| Africatime
Samedi 10 Décembre 2016
(AFP 09/12/16)
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a annoncé vendredi la tenue d'une session spéciale sur le Soudan du Sud, ravagé par un conflit interne, la semaine prochaine, à la suite d'une demande de 40 pays conduits par les Etats-Unis. La session aura lieu le 14 décembre, deux semaines après que des experts de l'ONU eurent rapporté qu'un "nettoyage ethnique" était en cours dans plusieurs régions du Soudan du Sud où les violences sont en hausse depuis l'échec d'un plan de paix en juillet dernier. "Il y a déjà un processus régulier de nettoyage ethnique en cours dans plusieurs zones du Soudan du Sud", qui se traduit notamment par la "faim extrême, des viols...
(AFP 08/12/16)
Vraie tête brûlée, l'aviateur amateur britannique Maurice Kirk, âgé de 71 ans, avait déjà connu pas mal de mésaventures en survolant le globe dans des avions de collection. Mais aucune ne l'avait mis à l'épreuve comme son crash récent dans un Soudan du Sud en guerre. Kirk participait à un rallye d'avions rétro traversant le continent africain, quand il a été contraint de se poser en catastrophe il y a presque deux semaines au Soudan du Sud, alors qu'il était attendu de l'autre côté de la frontière, au Kenya. Il avait déjà été porté manquant à une étape précédente, si bien que les organisateurs, exaspérés par ses incartades répétées - avion mal entretenu avec des instruments de navigation cassés, ou...
(AFP 07/12/16)
L'un des derniers journalistes étrangers basés au Soudan du Sud a annoncé mercredi avoir été expulsé de ce pays déchiré par la guerre civile depuis 2013, en raison d'articles jugés trop critiques. Dans un message publié sur son compte Twitter, le journaliste américain Justin Lynch, âgé de 25 ans, affirme avoir été "arrêté et déporté" mardi par les services de sécurité sud-soudanais, sans aucune explication...
(RFI 05/12/16)
Au Soudan du Sud, les combats opposants les hommes de Kiir et de Machar se poursuivent, poussant des milliers de personnes à fuir leur pays. Aux derniers décomptes du UNHCR, ils sont plus de 300 000 à avoir trouvé refuge en Ouganda depuis début juillet (marquant la reprise de la crise). Dans ce flux incessant, 60% sont des enfants de moins de 18 ans, plus de 90 000 sont en âge d’aller à l’école. Un public qui demande une attention...
(La Voix de l'Amérique 03/12/16)
Le mouvement de libération du peuple soudanais SPLM/SPLA sous le leadership de Riek Machar a restructuré l’équipe de sa direction. Le groupe rebelle a nommé un vice-président, un secrétaire général et trois départements ont été attribués à de nouveaux individus. Ces nominations ont été décidées à l’issue de la rencontre du bureau politique du SPLM/SPLA dirigé par Riek Machar. Désormais, Henry L. Odwar est devenu le numéro deux du groupe rebelle comme vice-président et Commandant en chef adjoint. Le secrétariat général a été attribué à Tingo Peter Regbigo. M. Machar a aussi...
(AFP 02/12/16)
Isaac a craint pour sa vie, et prié au fond de sa cellule. Les soldats de l'armée sud-soudanaise ont emmené un premier compagnon d'infortune puis sont revenus, couverts de sang, en chercher un autre. Un jour plus tôt, Isaac, assistant pharmacien de 24 ans, avait été arrêté par des soldats de l'ethnie Dinka alors qu'il apportait des médicaments à son père malade non loin de Yei, dans l'Etat méridional d'Equatoria-Central. Alertés par la langue qu'il parlait, les soldats ont compris...
(AFP 30/11/16)
Une recrudescence des violences à caractère ethnique au Soudan du Sud est à craindre, ont prévenu mercredi des experts en droits de l'Homme de l'ONU au terme d'une mission de dix jours dans ce pays en proie à la guerre civile depuis décembre 2013. "Beaucoup de gens s'attendent à ce que les combats s'intensifient maintenant que la saison sèche est de retour", a déclaré Yasmin Sooka, la chef d'une délégation du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme, lors d'une conférence de presse à Juba. Mme Sooka s'exprimait au terme d'une visite de 10 jours de la délégation dans les villes clés de Bentiu...
(Le Monde 30/11/16)
Des soldats japonais vont être déployés au Soudan du Sud au sein de la même mission de maintien de la paix que leurs « frères ennemis » chinois. Le bras de fer sino-japonais peut-il s’étendre à l’Afrique ? C’est l’une des questions que pose le déploiement simultané de troupes chinoises et japonaises, sous la bannière de l’ONU, au Soudan du Sud. Il y a d’abord eu les promesses d’investissement sonnantes et trébuchantes des deux pays : 60 milliards de dollars pour la Chine au sommet de Johannesburg de 2015 quand le Japon...
(AFP 26/11/16)
Le gouvernement du Sud Soudan a annoncé vendredi avoir accepté le déploiement d'une force militaire régionale sous mandat de l'ONU, après plusieurs mois d'hésitation. "Je veux informer le peuple qu'au nom du gouvernement transitoire d'unité nationale notre cabinet a décidé à l'unanimité d'autoriser le déploiement d'une force régionale de protection", a affirmé à la presse vendredi soir le ministre adjoint de l'Information Akol Paul Kordit. Aucun détail n'a été apporté par les autorités sud-soudanaises sur les modalités de cet éventuel déploiement, son calendrier ou sa localisation. L'annonce est intervenue à l'issue de...
(Xinhua 25/11/16)
L'armée sud-soudanaise (SPLA) a démenti jeudi le rapport de l'organisation Human Rights Watch (HRW), selon laquelle elle aurait commis des viols des droits de l'Homme et des sévices sur les civils dans la ville frontalière de Yei. Le porte-parole de l'armée, Lul Ruai Koang, a déclaré à Xinhua que l'Armée populaire de libération du Soudan - En opposition (APLS-IO), dirigée par le premier vice-président limogé, Riek Machar, était responsable des viols et meurtres rapportés par HRW. "Ce rapport n'est pas...
(Xinhua 25/11/16)
L'Armée populaire pour la libération du Soudan - Opposition (SPLA-IO), a réfuté jeudi les informations selon lesquelles le dirigeant rebelle Riek Machar était détenu et menacé de déportation par l'Éthiopie ou le Soudan alors qu'il était en chemin vers le Soudan du Sud au début de cette semaine. Un porte-parole de la SPLA-IO, Dickson Gatluak, a déclaré que M. Machar avait été empêché d'entrer au Soudan en raison d'un retard dans la procédure de visa, soutenant que l'incident ne signifiait...
(Xinhua 25/11/16)
Le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré jeudi qu'il n'était pas préoccupé par les déplacements du chef rebelle Riek Machar dans la région, suite à une nouvelle annonçant que l'ex-premier vice-président s'était vu refuser l'entrée en Éthiopie et au Soudan. Le porte-parole du ministère sud-soudanais des Affaires étrangères, Mawien Makol Arik, a déclaré à Xinhua que le gouvernement n'avait pas reçu d'informations officielles sur ce supposé refus d'entrée sur le territoire de ces deux pays qu'aurait rencontré M. Machar. "Nous avons également appris ce qui lui est arrivé la semaine dernière...
(Xinhua 25/11/16)
Les autorités de l'Etat de Jonglei, dans l'est du Soudan du Sud, ont annoncé jeudi qu'au moins 25 personnes ont été tuées et 2.100 troupeaux de bovins ont été attaqués lors d'une série d'attaques menées par un groupe rebelle lié au chef de l'opposition sud-soudanaise Riek Machar. Le député local Philip Thon Leek a déclaré aux journalistes à Juba que des hommes armés ont lancé une série d'attaques entre le 11 et le 19 novembre, tuant au moins 25 personnes...
(Agence Ecofin 25/11/16)
Les députés sud-soudanais ont suggéré l’arrêt de la production pétrolière du pays car elle constitue une aide financière inappropriée que leur pays offre au Soudan, rapporte le quotidien d’information soudanais Sudan Tribune. Pour les représentants du peuple, les droits d’acheminement du pétrole extrait au Soudan du sud vers le marché international, via les pipelines soudanais, sont excessivement élevés et il urge de les réexaminer afin d’adopter une approche plus équilibrée. « La commission des finances de l’assemblée nationale a observé avec consternation que le Soudan prend 80,33% des recettes...
(RFI 24/11/16)
Au Soudan du Sud, les exactions contre les civils continuent discrètement dans plusieurs provinces du pays, selon le constat alarmant dressé par l'organisation Human Rights Watch, à l'occasion de la publication mercredi 23 novembre de leur dernier rapport d'enquête basé sur des centaines de témoignages de victimes. Leur principale conclusion est que, depuis la reprise du conflit en juillet dernier, la crise s'est étendue à de nouvelles provinces et que la communauté internationale n'a toujours rien mis en œuvre pour tenter de stopper les massacres.
(AFP 19/11/16)
Les Etats-Unis ont proposé vendredi à leurs partenaires du Conseil de sécurité d'imposer des sanctions à deux dirigeants sud-soudanais ainsi qu'au chef des rebelles Riek Machar, selon des diplomates. Outre Machar, les noms du chef d'état-major de l'armée gouvernementale Paul Malong et du ministre de l'Information du président Salva Kiir, Michael Makuei, ont été communiqués au Conseil, qui devra décider de les ajouter ou non à une liste noire. Les sanctions consistent généralement en un gel des avoirs et une interdiction de voyager. Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu'ils allaient proposer au Conseil d'imposer un embargo sur les armes au Soudan
(AFP 18/11/16)
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu'ils allaient proposer au Conseil de sécurité d'imposer un embargo sur les armes au Soudan du Sud pour empêcher des "atrocités de masse" mais la Russie a rejeté l'idée et la Chine s'est montrée réticente. Ces deux pays pourraient utiliser leur droit de veto pour bloquer l'initiative américaine, soutenue par le Royaume-Uni et la France. Dans les jours à venir, a indiqué l'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Samantha Power, "les Etats-Unis vont soumettre une...
(Jeune Afrique 18/11/16)
L’afflux de réfugiés sud-soudanais dans les camps ougandais ne tarit pas, alimentant l’inquiétude des ONG et des institutions. Ces dernières ont cependant accueilli avec soulagement l’annonce, vendredi 11 novembre, d’une aide supplémentaire de 78 millions d'euros par le commissaire européen en charge de l'humanitaire, Christos Stylianides. Reportage. Baluchons de fortune, matelas, bassines en plastique : ils ont pris tout ce qu’ils ont pu avant de partir. Dans le centre de transit de Kuluba, ils sont enregistrés et passent des contrôles...
(AFP 16/11/16)
Au terme d'un périple harassant et semé d'embûches, des habitants de Yei, au Soudan du Sud, sont récemment parvenus à gagner le nord de l'Ouganda, avec pour tout bagage quelques vêtements réunis à la hâte et des récits glaçants d'assassinats sur des lignes ethniques ou d'enrôlement forcé dans la rébellion. Depuis plusieurs semaines, la ville de Yei, dans l'Etat méridional d'Equatoria-Central, est un des principaux foyers de la guerre larvée que continuent de se mener les forces gouvernementales du président Salva Kiir et celles de son ancien vice-président Riek Machar, désormais en exil. Selon plusieurs habitants...
(AFP 12/11/16)
L'Union européenne va accorder une aide d'urgence de 78 millions d'euros aux déplacés du conflit sud-soudanais, a annoncé vendredi le commissaire européen à l'Aide humanitaire depuis l'Ouganda, où s'est formé en quelques mois à peine un des plus grands camps de réfugiés au monde. "Notre nouveau financement va aider les organisations humanitaires partenaires à fournir une aide vitale à ceux qui en ont le plus besoin", a déclaré Christos Stylianides à l'occasion d'une visite dans plusieurs camps de réfugiés sud-soudanais dans le nord de l'Ouganda, frontalier avec...

Pages