Mercredi 13 Décembre 2017

Soudan du Sud : au moins 40 morts dans des violences tribales

Soudan du Sud : au moins 40 morts dans des violences tribales
(Xinhua 29/11/17)
Image d'illustration.

Une quarantaine de personnes ont été tuées, 19 autres blessées et des dizaines d'enfants et de femmes enlevés dans une attaque contre un village rural de l'Etat de Jonglei, dans l'est du Soudan du Sud.

Jacob Akech Dengdit, ministre de l'Information de l'Etat de Jonglei, a déclaré à Xinhua par téléphone mardi que des hommes armés originaires apparemment de l'Etat voisin de Boma ont attaqué deux villages du comté de Duk lundi et mardi matin, tuant une quarantaine de personnes, incendiant des huttes et enlevant des enfants et des femmes.

"Ils ont d'abord attaqué les villages de Duk Panyang et de Duk Payuel lundi et volé plusieurs troupeaux. Ensuite, ce matin, les assaillants ont tué une quarantaine de personnes et blessé 19 autres. Ils ont également pris toutes les bêtes et enlevé les enfants et les femmes", a précisé M. Dengdit.

Six mois à peine avant cette attaque, des chefs de tribus de la région riche en pétrole avaient signé un accord de paix pour mettre fin à un cycle mortel de violences inter-ethniques.

L'accord initié par le premier vice-président du pays, Taban Deng Gai, en mai, a ramené un peu de calme dans la région qui est le théâtre de plusieurs conflits tribaux qui prennent leurs sources dans la rivalité pour les troupeaux et les pâturages depuis des décennies. Des violences similaires avaient fait une cinquantaine de morts à la fin de l'année 2016.

M. Dengdit a exhorté le gouvernement central de Juba à intervenir avant que ces violences n'escaladent en confrontations de grande ampleur entre les deux communautés.

"Des centaines de personnes ont été déplacées et rien ne fonctionne actuellement. Les blessés y sont toujours, démunis car toutes les maisons et les centres de soins ont été incendiés. Le gouvernement doit intervenir pour apaiser la situation", a ajouté l'officiel.

Commentaires facebook