| Africatime
Samedi 29 Août 2015
(AFP 29/08/15)
Armée gouvernementale et troupes rebelles qui s'affrontent depuis 20 mois au Soudan du Sud ont reçu ordre d'arrêter les combats, dans le cadre du cessez-le-feu devant entrer en vigueur samedi, aux termes d'un accord de paix signé pour mettre fin à 20 mois à la terrible guerre civile. Alors que la médiation de l'Igad, organisation est-africaine regroupant Djibouti, Ethiopie, Kenya, Ouganda, Somalie, Soudan et Soudan du Sud, et le camp Machar avaient indiqué samedi matin qu'aucun combat n'était signalé, les autorités sud-soudanaises ont accusé les rebelles d'avoir violé le cessez-le-feu en attaquant une position de l'armée dans le nord-est du pays. Un porte-parole de l'Igad, Hailemichael Gebreselassie, avait indiqué à l'AFP avant ces accusations que...
(AFP 29/08/15)
Les autorités sud-soudanaises ont dénoncé samedi une offensive des troupes rebelles à Malakal, capitale de l'Etat pétrolier du Haut-Nil, en "violation du cessez-le-feu" censé entrer en vigueur samedi, selon l'accord de paix récemment signé pour mettre fin à 20 mois de guerre civile. Il était impossible de vérifier ces allégations de source indépendante et, tant le camp Machar que la médiation de l'Igad (Djibouti, Ethiopie, Kenya, Ouganda, Somalie, Soudan et Soudan du Sud) avaient précédemment indiqué qu'aucun combat n'était signalé dans la matinée. "Les rebelles ont attaqué hier (vendredi) notre position à Malakal mais ont été repoussés.
(AFP 29/08/15)
L'ancien vice-président sud-soudanais Riek Machar a ordonné à ses troupes, qui combattent l'armée depuis décembre 2013 au Soudan du Sud, de cesser les combats, dans le cadre d'un accord de paix récemment signé pour mettre fin à la guerre civile, selon son porte-parole. M. Kiir avait fait de même jeudi, en signant un décret appelant l'armée à cesser les hostilités à compter de vendredi 00H00 et à rester dans ses bases. Aucun combat n'était signalé samedi matin, selon le camp...
(AFP 29/08/15)
Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé vendredi à un "cessez-le-feu immédiat et permanent" au Soudan du Sud et a brandi la menace de sanctions contre les belligérants qui violeraient l'accord de paix signé mercredi à Juba. Dans une déclaration adoptée à l'unanimité, les 15 pays membres "saluent la signature" de cet accord par le président sud-soudanais Salva Kiir, une semaine après son rival Riek Machar, et invitent les deux camps à l'"appliquer pleinement". Ils se déclarent "préoccupés par toute déclaration, de quelque partie qu'elle vienne, suggérant un manque de volonté d'appliquer l'accord", une allusion alambiquée aux nombreuses réserves émises par le président Kiir en signant le document.
(RFI 29/08/15)
L’accord signé par le président Salva Kiir et le chef des rebelles Riek Machar stipule que les deux parties doivent déposer les armes 72 heures au plus tard après sa ratification. Salva Kiir a émis de sérieuses réserves sur le texte, mais il a tout de même demandé à ses troupes de stopper les combats à partir de jeudi soir. Dans la soirée, le Conseil de sécurité de l'ONU a réclamé un cessez-le-feu immédiat C'est jeudi 27 août à 21h que le président Salva Kiir a ordonné par décret l'application du cessez-le-feu, 48 heures avant la limite stipulée dans l'accord de paix. Le général des forces armées de...
(AFP 28/08/15)
Le président sud-soudanais Salva Kiir a ordonné par décret à l'armée de cesser les combats contre les rebelles à partir de vendredi, dans le cadre de l'accord de paix signé mercredi pour mettre fin à 20 mois de guerre civile au Soudan du Sud, selon son porte-parole. "Le président a pris un décret hier (jeudi) entré en vigueur à minuit (21H00 GMT). Il a ordonné à toutes les forces (gouvernementales) de cesser le feu et de rester dans les bases...
(RFI 28/08/15)
Au Soudan du Sud, Salva Kiir, qui a signé à contrecoeur l’accord de paix mercredi à Juba, a présenté ce jeudi à la médiation un document officiel listant ses « réserves ». Et ce, malgré un énième ultimatum de l’ONU, et les pressions des Etats-Unis. Le chef des rebelles, Riek Machar, avait lui signé l'accord de paix lundi dernier à Addis-Abeba. La polémique a donc repris, 24 heures à peine après la signature de l’accord, et alors que sur le...
(AFP 27/08/15)
Le gouvernement sud-soudanais a listé 16 réserves à l'accord signé mercredi par le président Salva Kiir pour mettre fin à 20 mois de guerre civile au Soudan du Sud, dont certaines concernent des dispositions-clés du mécanisme de partage du pouvoir, selon un document officiel obtenu jeudi par l'AFP. En signant mercredi avec une réticence affichée une "paix imposée", le président Kiir avait indiqué "rejeter" plusieurs clauses de l'accord et remis aux médiateurs ce document de 12 pages énumérant les points litigieux. La principale réserve concerne le poste de Premier vice-président - créé au côté de l'actuel vice-président - attribué aux rebelles, dans lequel Juba voit une "prime à la rébellion". Il est...
(AFP 27/08/15)
Les réserves émises mercredi par le président sud-soudanais Salva Kiir, lorsqu'il a signé l'accord de paix visant à mettre fin à 20 mois de guerre civile au Soudan du Sud, font douter de sa sincérité, a estimé jeudi à Addis Abeba le chef de la rébellion, Riek Machar. "Ses propos sont décourageants. Cela jette le doute sur son engagement à appliquer l’accord de paix", a déclaré à l'AFP M. Machar, qui a signé cet accord le 17 août dans la...
(AFP 27/08/15)
La signature par le président Salva Kiir d'un accord devant mettre fin à 20 mois de guerre civile au Soudan du Sud a été accueillie jeudi avec prudence, diplomates et ONG rappelant que le plus dur restait à faire: mettre en œuvre le texte sur lequel M. Kiir a émis de "sérieuses réserves". Tout en saluant dans cet accord "un pas essentiel dans les efforts visant à mettre fin au conflit", la présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, a exhorté jeudi les belligérants à "se conformer scrupuleusement à ses dispositions et à les appliquer avec sincérité". Salva Kiir et son ancien vice-président Riek...
(AFP 26/08/15)
Le président sud-soudanais Salva Kiir a jusqu'à mardi pour lever ses réserves sur l'accord de paix au Soudan du Sud, a indiqué mercredi la présidente du Conseil de sécurité, l'ambassadrice du Nigeria Joy Ogwu. "La date limite pour lui est le 1er septembre", a-t-elle déclaré, alors que le Conseil s'était dit prêt mardi soir à "agir immédiatement" si M. Kiir ne signait pas l'accord "sans réserve". Interrogé sur ce point, l'ambassadrice, qui préside le Conseil en août, a estimé "qu'il...
(AFP 26/08/15)
La Maison Blanche a appelé au respect de l'intégralité de l'accord de paix au Soudan du Sud, signé mercredi par le président Salva Kiir et devant mettre fin à 20 mois de guerre civile. "Le président Kiir a pris la bonne décision en signant l'accord de paix", a souligné Josh Earnest, porte-parole du président Barack Obama. "Mais nous devons être très clairs", a-t-il ajouté aussitôt. "Les Etats-Unis et la communauté internationale ne reconnaissent aucune réserve ou ajout à ce document",...
(AFP 26/08/15)
Le président sud-soudanais Salva Kiir a finalement signé mercredi, tout en exprimant de "sérieuses réserves" sur plusieurs dispositions, un accord de paix, déjà ratifié par les rebelles, visant à mettre fin à 20 mois de guerre civile au Soudan du Sud, a constaté un journaliste de l'AFP. "La paix que nous signons aujourd'hui contient tellement de choses que nous devons rejeter (...) Ignorer de telles réserves ne serait pas dans l'intérêt d'une paix juste et durable", a lancé M. Kiir,...
(AFP 26/08/15)
Les dirigeants est-africains convergeaient mercredi vers la capitale du Soudan du Sud, où le président Salva Kiir doit finalement apposer sa signature au bas d'un accord de paix déjà signé par les rebelles, devant mettre fin à 20 mois de guerre civile. Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, hôte à Addis Abeba de plus de 18 mois de pourparlers longtemps stériles, est arrivé à Juba dans la matinée, selon Radio Miraya, l'antenne de la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss). Les présidents kényan Uhuru Kenyatta et ougandais Yoweri Museveni étaient pour leur part en route vers Juba, ont indiqué leurs services de communication respectifs.
(RFI 26/08/15)
Au Soudan du Sud, le président Salva Kiir doit signer mercredi 26 août l'accord de paix avec les rebelles, à l'occasion d'un mini-sommet qui réunit à Juba les dirigeants du Kenya, de l'Ouganda, du Soudan et de l'Ethiopie. La semaine dernière, seule la rébellion de l'opposant Riek Machar a signé le document. Le président Salva Kiir avait obtenu un délai afin de consulter ses partisans. Mardi, les Nations unies ont élevé la voix. Le Conseil de sécurité a affirmé qu'il...
(RFI 26/08/15)
Deux employés de Médecins sans frontières ont été tués lors d’une attaque menée par un groupe armé dans la région de Leer, dans l’Etat d’Unité, dans le nord du pays. Les circonstances exactes de leur mort restent encore inconnues. Depuis le début du conflit, 31 humanitaires ont été tués au Soudan du Sud. Gawar Top Puoy, logisticien pour MSF depuis 2009, et James Gatluak Gatpieny, qui travaillait pour l’ONG dans le domaine de la santé communautaire, ont été tués la semaine dernière dans deux attaques séparées. Le premier humanitaire a été tué dans...
(AFP 25/08/15)
Le Conseil de sécurité des Nations unies a affirmé mardi qu'il agira "immédiatement" si l'accord de paix pour le Soudan du Sud n'est pas signé par le président Salva Kiir, qui doit parapher le document mercredi à Juba. Les membres du Conseil se sont dit "prêts à agir immédiatement si le président Kiir ne signe pas l'accord demain comme prévu", a rapporté l'ambassadrice du Nigeria auprès de l'ONU, Joy Ogwu, qui dirige le Conseil ce mois-ci. Salva Kiir doit signer...
(AFP 25/08/15)
L'envoyée spéciale de l'ONU au Soudan du Sud, Ellen Margrethe Loej, a prévenu mardi que l'accord de paix trouvé au Soudan du Sud n'était qu'un "premier pas" pour tenter de mettre fin à 20 mois de guerre civile. Le président sud-soudanais Salva Kiir doit signer mercredi cet accord à Juba aux côtés de dirigeants du Kenya, de l'Ouganda, du Soudan et d'Ethiopie à l'occasion d'un mini sommet. L'envoyée spéciale des Nations unies a dit devant le Conseil de sécurité que...
(AFP 25/08/15)
Le président sud-soudanais Salva Kiir signera mercredi à Juba l'accord censé mettre fin à 20 mois de guerre civile au Soudan du Sud, signé le 17 août (bien 17 août) à Addis Abeba par les rebelles mais qu'il avait alors refusé de valider, a annoncé mardi son porte-parole. "Les présidents kényan Uhuru Kenyatta, ougandais Yoweri Museveni et soudanais Omar el-Béchir, ainsi que le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn se rendront à Juba demain matin pour un Sommet d'une journée et...
(Xinhua 25/08/15)
Le président soudanais Omar el-Béchir a reçu lundi un message écrit de son homologue sud-soudanais Salva Kiir Mayardit concernant la réalisation de la paix au Soudan du Sud et les liens bilatéraux. Le message a été transmis au président el-Béchir par le conseiller présidentiel sud-soudanais Tot Galwak, qui est arrivé lundi à Khartoum. "Le message concerne la réalisation de la paix au Soudan du Sud et les relations bilatérales" a indiqué lundi M. Galwak aux journalistes, à l'issue de sa...

Pages