Le président ougandais appelle à un scrutin rapide pour mettre fin à la violence au Soudan du Sud | Africatime
Mercredi 26 Avril 2017

Le président ougandais appelle à un scrutin rapide pour mettre fin à la violence au Soudan du Sud

Le président ougandais appelle à un scrutin rapide pour mettre fin à la violence au Soudan du Sud
(Xinhua 23/12/16)

JUBA, (Xinhua) -- Le président ougandais Yoweri Museveni a exhorté jeudi son homologue sud-soudanais, Salva Kiir, à organiser rapidement des élections pour mettre fin à l'agitation politique apparemment continuelle dans le pays déchiré par la guerre.

M. Museveni, qui est arrivé dans le pays et a eu des discussions avec M. Kiir à Juba, a déclaré aux journalistes que le Soudan du Sud avait grandement besoin d'élections pour retrouver sa souveraineté qui a été compromise par plus de trois ans de combats internes violents.

"Je lance un appel au gouvernement de transition dirigé par le président Kiir et à toutes les autres parties prenantes pour arrêter toutes les actions d'insécurité afin de permettre aux gens de se concentrer sur les élections dès que possible", a-t-il recommandé.

Avant le déclenchement des combats en décembre 2013, les principaux acteurs politiques du pays se disputaient sur des réformes avant que les élections prévues en 2015 ne soient interrompues par la violence.

En vertu de l'accord de paix signé en août dernier pour mettre fin au conflit entre le président Kiir et son ancien vice-président, Riek Machar, les élections auront lieu en 2018 après la pleine mise en œuvre du pacte de paix.

"Tous les combats doivent cesser afin que les habitants du Soudan du Sud reprennent leur pouvoir, parce qu'ils n'ont pas le pouvoir. Le pouvoir est avec les gens armés", a déclaré M. Museveni.

"Toutes les autres questions qui doivent être abordées avant la tenue des élections doivent être traitées et c'est ma prière pour les peuples sud-soudanais", a-t-il indiqué.

La semaine dernière, le président Kiir a appelé à un dialogue national excluant M. Machar dans le gouvernement d'union de transition fragile.

Commentaires facebook