Vendredi 26 Mai 2017

Soudan du Sud: nouvelle offensive et déplacement de population dans le Haut-Nil

Soudan du Sud: nouvelle offensive et déplacement de population dans le Haut-Nil
(RFI 28/04/17)
Un camp de refugiés.

Au Soudan du Sud, la guerre civile s’intensifie. Les forces armées gouvernementales ont lancé mercredi 26 avril une nouvelle offensive dans le nord de ce pays ravagé par un conflit à caractère ethnique depuis 2013. Le Soudan du Sud est aussi touché par la famine. Cette nouvelle offensive provoque selon les Nations unies des déplacements de plusieurs milliers de civils. L'ONU appelle les autorités à protéger les civils.

La mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS) s'alarme de la nouvelle offensive des forces gouvernementales dans l'Etat du Haut-Nil au nord du pays. Cette offensive a poussé de milliers de personnes à fuir. « Plus de 25 000 personnes auraient fui leurs maisons sur le bord du Nil au cours des derniers jours après une augmentation de l'activité militaire, explique Daniel Dickinson, porte-parole de la mission onusienne. On nous a rapporté que des milliers de personnes ont fui vers la ville d'Aburoc, à 30 kilomètres au nord de Kodok, où il y a environ 50 000 personnes. Certains tentent même de traverser la frontière vers le Soudan et ceci après la prise de contrôle de Kodok mercredi par les forces gouvernementales. »

Toujours selon l'ONU, des travailleurs humanitaires ont également été évacués de Kodok en début de semaine. Déjà mardi 25 avril, le chef de la MINUSS a appelé les autorités du Soudan du Sud à mettre fin à la souffrance des civils. Selon David Shearer, « ces dernières semaines, le conflit s'est aggravé plutôt que de s'apaiser ».

Commentaires facebook