Jeudi 21 Septembre 2017

Plus de 95.000 Sud-Soudanais sont entrés au Soudan depuis janvier (ONU)

Plus de 95.000 Sud-Soudanais sont entrés au Soudan depuis janvier (ONU)
(AFP 27/04/17)
Des milliers de Sud-Soudanais ont fui vers les pays voisins, dont le Soudan.

Plus de 95.000 Sud-Soudanais sont entrés au Soudan depuis le début de l'année, a annoncé jeudi l'ONU, alors que des milliers d'autres continuent de fuir la guerre et la famine qui ravagent leur pays.

Le Soudan du Sud, indépendant depuis 2011, a déclaré en février l'état de famine dans certaines régions du pays, affirmant qu'un million de personnes sont en train de mourir de faim.

Selon le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), près de 390.000 Sud-Soudanais ont trouvé refuge au Soudan depuis le déclenchement de la guerre civile dans leur pays en décembre 2013.

Au 15 avril, le Soudan accueillait environ un quart du 1,6 million de réfugiés sud-soudanais estimé dans la région, a souligné l'Ocha dans un communiqué.

Les agences onusiennes s'attendent à ce que les arrivées de réfugiés se poursuivent tout au long de l'année mais s'inquiètent de la baisse des ressources disponibles pour subvenir à leurs besoins.

Khartoum a ouvert un nouveau "couloir humanitaire" pour acheminer de l'aide aux personnes affectées par la famine au Soudan du Sud, a indiqué jeudi Marta Ruedas, la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Soudan, dans un communiqué séparé.

Il s'agit du deuxième couloir d'aide vers le Soudan du Sud ouvert par le Soudan en un mois. Il sera utilisé pour acheminer l'aide de la ville d'El Obeid, dans le centre du Soudan, vers celle d'Aweil, dans l'Etat sud-soudanais de Bahr al-Ghazal.

Le Programme alimentaire mondial va livrer quelque 7.000 tonnes de sorgho à 540.000 Sud-Soudanais à travers ce corridor.

Le Soudan du Sud a plongé en décembre 2013 dans une guerre civile qui a fait des dizaines de milliers de morts et plus de trois millions de déplacés, malgré le déploiement de quelque 12.000 Casques bleus.

Les organisations humanitaires déplorent une famine "causée par l'homme", les combats ayant obligé nombre de Sud-Soudanais à fuir leur foyer et fait chuter la production agricole.

Plus de 7,5 millions de personnes au Soudan du Sud ont besoin d'aide, soit environ deux tiers de la population, estime l'ONU.

Commentaires facebook