| Africatime
Dimanche 05 Juillet 2015
(La Presse Canadienne 04/07/15)
Quand le Soudan du Sud a proclamé son indépendance, le 9 juillet 2011, tout semblait possible. À quelques jours de son quatrième anniversaire, la plus jeune nation du monde n'a plus rien à célébrer. Au contraire, les informations qui émanent désormais de ce pays ravagé par la guerre civile sont plus horrifiantes les unes que les autres. Explications. De graves exactions, dénonce l'ONU La jeune mère allaitait quand les soldats sont arrivés. Ils ont jeté son bébé au sol et l'ont violée à tour de rôle. Une autre femme a été forcée d'empoigner du charbon ardent à mains nues. Publié le 30 juin, le rapport de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud...
(AFP 03/07/15)
Au moins 29 personnes sont mortes dans une épidémie de choléra au Soudan du Sud, ravagé depuis un an et demi par un sanglant conflit, ont affirmé vendredi les Nations unies, et des milliers d'autres personnes sont menacées. Au total, 484 cas de choléra ont été diagnostiqués entre début et fin juin, a précisé le bureau pour la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). Sur ces 484 cas, 29 personnes sont mortes, dont six enfants de moins de cinq ans. "Jusqu'à 5.000 enfants de moins de cinq ans risquent de mourir du choléra si aucune mesure urgente n'est...
(RFI 03/07/15)
Pour la première fois depuis le début, il y a un an et demi, de la guerre civile qui ravage le Soudan du Sud, le Conseil de sécurité de l'ONU prononce des sanctions. Six chefs militaires sud-soudanais, des deux camps, sont visés par des interdictions de voyage et un gel des avoirs. Trois chefs militaires de chaque bord sont visés. Côté gouvernemental, le chef de la garde du président Salva Kiir, Marial Chanuong Yol Mangok, est sanctionné. Ses hommes sont...
(AFP 02/07/15)
Les Etats-Unis ont décrété jeudi des sanctions contre deux chefs militaires accusés d'exactions au Soudan du Sud, un du côté gouvernemental, un autre du côté des rebelles, selon un communiqué du Trésor. Ces sanctions, prises dans la foulée de celles de l'ONU mercredi, gèlent les avoirs financiers de ces individus et interdit toute société ou ressortissant américains de commercer avec eux. Côté gouvernemental, le commandant militaire Gabriel Jok Riak, à la tête d'une section des forces de l'Armée de Libération...
(AFP 02/07/15)
Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a lancé jeudi une mission d'évaluation au Soudan du Sud, où les parties en conflit sont soupçonnés de commettre les crimes les plus graves en toute impunité. Une résolution en ce sens, proposée notamment par les Etats-Unis et de nombreux pays européens, dont la France et l'Allemagne, a été adoptée à l'unanimité par les 47 Etats membres du Conseil, tandis que le représentant du Soudan du Sud n'était pas présent dans la...
(AFP 02/07/15)
L'ONU a décrété mercredi des sanctions contre six chefs militaires au Soudan du Sud, pour la première fois depuis le début de la guerre civile en décembre 2013, ont indiqué des diplomates. Les sanctions, gel des avoirs financiers et interdiction de voyager, visent trois responsables du côté des forces gouvernementales et trois du côté des rebelles. Le Conseil de sécurité avait menacé en mars de sanctionner ceux qui empêchaient le rétablissement de la paix au Soudan du Sud et avait mis en place un comité de sanctions. A l'initiative des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni, le comité avait proposé de sanctionner les six hommes et aucun pays membre du Conseil ne s'y est opposé, malgré les réticences de la Russie. Côté gouvernemental, parmi les militaires sanctionnés figure le chef de la garde du président Salva Kiir, Marial Chanuong Yol Mangok. Ses hommes sont accusés par l'ONU d'avoir massacré des centaines de civils d'ethnie Nuer à Juba dans les premiers jours du conflit.
(AFP 02/07/15)
Des rebelles sud-soudanais ont ouvert le feu dans une base onusienne abritant 30.000 civils, tuant une personne et en blessant six autres, a dénoncé mercredi soir l'ONU, évoquant un possible "crime de guerre". Des rebelles ont attaqué mercredi en début de soirée une base onusienne dans la ville septentrionale de Malakal, capitale de l'Etat pétrolier du Haut-Nil. Les Casques bleus ont riposté. "Toute attaque contre des sites de protection des civils constitue une agression directe contre les Nation unies et...
(RFI 01/07/15)
Des jeunes filles et des femmes violées puis jetées vivantes dans leurs maisons en flammes, des assassinats, des enlèvements… La Mission des Nations unies au Soudan du Sud vient de publier un rapport décrivant la sauvagerie du conflit politico-ethnique qui ravage ce pays depuis un an et demi. Un rapport qui évoque des violations des droits de l'homme généralisées dans cette guerre qui oppose Salva Kiir, le président sud soudanais à son ancien vice-président Riek Machar. Le conflit a déjà...
(AFP 30/06/15)
Des militaires sud-soudanais ont violé puis brûlé vives des femmes et des filles dans leurs maisons, a accusé mardi l'ONU, évoquant une "brutalité nouvelle" dans le sanglant conflit civil qui ravage le jeune pays depuis un an et demi. Dans un rapport publié mardi, des enquêteurs de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) mettent en garde contre des "violations des droits de l'Homme généralisées". Ils s'appuient sur le témoignage de 115 victimes et témoins dans l'Etat...
(AFP 29/06/15)
Le président et le chef de la rébellion du Soudan du Sud, ravagé par une guerre civile émaillée d'atrocités à grande échelle, se sont rencontrés ce week-end au Kenya sans parvenir à aucun résultat, a annoncé la présidence kényane. Le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, devenu chef rebelle, se sont vus samedi et dimanche à Nairobi dans une nouvelle tentative du président kényan Uhuru Kenyatta d'arriver à un accord de paix, après un précédent round de négociations infructueuses en Ethiopie et en Tanzanie. "Mes...
(BBC 27/06/15)
Une ONG américaine a indiqué vendredi que certaines régions les plus touchées par le conflit au Soudan du Sud sont en état de catastrophe humanitaire. Dans un rapport publié vendredi, FEWS NET , qui dépend du programme d'aide du Département d'État américain USA, soutient que des civils meurent de faim actuellement au Soudan du sud dans des États en proie aux combats. Les experts qui ont rédigé le rapport indiquent que les habitants de l'État de Jonglei dans l'est du pays sont "probablement" déjà en train de mourir de faim. Selon l'ONG, l'intensification du conflit a empêché l'accès de l'aide humanitaire à des régions classées...
(APA 27/06/15)
Les deux grands rivaux du conflit au Soudan du Sud, le président Salva Kiir et Riek Machar vont ‘’bientôt » se retrouver autour d’une table à Arusha, en Tanzanie, en présence de cinq chefs d’Etat africains. La Secrétaire générale adjoint du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM), Anne Itto a annoncé que le président Kiir se rendrait à Arusha pour des pourparlers qui auront lundi. Mme Itto s’exprimait vendredi à Juba au terme d’une rencontre consultative des dirigeants du parti SPLM, sous la présidence de Salva Kiir. “Cinq chefs d’Etat sont attendus à Arusha pour évoquer avec Riek les raisons pour lesquelles il ne s’est pas associé à l’application de l’Accord d’Arusha qui est en cours...
(AFP 26/06/15)
Des civils meurent de faim actuellement au Soudan du sud dans des États en proie aux combats, ont déclaré des experts américains, qui mettent en garde contre une aggravation de la situation dans les prochains mois. "L'intensification du conflit dans l’État d'Unité (nord) et dans une partie de l’État du Nil Supérieur (nord-est) a fait des dizaines de milliers de déplacés et a empêché l'accès de l'aide humanitaire à des régions classées en état d'urgence" alimentaire, écrit l'ONG américaine Famine Early Warning Systems Network (FEWS NET) dans son dernier rapport publié cette semaine. De grandes régions ont déjà été classées en "état d'urgence", ou "classe quatre", juste avant les...
(Jeune Afrique 26/06/15)
Les enfants du Soudan du Sud, premières victimes de la guerre civile qui déchire depuis dix-huit mois le pays. Lors des dernières violences recensées, près de mille d'entre eux ont été recrutés de force comme enfants-soldats. Un enrôlement contraint extrêmement violent. Dans deux villages, Kodok et Wau Shilluk, des troupes rebelles ont fouillé une à une des maisons, enlevant des enfants d’à peine 13 ans. Ces exactions ont eu lieu début juin dans l’État du Haut-Nil, l’un des terrains de...
(AFP 25/06/15)
Jusqu'à un millier d'enfants-soldats ont été recrutés de force lors des dernières violences en date de la guerre civile qui déchire depuis dix-huit mois le Soudan du Sud, ont rapporté des médiateurs régionaux jeudi. Des troupes rebelles ont fouillé une à une des maisons de deux villages, enlevant des enfants d'à peine 13 ans, dans l’État du Haut-Nil, un des terrains de bataille du nord du pays, début juin, précise un rapport de l'organisation intergouvernementale est-africaine Igad, médiatrice dans le...
(La Croix 25/06/15)
Le P. Mark Opere Omol, porte-parole du diocèse de Torit (Soudan du Sud), a invité la communauté internationale à intervenir « très énergiquement pour mettre un terme à la guerre fratricide entre les partisans du président Salva Kiir et ceux de l’ancien vice-président Riek Machar », explique-t-il dans un communiqué envoyé à l’agence vaticane Fides. Depuis décembre 2013, ce jeune pays est en proie à une guerre civile catastrophique. « L’ONU estime que quelque 4,6 millions de personnes sont en...
(AFP 23/06/15)
Un haut cadre du SPLM, parti au pouvoir au Soudan du Sud, Pagan Amum, limogé au début de la guerre civile fin 2013, a été rétabli dans ses fonctions, a annoncé mardi le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM). Pagan Amum était l'un des hommes politiques sud-soudanais les plus influents avant le début du conflit. Son retour au poste de secrétaire général du SPLM pourrait marquer un pas vers la réconciliation des parties rivales. Peu de signaux de ce...
(AFP 23/06/15)
Une épidémie de choléra a fait au moins 18 morts depuis début juin au Soudan du Sud, ravagé depuis un an et demi par un conflit, a annoncé mardi le ministre de la Santé. L'épidémie est partie des bases surpeuplées des Nations unies dans la capitale Juba, où se sont réfugiés des milliers de personnes depuis le début de la guerre civile en décembre 2013, a précisé le ministre, Riek Gai Kok, à des journalistes. Des cas ont depuis été...
(AFP 20/06/15)
Le Soudan du Sud est en passe d'éradiquer la dracunculose, plus communément appelée maladie du ver de Guinée, après neuf mois sans cas déclaré, a annoncé vendredi le gouvernement. Selon le ministère sud-soudanais de la Santé, le pays n'a pas recensé de cas depuis octobre 2014, alors qu'en 2006, il en comptait plus de 20.500. "L'éradication de ce fléau douloureux est à notre portée", a-t-il assuré dans un communiqué. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est félicitée des résultats "remarquables" enregistrés au Soudan du Sud, en dépit de la guerre civile qui déchire le pays depuis fin 2013. La dracunculose est une maladie parasitaire invalidante provoquée par un long ver filiforme. Rarement...
(Angola Press 20/06/15)
Luanda - Le Président angolais, José Eduardo dos Santos, a été invité vendredi à participer aux festivités du quatrième anniversaire de l'indépendance du Soudan du Sud, le 9 Juillet prochain. L’invitation du Président du Soudan du Sul, Salva Kiir Mayardit, a été remise à José Eduardo dos Santos par l’envoyé spécial du numéro un sud-soudanais, Nhial Deng Nhial, au cours de l’audience que lui a accordée le Chef de l’Etat angolais. A l’issue de l’entretien, Nhial Deng a déclaré qu’il...

Pages