| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(Agence Ecofin 25/11/16)
Les députés sud-soudanais ont suggéré l’arrêt de la production pétrolière du pays car elle constitue une aide financière inappropriée que leur pays offre au Soudan, rapporte le quotidien d’information soudanais Sudan Tribune. Pour les représentants du peuple, les droits d’acheminement du pétrole extrait au Soudan du sud vers le marché international, via les pipelines soudanais, sont excessivement élevés et il urge de les réexaminer afin d’adopter une approche plus équilibrée. « La commission des finances de l’assemblée nationale a observé avec consternation que le Soudan prend 80,33% des recettes...
(AFP 24/11/16)
Quelque 300 étudiants et lycéens ont protesté jeudi à Khartoum contre la décision du gouvernement soudanais d'augmenter les prix de l'essence et du diesel, une nouvelle manifestation qui a été dispersée par les forces de l'ordre. "Non à l'augmentation des prix, réduisez les prix des médicaments", ont scandé les manifestants, a rapporté un correspondant de l'AFP. Des dizaines de membres de la police anti-émeute et des agents de la sécurité les ont dispersés après avoir bouclé le quartier où les jeunes s'étaient rassemblés.
(AFP 23/11/16)
Un important groupe rebelle soudanais s'est engagé mercredi à ne pas recruter de force ou utiliser des mineurs, en signant un plan d'action avec l'ONU à Genève. En mars dernier, le Soudan avait été le premier à signer un plan d'action similaire avec l'ONU. La signature avec la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N) s'est déroulée au Palais des Nations, siège de l'ONU à Genève, en présence de la Représentante spéciale de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, et du président du SPLM-N, Malik Agar.
(Le Monde 23/11/16)
L’homme a été arrêté dans la jungle de Calais le 26 octobre. Amnesty International s’inquiète, les Soudanais étant exposés à de graves violations de leurs droits à leur retour dans leur pays. Baker vivait dans la jungle de Calais (Pas-de-Calais). Le 26 octobre, au troisième jour de démantèlement du camp, il a été interpellé et transféré vers le centre de rétention de Vincennes, en région parisienne. Mardi soir 22 novembre, il devrait être renvoyé dans le pays qu’il a fui. Il doit prendre le vol de 21 h 20 de la Qatar Airways. Après une escale à Doha, direction le Soudan et une région, le Kordofan, dont la situation n’a rien...
(AFP 22/11/16)
Huit personnes, arrêtées au Soudan à l'issue de manifestations contre la hausse des prix de l'essence, ont comparu devant un tribunal mardi. Elles figurent parmi 26 personnes, dont 12 femmes, arrêtées au cours des deux derniers jours après des petites manifestions à Khartoum, rapidement dispersées par la police. Selon le procureur, elles ont toutes été accusées de perturber l'ordre public. Huit personnes ont comparu mardi et les 18 autres seront déférées devant la justice au cours des tout prochains jours, a indiqué le procureur. Les forces de sécurité soudanaises ont arrêté au cours des dernières semaines plusieurs opposants politiques pour avoir appelé à des manifestations contre la décision du gouvernement d'augmenter de 30% les prix de l'essence et du diesel...
(Agence Ecofin 21/11/16)
L’Agence américaine pour le développement international (USAID) va accorder à la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) un financement de 194 millions de dollars sur cinq ans afin de promouvoir l'intégration économique régionale et la libre circulation des personnes et des biens dans cet espace. La convention relative à ce financement a été signée le 17 novembre au siège de la CAE à Arusha, en Tanzanie. Le document a été paraphé par la chargée d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis en Tanzanie Virginia Blaser et la directrice de mission de l’Usaid au Kenya Karen Freeman (photo), d'une part, et le secrétaire général de la CAE, Liberaït Mfumukeko, d'autre part. Sur l’enveloppe de 194 millions de dollars, environ 30 millions de dollars serviront...
(Jeune Afrique 19/11/16)
Du Soudan aux États-Unis en passant par le Yémen, le groupe Alsarah & The Nubatones est sans conteste devenu le porte-étendard de la musique soudanaise. Interview avec sa tête pensante. Into The Chic s’est entretenu avec Alsarah pour parler de son dernier album en langue arabe, Manara, sorti en septembre : un opus qui parle de la migration et de l’histoire personnelle de la chanteuse. L’artiste nous a également raconté sa vie à Brooklyn et livré ses inspirations. ITC : Quelle est l’histoire de votre album ? Alsarah : Il s’agit plutôt d’un second chapitre, d’une exploration de la pop est-africaine. Nous sommes allés au Maroc en novembre dernier (2015) pour trouver l’inspiration et vivre ensemble en tant que groupe...
(Maghreb Emergent 10/11/16)
La chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Mauritanie a abrité, mercredi, les travaux d'un colloque sur les opportunités d'investissement et le renforcement des relations commerciales entre la Mauritanie et le Soudan. Organisé par la chambre de commerce en collaboration avec l'ambassade du Soudan en Mauritanie, le colloque constitue une occasion pour les hommes d'affaires des deux pays de renforcer leur partenariat et leur coopération. A cette occasion, le président de la chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture, M. Mohamedou Ould Mohamed Mahmoud, a passé en revue l'historique des relations existant entre les deux peuples frères mauritanien et soudanais à travers l'histoire de la coopération économique et commerciale bilatérale qui couvre l'agriculture, l'élevage et les communications. Pour sa part, l'ambassadeur...
(Jeune Afrique 10/11/16)
Avec "Le Messie du Darfour", son premier roman publié en français, le Soudanais Abdelaziz Baraka Sakin nous plonge dans un monde violent et absurde où seul l’humour peut sauver l’humanité. Le rire est le salut de l’homme. S’il fallait tirer une morale du Messie du Darfour, premier roman traduit en français d’Abdelaziz Baraka Sakin, ce serait bien celle-là. À vrai dire, la situation politique qui prévaut au Soudan n’a guère les accents d’une comédie : un président poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour crime contre l’humanité, plusieurs conflits régionaux, un calme précaire à la frontière sud-soudanaise… Pourtant, le romancier en exil depuis trois ans n’a pas souhaité se laisser aller à une complainte macabre d’où toute lueur...
(AFP 09/11/16)
Les forces de sécurité soudanaises ont arrêté le chef d'un parti d'opposition, a indiqué mercredi sa formation qui avait appelé à la tenue de manifestations contre la hausse des prix de l'essence. Omar Al-Digair, président du parti du Congrès soudanais, a été interpellé à son domicile d'Omdurman, la ville jumelle de Khartoum, à 02H00 (23H00 GMT mardi), a précisé à l'AFP le porte-parole du parti, Mohamed al-Arabi. Selon M. Arabi, les membres des services de sécurité ont également effectué un raid mardi soir au siège de ce parti et arrêté cinq étudiants dans ses locaux. Le Congrès soudanais et d'autres partis d'opposition ont appelé à des manifestations dans le pays pour protester contre la décision du gouvernement d'augmenter de 30%...
(AFP 07/11/16)
Les forces de sécurité soudanaises ont arrêté plusieurs opposants politiques au cours des deux derniers jours, afin vraisemblablement d'empêcher la tenue de manifestations contre la hausse des prix de l'essence, ont indiqué leurs partis dimanche. Des agents du Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) ont arrêté vendredi Khaled Omar, le vice-président du parti du Congrès soudanais, qui avait critiqué la décision du gouvernement d'augmenter de 30% les prix de l'essence et du diesel pour tenter de stabiliser son économie en difficulté. Depuis, trois autres membres de son parti ont été arrêtés, a indiqué à l'AFP Bakri Youssef, membre du Congrès soudanais. Trois militants du Baath ont eux aussi été arrêtés au cours des deux derniers jours, selon...
(AFP 06/11/16)
Les services de sécurité soudanais ont saisi dimanche tous les exemplaires de trois quotidiens, quelques jours après la publication d'articles jugés critiques sur une hausse du prix des carburants, a rapporté une association de journalistes. Les agents du puissant service national de renseignement et de sécurité (NISS) du Soudan ont confisqué les exemplaires d'Al-Jadida, d'Al-Tayar et d'Al-Watan dimanche matin sans fournir d'explication, a indiqué l'association des journalistes soudanais dans un communiqué. "Cela s'inscrit dans une politique actuelle hostile des agents de sécurité et de renseignement", a déploré l'association.
(AFP 05/11/16)
Les forces de sécurité soudanaises ont arrêté vendredi un haut responsable de l'opposition pour avoir critiqué dans un discours la décision du gouvernement d'augmenter les prix de l'essence, a indiqué son parti. Des agents du tout-puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) ont arrêté Khaled Omar, vice-président du parti du Congrès soudanais, chez lui à Khartoum. "Il a été pris par les agents de la sécurité après être rentré d'un discours dans lequel il critiquait les dernières décisions économiques du gouvernement", selon un communiqué de son parti.
(AFP 05/11/16)
Le Burkina va entamer dès juillet 2017 le retrait de son contingent onusien au Darfour pour renforcer sa sécurité intérieure, a annoncé vendredi à l'AFP son ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry. "Le Burkina Faso a bien confirmé son retrait du Darfour. Nous l'avons exprimé au bureau de M. Ban Ki-moon (le secrétaire général des Nations Unies) en juin. Nous l'avons confirmé en septembre", a précisé M. Barry. "Nous avons convenu à la demande de cette organisation qu'on mette en place un plan de retrait qui va s'étaler sur une année et donc ce retrait sera effectif à partir de juillet 2017", a-t-il ajouté. "C'est vraiment pour des raisons internes au Burkina que nous retirons nos troupes (du Darfour) pour...
(AFP 04/11/16)
Le Soudan a augmenté les prix de l'essence et du diesel à la pompe d'environ 30% vendredi, en raison d'une pénurie chronique de carburants causée par un manque de devises étrangères. Le ministère du Pétrole a fait passer le prix du gallon d'essence, soit un peu moins de quatre litres, de 21 à 27,5 livres soudanaises (environ 3,90 euros) et celui du diesel de 14 à 18 livres. La hausse des prix des carburants est un sujet sensible au Soudan, pays africain dont les réserves en pétrole ont été amputées des trois-quarts environ lorsque le Soudan du Sud a proclamé son indépendance en 2011, après des décennies de conflit avec Khartoum. Enclavé, le Soudan du Sud continue toutefois de dépendre...
(AFP 04/11/16)
"Après toutes ces souffrances, je ne sais pas si je dois être heureux, mais la +Jungle+ est désormais derrière moi", souffle Bakhit, 36 ans. Avec trois autres Soudanais, il a réussi in extremis à quitter cet immense bidonville pour passer illégalement en Angleterre. Aux premières lueurs du jour, le 24 octobre, alors que débutait l'évacuation des centaines de migrants bloqués dans ce campement insalubre du nord de la France, il traversait la Manche, caché par des passeurs à bord d'un poids lourd. Les quatre hommes sont découverts par la police aux frontières à Douvres, raconte ce Soudanais rencontré dans la "Jungle" lors du démantèlement de la zone sud en mars, et recontacté via un réseau social. "On a demandé l'asile"...
(Agence Ecofin 03/11/16)
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a désigné le Soudanais Abdalla Hamdok (photo) au poste de secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) en remplacement de l’économiste bissau-guinéen Carlos Lopes.M. Hamdok a pris ses nouvelles fonctions le 1er novembre 2016, selon un communiqué publié par la CEA. M. Hamdok a servi comme économiste en chef et secrétaire exécutif adjoint de la CEA depuis 2011. Avant cela, il a dirigé avec succès les portefeuilles d’activités de la CEA sur la gestion...
(AFP 02/11/16)
Le Soudan a affirmé mardi vouloir oeuvrer en vue d'une normalisation de ses relations avec les Etats-Unis en dépit de la prolongation des sanctions américaines et leur impact négatif sur ce pays africain. Les Etats-Unis viennent de prolonger d'un an leurs sanctions à l'encontre du Soudan mais disent vouloir poursuivre le dialogue avec Khartoum et ne pas exclure une levée de l'embargo à n'importe quel moment. Le Soudan est soumis depuis 1997 à un embargo commercial de la part des Etats-Unis qui accusaient alors Khartoum de soutenir des groupes islamistes violents. L'ex-chef du groupe jihadiste Al-Qaïda, Oussama ben Laden, était basé à Khartoum...
(AFP 02/11/16)
Washington dénonce notamment les tactiques du pouvoir soudanais dans le conflit qui l’oppose à des minorités rebelles dans la région du Darfour. Washington a prolongé d’un an ses sanctions à l’encontre du Soudan, mais n’exclut pas de les lever à n’importe quel moment si des progrès sont accomplis par ce pays, a appris l’AFP, mardi 1er novembre, de sources officielles. Le Soudan est soumis depuis 1997 à un embargo commercial de la part des Etats-Unis qui accusaient alors Khartoum de soutenir des groupes islamistes violents. L’ex-chef du groupe djihadiste Al-Qaida, Oussama Ben Laden, était basé à Khartoum entre 1992 et 1996. Par la suite, les Etats-Unis ont dénoncé les tactiques du pouvoir soudanais dans le conflit qui l’oppose à des...
(RFI 02/11/16)
À la suite du départ de Carlos Lopes le 31 octobre, Abdalla Hamdok occupera le poste de Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) à compter du 1er novembre. Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a désigné le Soudanais Abdalla Hamdok au poste de Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). « M. Hamdok a servi comme Économiste en chef et Secrétaire exécutif adjoint de la CEA depuis 2011. Avant cela, il a dirigé avec succès les portefeuilles d’activités de la CEA sur la gestion de l’élaboration des politiques, le NEPAD et l’intégration régionale, la gouvernance...

Pages