Vendredi 19 Janvier 2018
(AFP 15/11/13)
NEW YORK, 15 novembre 2013 (AFP) - Les pays africains vont lancer vendredi un véritable défi à la Cour pénale internationale (CPI) en tentant de faire adopter au Conseil de sécurité de l'ONU une résolution appelant à suspendre les procès pour crimes contre l'humanité de dirigeants kényans. Leur projet de résolution demande de reporter d'un an les procès du président Uhuru Kenyatta et du vice-président William Ruto, mais il est quasiment certain de ne pas être adopté en raison d'un manque de soutien au Conseil. Diplomates et experts juridiques s'accordent néanmoins pour dire que ce geste risque d'accroître sérieusement les tensions entre l'Afrique et la CPI. MM. Kenyatta et Ruto, élus en mars, sont les premiers dirigeants en exercice jugés...
(AFP 14/11/13)
DAKAR, 14 novembre 2013 (AFP) - Plus de la moitié des Africains estiment que leurs gouvernements luttent "mal" ou "très mal" contre la corruption, selon les résultats d'un sondage présentés mercredi à Dakar par un projet de recherche indépendant, Afrobaromètre, qui a enquêté dans 34 pays. Pour cette étude, au total 51.000 personnes ont été interrogées entre octobre 2011 et juin 2013 dans 34 pays, soit "la plus grande enquête d'opinion sur les perceptions et l'expérience des peuples sur la corruption en Afrique", et "la première enquête du genre ayant touché plus de trois-quarts des personnes qui vivent sur le continent", déclare Afrobaromètre dans un communiqué transmis à l'AFP. Le rapport fait la conclusion que les citoyens des pays africains...
(RFI 14/11/13)
La majorité des habitants de 34 pays africains estiment que leur gouvernement n’en fait pas assez pour lutter contre la corruption. C’est ce qui ressort d’une enquête d’opinion réalisée par AfroBaromètre auprès de 51 000 personnes entre octobre 2011 et juin 2013. Cette enquête montre aussi à quel point la corruption reste perçue comme un problème au quotidien par la plupart des Africains.Sur l’ensemble des 34 pays étudiés dans l'enquête réalisée par AfroBaromètre, ce sont les policiers qui sont perçus comme les plus corrompus, suivi des gouvernants et des agents des impôts. Près d’une personne interrogée sur trois reconnait d’ailleurs avoir déjà versé un pot de vin au cours de l’année passée, pour éviter un problème ou obtenir un service,...
(RFI 14/11/13)
Des représentants de dix-sept pays sont attendus ce jeudi 14 novembre à Rabat pour participer à la Conférence sur la sécurité des frontières dans la zone sahélo-saharienne. Y participent aussi les Etats-Unis et plusieurs pays d'Europe du Sud. La France sera représentée par Laurent Fabius. Le programme est vaste. Amorcer une réponse coordonnée aux défis suivants : terrorisme, trafic d'armes, trafic de drogue, immigration clandestine. Mais dans une région où les rivalités entre les pays sont multiples, la mise en place de mécanismes communs efficaces semble difficile à concevoir. Plusieurs pays vont être au coeur des débats ou des discussions de couloirs à Rabat. L'Algérie d'abord. Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères de LA grande puissance régionale a indiqué...
(Xinhua 14/11/13)
BEIJING, 14 novembre (Xinhua) -- Malgré les impacts de la crise financière mondiale sur les marchés internationaux qui perdurent, la Chine et l'Afrique ont réussi à maintenir une dynamique remarquable dans leur coopération économique et commerciale. En 2012, le volume total du commerce sino-africain a atteint 198,49 milliards de dollars américains, soit une hausse de 19,3% par rapport à l'année précédente. La morosité persistante de l'économie mondiale, marquée par une reprise tiède dans les pays européens, les difficultés budgétaires des Etats-Unis et les signes d'un ralentissement de la croissance des économies émergentes, a conduit à une baisse nette de la demande sur le marché international, ce qui apporte non seulement des défis, mais également des opportunités à la Chine et...
(Xinhua 13/11/13)
KHARTOUM, (Xinhua) -- Le ministre soudanais de la Défense Abdul-Rahim Mohamed Hussein a déclaré mardi le début de la plus grande campagne militaire pour mettre fin à la rébellion armée au Darfour ainsi que dans les Etats du Nil bleu et du Kordofan méridional, à la frontière avec le Soudan du Sud. "Nous nous sommes longuement préparés et nos forces se sont déplacées sur différents axes afin de mettre fin à la rébellion", a indiqué M. Hussein dans une déclaration qu'il a présentée mardi au parlement soudanais. "Nous déplaçons nos forces vers ces régions et l'été prochain marquera la fin de tous les mouvements rebelles", a-t-il noté. Il a également accusé les rebelles du Front révolutionnaire soudanais, une alliance qui...
(Xinhua 13/11/13)
KHARTOUM, (Xinhua) -- L'armée soudanaise a repoussé une attaque des rebelles du Front révolutionnaire dans l'Etat de Kordofan, a rapporté mercredi le quotidien Al-Sahafa basé à Khartoum. "Les forces armées soudanaises et d'autres forces régulières ont repoussé mardi une attaque des rebelles du Front révolutionnaire dans la zone de Kurtala, à environ 25 kilomètres de la localité de Habila dans le Kordofan du Sud. Les forces armées ont infligée de lourdes pertes en vies humaines et en équipement chez les rebelles", précise l'article. "Un groupe de rebelles à bord de 30 à 40 véhicules armés a attaqué mardi les citoyens de la zone et a pillé leurs propriétés", poursuit l'article qui cite Ali Kairan, commissaire d'Habila. Le calme est revenu...
( 13/11/13)
Les Comores, champion du monde arabe en matière de droits des femmes, l’Egypte en queue de classement et le Maroc en position acceptable, tels sont les enseignements d’un nouveau classement publié par la fondation Thomson Reuters. Les classements se suivent et ne se ressemblent pas. Aujourd’hui, c’est la fondation britannique Thomson Reuters qui publie son classement sur les droits des femmes dans les pays arabes. Cette étude contraste fortement avec celle publiée par le Forum économique mondial il y a moins d’un mois, et qui considérait le Maroc comme l’un des pires pays pour les femmes. Dans cette étude intitulée « Women's rights in the Arab world » et réalisée dans 22 pays arabes, 336 experts donnent leur avis sur...
(Investir en Tunisie 13/11/13)
La fondation Thomson Reuters a publié, lundi 11 novembre 2013, son classement sur l’état d’avancement des droits des femmes dans le monde arabe. Réalisé auprès de 22 pays arabes, l’étude de l’agence de presse canadienne présente un bilan sévère qui met à mal les espoirs nés des révolutions. Ce classement souligne ainsi les espoirs déçus des révolutions arabes qui ont globalement eu un impact négatif en matière de droit des femmes mais aussi des avancées, comme par exemple au Koweït, où les femmes ont le droit de vote depuis 2005, représentent la moitié des salariés du secteur public et ont dix semaines de congé parental. Pourtant, l’étude montre aussi que les violences faites aux femmes restent encore trop souvent impunies...
(Alwihda 13/11/13)
Le 14 novembre 2013, le Royaume du Maroc accueillera la Conférence Régionale du CEN-SAD pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb. Un événement de portée internationale car cette rencontre réunira tous les protagonistes intéressés de près ou de loin par la situation économique et sécuritaire des pays du Sahel dont, entre autres, le Ministre français des Affaires Etrangères, Monsieur Laurent Fabius, qui a tenu à être présent. Durant cette Conférence Régionale, les pays participants débattront sur les moyens à mettre en œuvre pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb et sur l’importance de la mise en place d'un mécanisme réunissant les pays...
(Xinhua 13/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Des experts économiques ont dé noncé les inégalités de revenus croissantes en Afrique bien que le continent ait enregistré des performances économiques solides au cours de la décennie passée. Pour les experts du réservoir de pensée African Economic Research Consortium (AERC) qui s'exprimaient aux journalistes à Nairobi, la forte croissance économique ne s'est pas traduite en baisse des niveaux de pauvreté en Afrique. Le directeur exécutif d'AERC, Lemma Senbet, a déclaré que les inégalités existent dans les Etats fragiles et post-conflit, ainsi que dans les pays stables. "Cette structure salariale mal conçue engendre un besoin en politique de marché amicales. Résultat : les bénéfices de la croissance économique sont généralement ressentis par le segment de population à...
(Xinhua 12/11/13)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- La Chine soutient la mise en oeuvre d'une série d'accords, entre le Soudan et le Soudan du Sud, visant à améliorer leurs relations et à résoudre les questions en suspens, a déclaré lundi un émissaire chinois. Liu Jieyi, président tournant du Conseil de sécurité des Nations Unies et représentant permanent de la Chine auprès de l'ONU, a tenu ces propos après des consultations à huis clos sur le Soudan et le Soudan du Sud. M. Liu a déclaré que le Conseil de 15 membres a suivi de près le dossier entre le Soudan et le Soudan du Sud, qui a récemment témoigné d'"un développement encourageant". Les présidents soudanais, Omar el-Béchir, et sud-soudanais, Salva Kiir...
( 12/11/13)
Dans un entretien à Médias 24, le président du Conseil économique, social et environnemental détaille le nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud qui s’inscrit dans la cadre de la régionalisation avancée. Quelle est l'articulation du NMDPS (nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud) avec le projet de régionalisation avancée ? Les articulations entre le NMDPS et la régionalisation avancée sont multiples. Tout d’abord, le NMDPS s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre effective de la régionalisation avancée où l’ensemble des mesures, des organes de pilotage et de gestion, des plateformes de dialogue et de décision octroient une place prépondérante aux conseils régionaux élus au suffrage universel. C’est, d’ailleurs, pour cette raison qu’un modèle...
(Xinhua 12/11/13)
JOHANNESBURG, (Xinhua) -- Des milliards de dollars américains sortent illégalement des pays africains chaque année, a affirmé lundi le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan, mettant en garde contre ces pratiques menées par les entreprises qui ont volé de l'argent à 33 pays africains. Cet argent dérobé aurait pu servir à aider les pays africains à construire de meilleures économies, a souligné M. Gordhan lors de la deuxième conférence annuelle africaine du G20 qui se tient à Johannesburg. « Pensez à tout ce que les gouvernements africains pourraient faire avec cette manne fiscale supplémentaire. L'Afrique pourrait être fondamentalement un meilleur endroit avec plus d'écoles, plus d'infrastructures et plus d'activités économiques ». M. Gordhan n'a cependant pas avancé de chiffres exacts...
(RFI 11/11/13)
L'invité Afrique de ce lundi est Djibril Ibrahim le président du JEM, le Mouvement pour la justice et l'égalité, principal mouvement rebelle du Darfour. Il est aussi le vice-président du Front révolutionnaire soudanais, alliance formée entre les mouvement armés présents au Soudan et une large partie de l'opposition politique soudanaise. Le FRS entamait la semaine dernière par la France une tournée européenne pour plaider en faveur d'une approche globale en vue d'une transition pacifique au Soudan.RFI : Vous êtes à Paris pour plaider en faveur d'une nouvelle approche sur la question soudanaise. Comment vos interlocuteurs français ont-ils accueilli votre démarche ?Djibril Ibrahim : Nous avons rencontré au ministère des Affaires étrangères, le directeur Afrique et son équipe. Nous avons eu...
(Xinhua 09/11/13)
Une quarantaine de dirigeants africains ont annoncé leur présence au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique organisé par la France les 6 et 7 décembre dans la capitale française. Six autres ont été jugés persona non grata, selon la présidence française. Seront également présents le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, ainsi que la présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma. Les chefs d'Etat qui ont maille à partir avec la justice internationale et ceux qui ont été exclus de l'UA, n'ont pas été conviés. Les premiers sont le président soudanais, Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale...
(Xinhua 08/11/13)
RABAT, (Xinhua) -- Une conférence régionale pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb est prévue le 14 novembre au Maroc. Selon la ministre marocaine déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida, "le royaume du Maroc abritera le 14 de ce mois une Conférence régionale pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb avant d'accueillir durant 2014 le prochain Sommet de CEN-SAD". La diplomate marocaine a indiqué, dans ce sens, que "le Maroc insiste sur l'importance que revêt aussi bien la mise en place d'un mécanisme réunissant les pays de la région sahélo-saharienne que le renforcement de la...
(Xinhua 08/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- La mission de lutte contre la piraterie de l'UE a mis en garde jeudi contre l'augmentation des menaces de piraterie dans les eaux de l'Océan Indien, en dépit de la diminution du nombre d'attaques au large de la Corne de l' Afrique cette année. Le commandant des opérations de cette mission, Bob Tarrant, a appelé les forces navales de lutte contre la piraterie et le secteur du commerce maritime à rester vigilants. « Il est clair que les pirates somaliens ont toujours l'intention et la capacité de se rendre en mer pour attaquer des navires et capturer des équipages pour demander des rançons », a déclaré M. Tarrant dans un communiqué. Cet avertissement survient après qu'un navire...
( 08/11/13)
Médias 24 vous livre les principaux points du nouveau modèle de développement des provinces sahariennes, issu du rapport adopté le 24 octobre par le Conseil économique et social. C'est une rupture avec une période d'économie de rente, de favoritisme, d'inefficacité, d'opacité et d'assistanat improductifs. Bref, c'est un tournant. Le constat est sans appel. En dépit des lourds investissements mobilisés depuis bientôt quatre décennies, les trois régions sahariennes (Laâyoune Boujdour, Dakhla, Smara) sont loin de répondre aux critères de développement. Le chômage y atteint les 17%, soit le double de la moyenne nationale, le climat des affaires n’est pas des plus propices, la création de valeur ajoutée n’est pas au rendez-vous, l’investissement privé fait défaut… Bref, le modèle économique local n’est...
(Afrik.com 08/11/13)
Des chefs d’Etat africains se sont réunis en Afrique du Sud pour entamer des discussions sur la mise en place d’une force militaire africaine d’intervention rapide qui permettrait d’agir en urgence en cas de crise ou conflit sur le continent. Les chefs d’Etat africains ont décidé de se prendre en main et de compter sur leurs propres moyens. Des dirigeants, dont les Présidents du Tchad Idriss Deby, de l’Ouganda Yoweri Musevini, de la Tanzanie Jakaya Mrisho Kikwete, et de l’Afrique du Sud Jacob Zuma, ont entamé mardi en Afrique du Sud des pourparlers pour la formation, d’ici la fin de l’année, d’une force d’intervention rapide pour régler les crises sur le continent. « Cette force devrait permettre à l’Afrique d’agir...

Pages