Mardi 23 Mai 2017
(Agence Ecofin 03/02/17)
(Agence Ecofin) - Le président soudanais Omar Hassan el-Béchir (photo) a procédé à l’inauguration du complexe hydroélectrique d’Atbara et Setit. D’une capacité de 320 MW, l’infrastructure est composée des centrales hydroélectriques de Rumela et de Burdana, respectivement implantées sur les fleuves Atbara et Setit. Les deux barrages interconnectés disposent d’une réserve d’eau d’une capacité d’environ 2,7 milliards de mètres cubes, située au confluent des deux fleuves et reliée aux deux centrales par un canal. Celles-ci disposent, par la suite, de leur propre unité de production électrique. L’énergie produite par les deux centrales est acheminée vers le réseau électrique national par une ligne haute tension de 28 km de long. Au cours de la cérémonie d’inauguration, la première unité de 80...
(AFP 02/02/17)
Les autorités soudanaises ont libéré un journaliste britannique détenu pour "entrée illégale" dans le pays le mois dernier, ont annoncé les médias locaux et l'ambassade de Grande-Bretagne jeudi. C'est la première fois qu'il est fait mention de la détention au Soudan de ce journaliste, Phil Cox, qui a été libéré et remis à l'ambassade britannique mercredi. Il se trouvait toujours à Khartoum jeudi mais des préparatifs sont en cours pour qu'il rejoigne sa famille en Grande-Bretagne, a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'ambassade, Ishtiaq Ghafoor. "Nous sommes heureux que Phil Cox ait été libéré", a-t-il poursuivi.
(AFP 30/01/17)
Le ministère soudanais des Affaires étrangères a convoqué dimanche le chargé d'affaires américain pour protester contre les restrictions d'entrée aux Etats-Unis imposées par Donald Trump contre les ressortissants de sept pays, dont le Soudan. "Le chargé d'affaires américain Steven Koutsis a été convoqué cet après-midi (...) pour lui exprimer le mécontentement du gouvernement soudanais", a indiqué le ministère dans un communiqué. Le décret signé vendredi par le président américain interdit l'entrée aux Etats-Unis à tous les ressortissants de sept pays à majorité...
(AFP 30/01/17)
Un tribunal soudanais a condamné dimanche à 24 ans de prison un Tchèque accusé notamment "d'espionnage" et d'"incitation à la haine entre les communautés", a indiqué à l'AFP son avocat. M. Jasek a été condamné à 24 ans de prison pour infiltration dans le pays sans visa, espionnage, prise d'images dans des zones militaires et incitation à la haine entre les communautés, a affirmé son avocat Omar al-Farouk Chamina. A Prague, le ministère tchèque des Affaires étrangères a confirmé la condamnation de son ressortissant mais a indiqué qu'il avait écopé de 20 ans de prison. Il a dénoncé un jugement qui n'est selon lui pas étayé par des faits. Il a indiqué qu'il entamerait immédiatement des négociations avec le ministère...
(Xinhua 30/01/17)
L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a averti dimanche que plus de 17 millions de personnes sont actuellement en situation de crise et d'insécurité alimentaire d'urgence dans la région de la Corne de l'Afrique. La FAO a déclaré que la sécheresse généralisée dans la Corne de l'Afrique s'est intensifiée car les pluies d'octobre à décembre cette année ne représentaient qu'un quart des précipitations attendues. Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO pour le climat et les ressources naturelles, a averti que si la réponse n'était pas immédiate et suffisante, les risques seraient considérables et les coûts élevés. "L'ampleur de la situation appelle à une action et une coordination accrues aux niveaux national et régional, c'est...
(RFI 28/01/17)
Devant près de 6000 partisans, Sadek al-Mahdi a prononcé un discours « fort » appelant au dialogue politique quelques heures après son retour d’exil jeudi 26 janvier. Le retour de l’opposant historique au régime de Omar el-Béchir intervient à un moment crucial de la vie politique du Soudan. Les proches de Sadek al-Mahdi au sein du parti Oumma restent discrets à propos des raisons du retour de l’opposant historique après deux ans et demi d'exil volontaire au Caire. Ils se bornent à répéter les mots prononcés lors du discours de retour du chef du parti : « dialogue » et « opposition pacifique ».
(RFI 27/01/17)
Après près de trois ans d'exil volontaire au Caire, Sadek al-Mahdi est de retour à Khartoum. L'ancien Premier ministre soudanais et chef du parti de l’opposition avait quitté le Soudan en 2014 après une courte période de prison. Il a refusé ensuite l'appel au dialogue national lancé par le président Omar el-Béchir. Son parti Oumma lui a préparé un grand accueil à l'aéroport et les attentes sont grandes vis-à-vis de ce retour. Des portraits de Sadek al-Mahdi, opposant historique et chef du plus grand parti de l'opposition au Soudan, ont envahi la capitale du pays quelques heures avant son arrivée. Jeudi 26 janvier, à l'aéroport de Khartoum, l'accueil était à la fois populaire et politique. Et pour cause : les...
(APA 27/01/17)
La Communauté des pays sahélo-sahariens (CEN-SAD), par la voix de son secrétaire général, Ibrahim Sani Abani, a exprimé, jeudi à Addis-Abeba, son soutien au retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA). «Le Maroc revient avec une détermination remarquable de contribuer à la consolidation de la paix, la sécurité et l’intégration économique en Afrique», a déclaré à la presse M. Abani. Le responsable, qui s’exprimait en marge de la 30è session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA, qui se tient dans la capitale éthiopienne en prélude au 28è sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement (30-31 janvier), a indiqué que «tous les pays africains attendent le retour du Maroc». «Il s’agit d’un retour tant attendu d’un pays qui a...
(AFP 26/01/17)
L'opposant et ex-Premier ministre soudanais Sadek al-Mahdi, dont le gouvernement a été renversé par l'actuel président Omar el-Béchir, est rentré jeudi à Khartoum après près de 30 mois d'exil, a annoncé son parti Oumma. Sadek al-Mahdi, un opposant historique, est "arrivé à l'aéroport de Khartoum", a déclaré à la presse sa fille Meriam, vice-présidente de l'Oumma. Elle a déploré toutefois que les autorités aient empêché 25 de ses partisans d'entrer à l'aéroport pour l'accueillir. L'Oumma (Nation), la principale formation de l'opposition au Soudan, a indiqué que l'opposant s'adresserait plus tard à ses partisans à Omdourman, près de la capitale soudanaise.
(AFP 25/01/17)
La famille d'un défenseur des droits de l'Homme soudanais arrêté début décembre à Khartoum et détenu depuis s'est dite inquiète mercredi de son état de santé. Mudawi Ibrahim Adam, 58 ans, un universitaire et défenseur des droits de l'Homme connu, a été arrêté par les services de sécurité le 7 décembre à Khartoum et conduit vers une destination inconnue, selon Amnesty International. "Depuis son arrestation il y 50 jours, nous avons déposé cinq demandes auprès des services de sécurité pour pouvoir lui rendre visite, toutes restées sans suite", a dit à l'AFP sa femme Sabah Mohamed Adam. "Nous avons appris qu'il observait une grève de la faim depuis dimanche et nous sommes inquiets pour sa santé", a ajouté l'épouse, affirmant...
(Xinhua 25/01/17)
DAKAR -- Une mission de la Banque mondiale se rendra "la semaine prochaine" en Gambie, pour étudier les voies et moyens d'assister le nouveau gouvernement du président Adama Barrow, a rapporté mardi soir l'Agence de presse sénégalaise. Cette indication a été donnée par la directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, la Mauritanie, le Sénégal, Louise Cord, à l'issue d'une audience, lundi, à Dakar, avec le nouveau président gambien Adama Barrow. Mme Cord "a émis le souhait d'assister le nouveau gouvernement gambien sur les questions macro-économiques", a rapporté la même source. Adama Barrow a prêté serment le 19 janvier à l'Ambassade de Gambie à Dakar, au Sénégal, où il a été accueilli depuis le 15...
(Xinhua 25/01/17)
Mardi, les forces de sécurité du Soudan ont annoncé avoir empêché 64 étrangers de traverser illégalement l'État du Darfour du Nord pour gagner la Libye, a rapporté le site soudanais www.ashrooq.net . Parmi les 64 étrangers arrêtés, il y avait des Éthiopiens, des Somaliens, des Érythréens et des Yéménites, ainsi que six enfants, aurait déclaré le gouverneur adjoint de l'État du Darfour du Nord, Mohamed Braima Hassab el-Nabi. L'enquête préliminaire a révélé qu'ils prévoyaient de se rendre en Europe à partir de la Libye, a-t-il ajouté. Ceux qui étaient réfugiés à Khartoum retourneront dans leurs camps, et ceux qui sont entrés illégalement sur le territoire seront remis au ministère de l'Intérieur, a dit le gouverneur adjoint. Il a salué le...
(Xinhua 25/01/17)
Yang Wenlin, directeur au Soudan de la Société hydroélectrique Trois-Gorges (CTG), n’a aujourd’hui qu’une seule date cochée sur son calendrier : le 2 février, jour de la cérémonie de mise en service des premières turbines hydrauliques du barrage sur la rivière Atbara, situé à 460km au nord de la capitale soudanaise, Khartoum. La construction a été lancée en 2010 par la China International Water & Electric Corporation (CWE), filiale de la CTG. Les autorités soudanaises y attachent une grande importance. Ces dernières années, le président Omar el-Béchir, le vice-président, le ministre des Affaires d’Etat et celui des Ressources hydrauliques et électriques sont tous venus sur place. Un petit aérodrome a même été construit pour faciliter leurs visites, a précisé M...
(Xinhua 23/01/17)
Samedi, le gouvernement du Soudan a salué l'investiture du nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, et réitéré sa volonté de dialoguer avec la nouvelle administration américaine, a rapporté le site soudanais www.ashorooq.net . Donald Trump a prêté serment vendredi et est devenu le 45e président des Etats-Unis. "Le Soudan poursuivra le dialogue qu'il a engagé avec les Etats-Unis, sur la base du climat de confiance instauré entre les deux parties,'' aurait déclaré le ministre soudanais des Affaires étrangères, Ibrahim Ghandour. "Nous ne nous attendons pas à ce qu'il y ait des changements dans la politique...
(Autre média 21/01/17)
A l'occasion de la présence de la ministre soudanaise de la Santé Soumaya Idriss Osmane en Tunisie, un mémorandum d’entente sur le renforcement de la coopération entre les deux parties dans le domaine de la Santé a été signé. Cette coopération portera les ressources humaines, la formation, les soins de santé de base, les médicaments, les équipements sanitaires, la santé reproductive, le thermalisme et le tourisme médical. De ce fait, la Tunisie produira des médicaments pour le Soudan.
(AFP 21/01/17)
La mission conjointe ONU-Union africaine pour le maintien de la paix au Darfour (Minuad), dans l'ouest du Soudan, a annoncé vendredi ouvrir une enquête après la découverte qu'une de ses unités s'apprêtait à quitter la région en possession d'armes. "Des membres de la section de sécurité (de la Minuad) ont découvert des armes et des équipements militaires dans les bagages d'une des unités des forces de maintien de la paix au moment d'une rotation (de personnel) à l'aéroport d'El-Facher" dans le nord du Darfour, a indiqué dans un communiqué le porte-parole de la Minuad, Achraf Issa. La Minuad "a immédiatement informé les autorités soudanaises concernées et a ouvert une enquête". Le Darfour est le théâtre d'un conflit sanglant depuis 2003,...
(RFI 21/01/17)
Le sud de la Libye est devenu une base arrière pour les mouvements d'opposition du Darfour, au Soudan. C'est ce que confirme un rapport de l'ONU diffusé ce lundi 16 janvier. L'avancée de l'armée soudanaise au Darfour ces derniers mois a précipité le retrait de deux mouvements rebelles vers la Libye, mais aussi vers le Soudan du Sud. Ils sont accusés de commettre toutes sortes d'exaction alors qu'ils déclarent vouloir se réorganiser. L'arrivée en masse des milices soudanaise du Darfour, après le revers qu'ils...
(Agence Ecofin 19/01/17)
Quelques jours après la levée des sanctions imposées par les Etats-Unis, le Soudan est déjà à pied d’œuvre pour attirer des investissements étrangers dans son secteur pétrolier. Mohamed Zayed Awad (photo), le ministre soudanais de l’énergie a, en effet, proposé 15 champs de pétrole et de gaz aux entreprises biélorusses pour « la production de pétrole et de gaz surtout pour la génération de l’électricité ». Un protocole d’accord de coopération dans le domaine de l’énergie a été signé, à cet effet, dans le cadre de la visite officielle du président biélorusse Alexander Lukashenko à son homologue soudanais Omar el-Béchir, du 16 au 18 janvier 2017.
(Amnesty International 19/01/17)
Le gouvernement soudanais doit mettre fin aux attaques motivées par des considérations politiques, parfois mortelles, visant des étudiants du Darfour dans les universités à travers le pays, a déclaré Amnesty International le 18 janvier, à l'occasion de la publication d'un rapport qui se penche sur la vague d'attaques qui dure depuis trois ans. « Des dizaines d'étudiants sont tués, blessés et expulsés des universités depuis 2014 pour s'être mobilisés contre et avoir dénoncé les violations des droits humains au Darfour, a déclaré Muthoni Wanyeki, directeur régional d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Est, les Grands-Lacs et la Corne de l'Afrique. « Nous voyons perdurer une politique consternante à l’égard des étudiants darfouriens, qui sont soumis à l'arrestation, à la détention, ainsi...
(Autre média 19/01/17)
Lors d’un voyage au Soudan, la documentariste Katharina von Schröder s’est liée d’amitié avec Sara, la fille du réalisateur soudanais Jadallah Jubara. C’est ainsi qu’elle a découvert les films de celui qui fut l’un des principaux réalisateurs de ce pays de la corne de l’Afrique. Katharina von Schröder s’est mise en tête de sauver ce patrimoine, car les images filmées par Jadallah Jubara sont uniques. Elles montrent un Soudan qui n’existe plus, avant l’instauration du régime islamiste en 1989. Des images qui ont le pouvoir de nous étonner, des images qui font partie du patrimoine culturel du pays. Un projet de sauvegarde et de numérisation des films de Jadallah Jubara a donc vu le jour. Il est financé par le...

Pages