Samedi 21 Octobre 2017
(Le Monde 20/10/17)
Paris et Bruxelles auraient permis à des agents du renseignement soudanais d’identifier des migrants dissidents dans des centres de rétention en France et en Belgique. Le déploiement à Bruxelles d’une délégation venue de Khartoum pour identifier les ressortissants soudanais placés en centres de rétention et faciliter ainsi leur expulsion a fait éclater un grand scandale en Belgique. L’affaire a été débattue au Parlement le 21 septembre et a provoqué un tollé général. Et pour cause : Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’asile et à l’immigration, n’éprouve ni remords ni regrets d’avoir collaboré avec les agents d’Omar Al-Bachir, le seul président en exercice recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide et autres atrocités. Viol...
(La Tribune 20/10/17)
Pour l’Ethiopie, puissance énergétique montante sur le Continent, il s’agit de lever les derniers écueils à l’inauguration sur son sol du http://afrique.latribune.fr/entreprises/green-business/2017-10-19/barrag... . A Addis-Abeba où elle a réuni les ministres de l’Eau de l’Egypte et du Soudan, l’Ethiopie tente de désamorcer les motifs de frictions pour faire tourner les turbines du plus grand barrage hydroélectrique d’Afrique. Une visite dans l'Etat régional éthiopien de Benishangul-Gumuz, sur les bords du Nil bleu, suivie d'une analyse des expertises techniques et de discussions approfondies. En recevant durant deux jours à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, Mohamed Abdel-Aty, le ministre égyptien de l'Irrigation, Muataz Musa, le ministre soudanais de l'Energie, Sileshi Bekele, leur homologue d'Ethiopie veut aller vite dans les travaux de construction du Barrage...
(Le Point 11/10/17)
Entamé en 1997 sous la présidence de Bill Clinton en raison du soutien présumé du Soudan aux groupes islamistes, cet embargo avait beaucoup affecté le pays. C'était le 3 novembre 1997. Par un décret, Bill Clinton venait d'annoncer un embargo économique total contre le Soudan. L'implication de l'État soudanais dans l'attentat du World Trade Center en février 1993 a été le point de départ des sanctions internationales à travers des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, et surtout...
(RFI 11/10/17)
Rebondissement dans l'affaire des migrants soudanais en Belgique : le tribunal de Liège condamne l'Etat belge et estime que leur expulsion est illégale. C'est « une décision sans précédent », selon la Ligue des droits de l'homme, à l'origine de la requête auprès de la justice. Le secrétaire d'Etat belge à l'asile et à la migration, Theo Francken, a en effet coopéré avec le gouvernement soudanais le mois dernier pour qu'il identifie ses ressortissants afin de procéder à leur renvoi...
(Le Monde 11/10/17)
Fuyant le régime d’Omar Al-Bachir, ils sont 15 000 à avoir obtenu l’asile. Rencontres dans leur quartier, à Paris. En sortant du restaurant Le Prince, au métro La Chapelle, à Paris, Mohamad jette un œil au trottoir d’en face. On lui a dit que des agents de l’ambassade du Soudan traînent souvent en repérage dans ce coin du 18e arrondissement. Même à 7 000 km de son pays, l’étudiant n’est pas serein. « Je dirai “ouf” quand j’aurai mon statut...
(La Tribune 10/10/17)
Après deux décennies de sanctions économiques, les Etats-Unis ont annoncé vendredi la levée de l’embargo en vigueur au Soudan. Une normalisation des relations soudano-américaines qui augure des lendemains meilleurs pour l’économie soudanaise pénalisée par 20 ans d’isolement sur les marchés mondiaux. Les Etats-Unis ont pris la décision, vendredi 6 octobre, de normaliser leurs relations diplomatiques et commerciales avec le Soudan de Omar Hassan al-Bashir, après 20 ans de sanctions économiques imposées au pays africain. La levée de certaines des sanctions...
(Le Monde 09/10/17)
La décision de Washington conforte le régime du président Omar Al-Bachir. L’administration Trump a annoncé, vendredi 6 octobre, la levée de la quasi-totalité des sanctions américaines qui pesaient sur le Soudan depuis deux décennies. Cette décision est en fait une confirmation du décret pris par Barack Obama durant les derniers jours de son mandat, en janvier. La levée des sanctions devait avoir lieu six mois plus tard, au terme d’une forme de mise à l’épreuve que Donald Trump a décidé,...
(RFI 07/10/17)
Après 20 ans d'embargo, les Etats-Unis ont annoncé vendredi 6 octobre la levée des sanctions contre le Soudan. La décision était attendue puisque les deux pays avaient apaisé leurs relations depuis le début de l'année. Les échanges commerciaux et la coopération stratégique pourraient ainsi se développer, même si Khartoum n'a pas encore réglé tous ses problèmes internes. Le Soudan reste d'ailleurs toujours sous le coup d'un embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité de l'ONU après le...
(APA 06/10/17)
L’Administration du président Donald Trump, qui a récemment retiré le Soudan de sa liste des pays dont les citoyens sont indésirables aux Etats-Unis, se dirige vers une normalisation des relations soudano-américaines et annonce la levée complète et imminente des sanctions économiques imposées au pays de Omar Hassan al-Bashir, depuis plusieurs années. Vers une normalisation officielle des relations soudano-américaines. Retiré récemment de la liste des pays visés par le décret migratoire de Donald Trump, le Soudan de Omar Bachir se verra...
(BBC 06/10/17)
Le Soudan a rompu ses relations diplomatiques avec la Corée du Nord pour satisfaire les conditions imposées par les Etats-Unis pour la levée des sanctions économiques, selon le Financial Times. Un responsable soudanais a indiqué mercredi que son pays remplit toutes les conditions et espère que les sanctions seront levées. Washington doit annoncer sa décision concernant la levée ou non de l'embargo économique du Soudan le 12 octobre. En juillet, le président américain, Donald Trump, a reporté sa décision de...
(Le Point 02/10/17)
Sur plus de 900 pages, les travaux dirigés par Olivier Cabon dans cet ouvrage consacré au Soudan reconcilient le passé et le présent de ce pays, entre arabité et africanité. C'est un ouvrage né d'un constat et d'un regret : l'absence d'une synthèse sur le Soudan qui lierait, de façon ordonnée et souple, les connaissances et découvertes récentes en matière d'histoire, d'art et d'archéologie. Un livre qui serait écrit par des spécialistes, mais qui réussirait le tour de force d'allier...
(Le Monde 02/10/17)
Descendre la plus belle avenue du monde… Les Soudan Célestins Music, le groupe de réfugiés que Le Monde suit dans le cadre de la série des « Nouveaux arrivants », en rêvaient. Le parcours de l’Etoile à la Concorde fait partie de la mythologie française, après la tour Eiffel et le Louvre. « Oui, et dans cet ordre-là ! », sourit Abdo Rsol, l’un des choristes du groupe. « J’ai passé deux mois à Paris avant de partir à Vichy,...
(RFI 30/09/17)
Depuis cet été, des centaines de migrants se sont installés dans le parc Maximilien, à Bruxelles. Les arrestations de la police se sont multipliées ces dernières semaines. Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration a annoncé coopérer avec le gouvernement soudanais pour qu'il identifie ses ressortissants et les renvoie au Soudan. Les premiers Soudanais expulsés ont pris l'avion ce vendredi. Ils viennent d'Erythrée, du Soudan et du Burkina Faso... Parmi les centaines de migrants qui se sont installés cet été dans le parc Maximilien...
(Le Monde 21/09/17)
La venue à Bruxelles de trois fonctionnaires dépêchés par le Soudan, dirigé par le dictateur Omar El-Béchir, pour identifier des demandeurs d’asile suscite de vives réactions. La venue en Belgique de trois fonctionnaires soudanais qui vont procéder à « l’identification » des migrants crée une vive polémique et entraîne des appels à la démission du secrétaire d’Etat à la migration, Theo Francken. Celui-ci a lui-même indiqué, en se félicitant, qu’il avait invité ces responsables. Arrivés dimanche 17 septembre, ils doivent examiner la situation d’une centaine de leurs compatriotes, arrêtés récemment à Bruxelles et actuellement enfermés dans des centres de rétention.
(Le Monde 21/09/17)
Après un an de voyage, deux Soudanais arrivent gare de Lyon. Une journaliste du « Monde », témoin de la scène, raconte leurs premiers pas en France. A peine descendue du wagon, j’ai croisé le regard inquiet de mon fils. « Tu as vu l’homme, dans le train ? Il a l’air désespéré, on dirait qu’il va pleurer. » Je n’ai rien vu, j’ignore de qui il parle. « Il y avait un migrant africain dans le TGV, le contrôleur...
(Le Monde 21/09/17)
Les Soudan Célestins Music et moi (3). Le groupe de musique n’avait jamais assisté à un grand festival français. Une expérience qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. A gauche de l’entrée, une file d’un petit kilomètre de long. A droite, même chose. Des milliers de voitures sur les parkings. Police partout, désordre nulle part. Accès en zigzags jusqu’aux contrôles filtrants, aux côtés de jeunes punks ou de vieux militants. Dès le début, tout les a impressionnés. Invités par Le Monde...
(Le Monde 25/08/17)
Emprisonné dans les geôles soudanaises pendant neuf ans, ce militant communiste est arrivé en France en 2000. Il est un guide pour le groupe Soudan Célestins Music. Il ne joue pas d’instrument, ne chante pas non plus, mais il est indispensable. Au sein du groupe Soudan Célestins Music, que Le Monde suit à Vichy dans le cadre de la série « Les nouveaux arrivants », Issam Othman est le conseiller, le professeur, le grand frère. Il est arrivé en 2000...
(La Montagne 18/08/17)
L’ancien chef marketing Waleed Makram a été forcé de quitter sa vie et ses possessions, harcelé par le régime soudanais, qui réprimait les chrétiens du Sud Soudan. Les images défilent sur la télévision extra-large. Khartoum, capitale du Soudan. Nil Blanc, Nil Bleu, centres commerciaux flambant neufs. « Regarde, c'était ma maison. » Waleed Makram pointe l'écran. Une luxueuse résidence avec piscine. À 8.214 kilomètres, Aurillac. Le refuge de Waleed, sa femme et ses trois enfants. L'ancien chef marketing est en...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...
(Jeune Afrique 04/08/17)
Le président soudanais, sous mandat d'arrêt international, est venu rencontrer le roi Salmane d'Arabie saoudite jeudi à Tanger, où celui-ci a pris ses quartiers d'été. Une visite vivement contestée par les défenseurs des droits de l'homme au Maroc. Le président soudanais, Omar Hassan el-Béchir, est arrivé à Tanger, jeudi 3 août, pour une visite privée, a indiqué un haut responsable marocain joint par Jeune Afrique. Il a atterri hier en fin d’après-midi à l’aéroport Ibn Battouta et s’est directement dirigé...

Pages