| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(AFP 27/03/17)
Le Soudan a annoncé dimanche qu'il allait ouvrir des "corridors humanitaires" pour acheminer de l'aide alimentaire à des milliers de personnes au Soudan du Sud, un pays voisin frappé par la famine. Le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré en février l'état de famine dans plusieurs zones du pays. Plus de 100.000 personnes sont touchées, selon des organisations liées à l'ONU. "Le gouvernement soudanais a donné son accord pour ouvrir des corridors humanitaires aux personnes affectées par la famine dans l'Unité et Bahr al-Ghazal", deux Etats du Soudan du Sud, a indiqué dans un communiqué la commission soudanaise pour l'aide humanitaire. Ce couloir sera utilisé pour acheminer l'aide de la ville d'El Obeid, dans...
(Xinhua 27/03/17)
Le ministère soudanais des Affaires étrangères a déclaré dimanche que le Soudan, le Tchad et les services de renseignement français travaillaient de concert pour déterminer le lieu de détention d'un ressortissant français kidnappé au Tchad et emmené au Soudan. "Le ministère des Affaires étrangères, le service national de renseignement et de sécurité et les forces armées ont été informés de l'enlèvement d'un otage français", a déclaré à la presse le ministère soudanais des Affaires étrangères, Ibrahim Ghandour. "Khartoum coopère avec les autorités concernées en France...
(RFI 27/03/17)
Une dramatique sécheresse frappe depuis plusieurs années la Corne de l'Afrique, au point que la Somalie a déclaré l'état de catastrophe nationale et que l'état de famine a été décrété au Soudan du Sud. Depuis quelques semaines, les organisations humanitaires enregistrent les premiers morts de faim dans la région, tandis que les agricultures sont dévastées et les paysans contraints de se déplacer pour survivre. Parmi les pays les plus touchés, l'Etat autoproclamé du Somaliland, indépendant de facto depuis 1991. Le...
(RFI 25/03/17)
Au Tchad, l’otage français enlevé jeudi 23 mars n’est plus sur le territoire national. Des sources sécuritaires tchadiennes annoncent que les ravisseurs ont réussi à traverser la frontière en direction du Soudan. Les forces tchadiennes appuyées par la force mixte Tchad-Soudan ont attendu le lever du jour, vendredi, pour repasser au peigne fin la frontière entre le Tchad et le Soudan, mais elles n’ont rien trouvé. Quelques instants plus tard, des sources locales ont signalé l’otage et ses ravisseurs à l’intérieur de la frontière soudanaise...
(AFP 24/03/17)
L'otage français enlevé jeudi dans l'est du Tchad se trouve au Soudan voisin, a déclaré vendredi à l'AFP le ministre tchadien de la Sécurité Ahmat Mahamat Bachir. M. Bachir avait indiqué la veille que le Français, travaillant pour une compagnie minière, avait été "enlevé dans une localité située à 50 km de Goz Beida", à 200 km au sud d'Abéché. Des forces mixtes tchadiennes et soudanaises recherchent l'otage français, selon le ministre qui n'a donné aucun autre détail sur le...
(AFP 15/03/17)
Lorsque des agents des services de sécurité sont venus frapper chez lui à Khartoum, l'homme d'affaires Alithi Youssef a compris que son pire cauchemar était devenu réalité. "Ils m'ont informé le 17 janvier que ma fille Aya avait été tuée dans des combats à Syrte", raconte à l'AFP M. Youssef, en référence à la ville de Libye contrôlée pendant des mois par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) avant qu'il en soit chassé en décembre. "Ils ont dit qu'ils avaient cependant une bonne nouvelle: Aya avait laissé derrière elle un bébé de quatre mois". L'enfant a été ramené à Khartoum le mois dernier.
(AfricaNews 09/03/17)
L’ONG de défense des droits humains, Amnesty International souhaite que les Nations Unies , entreprenent une enquête au Soudan. Les autorités sont soupçonées d’avoir fait usage d’ armes chimiques contre des populations civiles dans le Darfour. L’ONG de défense des droits humains, Amnesty International souhaite que les Nations Unies , entreprenent une enquête au Soudan. Les autorités sont soupçonées d’avoir fait usage d’ armes chimiques contre des populations civiles dans le Darfour. En Septembre dernier, Amnesty avait déjà publié un rapport accablant contre Khartoum. L’armée soudanaise était alors accusée...
(APA 07/03/17)
L’armée soudanaise a annoncé avoir accueilli 109 prisonniers de guerre et 18 civils libérés par des rebelles du Mouvement populaire de libération du Soudan, au nord (SPLM-N). Le porte-parole de l’armée soudanaise, Ahmed Khalifa al-Shami, a, dans un communiqué publié lundi, salué la libération de ces prisonniers de guerre « comme un pas positif vers la paix au Soudan ». Le SPLM-N avait capturé ces soldats dans les États du Nil Bleu et du Kordofan du Sud après des années...
(AFP 06/03/17)
Plus de cent prisonniers de guerre soudanais, capturés pour certains il y a plusieurs années par un groupe rebelle soudanais, ont été remis dimanche aux autorités de Khartoum, grâce à une médiation de l'Ouganda, a rapporté un journaliste de l'AFP. Parmi les prisonniers figuraient des soldats de l'armée gouvernementale soudanaise et des civils. Ils avaient été capturés par la branche Nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N), lors de combats dans les Etats soudanais du Kordofan-Sud (sud) et...
(RFI 06/03/17)
Le spectre de la famine plane sur l’Afrique de l’Est. L'état de famine a été déclaré au Soudan du Sud il y a deux semaines et l’état de « catastrophe nationale » en Somalie. La situation est mauvaise également en Ethiopie, en Ouganda, au Kenya et dans une moindre mesure, en Tanzanie. La faute à la sécheresse qui frappe depuis trois ans tout l’est du continent mais aussi, en Somalie et au Soudan du Sud, aux crises politico-sécuritaires majeures qui...
(AfricaNews 06/03/17)
Ce sont des soldats de l’armée gouvernementale soudanaise et des civils qui avaient été capturés par la branche Nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N), un groupe rebelle, lors de combats, il y a sept ans. Selon un journaliste de l’AFP, les prisonniers libérés ont été transférés sur deux sites situés dans le nord du Soudan du Sud vers Kampala. Ils ont pris dimanche un avion pour Khartoum, depuis l’aéroport de la capitale ougandaise, à Entebe. Le Comité...
(Autre média 03/03/17)
Au Soudan, un pasteur affirme que le gouvernement a « déclaré la guerre contre les chrétiens » parce qu’ils craignent que les musulmans soient conduits à Christ. Un groupe de surveillance de la persécution des chrétiens en Afrique de l’Est, a pu rencontrer deux pasteurs du Sud-Soudan et les interviewer au nom du Christian Post. Michael et Reith ont tous deux été emprisonnés pour leur foi. Selon le pasteur Michael Yat, les pasteurs du Soudan sont placés en détention et les églises sont démolies, car le gouvernement redoute la propagation de l’Evangile dans cette nation islamique. « En 2014, je suis revenu à Khartoum pour une nouvelle affectation, dans le cadre de l’Église évangélique presbytérienne...
(AFP 01/03/17)
"On n'a pas assez de médicaments et pas assez de main d'oeuvre": les travailleurs humanitaires soudanais craignent d'être vite débordés par l'afflux des réfugiés du Sud-Soudan qui arrivent chaque jour par centaines de l'autre côté de la frontière. Dans un centre de transit soudanais, tout près de la frontière, le docteur Viola James explique qu'il n'y a que cinq travailleurs humanitaires pour l'aider à s'occuper des quelque 5.000 réfugiés présents, qui ont fui la guerre civile et la famine sévissant dans leur pays.
(AFP 27/02/17)
Une journaliste soudanaise critique du gouvernement, Shamael al-Nur, s'est plainte dimanche à l'AFP d'être la cible d'islamistes radicaux qui l'accusent d'"avoir insulté l'islam" dans l'une de ses chroniques. L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a exhorté "les autorités à faire tout le nécessaire pour (la) protéger (...) et condamner ces appels à la haine et à la violence". Shamael al-Nur a confié à l'AFP être devenue la cible d'islamistes radicaux et de certains médias après avoir critiqué l'action du gouvernement en matière de santé publique dans une chronique publiée...
(AFP 24/02/17)
Le chef de la diplomatie tchèque Lubomir Zaoralek se rendra dimanche au Soudan pour discuter de la libération d'un chrétien tchèque, condamné à 24 ans de prison, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères à Prague. "La libération de Petr Jasek est une priorité pour le ministre Zaoralek", a écrit vendredi le ministère tchèque, dans un communiqué. Jasek, 53 ans, un "missionnaire" selon la presse tchèque, est membre de l'Eglise fraternelle (Cirkev Bratrska), petite Eglise protestante tchèque. Il a été condamné...
(AFP 24/02/17)
Le président soudanais Omar el-Béchir a ordonné aux autorités de faciliter la distribution d'aide humanitaire internationale au Soudan du Sud voisin frappé par la famine, a indiqué jeudi le ministre des Affaires étrangères. Lundi, le gouvernement du Sud-Soudan a déclaré l'état de famine dans plusieurs zones du pays. Plus de 100.000 Sud-Soudanais sont touchés, selon des organisations liées à l'ONU. "Le président Omar el-Béchir a ordonné aux autorités soudanaises d'offrir tous les services nécessaires pour garantir que l'aide humanitaire arrive au Soudan du Sud par le territoire soudanais", a déclaré dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour.
(AFP 20/02/17)
L'aide financière internationale pour le travail humanitaire au Soudan devrait baisser cette année en dépit de l'allègement des sanctions américaines, a déploré la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour ce pays. "J'ai bien peur qu'il y ait une baisse du financement" alors que plus de trois millions de déplacés ont besoin d'aide et que la malnutrition continue d'être un problème majeur, a dit Marta Ruedas lors d'un entretien avec l'AFP à Khartoum. En 2016, les Nations unies ont récolté plus de...
(BBC 20/02/17)
En dépit de l'allègement des sanctions américaines, contre le Soudan, le pays risque de connaitre des difficultés dans le domaine de l'assistance humanitaire, a déploré la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Soudan. Marta Ruedas a exprimé à l'Agence France Presse sa crainte qu'il y ait une baisse du financement. Sur le terrain, trois millions de personnes déplacées ont besoin d'aide et la malnutrition persiste, a-t-elle déclaré. L'année dernière, les Nations Unies ont récolté plus de 55% sur près d'un...
(AFP 15/02/17)
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a lancé mercredi un appel de fonds de 110 millions de dollars pour aider deux millions d'enfants souffrant de malnutrition grave à travers le Soudan, dont plusieurs centaines de milliers dans des zones de conflit. Le Soudan compte 13% de tous les enfants souffrant de malnutrition grave en Afrique, et la situation de ces enfants a été exacerbée par des déplacements dus aux conflits, à l'anomalie météorologique El Nino, aux épidémies, inondations...
(AFP 13/02/17)
Du matériel hautement explosif servant à la fabrication de bombes a été découvert dimanche par les services de sécurité soudanais dans un appartement de Khartoum après une explosion dans la nuit ayant fait un blessé, selon un communiqué de la police. Des membres du puissant Service national du renseignement et de la sécurité soudanais (NISS) et de la police ont effectué un raid dans un appartement du quartier résidentiel de Arkawiet, dans le sud de la capitale soudanaise, après une...

Pages