Soudan du Sud: le Conseil de sécurité s'oppose à un embargo sur les armes | Africatime
Mardi 28 Mars 2017

Soudan du Sud: le Conseil de sécurité s'oppose à un embargo sur les armes

Soudan du Sud: le Conseil de sécurité s'oppose à un embargo sur les armes
(RFI 24/12/16)

Le projet de résolution à l’ONU pour un embargo sur les armes au Soudan du Sud, en proie à la guerre civile depuis trois ans, a été rejeté ce vendredi 23 décembre par le Conseil de sécurité. Il n'a obtenu que sept votes sur les neuf nécessaires à son adoption. Un revers pour la diplomatie américaine sur le départ.

Pas d'embargo sur les armes pour le Soudan du Sud. Et pas de sanctions non plus pour trois dirigeants contre lesquels Washington préconisait un gel des avoirs et une interdiction de voyager : à savoir le leader des rebelles, Riek Machar, actuellement en exil en Afrique du Sud, Paul Malong, le chef d'état-major de l'armée gouvernementale, et Michael Makuei, le ministre sud-soudanais de l'Information.

Les Etats-Unis accusent Makuei d’avoir organisé l’attaque d’une base de l’ONU à Bor en avril 2014 au cours de laquelle des dizaines de civils avaient été tués. Paul Malong est lui accusé d’avoir ordonné l'assaut avec des chars et des hélicoptères de la résidence de Riek Machar et d'une base de ses partisans à Juba en juillet.

Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni notamment, qui soutenaient le texte, se sont heurtés à l'abstention de huit des quinze membres du Conseil de sécurité. Chinois et Russes, bien qu'hostiles à la proposition n'ont même pas eu à y opposer leur véto.

A (RE)LIRE → Soudan du Sud: la menace d'un génocide

Les opposants au texte estimaient ces sanctions et cet embargo contreproductif alors que les discussions sur le déploiement d'une force régionale de 4 000 hommes en appui aux 13 000 casques bleus déjà présents avancent, et que le président Salva Kiir a appelé ce mois-ci à un dialogue politique.

Commentaires facebook