| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(AFP 27/03/17)
Six travailleurs humanitaires ont été tués samedi dans une embuscade au Soudan du Sud, ravagé par une guerre civile et frappé par la famine, a annoncé l'ONU, qui a exhorté les autorités du pays à "enquêter et à arrêter" les auteurs de cette attaque. "Je suis horrifié et indigné par le meurtre odieux hier (samedi) au Soudan du Sud de six humanitaires courageux", a déclaré dimanche dans un communiqué Eugene Owusu, du Bureau pour la coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). Selon Ocha, il s'agit de l'attaque la plus meurtrière ayant frappé des humanitaires en plus de trois ans d'une guerre civile brutale. "Au moment où les besoins humanitaires ont atteint un niveau sans...
(AFP 27/03/17)
Le Soudan a annoncé dimanche qu'il allait ouvrir des "corridors humanitaires" pour acheminer de l'aide alimentaire à des milliers de personnes au Soudan du Sud, un pays voisin frappé par la famine. Le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré en février l'état de famine dans plusieurs zones du pays. Plus de 100.000 personnes sont touchées, selon des organisations liées à l'ONU. "Le gouvernement soudanais a donné son accord pour ouvrir des corridors humanitaires aux personnes affectées par la famine dans l'Unité et Bahr al-Ghazal", deux Etats du Soudan du Sud, a indiqué dans un communiqué la commission soudanaise pour l'aide humanitaire. Ce couloir sera utilisé pour acheminer l'aide de la ville d'El Obeid, dans le centre du Soudan, à...
(RFI 27/03/17)
Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière visant des humanitaires depuis le début de la guerre civile il y a trois ans au Soudan du Sud. Six employés d'une ONG locale ont été tués dans une embuscade samedi 25 mars. C'est ce qu'annonce l'ONU qui se dit «horrifiée et indignée» par ce meutre affreux. « Au moment où les besoins humanitaires ont atteint un niveau sans précédent, il est inacceptable que ceux qui tentent d'apporter de l'aide soient tués »,...
(BBC 27/03/17)
Le « meurtre odieux » s'est produit samedi d'après Eugene Owusu, responsable des affaires humanitaires dans le Soudan du Sud. L'ONU n'a pas dit qui étaient les victimes ni pour quelle agence elles travaillaient. Ces agents humanitaires voyageaient entre la capitale Juba et la ville de Pibor dans l'Ouest du pays. Au moins 79 humanitaires ont été tués au Soudan du Sud depuis le début du conflit en décembre 2013 d'après l'ONU. Deux autres attaques ont visées des travailleurs humanitaires...
(AFP 25/03/17)
Les premiers soldats de la force militaire régionale sous mandat de l'ONU qui doit être déployée au Soudan du Sud arriveront "fin avril, début mai", a indiqué vendredi Hervé Ladsous, chef sortant des opérations de maintien de la paix de l'ONU. A ce premier contingent de soldats venus du Bangladesh et du Népal s'ajoutera une unité d'hélicoptères, a précisé M. Ladsous lors d'un point presse. D'autres troupes, notamment éthiopiennes, devraient les rejoindre "probablement fin mai, début juin", a-t-il précisé. "Nous avons remué ciel et terre pour accélérer le déploiement. Mais le gouvernement du Soudan du Sud a mis beaucoup de bâtons dans les roues du processus".
(Le Vif 25/03/17)
Les dirigeants sud-soudanais sont les uniques responsables de l'actuelle famine au Soudan du Sud, affirment les analystes, soulignant que si l'aide alimentaire aide à sauver des vies, seule la paix mettra fin aux souffrances de la population. Une paix qui semble plus lointaine que jamais, la communauté internationale semblant paralysée face à ceux qui ont plongé le pays dans la catastrophe et restent insensibles aux appels à déposer les armes. Il n'y a ni sécheresse catastrophique au Soudan du Sud...
(AFP 24/03/17)
Les dirigeants sud-soudanais sont les uniques responsables de l'actuelle famine au Soudan du Sud, affirment les analystes, soulignant que si l'aide alimentaire aide à sauver des vies, seule la paix mettra fin aux souffrances de la population. Une paix qui semble plus lointaine que jamais, la communauté internationale semblant paralysée face à ceux qui ont plongé le pays dans la catastrophe et restent insensibles aux appels à déposer les armes. Il n'y a ni sécheresse catastrophique au Soudan du Sud...
(AFP 24/03/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est dit jeudi "profondément inquiet" de la dégradation de la situation humanitaire et de la famine au Soudan du Sud, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France évoquant à nouveau la possibilité de sanctions et d'un embargo sur les armes. Pillages des missions humanitaires et de l'ONU, viols en série, recrutement d'enfants soldats et famine: six ans après l'indépendance, "tout l'optimisme qui avait accompagné la naissance du Soudan du Sud a été anéanti par...
(Xinhua 24/03/17)
Le Soudan du Sud et la Guinée équatoriale ont signé lundi un nouvel accord pour renforcer la coopération technique dans le secteur pétrolier et gazier dans le cadre des efforts visant à renforcer les relations diplomatiques entre les deux pays. L'accord a été signé dans la capitale sud-soudanaise Juba par le ministre du Pétrole du Soudan du Sud, Ezekiel Lol Gatkuoth, et son homologue de la Guinée équatoriale, Gabriel Mbaga Obiang Lima. M. Lol Gatkuoth a affirmé que l'accord permettrait...
(AFP 22/03/17)
Le gouvernement sud-soudanais a accusé mardi les rebelles de l'ex-vice président Riek Machar d'avoir enlevé dimanche trois employés du secteur pétrolier, un Pakistanais et deux Sud-Soudanais, dans l'Etat du Haut-Nil (Upper Nile, Nord). Selon le ministre de l'Information du président Salva Kiir, Michael Makuei, six rebelles appartenant au mouvement de Riek Machar se sont introduits dimanche dans les champs pétroliers de Paloich, exploités par le consortium sino-malaisien Petrodar. Ils y ont "intercepté quatre" personnes "venues sur le site pour vérifier les puits de pétrole". "L'un d'eux était un policier, les trois autres, un chauffeur et deux techniciens", a affirmé M. Makuei à l'AFP.
(Le Point 22/03/17)
La famine qui frappe le pays a davantage à voir avec la guerre qui a repris depuis juillet 2016 qu'avec le climat. Explication grâce aux experts. Quelle est la situation humanitaire ? Elle est catastrophique. C'est officiel depuis environ un mois, le Soudan du Sud souffre de famine. Dans une déclaration conjointe, le Fonds pour l'enfance (Unicef), le Fonds pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont indiqué que les comtés de Leer et de Mayendit, dans l'État d'Unité, y étaient exposés. « Les vies de près de 100 000 personnes sont menacées », indique le communiqué.
(Agence Ecofin 22/03/17)
Dans un communiqué rapporté par Radio Tamazuj, la branche armée de l’opposition sud-soudanaise a affirmé avoir enlevé quatre ingénieurs pétroliers (dont un Pakistanais) du consortium DAR Petroleum qui réunit les chinois CNPC et Sinopec et le malaisien Petronas. Ils ont ensuite redemandé aux compagnies internationales de se retirer immédiatement des sites de production pétrolière. Le communiqué signé de Lam Paul Gabriel, porte-parole du groupe, explique que les travailleurs ont été enlevés à Gumbri, dans l'Etat du Haut-Nil. « Notre position...
(AFP 21/03/17)
Tous les passagers et membres d'équipage de l'avion de ligne qui a pris feu à l'atterrissage lundi à l'aéroport de la ville de Wau, dans le nord-ouest du Soudan du Sud, ont survécu à l'accident, a-t-on appris mardi de source officielle et hospitalière. L'accident a fait 37 blessés, dont un seul restait hospitalisé mardi, mais aucun mort, a indiqué à l'AFP le ministre de l'Information de l'Etat de Wau, Bona Gaudensio. Toutes les personnes à bord de l'avion "sont indemnes,...
(AFP 21/03/17)
Un avion de ligne transportant 45 personnes s'est écrasé au moment d'atterrir lundi à l'aéroport de la ville de Wau, dans le nord-ouest du Soudan du Sud, faisant au moins 37 blessés, a-t-on appris de sources officielle et aéroportuaire. "L'ambulance a transporté la plupart des passagers de l'aéroport vers l'hôpital. Nous avons 37 passagers qui ont été emmenés à l'hôpital, où ils ont reçu les premiers soins", a déclaré à l'AFP le ministre de l'Information de l'Etat de Wau, Bona...
(Le Monde 21/03/17)
Au moins la moitié du budget du pays, et « sans doute bien plus », est consacrée à l’achat d’armes, dénoncent les auteurs. Le gouvernement du Soudan du Sud est pour une large part responsable de la famine qui sévit dans certaines zones du pays en conflit. C’est la conclusion d’un rapport confidentiel du Conseil de sécurité des Nations unies, consulté jeudi 16 mars par Reuters. Les experts de l’ONU estiment que le président Salva Kiir continue de piocher dans...
(Agence Ecofin 21/03/17)
A Juba, Ezekiel Lol Gatkuoth (ophoto), le ministre sud soudanais de l’Energie, et Gabriel Mbaga Obiang Lima, son homologue équato-guinéen, ont signé un accord de coopération bilatérale entre leurs deux pays, dans le domaine des hydrocarbures. L’objectif visé est de s’appuyer sur le partenariat pour favoriser les échanges d’informations sur les politiques et la règlementation, sur la promotion des projets en amont, sur le développement des infrastructures, mais surtout pour faciliter la collaboration entre les deux compagnies pétrolières publiques des...
(Agence Ecofin 21/03/17)
A Juba, Ezekiel Lol Gatkuoth, le ministre sud soudanais de l’Energie, et Gabriel Mbaga Obiang Lima, son homologue équato-guinéen, ont signé un accord de coopération bilatérale entre leurs deux pays, dans le domaine des hydrocarbures. L’objectif visé est de s’appuyer sur le partenariat pour favoriser les échanges d’informations sur les politiques et la règlementation, sur la promotion des projets en amont, sur le développement des infrastructures, mais surtout pour faciliter la collaboration entre les deux compagnies pétrolières publiques des deux...
(AFP 20/03/17)
Un avion de ligne transportant 45 personnes s'est écrasé au moment d'atterrir lundi à l'aéroport de la ville de Wau, dans le nord-ouest du Soudan du Sud, a-t-on appris de sources officielle et aéroportuaire. "Nous avons reçu 14 patients qui ont été hospitalisés en urgence et sont dans un état stable", a déclaré à l'AFP le ministre de l'Information de l'Etat de Wau, Bona Gaudensio, sans pouvoir dire si des personnes étaient décédées. Gabriel Ngang, le directeur de la compagnie sud-soudanaise South Supreme Airlines, a indiqué à l'AFP qu'il y avait "40 passagers et cinq membres d'équipage" à bord.
(RFI 20/03/17)
La majeure partie des revenus du Soudan du sud ne servent pas à aider les 100 000 personnes menacées par la famine, ne servent pas non plus à aider les plus de trois millions de déplacés, mais... à acheter des armes ! En guerre depuis décembre 2013, le gouvernement de Juba utilise plus de la moitié des revenus du pétrole pour s'équiper militairement. L'information est révélée par un rapport des Nations unies, une semaine avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU. Il sera de nouveau question d'un éventuel embargo sur les armes, réclamé par plusieurs pays et par les auteurs du rapport.
(AFP 18/03/17)
Le gouvernement sud-soudanais dépense une grosse partie de ses revenus tirés du pétrole dans l'achat d'armes alors que le pays est confronté à une famine largement causée par les opérations militaires ordonnées par Juba, selon un rapport de l'ONU. Ce document consulté vendredi par l'AFP appelle à mettre en place un embargo sur les armes contre le Soudan du Sud, une mesure qui était soutenue par les Etats-Unis mais qui a été rejetée par un vote du Conseil de sécurité...

Pages