Mardi 27 Juin 2017
(AFP 21/06/17)
Un hélicoptère militaire soudanais s'est écrasé dans le nord du Soudan, tuant ses quatre membres d'équipage, a indiqué l'armée mercredi. L'appareil MI-17 de fabrication soviétique s'est écrasé mardi soir en raison du mauvais temps à Dongola, capitale de l'Etat du Nord, après avoir décollé pour une mission, a précisé un porte-parole de l'armée, le général de brigade Ahmed Khalifa Shami. "Les quatre membres d'équipage à bord sont morts", a-t-il ajouté dans un communiqué. L'armée soudanaise s'appuie beaucoup sur son aviation, composée d'avions et d'hélicoptères de fabrication russe, pour faire face aux rebelles dans les régions frontalières du Soudan du Sud et au Darfour (ouest). Mais cette flotte a subi de nombreux accidents ces dernières années,...
(AFP 21/06/17)
Huit enfants dont les parents sont des membres soudanais du groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont été rapatriés mardi au Soudan depuis la Libye. Les enfants, y compris un bébé d'un an, sont arrivés à Khartoum à bord d'un vol parti de la capitale libyenne Tripoli, selon un correspondant de l'AFP sur place. "Dieu merci, aujourd'hui huit enfants" ont été ramenés de Libye, a déclaré aux journalistes Tijani Ibrahim, un responsable du puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS). Six enfants...
(La Tribune de Genève 14/06/17)
Récits de civils secourus par les forces soudanaises le long de la frontière avec l'Erythrée, afin d'endiguer l'immigration clandestine. C'est un profond désir de liberté qui a poussé Efrem Desta à fuir l'Erythrée et entrer illégalement au Soudan voisin, dans l'espoir de rallier un jour l'Europe. Mais son voyage a tourné court lorsque lui et d'autres migrants érythréens ont été enlevés après avoir traversé la frontière par la tribu des Rashaida dans l'est du Soudan, près du village d'Al-Laffa. «Nous...
(AFP 13/06/17)
Près de 250 enfants de plus de cinq ans ont été tués par des diarrhées aiguës au Soudan depuis dix mois, ravivant la crainte des autorités à la veille de la saison des pluies, ont rapporté lundi des agences de l'ONU. "Entre la mi-août 2016 et le 2 juin 2017, quelque 15.000 cas supposés de diarrhée aiguë ont été enregistrés au Soudan, dont 279 mortels", a affirmé le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), citant des chiffres de l'Organisation mondiale de la santé...
(AFP 13/06/17)
C'est un profond désir de liberté qui a poussé Efrem Desta à fuir l'Erythrée et entrer illégalement au Soudan voisin, dans l'espoir de rallier un jour l'Europe. Mais son voyage a tourné court lorsque lui et d'autres migrants érythréens ont été enlevés après avoir traversé la frontière par la tribu des Rashaida dans l'est du Soudan, près du village d'Al-Laffa. "Nous avons fui l'Erythrée car nous aspirons à la liberté, mais à notre arrivée ici nous avons été capturés par les Rashaida", raconte Efrem Desta, 20 ans, dans sa...
(BBC 13/06/17)
C'est le bilan fourni par le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), qui craint des nouvelles contaminations avec l'arrivée prochaine de la saison des pluies dans le pays. Depuis dix mois, soit entre la mi-août 2016 et le 2 juin 2017, plus de 15.000 cas de diarrhées aiguës ont été enregistrés au Soudan, dont 279 mortels. Environ 87% des décès concernent des enfants de plus de cinq ans répartis dans onze régions du pays, dont la...
(Le Monde 12/06/17)
Selon un rapport des Nations unies, les camps rivaux en Libye utilisent comme supplétifs des combattants étrangers, originaires notamment du Darfour et du Tchad. Par Frédéric Bobin (Tunis, correspondant) Des membres de la brigade Salah Bou-Haliqa brigade, loyale à l’homme fort de l’est libyen Khalifa Haftar, célèbrent le 5 juin à Benghazi une bataille victorieuse. Haftar s’appuie aussi sur des mercenaires soudanais du Darfour. L’engagement de « mercenaires » étrangers en Libye est une vieille histoire. Lors de l’insurrection de...
(RFI 10/06/17)
Au Soudan, des combats ont éclaté à la fin du mois de mai 2017 au Darfour, alors que la région semblait quelque peu pacifiée. Des affrontements entre deux factions rebelles et les forces gouvernementales. Pour Jérôme Tubiana, chercheur, spécialiste du Soudan et du Tchad, consultant pour l’ONG Small Arms Survey, ce n’est pas un hasard si ces combats arrivent précisément en ce moment. Il répond aux questions de Xavier Besson.
(RFI 07/06/17)
Six mois jour pour jour après son arrestation à Khartoum, le 7 décembre dernier, Mudawi Ibrahim Adam, fervent défenseur des droits humains au Soudan, est toujours en prison. Lundi, le nouveau procureur de la République a promis que son procès se tiendrait bientôt, mais ses proches dénoncent une détention arbitraire et s'inquiètent pour sa santé fragile. Mudawi Ibrahim Adam a consacré sa vie à la défense des droits humains au Soudan et a même été récompensé en 2005 pour son combat. Pourtant, aujourd’hui, il est toujours en prison. En mars derniers, ses proches avaient espéré sa libération puisqu'un procureur s'était prononcé en faveur de l'abandon des charges, mais ce dernier a été remplacé.
(AFP 06/06/17)
Un défenseur soudanais des droits de l'Homme détenu depuis plusieurs mois a été inculpé d'espionnage au profit de pays étrangers, un chef d'accusation passible de la peine de mort, a indiqué lundi la justice soudanaise. Moudawi Ibrahim Adam, professeur d’ingénierie à l'Université de Khartoum, avait été arrêté en décembre lors d'un coup de filet contre des leaders et des militants de l'opposition, pendant des manifestations contre la hausse des prix. "Il est impliqué dans la gestion d'une organisation criminelle et dans des activités d'espionnage au profit d'ambassades étrangères en échange d'argent", a indiqué le procureur Babikir Abdel Latif dans un communiqué.
(Autre média 06/06/17)
Après plusieurs mois de calme relatif dans la vaste région du Darfour (Ouest), des combats ont de nouveau éclaté ces deux dernières semaines entre des membres de l’Armée de Libération du Soudan et les forces gouvernementales. Ces incidents, bien que de faible intensité, représentent une sérieuse entrave aux efforts de la communauté internationale pour mettre fin à ce conflit. Plusieurs hauts dignitaires soudanais ainsi que des médiateurs internationaux étaient d’ailleurs présents à Khartoum, la semaine passée, pour discuter de l’avancée des négociations de paix. Chacun des deux camps rejette la faute sur l’autre.
(RFI 06/06/17)
Les réfugiés du Darfour qui ont trouvé refuge au Tchad envisagent de retourner chez eux. C'est du moins ce que laisse croire un sondage effectué dans les camps de réfugiés, à l'est du Tchad. Un état d'esprit qui a conduit à la signature d'un accord, le 31 mai, entre le Tchad, le Soudan et le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR). L’accord signé à Khartoum, la semaine dernière, indique que les deux Etats et l’organisme onusien s’engagent à...
(RFI 03/06/17)
Au Soudan, les combats qui ont repris au Darfour après quelques mois de calme relatif inquiètent l'Union européenne ainsi que la troïka pour le Soudan, composé des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Norvège. Ces pays ont appelé à la fin des combats dans la région du Darfour, dans l'ouest du pays. Ces nouveaux combats entre les forces gouvernementales et une faction rebelle du Darfour ont lieu alors que des négociations de paix se tiennent à Khartoum depuis mardi.
(AFP 30/05/17)
Le Soudan a interdit mardi l'importation de plusieurs produits d'Egypte, assénant un nouveau coup à des relations déjà tendues entre les deux pays voisins, a indiqué un média d'Etat. "Le Premier ministre Bakri Hassan Saleh a émis un décret interdisant les produits agricoles et animaux d'Egypte, ainsi que l'importation de graines" du pays voisin, a rapporté l'agence officielle Suna. Le décret interdit également aux "hommes d'affaires soudanais d'utiliser le territoire égyptien pour importer des biens vers le Soudan". Les échanges...
(RTS.CH 26/05/17)
Depuis 1956, le Soudan est en proie à une guerre civile opposant le nord et le sud du pays. En 1969, le gouvernement porté au pouvoir par un coup d'état militaire entreprend de restaurer l'unité nationale. L'instabilité politique Les deux régimes successifs établis au Soudan après l'accession du pays à l'indépendance en 1956 sont "morts du sud": c'est en effet la guerre civile opposant le nord et le sud du Soudan au lendemain de sa libération de la tutelle britannique...
(BBC 24/05/17)
Le chef de l'Etat soudanais affirme que l'armée soudanaise a saisi des véhicules blindés égyptiens des mains des rebelles lors de violents combats le week-end dernier. L'armée soudanaise indique aussi avoir intercepté deux convois de rebelles en provenance de la Libye et du Soudan du Sud. Mini Minnawi, un rebelle du Darfour, a déclaré à la BBC que les accusations du gouvernement soudanais sont sans fondement. ''Ces allégations sont des mensonges du gouvernement soudanais'' a-t-il souligné. La sortie du président...
(Alwihda 23/05/17)
La Libye est devenue l'épicentre des rébellions notamment tchadienne et soudanaise qui exploitent le chaos pour s'armer et menacer la sécurité des pays limitrophes. Contrairement aux allégations mensongères du gouvernement soudanais, nous apportons un démenti formel aux informations selon lesquelles le commandant Djouma aurait été tué, a annoncé à Alwihda un responsable rebelle. Les autorités soudanaises ont montré à la presse une centaine de personnes supposées être des combattants rebelles faits prisonniers lors d'une grande offensive menée samedi. "notre commandant n'a pas quitté la ville de Juba et n'a pas participé aux combats et il sera lundi matin l'invité de la BBC", a indiqué le responsable rebelle.
(Hrw 23/05/17)
Toutes les parties au conflit devraient autoriser l’accès aux services de santé vitaux. (Nairobi) – Au Soudan, la plupart des femmes et des filles vivant dans la région des Monts Nouba, contrôlée par les rebelles, sont privées d’accès aux soins de santé reproductive, y compris les soins obstétricaux d’urgence, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport rendu public aujourd’hui. Malgré son ampleur, cette situation est l’une des conséquences méconnues que pose l’entrave, par le gouvernement soudanais et l’opposition armée, à l’assistance humanitaire dans cette région. Le rapport de 61 pages, intitulé « No Control, No Choice: Lack of Access to Reproductive Healthcare...
(Autre média 22/05/17)
Des conflits ensanglantent différentes régions du Soudan presque sans interruption depuis l’indépendance du pays, il y a cinquante ans. Mais en réalité, le Darfour, le Kordofan du Sud, le Nil Bleu, les collines de la mer Rouge et le Soudan du Sud (indépendant depuis 2011 mais toujours en guerre) souffrent d’une seule et même guerre qui s’est installée dans la durée. Les communautés du Soudan et du Soudan du Sud, comme du Tchad voisin, fournissent des recrues en masse aux différentes forces en présence. Les civils, à commencer par ceux qui occupent des fonctions traditionnellement militarisées, sont recyclés en soldats de...
(AFP 22/05/17)
Une explosion d'origine accidentelle est survenue dimanche soir dans un dépôt de munitions à Nyala, la capitale de la province du Sud-Darfour, faisant cinq morts et 67 blessées, selon des sources militaires et hospitalières. Le porte-parole de l’armée soudanaise, le général Khalifa Chami, a indiqué dans un communiqué qu'"un incident électrique a provoqué l'explosion d’un dépôt de munitions des forces armées dans la ville de Nyala", soulignant que "des efforts sont en cours pour maitriser l’incendie", mais sans fournir de...

Pages