Jeudi 19 Octobre 2017

Afrique de l’Est : des parcs logistiques modernes pour renforcer les chaines d’approvisionnement

Afrique de l’Est : des parcs logistiques modernes pour renforcer les chaines d’approvisionnement
(La Tribune 07/04/17)

L’Afrique de l’Est est en mouvement. Au moment où la sous-région multiplie les actions pour intégrer son économie, les chaines d’approvisionnement deviennent des facteurs clés de réussite. L’appui de la Banque mondiale va permettre de les renforcer avec la construction prochaine de parcs logistiques.
L'heure est à l'accélération des échanges commerciaux inter-régionaux en Afrique de l'Est. Afin d'appuyer cette dynamique, des parcs logistiques modernes seront prochainement construits dans toute la sous-région, ont annoncé mercredi à Nairobi des officiels, selon l'agence de presse Xinhua. Objectif : renforcer l'efficacité des chaines d'approvisionnement.

En maitre d'ouvrage, Africa Logistics Properties (ALP), une société partiellement détenue par l'International Finance Corporation (IFC), branche du secteur privé de la Banque Mondiale. C'est elle qui concevra, construira, financera et louera les parcs logistiques aux entreprises ayant besoin de stockage. Les premiers espaces érigés sur 140 000 m2 devrait être livrés au Kenya, en principe, dans deux ans. D'autres suivront.

Un coût logistique deux fois plus élevé que la moyenne mondiale
Cette nouvelle logistique viendra répondre à une problématique de longue date en Afrique de l'Est où le coût logistique reste encore très élevé. Selon les experts, celui-ci représente en effet 40% des coûts des marchandises vendues dans la sous-région, soit deux fois la moyenne mondiale estimée à moins de 20%. Cela viendrait également réduire les coûts d'exploitation des entreprises et amoindrir les prix pour les consommateurs.

Cette initiative vient emboiter le pas à celle du Rwanda où le gouvernement a démarré la construction de marchés transfrontaliers équipés d'entrepôts, entre autres, afin de réduire les coûts opérationnels pour les entreprises exportatrices, mettre un frein aux exportations informelles et renforcer la compétitivité du produit rwandais sur le marché sous-régional.

Au moment où la sous-région est-africaine s'engage de plus en plus pour l'intégration de son économie, ce genre de projet n'est contribuerait qu'à renforcer leur force économique. A noter que l'ALP entend dupliquer ce projet de parcs logistiques, à un horizon non défini pour l'instant, en Afrique de l'Ouest et du Nord.

Commentaires facebook