti-apartheid a dû fêter son 95ème anniversaire le 18 juillet au Mediclinic Heart Hospital de Pretoria, où il avait été admis en urgence le 8 juin pour une infection pulmonaire. Le président Jacob Zuma donne irrégulièrement des nouvelles de son illustre prédécesseur, dans ses discours ou dans de brefs communiqués. Les dernières remontent au 31 juillet, et son porte-parole Mac Maharaj a indiqué mercredi qu'il fallait s'en contenter. Souffrant depuis déjà quelques jours, Nelson Mandela...
(AFP 06/08/13)
NEW YORK, 6 août 2013 (AFP) - Le haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés a dû réduire ses activités en faveur des personnes déplacées au Darfour, au Soudan, en raison d'un manque de permis de travail pour ses employés étrangers, a déploré mardi l'ONU. Dans ce communiqué, le coordinateur humanitaire au Soudan Ali al-Zatari et le réprésentant du HCR dans le pays Kai Nielsen regrettent "que les activités humanitaires en faveur des personnes déplacées au Darfour aient dû être réduites en raison du non-renouvellement par les autorités gouvernementales compétentes des autorisations pour la plupart des employés étrangers du HCR travaillant au Darfour". Les deux responsables "demandent au gouvernement soudanais de renouveler les autorisations pour l'ensemble du personnel du HCR...
(Fraternité Matin 02/08/13)
Selon Makhtar Diop, "L’Afrique est au cœur des objectifs du groupe de la Banque mondiale à l’horizon 2030 en vue de mettre un terme à la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité partagée et durable d’un point de vue environnemental, social et fiscal". Dans un communiqué de presse parvenu mercredi à Fratmat.info, le groupe de la Banque mondiale a investi au titre de l’année 2013, 14,7 milliards de dollars, environ 7357 milliards de Fcfa. "Le groupe de la Banque mondiale a maintenu son fort engagement auprès des pays d’Afrique, accordant 8,25 milliards de dollars, environ 4073 milliards Fcfa de nouveaux prêts portant sur près de 100 projets au titre de l’exercice 2013 en cours", note le communiqué. Cet engagement envers...
( 01/08/13)
Un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements des terres », accroître leur production agricole et améliorer leurs perspectives de développement, s’ils parviennent à moderniser, au cours de la décennie, les procédures complexes qui...
(Sud Quotidien 30/07/13)
Dakar abrite depuis hier, lundi 29 juillet 2013, le 4ème dialogue sectoriel de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture. Les pays africains tels que le Kenya, Rwanda, le Mali, le Ghana, l’Ethiopie, Burkina Faso, le Botswana et l’Afrique du Sud se sont donner rendez-vous à Dakar pour discuter du renforcement budgétaire susceptible de relever les défis en matière de politique agricole dans chaque pays. C’est parti pour deux jours d’échanges, à compter de ce lundi 29 juillet, autour l’optimisation des ressources dans le financement de l’agriculture en Afrique. Le dialogue sectoriel (quatrième du genre) de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture sollicite la participation de tous...
(Sud Quotidien 29/07/13)
Si la Banque mondiale conseille aux pays africains de diversifier leur économie, sa filiale privée, la Sfi(Société financière internationale), elle, s’en met les poches en investissant notamment dans le pétrole africain… Le hic c’est qu’elle règne sur ce secteur notamment dans lequel aucun investissement ne peut se faire sans qu’il ne porte la patte de la Sfi. Pire, dans le secteur bancaire, l’institution financière qui veut aider à redresser le climat des affaires en Afrique va même jusqu’à concurrencer directement les banques commerciales africaines, sans être exposées aux mêmes risques ni soumises aux mêmes contraintes dans l’accès au financement. Le sujet est encore « tabou » dans certaines économies en Afrique, mais il ne résiste pas à l’analyse à l’aune...
(AFP 28/07/13)
JOHANNESBURG, 28 juillet 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus d'un mois et demi à Pretoria, reste toujours dans un état "critique", avec "quelques progrès", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine, qui a refusé de commenter des information de presse selon lesquelles l'ancien président aurait subi une légère intervention. Selon la chaine de télévision américaine CBS, le héros de la lutte anti-apartheid, 95 ans, aurait subi vendredi une "intervention chirurgicale pour débloquer le tube de dialyse", à sa septième semaine d'hospitalisation dans une clinique de Petoria. Cette opération a été "bénigne", a assuré CBS. Le porte-parole de la présidence, Mac Maharaj n'a pas confirmé ou infirmer. "Il (Mandela) est dans un état critique, stable, mais il y a quelques...
(Xinhua 27/07/13)
KHARTOUM -- Le président du Panel d'application de haut-niveau de l'Union africaine sur le Soudan (AUHIP), Thabo Mbeki, a appelé jeudi le Soudan à accorder assez de temps pour les efforts visant à résoudre les conflits avec le Soudan du Sud. M. Mbeki, qui est arrivé à Khartoum accompagné du ministre éthiopien des Affaires étrangères Tedros Adhanom, a rencontré le président soudanais Omar el-Bachir. « Deux organismes ont été établis. L'un d'eux surveillera la sécurité de la zone frontière démilitarisée, alors que le second examinera les plaintes déposées par le Soudan sur le soutien apporté par le Sud aux rebelles », a indiqué l'officiel africain aux journalistes, indiquant que « ces mécanismes existent maintenant et ont commencé à travailler, et...
(Xinhua 26/07/13)
BRAZZAVILLE -- Le représentant de l'Union européenne (UE), Zouli Bonkoun Gou, a souligné jeudi au Congo, l'intérêt de tous les pays africains de trouver des moyens nécessaires pour optimiser le trafic par Internet, afin de soutenir les flux de trafic intracontinentaux et de créer des opportunités d'affaires pour les citoyens africains. "Abaisser le coût du trafic local permettra de réduire le coût de financement du commerce et d'encourager l'intégration commerciale régionale", a notamment déclaré M. Bonkoun à l'ouverture de l'atelier sur les meilleures pratiques de mise en oeuvre des points d'échange Internet, dans le cadre du projet Système d'échange Internet africain (AXIS) qui s'achève vendredi à la capitale congolaise. En effet, l'Afrique est en train de payer actuellement une forte...
(AFP 25/07/13)
KHARTOUM, 25 juillet 2013 (AFP) - Des responsables africains ont demandé jeudi au Soudan de leur accorder plus de temps pour enquêter sur le soutien supposé du Soudan du Sud à la rébellion, à quelques jours d'un ultimatum fixé par Khartoum sur le transport de pétrole. L'ancien président sud-africain Thabo Mbeki et le ministre éthiopien des Affaires étrangères Tedros Adhanom Ghebreyesus et se sont entretenus pendant près de 90 minutes avec le président soudanais Omar el-Béchir. Thabo Mbeki a indiqué qu'il avait évoqué la mise en place la semaine dernière d'un panel de responsables régionaux chargés d'enquêter sur les plaintes du Soudan et du Soudan du Sud, qui s'accusent mutuellement de soutenir des rebelles armés combattant l'autre partie. Sur la...
(AFP 25/07/13)
JUBA, 25 juillet 2013 (AFP) - Le président sud-soudanais, Salva Kiir, menait jeudi des consultations en vue de la formation d'un nouveau gouvernement, deux jours après avoir limogé tout l'exécutif ainsi que son vice-président Riek Machar, son grand rival politique. Dans une série de décrets présidentiels signés mardi soir, Salva Kiir a limogé, outre M. Machar, ses 28 ministres, leurs vice-ministres et prévu de ramener le nombre de portefeuilles à 19 dans la future équipe. Le secrétaire général du parti au pouvoir, le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM), Pagan Amum, autre rival politique de M. Kiir, a lui été suspendu et fait l'objet d'une enquête interne du parti pour "mauvaise gestion", "insubordination ouverte" et comportement de nature à...
(La Croix 25/07/13)
Salva Kiir a soudainement débarqué mardi 23 juillet l’ensemble de son gouvernement, parmi lesquels deux rivaux potentiels. Les forces de l’ordre étaient déployées en masse mercredi 24 juillet dans la capitale sud-soudanaise Juba et la radio appelait au calme, au lendemain du limogeage de l’ensemble de l’éxécutif par le président Salva Kiir. « Nous demandons à nos citoyens de remplir leur devoir et d’aller travailler » a déclaré mercredi Barnaba Marial Benjamin, qui, jusqu’à son limogeage la veille, était porte-parole du gouvernement et ministre de l’Information. « Donnez au président une chance de former son gouvernement (…). Il a déjà habilité les technocrates à gérer les affaires courantes » a-t-il poursuivi. Les forces de l’ordre sud-soudanaises bloquaient mercredi 24 juillet...
(Xinhua 25/07/13)
BEIJING, 25 juillet (Xinhua) -- Une équipe chargée du maintien de la paix est revenue jeudi en Chine après une mission de huit mois de l'Organisation des Nations unies (ONU) au Soudan du Sud. Cette équipe était composée d'ingénieurs militaires et de personnel médical de la Zone de commandement militaire de Jinan et du Département de la logistique de l'Armée populaire de libération (APL). L'équipe a achevé avec succès plusieurs tâches, dont la construction de nouvelles routes et de nouveaux bâtiments ainsi que l'offre de soins médicaux et de missions d'escorte. Une autre équipe de maintien de la paix de la Zone de commandement militaire de Jinan de l'APL est arrivée mercredi au Soudan du Sud pour prendre la relève.
( 24/07/13)
Le président du Sud-Soudan a suspendu de leurs fonctions tous les ministres de son gouvernement. Dans un décret rendu public à la radiotélévision nationale, Salva Kiir a limogé même son vice –président, Riek Machar et Pagan Amum, le secrétaire général du parti au pouvoir. Aucune raison claire n'a été donnée pour justifier la suspension de l’exécutif, mais les analystes évoquent la lutte de pouvoir entre Salva Kiir et Riek Machar, perceptible depuis plusieurs mois. Selon les observateurs, le président Salva Kiir se bat pour garder le contrôle du Mouvement de libération du peuple du Soudan (SPLM), l’ancienne rébellion, aujourd’hui au pouvoir. M. Machar, qui avait été dépouillé de certains de ses pouvoirs en Avril dernier, avait laissé entendre qu'il pourrait...

Pages