| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(RFI 25/03/17)
Au Tchad, l’otage français enlevé jeudi 23 mars n’est plus sur le territoire national. Des sources sécuritaires tchadiennes annoncent que les ravisseurs ont réussi à traverser la frontière en direction du Soudan. Les forces tchadiennes appuyées par la force mixte Tchad-Soudan ont attendu le lever du jour, vendredi, pour repasser au peigne fin la frontière entre le Tchad et le Soudan, mais elles n’ont rien trouvé. Quelques instants plus tard, des sources locales ont signalé l’otage et ses ravisseurs à l’intérieur de la frontière soudanaise...
(Le Monde 16/03/17)
Nouvel épisode de notre série « Les nouveaux arrivants ». Une première conversation Skype a été organisée entre Tel-Aviv et Bugeat. Il était dit que le premier contact serait virtuel. Mercredi matin 8 mars, une connexion par Skype a été établie entre un bureau du Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU (UNHCR) à Tel-Aviv et le centre sportif de Bugeat, un village de Haute-Corrèze. Une connexion très attendue qui pourrait peser sur le destin d’une jeune athlète soudanaise prometteuse, Esteer Gabriel, 18 ans, réfugiée en Israël avec huit membres de sa famille et dont le visage souriant est enfin apparu à l’écran. Dans la salle de projection de l’Espace 1000 sources, qui s’étend sur une dizaine d’hectares au milieu du plateau...
(Le Monde 11/03/17)
Esteer Gabriel, une heptathlète réfugiée en Israël, pourrait arriver avec sa famille dans ce village doté d’infrastructures pour sportifs de haut niveau. Combien de médaillés olympiques et de champions du monde sont-ils passés par Bugeat, un village entouré par les forêts de Haute-Corrèze ? « On n’a jamais compté, mais il y en a beaucoup, assure fièrement Philippe Feytis, directeur de l’Espace 1000 Sources, le centre sportif de Bugeat, village corrézien de 850 habitants. Ce centre national d’entraînement a reçu plusieurs dizaines d’athlètes, de judokas, de handballeurs et d’haltérophiles venus du monde entier… Bugeat est même connu à Cuba puisque nous avons reçu plusieurs fois l’équipe nationale...
(RFI 07/03/17)
Que faut-il attendre du futur gouvernement soudanais ? Quelques jours après la prestation de serment, jeudi dernier, d'un Premier ministre en la personne du général Bakri Hassan Saleh, la question se pose. En théorie, ce nouveau gouvernement devait être ouvert à l'opposition à la suite du dialogue national, mais beaucoup en doutent. C'est le cas de l'activiste et opposant Rudwan Dawod (membre du Sudan Congress Party). Pour lui, le choix d'un général pour occuper ce poste, qui plus est l'un...
(RFI 06/03/17)
Le spectre de la famine plane sur l’Afrique de l’Est. L'état de famine a été déclaré au Soudan du Sud il y a deux semaines et l’état de « catastrophe nationale » en Somalie. La situation est mauvaise également en Ethiopie, en Ouganda, au Kenya et dans une moindre mesure, en Tanzanie. La faute à la sécheresse qui frappe depuis trois ans tout l’est du continent mais aussi, en Somalie et au Soudan du Sud, aux crises politico-sécuritaires majeures qui...
(RFI 04/03/17)
Au Soudan, c’est la déception de l'opposition après la nomination d'un nouveau Premier ministre, le général Bakri Hassan Saleh. Un poste qui n'existait plus au Soudan depuis le coup d'Etat d'Omar el-Béchir il y a 28 ans. Le gouvernement actuel est maintenant dissous, ses membres ne gèrent que les affaires courantes. On attend donc la nomination du nouveau gouvernement où l'opposition devait faire son entrée. Mais rien n'est moins sûr. C'est Omar el-Béchir lui-même qui reconnaît que la mission sera difficile : « Le gâteau est petit et les mains sont nombreuses », avait-il lancé devant la presse jeudi 2 mars...
(RFI 03/03/17)
Une première à Khartoum : le président Omar el-Béchir nomme un proche conseiller au poste de Premier ministre. Un poste qu'il avait lui-même supprimé lors du coup d'Etat contre Jaafar Numeïri et qui l'avait porté au pouvoir en 1989. Le nouveau Premier ministre soudanais a prêté serment ce jeudi devant el-Béchir. Un remaniement gouvernemental est attendu dans les prochaines heures. Le président soudanais a donc nommé son propre Premier vice-président Bakri Hassan Saleh, au poste de Premier ministre, un poste...
(BBC 02/03/17)
Selon les déclarations d'Ibrahim Mahmoud, haut responsable du parti du Congrès national du chef de l'Etat, la désignation de Bakri Hassan Saleh a été entérinée par le bureau exécutif du parti. La nomination de Bakri Hassan Saleh, un des proches conseillers du président soudanais Omar el-Béchir, est une première depuis que Omar el-Béchir avait supprimé cette fonction lors du coup d'Etat qui l'avait porté au pouvoir en 1989. Les députés soudanais avaient voté en décembre en faveur du rétablissement du...
(RFI 24/02/17)
Les relations entre le Soudan et le l'Egypte semblent se compliquer. Durant sa visite aux Emirats Arabes Unis, le président soudanais a accusé l'Egypte de livrer des armes au Soudan du Sud. Il a également accusé les services de renseignement égyptiens d'être présents à Juba. Leurs activités nuiraient aux bonnes relations entre les deux pays. C'est la deuxième fois en moins d'un mois que le président soudanais Omar el-Béchir fait une sortie contre l'Egypte avec des accusations graves. Cette fois, il l'accuse de recevoir les opposants soudanais au Caire et de livrer des armes au Soudan du Sud. Des accusations lancées mercredi, en marge de sa visite aux Emirats Arabes Unis.
(Jeune Afrique 23/02/17)
Une journaliste soudanaise du quotidien « Al-Tayyar » est accusée d’apostasie par les islamistes après avoir écrit un éditorial sur les réductions des dépenses nationales de santé. Une accusation passible de la peine de mort au Soudan. « Levez-vous pour protéger votre religion. Devenez furieux pour votre loi et votre Seigneur », s’est exclamé Mohamed Ali al-Gazouli, un imam connu pour ses affinités avec Al-Qaida, lors de son prêche de vendredi dernier. L’objet de son courroux : un éditorial signé...
(RFI 16/02/17)
Voilà plus de 50 ans qu'il mène des fouilles archéologiques au Soudan. Les recherches de l'archéologue suisse Charles Bonnet ont notamment montré l'héritage africain et non seulement égyptien de l'ancien royaume de Kerma, dans le nord du Soudan. Eh bien, tout près de Kerma, capitale du royaume de Nubie dans l'Antiquité (ce « pays de l'or » qui a tant attisé les convoitises des pharaons égyptiens), le chercheur et la mission internationale qu'il codirige avec la Française Severine Marchi ont découvert cet hiver trois temples de briques crues aux formes inédites. Une découverte surprenante, fascinante...
(RFI 09/02/17)
Ce jeudi 9 février, voici le troisième épisode de notre série de reportages dans les Monts Nuba, cette région soudanaise à la frontière avec le Soudan du Sud... La guerre au Kordofan du Sud entre les rebelles du Mouvement de libération des peuples du Soudan Nord et le gouvernement soudanais continue de faire rage. Dans les Monts Nuba, zone montagneuse extrêmement difficile d’accès, la santé est un problème majeur. Il n’y a guère que l’hôpital Mother Of Mercy qui peut accueillir une foule de patients blessés lors des bombardements, et seulement deux docteurs pour plus d’un demi-million de personnes.
(RFI 28/01/17)
Devant près de 6000 partisans, Sadek al-Mahdi a prononcé un discours « fort » appelant au dialogue politique quelques heures après son retour d’exil jeudi 26 janvier. Le retour de l’opposant historique au régime de Omar el-Béchir intervient à un moment crucial de la vie politique du Soudan. Les proches de Sadek al-Mahdi au sein du parti Oumma restent discrets à propos des raisons du retour de l’opposant historique après deux ans et demi d'exil volontaire au Caire. Ils se bornent à répéter les mots prononcés lors du discours de retour du chef du parti : « dialogue » et « opposition pacifique ».
(RFI 27/01/17)
Après près de trois ans d'exil volontaire au Caire, Sadek al-Mahdi est de retour à Khartoum. L'ancien Premier ministre soudanais et chef du parti de l’opposition avait quitté le Soudan en 2014 après une courte période de prison. Il a refusé ensuite l'appel au dialogue national lancé par le président Omar el-Béchir. Son parti Oumma lui a préparé un grand accueil à l'aéroport et les attentes sont grandes vis-à-vis de ce retour. Des portraits de Sadek al-Mahdi, opposant historique et...
(RFI 21/01/17)
Le sud de la Libye est devenu une base arrière pour les mouvements d'opposition du Darfour, au Soudan. C'est ce que confirme un rapport de l'ONU diffusé ce lundi 16 janvier. L'avancée de l'armée soudanaise au Darfour ces derniers mois a précipité le retrait de deux mouvements rebelles vers la Libye, mais aussi vers le Soudan du Sud. Ils sont accusés de commettre toutes sortes d'exaction alors qu'ils déclarent vouloir se réorganiser. L'arrivée en masse des milices soudanaise du Darfour, après le revers qu'ils...
(Autre média 03/01/17)
En 2015, des réfugiés érythréens se reposent dans un camp provisoire à Kassala, dans l’est du Soudan. L’érythrée, petit État de la Corne de l’Afrique, qui est l’un des pays les plus fermés du monde, figure régulièrement au bas des listes mondiales pour les libertés politiques et médiatiques, la liberté d’expression et les droits de l’homme. Les États membres de l’Union multiplient les accords avec le Soudan pour stopper les départs d’exilés cherchant refuge en Europe. Des parlementaires de la...
(RFI 28/12/16)
Au Soudan, les autorités ont libéré une vingtaine d'opposants qui étaient incarcérés depuis novembre 2016 à la suite de manifestations dues à la hausse des prix de l'essence. Parmi les personnes libérées, il y a des responsables de partis politiques, mais l'opposition dénonce la détention de dizaines d'autres. Fayçal Mohammed Saleh, journaliste soudanais, décrit les conditions de ces détenus.
(RFI 19/12/16)
Au Soudan, le secteur de la santé est en danger. L'Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d'alarme. Des dizaines de centres médicaux qu'il soutient dans les zones de conflit au Soudan risquent de fermer faute de financement. C'est ce qu'indique la représentante de l'organisation dans un communiqué ce dimanche 18 décembre. Ces fermetures exposeraient près d'un million de personnes à diverses épidémies. Au Darfour, dans les Etats du Nil Bleu et du Kordofan-Sud, ce sont déjà onze cliniques qui ont mis la clé sous la porte. Près de 50 autres centres médicaux dans ces régions risquent...
(BBC 16/12/16)
Ousmane Badjie, le chef de l'armée gambienne n'ira plus au Darfour où se trouve un contingent de l'armée nationale sous commandement de l'Onu. Le chef de l'armée a récemment fait allégeance à Yahya Jammeh qui a rejeté les résultats de la présidentielle organisée début décembre en Gambie. Sa visite au Soudan a été annulée par l'Onu. Cette annulation intervient après le déploiement des militaires autour du siège de la commission électorale gambienne. Pour certains observateurs, c'est une forme de pression...
(RFI 28/11/16)
Le Soudan est entré dimanche 27 novembre dans une série de trois jours de grève nationale. Le mouvement a été suivi. Plusieurs lieux emblématiques de la capitale Khartoum et de la ville voisine Omdurman, étaient déserts. De nombreux magasins, cafés, restaurants du centre-ville sont restés fermés. Cette grève a été lancée pour protester contre la hausse de 30% des prix du pétrole et du diesel annoncée début novembre par les autorités. Une hausse qui a notamment entraîné une forte augmentation...

Pages