Samedi 17 Février 2018

Une journaliste américaine brutalisée lors d’une manifestation à Juba

Une journaliste américaine brutalisée lors d’une manifestation à Juba
(AFP 07/02/18)

APA-Juba (Sud-Soudan) - Une journaliste américaine a été malmenée par une foule en colère alors qu’elle couvrait une manifestation mardi contre un nouvel embargo américain sur les armes au Soudan du Sud.

L’identité de la journaliste n’a pas été révélée mais selon des témoins elle était dans un état de choc mais « allait bien » après l’incident.

La manifestation a été organisée par divers groupes de jeunes, notamment la Ligue de la jeunesse du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM).

L’incident s’est produit dans l’enceinte principale de la mission de l’ONU près de l’aéroport international de Juba.

Un journaliste local, témoin de l’incident, a déclaré que les jeunes furieux semblaient avoir dirigé leur colère contre les ressortissants étrangers.

La foule a aussi malmené un journaliste local travaillant pour Radio Bakhita, basée à Juba.

L’organe de surveillance des médias du Soudan du Sud et le gouvernement n’ont pas encore réagi à l’incident.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi dernier l’interdiction de la vente d’armes au Soudan du Sud, estimant que la poursuite des violences, qui a provoqué l’une des crises humanitaires les plus graves de l’Afrique, n’a rien donné.

Washington a accusé à la fois le gouvernement et les rebelles de dépenser beaucoup pour le matériel militaire plutôt que de se concentrer sur la paix et le développement.

Juba a réagi avec colère à l’embargo américain en convoquant son ambassadeur à Washington, M. Garang Diing Akuong, pour consultation.

Human Rights Watch (HRW) a salué cet embargo, affirmant que cela enverrait un signal fort aux dirigeants des parties belligérantes que les abus et les promesses non tenues ne seraient pas tolérés.

Commentaires facebook