Soudan du Sud : des visas « humanitaires » aux airs de racket | Africatime
Dimanche 30 Avril 2017

Soudan du Sud : des visas « humanitaires » aux airs de racket

Soudan du Sud : des visas « humanitaires » aux airs de racket
(Jeune Afrique 14/03/17)

Au Soudan du Sud, au moment où sévit la disette, les nouveaux tarifs des visas de travail sont dénoncés comme une entrave à l’œuvre des personnels humanitaires étrangers. À moins que ce ne soit un calcul plus cynique…

Les autorités sud-soudanaises ont-elles des œillères ou jouent-elles un double jeu ? Le 2 mars dernier, le ministère du Travail émettait une directive indiquant que le prix du visa de travail, précédemment situé dans une fourchette de 100 à 300 dollars par an, coûtait désormais entre 1 000 et 10 000 dollars, selon le niveau de compétences du demandeur.

Bien sûr, dans un environnement mondial marqué par les restrictions de circulation en direction des ressortissants du sud, les gouvernements ont toute légitimité à ajuster les conditions d’entrée sur leur territoire. Bien sûr, le plus jeune État de la planète a raison de diversifier ses revenus, sachant que 98% de ses recettes étaient issus de la seule production pétrolière, au moment de son indépendance, en 2011. Bien sûr, la famine qui pourrait menacer – officiellement depuis trois semaines – un à cinq millions de Sud-soudanais nécessite des fonds. Mais les autorités de Juba ne regardent-elles pas le problème par le petit bout de la lorgnette ? La mesure pourrait décourager les travailleurs humanitaires étrangers qui viennent au Soudan du Sud pour combattre cette même famine…

Commentaires facebook