| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(Agence Ecofin 02/11/16)
Le Soudan ambitionne se connecter au réseau électrique éthiopien, au barrage hydroélectrique Grande Renaissance (GERD) plus précisément, par le biais d’une ligne de transmission électrique d’une capacité de 3 000 MW. Une déclaration, pour le moins étonnante alors que le pays a fait part, avec l’Egypte, de ses inquiétudes relatives à l’impact de la construction du barrage de 6 000 MW sur les eaux du Nil. A ce propos, Mutaz Musa (photo), le ministre soudanais de l’Electricité et des ressources hydrauliques, a affirmé que les trois pays ont convenu de poursuivre les négociations sur le barrage. « Nous ne sommes pas concernés par ce que rapportent les medias sur le GERD.», a-t-il tenu à préciser avant d’ajouter que la position...
(AFP 27/10/16)
La police soudanaise a dispersé par la force mercredi dans un faubourg de Khartoum des manifestants disant protester contre des expropriations prévues par le gouvernement, a constaté un journaliste de l'AFP. Des centaines de personnes manifestaient à Jreif dans la banlieue est de la capitale quand des dizaines de policiers anti-émeutes sont arrivés pour les disperser. "Notre terre appartient à nos ancêtres et le gouvernement veut la donner à des investisseurs. Nous manifestons pour sauver notre terre", a affirmé à l'AFP l'un des manifestants, Ahmed Osman. Les manifestants accusent le gouvernement de vouloir saisir des terres sans compensation financière en retour.
(Agence Ecofin 27/10/16)
Comme le rapporte l’AFP, une manifestation contre les expropriations envisagées par le gouvernement a tourné à la répression dans un faubourg de Khartoum, la capitale soudanaise. « La police soudanaise a dispersé par la force dans un faubourg de Khartoum des manifestants disant protester contre des expropriations prévues par le gouvernement. Des centaines de personnes manifestaient à Jreif dans la banlieue est de la capitale quand des dizaines de policiers anti-émeute sont arrivés pour les disperser », précise l’agence de presse. Si les manifestants sont descendus dans la rue, c’est en effet pour crier leur indignation et exiger du gouvernement soudanais qu’il protège leurs droits fonciers. «Notre terre appartient à nos ancêtres et le gouvernement veut la donner à des...
(AFP 26/10/16)
Le président soudanais Omar el-Béchir a proposé de nommer un Premier ministre pour la première fois depuis sa prise de pouvoir par un coup d'Etat en 1989, a indiqué mercredi un responsable. M. Béchir avait supprimé ce poste après son coup d'Etat -soutenu par les islamistes- contre le Premier ministre de l'époque, Sadiq al-Mahdi. "La proposition du président s'inscrit dans les changements à faire dans la Constitution sur la base des recommandations du dialogue national", a indiqué un conseiller de M. Béchir, Al-Rashid Haroon. Le nouveau Premier ministre devrait être désigné dans les deux prochains mois, selon lui.
(AFP 24/10/16)
La Cour de sûreté de l'Etat des Emirats arabes unis a condamné lundi un Soudanais à 10 ans de prison pour avoir projeté de commettre un attentat à Abou Dhabi, selon l'édition en ligne du quotidien local The National. L'homme de 29 ans a été reconnu coupable d'avoir envisagé de commettre un attentat à la bombe à Abou Dhabi "avec l'intention de tuer des étrangers" et posté sur les réseaux sociaux de "la propagande" du groupe jihadiste Etat islamique (EI), d'après le journal. Le prévenu s'était "inspiré de l'idéologie du groupe terroriste" selon le jugement, que l'agence officielle Wam a également rapporté. Dans une autre affaire, la même juridiction a condamné un Pakistanais à 10 ans de prison pour avoir...
(AFP 24/10/16)
Le président soudanais Omar el-Béchir a accusé samedi Amnesty International de "mensonges", après que l'organisation de défense des droits de l'Homme a fait état d'attaques chimiques menées par ses forces contre des civils au Darfour (ouest). Le mois dernier, Amnesty avait affirmé dans un rapport qu'au moins une trentaine d'attaques à l'arme chimique avaient été perpétrées entre janvier et septembre sur des villages de la région du Djebel Marra, au Darfour, dans le cadre d'une vaste...
(AgoraVox 22/10/16)
Les Etats-Unis appellent le Soudan du Sud à cesser d'héberger ou de fournir toute forme de soutien aux groupes d'opposition armés soudanais, comme l'exige la résolution 2046 du Conseil de sécurité des Nations unies signée en 2012. Washington rappelle dans un communiqué du département d'Etat que Juba et Khartoum se sont engagés dans des accords pour mettre fin à un tel soutien. "Nous exhortons les dirigeants du Soudan du Sud à redoubler d'efforts pour respecter les engagements qu'ils ont récemment signés avec le Soudan en vertu de laquelle les deux parties ont accepté de cesser de soutenir les groupes armés d'opposition de...
(AFP 22/10/16)
Le Soudan dont le président est accusé de génocide par la Cour pénale internationale (CPI) a encouragé samedi les Etats africains à suivre l'exemple de l'Afrique du Sud qui a annoncé son retrait de ce tribunal international. La présidence soudanaise a appelé "les leaders africains et les peuples d'Afrique qui sont encore membres à se retirer collectivement de la CPI". Un conseiller proche du président soudanais Omar el-Béchir a affirmé à l'AFP que d'autres pays africains étaient prêts à suivre l'Afrique du Sud dans ce geste de défi envers la CPI afin de montrer leur "solidarité" avec le chef de l'Etat soudanais. Basée à La Haye, aux Pays-Bas, la CPI est le premier tribunal international permanent chargé de juger les...
(AFP 22/10/16)
Un important groupe rebelle soudanais a annoncé vendredi qu'il suspendait des discussions de paix avec le gouvernement après que ce dernier eut été accusé par Amnesty International d'avoir perpétré des attaques chimiques dans la région du Darfour. Le Mouvement de libération du peuple du Soudan-nord (SPLM-N), un groupe rebelle qui combat les forces gouvernementales soudanaises dans les Etats méridionaux du Nil-Bleu et du Kordofan-Sud, avait accepté en août de participer à un processus de négociations parrainé par l'Union africaine pour mettre fin au conflit dans ces régions. Mais vendredi, le SPLM-N a annoncé qu'il suspendait sa participation à ces pourparlers après la publication par l'ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty International d'un rapport accusant le régime soudanais d'avoir...
(RFI 20/10/16)
Les pays voisins de la Libye étaient réunis ce mercredi 19 octobre à Niamey pour tenter de faire avancer le dossier de la crise dans ce pays. Concernés par cette instabilité, le Niger, le Tchad, la Tunisie, l’Algérie, le Soudan et l’Egypte encouragent les frères ennemis à aller vers un dialogue inclusif. Plus de cinq ans après l’intervention internationale, la situation en Libye est toujours très difficile. « Aujourd’hui, nous constatons beaucoup de fractures dans la Libye et c’est la raison pour laquelle il serait nécessaire de réunir tous les acteurs pour pouvoir trouver une voie de sortie », estime le ministre des Affaires étrangères du Tchad Moussa Faki Mahamat. A l’unanimité, les six pays voisins réunis à Niamey ont...
(Sudan News Agency 17/10/16)
Khartoum - Le chef de la délégation parlementaire participant aux réunions du groupe Afro-Caraïbe-Pacifique à Bruxelles, Ahmad Korminno a indiqué que la délégation a réussi, en collaboration avec l'ambassade soudanaise à Bruxelles, de publier un communiqué dans lequel ils ont démenti les allégations du parlement européen sur l'utilisation par le Soudan des armes chimiques. Dans un éclaircissement lundi à l'Assemblée nationale, Korminno a déclaré aux journalistes que leur communiqué a indiqué que les allégations d'Amnesty Internationale sont fausses, soulignant que le Soudan est membre...
(Sudan News Agency 17/10/16)
Khartoum - Le ministre des Mines, Dr Ahmed Mohammed Sadiq Al Karouri, a appelé à la solidarité des pays arabes et islamiques dans tous les domaines pour faire face aux ennemis. Lorsqu'il a reçu dimanche l'ambassadeur saoudien à Khartoum, le ministre Al Karouri a fait l'éloge de la coopération économique entre le Soudan et la Royaume d'Arabie Saoudite. Il a souligné que le projet (Atlantis 2) pour exploiter les ressources de la mer Rouge, connait une grande attention au cours de Novembre prochain, dans l'intérêt des deux peuples des ressources communes entre les deux pays. Pour sa part, l'ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite a salué les fortes relations entre les deux pays, et a dit qu'elles connaissent un développement remarquable...
(RFI 14/10/16)
Le Messie du Darfour est le premier roman du Soudanais Abdelaziz Baraka Sakin traduit en français. Romancier prolifique, Sakin est l’un des auteurs les plus lus de son pays. Ses romans subversifs, qui mettent en scène la cruauté des puissants et l'impuissance des laissés-pour-compte, sont régulièrement saisis par les services de sécurité, sous prétexte qu’ils contreviennent à la loi sur la création littéraire. Cette censure n’a pas empêché le romancier d’obtenir en 2009 le prix Tayeb Salih, la récompense littéraire la plus prestigieuse du monde arabe. Le siècle avait trois ans quand le Soudan occidental plongea dans l’horreur. La crise au Darfour a en effet éclaté en 2003 avec l’entrée en dissidence de la province contre le gouvernement central de...
(RFI 14/10/16)
L'utilisation d'armes chimiques contre des civils au Darfour dans l'ouest du Soudan ? Vous vous en souvenez peut-être, nous en parlions il y a quelques semaines à l'occasion de la publication d'un rapport d'Amnesty international sur le sujet. Selon l'ancienne porte-parole de la Minuad, la Mission des Nations unies au Darfour était au courant depuis 2012 mais a choisi de faire la sourde oreille. Pour Aicha El Basri, la Minuad ne voulait rien entendre. « Les rumeurs d’utilisation d’armes chimiques étaient courantes au sein de la Minuad et la direction de la mission refusait de les prendre au sérieux pour plusieurs raisons. La mission n’avait pas accès à Jebel Marrah qui reste une zone interdite par le gouvernement soudanais, y...
(APA 11/10/16)
Le président soudanais, Omar el-Béchir a promis de former un gouvernement d’unité nationale dans le cadre des recommandations du dialogue national qui a pris fin lundi. S’exprimant durant les dernières étapes du dialogue national à Khartoum, le président el-Béchir a réaffirmé que son gouvernement entamerait des consultations avec les partis politiques pour mettre en œuvre l’ensemble des recommandations, notamment la fin de la guerre civile, la garantie des libertés générales et la poursuite des réformes démocratiques. Il a également déclaré dans un discours à la nation. l’extension d’un cessez-le feu avec les rebelles pour une durée de trois mois, jusqu’à la fin de l’année, appelant les mouvements armés et les autres factions de l’opposition qui ont boycotté le dialogue national...
(Autre média 11/10/16)
La 2e réunion du Comité mixte Vietnam-Soudan a eu lieu mardi 11 octobre à Hanoï. Depuis la première réunion du comité à Khartoum, au Soudan, le Vietnam et le Soudan ont établi et signé plusieurs cadres juridiques importants qui servent de base à une concrétisation de leur coopération. Il s'agit d'un mémorandum sur la coopération dans l'agriculture, d'un accord sur le transport maritime, d'un accord sur l'exemption de visa pour les personnes titulaires d'un passeport diplomatique et de service. Lors de cette réunion, les deux parties ont signé un mémorandum de coopération dans l'industrie. En vertu de la convention cadre sur la coopération dans l'économie, le commerce, l'agriculture, les sciences et les technologies, les deux pays sont convenus de développer...
(AFP 10/10/16)
Le président soudanais Omar el-Béchir a prolongé lundi de deux mois un cessez-le-feu qu'il avait décrété unilatéralement dans trois régions du pays où les combats entre forces gouvernementales et rebelles ont coûté la vie à des dizaines de milliers de personnes. Décrété en juin pour une durée de quatre mois, le cessez-le-feu est prolongé "jusqu'à la fin de l'année" au Darfour et dans les États du Nil-Bleu et du Kordofan-Sud, a affirmé M. Béchir sans donner de date précise. Les combats dans les deux États méridionaux du Nil-Bleu et du Kordofan-Sud ont diminué depuis juin...
(Sudan News Agency 07/10/16)
Le Caire - Le Ministre des Affaires Etrangères, le Prof. Ibrahim Ghandour a décrit la visite du Président de la République à la République Arabe d'Egypte autant de succès et de mettre les relations Soudano-égyptiennes sur la bonne voie. Dans un communiqué de presse, le Prof. Ghandour a signalé à la formation de 13 Comités conjointe Soudano-égyptiens qui opéreront dans sept Secteurs couvrant tous les aspects du travail conjoint entre le Soudan et l'Egypte dans les domaines politiques, économiques, sociaux et consulaires. Il a dit que la réunion au Sommet entre les Présidents Al-Bashir et Al-Sissi est sorti avec la signature du Document sur le Partenariat Stratégique entre les deux pays, la signature du Procès-verbal de la réunion et l'attribution...
(Sudan News Agency 07/10/16)
Khartoum- Le Conférence Générale du Dialogue National approuvera en séance procédurales et générales, le Dimanche prochain et le Lundi, les Recommandations du Dialogue et le Document National, qui seront signés et resteront ouvert pour ceux qui veulent rejoindre. La Session finale aura lieu en présence de six Présidents et Dirigeants des pays et des Organisations Régionales et Internationales, y compris le Président du Tchad et Président de l'Union Africaine (UA), Idris Debby, Président de la Mauritanie et Président de la Session en cours de la Ligue Arabe, le Premier ministre éthiopien et Président de l'IGAD, le Ministre adjoint des Affaires Etrangères de la Russie, l'Envoyé chinois pour l'Afrique et le Président ougandais, Yoweri Museveni. Membre du Mécanisme Supérieur de Coordination,...
(Sudan News Agency 07/10/16)
Khartoum - Le Ministre d'Etat au Ministère de la Santé, Dr Sumaya Idriss, a déclaré après une visite à un certain nombre d'hôpitaux pour s'informer sur la situation et les conditions de travail, que les hôpitaux de Khartoum opèrent normalement et la situation sanitaire est stable, après la fourniture de l'exigence pour le travail dans les hôpitaux. Elle a souligné que l'"arrêt partiel de travail " effectué par un certain nombre de médecins n'a pas affecté le flux de travail dans les hôpitaux de Khartoum, ajoutant que les demandes des médecins dans la provision des conditions de travail favorables ont été répondues, y compris la protection et l'assurance et que ces conditions ont été mises en œuvre en coordination avec...

Pages