Mercredi 13 Décembre 2017

Le Soudan du Sud va rejoindre la Convention sur l'interdiction des armes chimiques

Le Soudan du Sud va rejoindre la Convention sur l'interdiction des armes chimiques
(AFP 04/12/17)
Le Soudan du Sud va rejoindre la Convention sur l'interdiction des armes chimiques

Le Soudan du Sud va rejoindre la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, a annoncé vendredi un représentant de ce pays au cours de l'assemblée annuelle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui a son siège à La Haye.

"Le Soudan du Sud n'a aucune raison de rester à l'écart", a déclaré un haut responsable du ministère des Affaires étrangères du Soudan du Sud, Moses Akol Ajawin, ajoutant que son pays avait pratiquement achevé la procédure lui permettant de devenir membre de cette organisation.

Avec cette nouvelle adhésion, Israël, l'Egypte et la Corée du Nord demeurent les derniers pays à n'avoir pas rejoint la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, qui est entrée en vigueur en 1997.

"Les images des victimes des armes chimiques nous ont d'autant plus rendus sensibles aux objectifs de l'OIAC", a déclaré M. Ajawin, selon un communiqué de l'OIAC.

Le Soudan du Sud, a-t-il ajouté, souhaite "s'associer sans réserves aux nobles objectifs de cette grande organisation".

Cette décision a été saluée le directeur général de l'OIAC Ahmet Uzumcu: "Aujourd'hui, nous avons accompli un pas vers une adhésion universelle", s'est-il félicité.

Il a appelé "les autres pays qui n'ont pas encore adhéré à la Convention - l'Egypte, Israël et la Corée du Nord - à se joindre au reste du monde pour l'élimination à tout jamais des armes chimiques".

Un total de 192 pays ont signé la Convention et plus de 96 % des stocks déclarés d'armes chimiques de la planète ont été détruits sous la supervision de l'OIAC.

Commentaires facebook