Vendredi 18 Août 2017
(AFP 27/03/17)
Le Soudan a annoncé dimanche qu'il allait ouvrir des "corridors humanitaires" pour acheminer de l'aide alimentaire à des milliers de personnes au Soudan du Sud, un pays voisin frappé par la famine. Le gouvernement du Soudan du Sud a déclaré en février l'état de famine dans plusieurs zones du pays. Plus de 100.000 personnes sont touchées, selon des organisations liées à l'ONU. "Le gouvernement soudanais a donné son accord pour ouvrir des corridors humanitaires aux personnes affectées par la famine dans l'Unité et Bahr al-Ghazal", deux Etats du Soudan du Sud, a indiqué dans un communiqué la commission soudanaise pour l'aide humanitaire. Ce couloir sera utilisé pour acheminer l'aide de la ville d'El Obeid, dans le centre du Soudan, à...
(AFP 27/03/17)
Les forces de sécurité soudanaises ont lancé une opération de recherche pour tenter de retrouver l'otage français enlevé au Tchad, après que le ministre tchadien de la Sécurité eut déclaré qu'il se trouvait au Soudan, a annoncé dimanche le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour. Les services de renseignement et de sécurité (NISS) et le renseignement militaire ont lancé une opération de recherche pour retrouver l'otage, enlevé jeudi dans l'est du Tchad, a déclaré le ministre à l'agence officielle Suna. "Ils travaillent tous pour retrouver l'otage français et le faire revenir dans sa patrie", a ajouté le ministre. "Khartoum agit en coordination avec les services de renseignement français et le gouvernement du Tchad pour retrouver l'otage. Nous espérons le...
(Xinhua 27/03/17)
Le ministère soudanais des Affaires étrangères a déclaré dimanche que le Soudan, le Tchad et les services de renseignement français travaillaient de concert pour déterminer le lieu de détention d'un ressortissant français kidnappé au Tchad et emmené au Soudan. "Le ministère des Affaires étrangères, le service national de renseignement et de sécurité et les forces armées ont été informés de l'enlèvement d'un otage français", a déclaré à la presse le ministère soudanais des Affaires étrangères, Ibrahim Ghandour. "Khartoum coopère avec les autorités concernées en France...
(RFI 27/03/17)
Initiative du club RFI Khartoum : conférence sur la vie de l'écrivain-universitaire franco-soudanaise Viviane Amina Yagi, avec la participation du président du club Hamza Djibrine. Autre Initiative : Concours «Génie en Herbe Francophonie», organisé par le Club RFI Bangui Fononon (République Centrafricaine), à l’occasion de la Semaine de la Langue française et de la Francophonie. Réalisation : Mathias Golshani.
(RFI 27/03/17)
Une dramatique sécheresse frappe depuis plusieurs années la Corne de l'Afrique, au point que la Somalie a déclaré l'état de catastrophe nationale et que l'état de famine a été décrété au Soudan du Sud. Depuis quelques semaines, les organisations humanitaires enregistrent les premiers morts de faim dans la région, tandis que les agricultures sont dévastées et les paysans contraints de se déplacer pour survivre. Parmi les pays les plus touchés, l'Etat autoproclamé du Somaliland, indépendant de facto depuis 1991. Le Somaliland est aujourd'hui au bord de la catastrophe. C'est du moins l'opinion des autorités de ce pays si particulier, reconnu officiellement par personne, mais avec lequel on commerce et on discute malgré tout. Selon les estimations du ministère de la...
(RFI 25/03/17)
Au Tchad, l’otage français enlevé jeudi 23 mars n’est plus sur le territoire national. Des sources sécuritaires tchadiennes annoncent que les ravisseurs ont réussi à traverser la frontière en direction du Soudan. Les forces tchadiennes appuyées par la force mixte Tchad-Soudan ont attendu le lever du jour, vendredi, pour repasser au peigne fin la frontière entre le Tchad et le Soudan, mais elles n’ont rien trouvé. Quelques instants plus tard, des sources locales ont signalé l’otage et ses ravisseurs à l’intérieur de la frontière soudanaise...
(AFP 24/03/17)
L'otage français enlevé jeudi dans l'est du Tchad se trouve au Soudan voisin, a déclaré vendredi à l'AFP le ministre tchadien de la Sécurité Ahmat Mahamat Bachir. M. Bachir avait indiqué la veille que le Français, travaillant pour une compagnie minière, avait été "enlevé dans une localité située à 50 km de Goz Beida", à 200 km au sud d'Abéché. Des forces mixtes tchadiennes et soudanaises recherchent l'otage français, selon le ministre qui n'a donné aucun autre détail sur le dossier. "Nous faisons tout ce qui est notre possible en liaison avec les autorités tchadiennes pour obtenir sa libération", avait déclaré vendredi à Paris le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, interrogé par l'AFP. "Cela montre que la situation...
(Xinhua 23/03/17)
Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed est arrivé mercredi à Khartoum pour une visite officielle de deux jours au Soudan, au cours de laquelle il s'entretiendra avec son homologue soudanais Bakri Hassan Saleh. Le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour a déclaré que les Premiers ministres des deux pays allaient discuter "d'un certain nombre de dossiers", et que "plusieurs accords seraient signés jeudi". M. Chahed est venu à la tête d'une délégation qui comprend les ministres de l'Agriculture et des Transports, le ministre des Affaires étrangères, et plusieurs responsables du gouvernement tunisien, selon M. Ghandour. Le responsable tunisien représentera également son pays au cours de la réunion du Comité ministériel conjoint de haut niveau, qui doit se tenir jeudi...
(Agence Ecofin 23/03/17)
La Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB), une institution financière multilatérale créée en 2015, par Pékin, a annoncé dans un communiqué publié le 23 mars, avoir approuvé l’adhésion de 13 nouveaux pays dont l’Ethiopie et le Soudan. Il s’agit de cinq pays asiatiques (Hong Kong, Afghanistan, Arménie, Fidji et Timor-Est) et de 8 pays situés sur d’autres continents, en l’occurrence le Canada, la Belgique, l'Ethiopie, la Hongrie, l'Irlande, le Pérou, la République du Soudan et le Venezuela. Ces nouvelles adhésions portent le nombre de pays membres de l’AIIB, à 70. « Je suis très fier que l'AIIB compte désormais des membres de presque tous les continents.», a déclaré le président de l'AIIB, Jin Liqun (photo), cité dans le communiqué...
(Agence Ecofin 17/03/17)
A Dalgo, dans le nord du Soudan, les ressortissants de 35 villages ont enclenché aujourd’hui leur huitième jour consécutif de manifestation pour l’extension jusqu’à leurs localités du réseau électrique national. Les habitants pourront ainsi bénéficier de l’énergie produite par le barrage de Merowe situé dans leur région. « L’aire de Dalgo El Mahas est la seule localité qui n’a pas encore été connectée au barrage de Merowe jusque-là, et ce, en dépit du fait que les résidents ont déjà payé les 30% qui leurs incombaient dans les frais d’installation des lignes électriques », a affirmé l’activiste Wael Imam. Selon le représentant des communautés, un comité a été mis en place en 2012 par le gouvernorat de la région afin de...
(Le Monde 16/03/17)
Nouvel épisode de notre série « Les nouveaux arrivants ». Une première conversation Skype a été organisée entre Tel-Aviv et Bugeat. Il était dit que le premier contact serait virtuel. Mercredi matin 8 mars, une connexion par Skype a été établie entre un bureau du Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU (UNHCR) à Tel-Aviv et le centre sportif de Bugeat, un village de Haute-Corrèze. Une connexion très attendue qui pourrait peser sur le destin d’une jeune athlète soudanaise prometteuse, Esteer Gabriel, 18 ans, réfugiée en Israël avec huit membres de sa famille et dont le visage souriant est enfin apparu à l’écran. Dans la salle de projection de l’Espace 1000 sources, qui s’étend sur une dizaine d’hectares au milieu du plateau...
(AFP 15/03/17)
Lorsque des agents des services de sécurité sont venus frapper chez lui à Khartoum, l'homme d'affaires Alithi Youssef a compris que son pire cauchemar était devenu réalité. "Ils m'ont informé le 17 janvier que ma fille Aya avait été tuée dans des combats à Syrte", raconte à l'AFP M. Youssef, en référence à la ville de Libye contrôlée pendant des mois par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) avant qu'il en soit chassé en décembre. "Ils ont dit qu'ils avaient cependant une bonne nouvelle: Aya avait laissé derrière elle un bébé de quatre mois". L'enfant a été ramené à Khartoum le mois dernier.
(Le Monde 11/03/17)
Esteer Gabriel, une heptathlète réfugiée en Israël, pourrait arriver avec sa famille dans ce village doté d’infrastructures pour sportifs de haut niveau. Combien de médaillés olympiques et de champions du monde sont-ils passés par Bugeat, un village entouré par les forêts de Haute-Corrèze ? « On n’a jamais compté, mais il y en a beaucoup, assure fièrement Philippe Feytis, directeur de l’Espace 1000 Sources, le centre sportif de Bugeat, village corrézien de 850 habitants. Ce centre national d’entraînement a reçu plusieurs dizaines d’athlètes, de judokas, de handballeurs et d’haltérophiles venus du monde entier… Bugeat est même connu à Cuba puisque nous avons reçu plusieurs fois l’équipe nationale...
(AFP 10/03/17)
Le ministère soudanais des Affaires étrangères a convoqué jeudi le Chargé d'affaires américain à Khartoum pour protester contre le décret migratoire du président Donald Trump, qui range le Soudan parmi les pays dont les ressortissants sont temporairement interdits d'entrée aux Etats-Unis. Le nouveau décret migratoire, signé lundi et qui entre en vigueur le 16 mars, interdit temporairement l'entrée aux Etats-Unis des réfugiés et des ressortissants de six pays à majorité musulmane (Iran, Libye, Syrie, Somalie, Soudan, Yémen) pour éviter l'infiltration de terroristes potentiels sur le territoire américain, selon l'administration américaine. Le nouveau texte a été amendé et atténué par rapport à la version du 27 janvier, qui avait provoqué une onde de choc dans le monde. Mais le Soudan a...
(AfricaNews 09/03/17)
L’ONG de défense des droits humains, Amnesty International souhaite que les Nations Unies , entreprenent une enquête au Soudan. Les autorités sont soupçonées d’avoir fait usage d’ armes chimiques contre des populations civiles dans le Darfour. L’ONG de défense des droits humains, Amnesty International souhaite que les Nations Unies , entreprenent une enquête au Soudan. Les autorités sont soupçonées d’avoir fait usage d’ armes chimiques contre des populations civiles dans le Darfour. En Septembre dernier, Amnesty avait déjà publié un rapport accablant contre Khartoum. L’armée soudanaise était alors accusée...
(Al-Watwan 09/03/17)
Le président soudanais Omar Hassan El-Bachir, a reçu avant-hier, mercredi 1er mars à Khartoum, le secrétaire d’Etat comorien chargé de la Coopération avec le monde arabe. Dr Hamidou Karihila a été l’envoyé spécial du président de la République Azali Assoumani, a indiqué à la presse locale le chef de la diplomatie soudanaise, Ibrahim Gandur. En effet, il a été porteur d’un message personnel du président Azali Assoumani à son homologue soudanais, Omar Hassan El-Bachir. Lors de cette audience, ont été abordées les questions liées au renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays, a précisé la même source, ajoutant que cette audience a également «permis de faire un tour d’horizon sur les questions d’intérêt commun». Au cours de cette...
(AFP 08/03/17)
Le président soudanais Omar el-Béchir a accordé mercredi sa grâce à 259 rebelles capturés lors de combats avec les forces gouvernementales, dont 66 avaient été condamnés à mort, selon la présidence. La grâce présidentielle a été ordonnée trois jours après l'annonce par un important groupe rebelle de la libération de 125 prisonniers pris lors de combats avec les forces soudanaises. "La décision de gracier 259 rebelles vise à créer un climat pour parachever le processus de paix dans le pays", explique le bureau du président Béchir. La présidence a indiqué que 66 d'entre eux étaient sur la liste des condamnés à mort, mais elle n'a pas précisé à quels groupes rebelles appartenaient les personnes amnistiées. La branche nord du Mouvement...
(AFP 07/03/17)
Khartoum a exprimé mardi "son mécontentement" après la signature par le président américain Donald Trump de la nouvelle version du décret interdisant pendant 90 jours l'entrée des Etats-Unis aux ressortissants de six pays musulmans, dont le Soudan. Dans un communiqué, le ministère soudanais des Affaires étrangères a exprimé "ses profonds regrets et son mécontentement concernant le décret pris par le président américain". "Les citoyens soudanais n'ont jamais été liés à aucun crime ou acte terroriste commis aux Etats-Unis", précise le texte, en appelant Washington à revenir sur "cette décision sévère" frappant les Soudanais. Le Soudan fait partie des six pays, avec l'Iran, la Syrie, la Libye, la Somalie et le Yémen, à être concernés par le nouveau décret interdisant pendant...
(RFI 07/03/17)
Que faut-il attendre du futur gouvernement soudanais ? Quelques jours après la prestation de serment, jeudi dernier, d'un Premier ministre en la personne du général Bakri Hassan Saleh, la question se pose. En théorie, ce nouveau gouvernement devait être ouvert à l'opposition à la suite du dialogue national, mais beaucoup en doutent. C'est le cas de l'activiste et opposant Rudwan Dawod (membre du Sudan Congress Party). Pour lui, le choix d'un général pour occuper ce poste, qui plus est l'un des plus proches conseillers du président soudanais Omar el-Béchir, n'augure rien de bon.
(APA 07/03/17)
L’armée soudanaise a annoncé avoir accueilli 109 prisonniers de guerre et 18 civils libérés par des rebelles du Mouvement populaire de libération du Soudan, au nord (SPLM-N). Le porte-parole de l’armée soudanaise, Ahmed Khalifa al-Shami, a, dans un communiqué publié lundi, salué la libération de ces prisonniers de guerre « comme un pas positif vers la paix au Soudan ». Le SPLM-N avait capturé ces soldats dans les États du Nil Bleu et du Kordofan du Sud après des années de violents combats avec les forces gouvernementales soudanaises. Les soldats et les civils libérés ont été transportés en Ouganda avant d'être transportés à Khartoum, dimanche soir, par un vol d’Ethiopian Airlines. Ils ont été accueillis par leurs familles et de...

Pages