| Africatime
Samedi 21 Janvier 2017
(RFI 21/01/17)
Le sud de la Libye est devenu une base arrière pour les mouvements d'opposition du Darfour, au Soudan. C'est ce que confirme un rapport de l'ONU diffusé ce lundi 16 janvier. L'avancée de l'armée soudanaise au Darfour ces derniers mois a précipité le retrait de deux mouvements rebelles vers la Libye, mais aussi vers le Soudan du Sud. Ils sont accusés de commettre toutes sortes d'exaction alors qu'ils déclarent vouloir se réorganiser. L'arrivée en masse des milices soudanaise du Darfour, après le revers qu'ils...
(Autre média 03/01/17)
En 2015, des réfugiés érythréens se reposent dans un camp provisoire à Kassala, dans l’est du Soudan. L’érythrée, petit État de la Corne de l’Afrique, qui est l’un des pays les plus fermés du monde, figure régulièrement au bas des listes mondiales pour les libertés politiques et médiatiques, la liberté d’expression et les droits de l’homme. Les États membres de l’Union multiplient les accords avec le Soudan pour stopper les départs d’exilés cherchant refuge en Europe. Des parlementaires de la Gauche unitaire européenne se sont rendus sur place pour observer les impacts réels de ces politiques. L’Humanité les a suivis.
(RFI 28/12/16)
Au Soudan, les autorités ont libéré une vingtaine d'opposants qui étaient incarcérés depuis novembre 2016 à la suite de manifestations dues à la hausse des prix de l'essence. Parmi les personnes libérées, il y a des responsables de partis politiques, mais l'opposition dénonce la détention de dizaines d'autres. Fayçal Mohammed Saleh, journaliste soudanais, décrit les conditions de ces détenus.
(RFI 19/12/16)
Au Soudan, le secteur de la santé est en danger. L'Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d'alarme. Des dizaines de centres médicaux qu'il soutient dans les zones de conflit au Soudan risquent de fermer faute de financement. C'est ce qu'indique la représentante de l'organisation dans un communiqué ce dimanche 18 décembre. Ces fermetures exposeraient près d'un million de personnes à diverses épidémies. Au Darfour, dans les Etats du Nil Bleu et du Kordofan-Sud, ce sont déjà onze cliniques qui ont mis la clé sous la porte. Près de 50 autres centres médicaux dans ces régions risquent...
(BBC 16/12/16)
Ousmane Badjie, le chef de l'armée gambienne n'ira plus au Darfour où se trouve un contingent de l'armée nationale sous commandement de l'Onu. Le chef de l'armée a récemment fait allégeance à Yahya Jammeh qui a rejeté les résultats de la présidentielle organisée début décembre en Gambie. Sa visite au Soudan a été annulée par l'Onu. Cette annulation intervient après le déploiement des militaires autour du siège de la commission électorale gambienne. Pour certains observateurs, c'est une forme de pression...
(RFI 28/11/16)
Le Soudan est entré dimanche 27 novembre dans une série de trois jours de grève nationale. Le mouvement a été suivi. Plusieurs lieux emblématiques de la capitale Khartoum et de la ville voisine Omdurman, étaient déserts. De nombreux magasins, cafés, restaurants du centre-ville sont restés fermés. Cette grève a été lancée pour protester contre la hausse de 30% des prix du pétrole et du diesel annoncée début novembre par les autorités. Une hausse qui a notamment entraîné une forte augmentation...
(Le Monde 23/11/16)
L’homme a été arrêté dans la jungle de Calais le 26 octobre. Amnesty International s’inquiète, les Soudanais étant exposés à de graves violations de leurs droits à leur retour dans leur pays. Baker vivait dans la jungle de Calais (Pas-de-Calais). Le 26 octobre, au troisième jour de démantèlement du camp, il a été interpellé et transféré vers le centre de rétention de Vincennes, en région parisienne. Mardi soir 22 novembre, il devrait être renvoyé dans le pays qu’il a fui. Il doit prendre le vol de 21 h 20 de la Qatar Airways. Après une escale à Doha, direction le Soudan et une région, le Kordofan, dont la situation n’a rien...
(Jeune Afrique 19/11/16)
Du Soudan aux États-Unis en passant par le Yémen, le groupe Alsarah & The Nubatones est sans conteste devenu le porte-étendard de la musique soudanaise. Interview avec sa tête pensante. Into The Chic s’est entretenu avec Alsarah pour parler de son dernier album en langue arabe, Manara, sorti en septembre : un opus qui parle de la migration et de l’histoire personnelle de la chanteuse. L’artiste nous a également raconté sa vie à Brooklyn et livré ses inspirations. ITC :...
(Jeune Afrique 10/11/16)
Avec "Le Messie du Darfour", son premier roman publié en français, le Soudanais Abdelaziz Baraka Sakin nous plonge dans un monde violent et absurde où seul l’humour peut sauver l’humanité. Le rire est le salut de l’homme. S’il fallait tirer une morale du Messie du Darfour, premier roman traduit en français d’Abdelaziz Baraka Sakin, ce serait bien celle-là. À vrai dire, la situation politique qui prévaut au Soudan n’a guère les accents d’une comédie : un président poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour crime contre l’humanité, plusieurs conflits régionaux, un calme précaire à la frontière sud-soudanaise… Pourtant, le romancier en exil depuis trois ans n’a pas souhaité se laisser aller à une complainte macabre d’où toute lueur...
(RFI 02/11/16)
À la suite du départ de Carlos Lopes le 31 octobre, Abdalla Hamdok occupera le poste de Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) à compter du 1er novembre. Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a désigné le Soudanais Abdalla Hamdok au poste de Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). « M. Hamdok a servi comme Économiste en chef et Secrétaire exécutif adjoint de la CEA depuis 2011. Avant cela, il a dirigé avec succès les portefeuilles d’activités de la CEA sur la gestion de l’élaboration des politiques, le NEPAD et l’intégration régionale, la gouvernance...
(AgoraVox 22/10/16)
Les Etats-Unis appellent le Soudan du Sud à cesser d'héberger ou de fournir toute forme de soutien aux groupes d'opposition armés soudanais, comme l'exige la résolution 2046 du Conseil de sécurité des Nations unies signée en 2012. Washington rappelle dans un communiqué du département d'Etat que Juba et Khartoum se sont engagés dans des accords pour mettre fin à un tel soutien. "Nous exhortons les dirigeants du Soudan du Sud à redoubler d'efforts pour respecter les engagements qu'ils ont récemment signés avec le Soudan en vertu de laquelle les deux parties ont accepté de cesser de soutenir les groupes armés d'opposition de...
(RFI 20/10/16)
Les pays voisins de la Libye étaient réunis ce mercredi 19 octobre à Niamey pour tenter de faire avancer le dossier de la crise dans ce pays. Concernés par cette instabilité, le Niger, le Tchad, la Tunisie, l’Algérie, le Soudan et l’Egypte encouragent les frères ennemis à aller vers un dialogue inclusif. Plus de cinq ans après l’intervention internationale, la situation en Libye est toujours très difficile. « Aujourd’hui, nous constatons beaucoup de fractures dans la Libye et c’est la...
(RFI 14/10/16)
Le Messie du Darfour est le premier roman du Soudanais Abdelaziz Baraka Sakin traduit en français. Romancier prolifique, Sakin est l’un des auteurs les plus lus de son pays. Ses romans subversifs, qui mettent en scène la cruauté des puissants et l'impuissance des laissés-pour-compte, sont régulièrement saisis par les services de sécurité, sous prétexte qu’ils contreviennent à la loi sur la création littéraire. Cette censure n’a pas empêché le romancier d’obtenir en 2009 le prix Tayeb Salih, la récompense littéraire...
(RFI 14/10/16)
L'utilisation d'armes chimiques contre des civils au Darfour dans l'ouest du Soudan ? Vous vous en souvenez peut-être, nous en parlions il y a quelques semaines à l'occasion de la publication d'un rapport d'Amnesty international sur le sujet. Selon l'ancienne porte-parole de la Minuad, la Mission des Nations unies au Darfour était au courant depuis 2012 mais a choisi de faire la sourde oreille. Pour Aicha El Basri, la Minuad ne voulait rien entendre. « Les rumeurs d’utilisation d’armes chimiques...
(RFI 06/10/16)
Le président soudanais Omar el-Béchir est arrivé au Caire mercredi matin 5 octobre pour une visite de deux jours. Il a rencontré son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Les deux présidents ont signé un accord stratégique de partenariat, en plus de 17 autres accords. Pour la première fois depuis qu’il existe, le haut comité commun entre l’Egypte et le Soudan, dirigé habituellement par les deux Premiers ministres des deux pays, était, cette fois-ci, dirigé par les deux chefs d’Etat. Une façon de donner plus d'importance à cette instance bilatérale.
(La Voix de l'Amérique 03/10/16)
La deuxième réunion tripartite Tchad-Soudan-HCR pour le retour volontaire et consenti des réfugiés soudanais à l'Est du Tchad s'est tenue le 29 septembre dernier à Abèché, chef-lieu de la région du Ouaddaï. Avant la réunion, une délégation soudanaise a rencontré les représentants des réfugiés pour exprimer leurs inquiétudes aux autorités soudanaises qui leur demandent de repartir chez eux. Conduite par l’assistant-coordonnateur de la commission des réfugiés du Darfour, Forsha Mojeeb Al Rahman Mohamed, cette mission a du mal à convaincre...
(Le Monde 30/09/16)
« Il est plus facile de faire passer un chameau par le chas d’une aiguille que de faire entrer un janjawid au royaume de Dieu. » La mise en exergue de la célèbre maxime de Jésus qu’Abdelaziz Baraka Sakin emprunte aux Evangiles et détourne avec malice donne le ton du Messie du Darfour, septième roman de l’écrivain soudanais et son premier traduit en français. Ce roman épique, à la fois drôle et violent, nous plonge au cœur du conflit du...
(RFI 29/09/16)
Le président soudanais Omar el-Béchir annonçait le 7 septembre 2016 que la paix était revenue au Darfour. C'était à l'occasion d'une rencontre à el-Facher, la capitale de l'Etat du Darfour-Nord, avec ses homologues du Tchad, Idriss Deby, et du Qatar, l'émir Tamim Ben Hamad al-Thani. « Nous déclarons à toutes les personnes au Darfour et au Soudan […] avoir rempli nos engagements », disait alors le Soudanais. Amnesty international publie ce jeudi 29 septembre 2016 un rapport sur l'utilisation par Khartoum d'armes chimiques dans la région du Jebel Marra, dans l'ouest du Darfour.
(Le Monde 29/09/16)
Le gouvernement soudanais est-il à l’origine d’une trentaine d’attaques chimiques au Darfour, depuis janvier ? C’est ce qu’affirme Amnesty International dans un rapport rendu jeudi 29 septembre. Ces attaques, situées dans la région de Jebel Marra, dont la plus récente date du 9 septembre, ont fait entre 200 et 250 morts, selon l’organisation de défense des droits de l’homme. « Le recours aux armes chimiques est un crime de guerre. Les éléments que nous avons recueillis sont crédibles et trahissent...
(BBC 29/09/16)
Le rapport d'Amnesty, près de 100 pages, comprend des images d'enfants souffrant de brûlures chimiques, d'images satellite de villages détruits et de personnes déplacées, des extraits d'entretiens avec plus de 200 survivants et des analyses d'experts en armes chimiques. Selon Amnesty International, plus de deux cents personnes, dont des dizaines d'enfants, sont morts après avoir été exposés à des substances chimiques provenant de bombes. Certains survivants affirment avoir inhalé l'air toxique après que des armes ont été abandonnées. Les victimes...

Pages