| Africatime
(AFP 22/05/15)
L'ONU a accusé vendredi l'armée et les rebelles au Soudan du Sud d'avoir tiré sur sa base de Melut, dans le nord-est du pays, et exigé que les responsables soient sanctionnés. Vingt-deux obus sont tombés depuis deux jours sur la base qui abrite 1.600 réfugiés, tuant huit civils, a indiqué à des journalistes Edmond Mulet, un haut responsable des opérations de maintien de la paix de l'ONU. Il a indiqué avoir contacté le gouvernement sud-soudanais et les partisans de l'ex-vice président Riek Machar pour leur demander de "cesser de cibler les locaux de l'ONU et les sites de protection" des civils et leur rappeler que de telles pratiques sont contraires aux lois humanitaires internationales. Les...
(AFP 22/05/15)
Les combats intenses au Soudan du Sud ont provoqué une "catastrophe" pour les civils, le gouvernement et les rebelles ayant "réussi à rendre une situation horrible encore bien, bien pire", dénonce vendredi l'ONU, en pleine recrudescence des violences. La télévision d'Etat a annoncé vendredi que l'armée avait repoussé les rebelles de Melut, ville de l'Etat pétrolifère du Haut-Nil (nord-est), montrant des chars gouvernementaux en train de faire feu tandis qu'un hélicoptère de combat --probablement de l'armée ougandaise, qui soutient le gouvernement dans ce conflit-- fond sur Melut en flammes. Dans un communiqué publié vendredi soir, la présidence sud-soudanaise a affirmé que cet État du Naut-Nil, avec "ses citoyens et ses champs...
(AFP 22/05/15)
Des chars gouvernementaux appuyés par des hélicoptères de combat ont repoussé les rebelles de Melut, une importante ville pétrolifère du Soudan du Sud en proie à la guerre civile, a annoncé la télévision d'Etat vendredi. La chaîne de télévision montre les chars en train de faire feu tandis qu'un hélicoptère de combat - probablement de l'armée ougandaise, qui soutient le gouvernement - fond sur Melut en flammes, dans l'Etat pétrolifère du Haut-Nil (nord). L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a prévenu vendredi que "la recrudescence des combats au Soudan du Sud s'accompagne...
(AFP 22/05/15)
Des hommes armés ont abattu mercredi un journaliste d'une radio du Soudan du Sud, dans l'est du pays ravagé par la guerre civile, ont annoncé ses collègues vendredi. Pow James Raeth, un correspondant de Radio Tamazuj, une station indépendante, a été tué avec un de ses amis dans la ville d'Akobo par des inconnus armés alors qu'ils se rendaient à un accès internet, a indiqué la radio. Cette dernière a cité le commissaire du gouvernement local, Tut Chol Rial, qui...
(AFP 21/05/15)
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a jugé mercredi "inacceptables" les combats qui se poursuivent entre forces gouvernementales et rebelles dans les provinces sud-soudanaises d'Unité et du Haut Nil (nord-est). M. Ban demande au président Salva Kiir et à son adversaire Riek Machar "de cesser immédiatement toutes les opérations militaires" et de respecter leur obligation de protéger les civils, indique un communiqué de l'ONU. Le secrétaire général se déclare "consterné" par les accusations de meurtres et de viols de civils portées contre les forces gouvernementales (SPLA) dans l'Etat d'Unité. Il réclame "une enquête nationale immédiate" pour trouver...
(AFP 21/05/15)
Les Etats-Unis condamnent, dans un communiqué diffusé tard mercredi soir à Washington, les violents combats en cours au Soudan du Sud, quelques heures après l'annonce par l'armée de la reprise de l'enclave rebelle de Leer dans l'État disputé d'Unité (nord). "Les Etats-Unis condamnent les combats et les violences qui s'intensifient dans les Etats d'Unité, du Haut-Nil et de Jonglei au Soudan du Sud", déclare dans un communiqué du Département d'Etat la porte-parole Marie Harf. "Le ciblage pur et simple de...
(AFP 21/05/15)
Des personnels soignants ont été contraints de se réfugier dans les marais avec leurs patients pour échapper aux violents combats qui ont permis à l'armée sud-soudanaise de reprendre l'enclave rebelle de Leer, a-t-on appris jeudi auprès de MSF. La reprise par l'armée de Leer, dans l'Etat d'Unité (nord), a été annoncée mercredi par le gouvernement sud-soudanais. Leer, où est né l'ancien vice-président Riek Machar, avait été mise à sac par les forces gouvernementales en janvier 2014, qui avaient incendié l'hôpital...
(AFP 21/05/15)
Le Président de l'Assemblée nationale SE Amadou Salifou a accordé, hier, une audience au Représentant résident de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) au Niger, M. Sérigne Mbacké Sougou. A sa sortie d'audience, le représentant résident de l'UEMOA a dit avoir saisi d'abord l'occasion pour présenter les condoléances de la Commission de l'UEMOA suite à la mort de plusieurs soldats nigériens lors de l'attaque du groupe terroriste Boko Haram sur l'île de Karamga dans l'Est du pays et assurer...
(AFP 20/05/15)
Le ministre sud-soudanais de l'Information a annoncé mercredi la reprise par l'armée de l'enclave rebelle de Leer, dans l'État disputé d'Unité (nord), une zone où les forces gouvernementales ont commis de graves violations des droits de l'Homme contre les civils en janvier 2014. "Leer est entièrement sous notre contrôle. En fait, tout l'Etat d'Unité est maintenant contrôlé par le gouvernement", a déclaré à l'AFP Michael Makuei. Cette avancée intervient au terme d'une vaste offensive des forces gouvernementales, lancée fin avril depuis la ville de Bentiu (capitale de l'Etat d'Unité)...
(AFP 20/05/15)
Les rebelles du Soudan du Sud ont ordonné aux compagnies pétrolières d'évacuer leurs personnels dans la région disputée du Haut-Nil (nord-est), où ils affirment avoir avancé face aux forces gouvernementales qui ont démenti les "mensonges" de la rébellion. "Nous avons décidé de prendre le contrôle des champs pétroliers", a annoncé mardi soir le porte-parole des rebelles, James Gadet Dak, ordonnant aux compagnies "d'arrêter leurs opérations et d'évacuer immédiatement leurs personnels" dans l'Etat du Haut-Nil. Les rebelles, qui ont déjà fait de telles menaces par le passé, ont affirmé notamment vouloir prendre le contrôle des puits...
(RFI 20/05/15)
Au Soudan du Sud, après la prise de la ville de Malakal, dimanche dernier par une coalition rebelle, ce sont désormais les champs pétroliers de Paloich qui sont dans le collimateur des forces rebelles. Celles-ci avançaient ce mardi vers cette localité avec pour objectif de mettre la main sur l'exploitation pétrolière. La reprise des combats, en avril dernier, entre les forces loyales au président Salva Kiir et celles de Riek Machar a des conséquences humanitaires immenses pour les populations civiles,...
(Afrik.com 19/05/15)
Au Soudan du Sud, plus de 650 000 personnes, privées d’aide vitale, sont en danger de mort, selon l’ONU. Plus rien ne va au Soudan du Sud où il semblerait que la situation va de mal en pis. Selon l’ONU, plus de 650 000 personnes privées d’aide vitale sont en danger de mort. L’ONU dénonce aussi des viols et meurtres d’enfants. Selon les Nations Unies, c’est une vaste offensive des forces gouvernementales, lancée fin avril, qui a poussé plus de 650 000 personnes à la fuite face à l’avancée des combattants qui violent, incendient villes et villages et pillent l’aide humanitaire. La lutte pour le pouvoir se poursuit entre le...
(AFP 18/05/15)
L'armée sud-soudanaise avançait lundi vers une enclave rebelle stratégique dans le nord du pays, au moment où l'ONU, dénonçant des viols et meurtres d'enfants, prévient que les violences ont privé plus de 650.000 personnes d'une "aide vitale". Selon les Nations unies, c'est une vaste offensive des forces gouvernementales, lancée fin avril, qui a poussé plus de 650.000 personnes à la fuite face à l'avancée des combattants qui violent, incendient villes et villages et pillent l'aide humanitaire. Partie de la ville...
(AFP 18/05/15)
Des dizaines de milliers de personnes fuyant les combats dans le nord du Soudan du Sud sont exposées à un risque de famine en ce début de saison des semis, a mis en garde lundi le Comité international de la Croix-Rouge. Les hostilités entre troupes gouvernementales et rebelles brisent les circuits habituels d'approvisionnement et risquent de couper les voies d'évacuation des déplacés, ajoute le CICR. Les dix-sept mois de guerre civile au Soudan du Sud ont fait quelque deux millions de déplacés et dans le seul Etat d'Unité, un des plus disputés dans le nord du pays, 500.000 civils sont privés...
(Angola Press 18/05/15)
Luanda - Le Président de la République du Soudan du Sud, Salva Kiir, est arrivé ce dimanche après-midi, à Luanda, pour participer, lundi, au Sommet extraordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL). L'homme d'État, qui a atterri à l'aéroport international 4 de Fevereiro vers 12h40, a été reçu par les ministres des Relations Extérieures, Georges Rebelo Chikoti et de l'Energie et 'Eau, João Baptista Borges, ainsi que par des...
(AFP 16/05/15)
Les rebelles du Soudan du Sud ont lancé une importante offensive sur la ville stratégique de Malakal, dans le nord du pays, ont affirmé samedi un responsable et des sources humanitaires. Les combats font rage dans la ville, située dans la partie nord riche en pétrole du Soudan du Sud, ont précisé ces sources, selon lesquelles cette contre-attaque des rebelles intervient après une offensive lancée depuis plusieurs semaines déjà par les forces gouvernementales. "Les rebelles de Riek Machar ont attaqué...
(RFI 16/05/15)
L'Igad, l'organisation intergouvernementale regroupant huit pays d'Afrique de l'Est, dénonce des « actions injustifiables et effroyables » menées par l'armée sud-soudanaise lors de sa dernière offensive contre les forces rebelles. La guerre, qui met aux prises l'armée loyale au président Salva Kiir et les forces rebelles de son ancien vice-président Riek Machar depuis 17 mois, a déjà fait plusieurs dizaines de milliers de morts et deux millions de déplacés. Le coup de gueule est d'une franchise inhabituelle d'autant qu'il émane...
(AFP 15/05/15)
L'armée sud-soudanaise a commis des violences "injustifiables et effroyables" durant sa dernière offensive contre les forces rebelles, a dénoncé vendredi la médiation régionale, alors que le pays est déchiré par la guerre depuis 17 mois. L'Igad, l'organisation intergouvernementale regroupant huit pays d'Afrique de l'Est, a condamné les "actions injustifiables et effroyables" des forces loyalistes, faisant état dans un communiqué de "violences contre les civils, de graves violations des droits de l'Homme et de villages détruits". L'offensive, qui a commencé fin...
(AFP 12/05/15)
Viols, enlèvements et incendies viennent s'ajouter aux combats parmi les plus violents en dix-sept mois de guerre civile au Soudan du Sud, laissant aussi des centaines de milliers de personnes sans aide humanitaire, ont rapporté mardi les Nations unies. Plus de 300.000 civils sont privés d'une "aide vitale" dans l'Etat de l'Unité, dans le nord du pays, par le retrait de la zone des combats des agences de l'ONU et organisations humanitaires, précise l'ONU dans un communiqué. Les Nations unies...
(Afrik.com 12/05/15)
Suite à la reprise des hostilités militaires entre les forces gouvernementales et les rebelles hostiles au pouvoir de Juba, au Soudan du sud, l’ONU a été contrainte de retirer ses personnels, a annoncé, ce lundi, son coordonnateur Toby Lanzer ,dans un communiqué. Depuis 2013, des affrontements armés violents, qui ont éclaté dans le pays, entre les troupes gouvernementales du Président Salva Kiir à des rebelles proches de son ancien Vice-président Riek Machar, n’ont toujours pas cessé. Plusieurs organisations non gouvernementales...

Pages