Dimanche 25 Février 2018
(AFP 11/12/17)
La Cour pénale internationale (CPI) a estimé lundi que la Jordanie avait "manqué à ses obligations" en n'arrêtant pas sur son sol en mars le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour. La Cour "a décidé de référer cette non-coopération de la Jordanie devant l'Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome (AEP)", traité fondateur de la CPI, "et au Conseil de sécurité des Nations unies", a-t-elle annoncé lundi dans un communiqué. Jamais inquiété jusqu'à présent, Omar el-Béchir est visé par deux mandats d'arrêt internationaux émis par la CPI en 2009 et 2010 pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis au Darfour, province de l'ouest du Soudan en proie depuis 2003 à une guerre civile...
(Agence Ecofin 11/12/17)
Au Soudan, le gouvernement a annoncé une interdiction temporaire de l’importation de 19 produits incluant entre autres, des denrées alimentaires. La mesure qui est entrée en vigueur jeudi dernier, vise à protéger la monnaie locale et à réduire le déficit budgétaire du pays. Elle intervient alors que la livre soudanaise continue de reculer par rapport au dollar depuis la levée des sanctions économiques américaines. La levée de l’embargo américain qui ouvre la voie à une hausse des importations soudanaises, affecte les disponibilités en devises étrangères du pays. En effet, bien que la banque centrale ait maintenu un taux de change de 6,7 livres soudanaises pour un dollar, la faible disponibilité de la devise dans le circuit formel oblige les importateurs...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(APA 06/12/17)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - L’Ethiopie devrait exporter de l’énergie supplémentaire au Soudan, au Kenya et à Djibouti dans deux ans car l’installation de lignes de transport vers les pays voisins est en cours, a déclaré mardi un haut responsable du gouvernement. Bizuneh Tolcha, Directeur des relations publiques et des communications au Ministère de l’hydraulique, de l’irrigation et de l’électricité, a déclaré mardi que les études de faisabilité sur l’exportation d’énergie supplémentaire à Djibouti, au Kenya et au Soudan avaient été finalisées et l’installation de moyens de transmission vers le Kenya est achevée à plus de 50%. Conformément à l’accord d’achat d’électricité conclu entre l’Ethiopie et le Kenya, le premier vendra au Kenya 400 mégawatts de plus à la fin de la...
(AFP 04/12/17)
L'arrestation du puissant chef de milice Moussa Hilal a permis à Khartoum de renforcer son contrôle sur la région du Darfour, mais elle pourrait donner lieu à de nouvelles violences dans une région déchirée par les conflits depuis plus d'une décennie, estiment experts et diplomates. M. Hilal, un ancien allié du président soudanais Omar el-Béchir dans la lutte contre les rebelles au Darfour, a été arrêté la semaine dernière près de Mustariaha, sa ville natale dans l'Etat du Darfour-Nord, après des combats meurtriers. Le Darfour est en proie depuis 2003 à un conflit entre une minorité ethnique rebelle et le pouvoir central, dominé par les Arabes. Cette guerre a fait plus de 300.000 morts et 2,5 millions de déplacés, selon...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Du 4 au 7 décembre 2017, une délégation d’hommes d’affaires américains visite le Soudan en quête d’opportunités d’investissement dans divers secteurs clés. Les TIC et télécommunications figurent en tête de liste. Au cours de cette mission de prospection organisée par la Corporate Council on Africa (CCA) et le groupe télécoms soudanais Sudatel, avec le soutien du gouvernement local, des rencontres de haut niveau sont prévues avec des chefs d’entreprises locales et des membres du gouvernement. Un forum économique devrait également être organisé dans les locaux de Sudatel. Florizelle Liser (photo), la présidente directrice générale de la CCA, a souligné qu’à travers cette visite de prospection, l’association commerciale qui se donne comme objectif de renforcer les relations d’affaires entre les États-Unis...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Certains groupes armés au Soudan ont toujours recours aux enfants soldats, ont déploré mercredi les Nations unies, reconnaissant toutefois les efforts de Khartoum pour empêcher le recrutement de mineurs. "Nous avons lancé un appel appuyé aux groupes armés afin qu'ils appliquent entièrement le droit international en matière de respect des enfants", a indiqué Olof Skoog, à la tête du groupe de travail de l'ONU sur le travail des enfants et les conflits armés. Dans une déclaration à la presse à Khartoum, il a expliqué les difficultés à obtenir des informations sur la situation des enfants dans des zones du Soudan en conflit comme dans les Etats du Kordofan-Sud (sud) et du Nil-Bleu (sud-est). Il a toutefois indiqué que son équipe...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Un puissant chef d'une milice au Darfour, arrêté par les forces soudanaises après de violents combats la semaine dernière, va être jugé avec ses fils devant un tribunal, a indiqué mercredi un ministre. Moussa Hilal, un ancien allié du président soudanais Omar el-Béchir dans la lutte contre les rebelles dans la région du Darfour (ouest), a été arrêté dimanche par une unité des Forces de soutien rapide (RSF) près de Mustariaha, sa ville natale dans l'Etat du Darfour-Nord. M. Hilal sera jugé par une cour militaire puisqu'il a dirigé une unité des gardes-frontières faisant partie des forces armées...
(AFP 29/11/17)
Un employé soudanais de la mission de l'ONU pour le maintien de la paix au Darfour, une région de l'ouest du Soudan déchirée par un conflit, a été arrêté et inculpé d'abus sexuel sur un mineur, a annoncé cette mission mardi. L'homme, un membre civil de la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad), a été arrêté dimanche par la police soudanaise. Il est accusé d'avoir abusé un mineur soudanais à Al-Facher, le chef-lieu de l'Etat du Darfour-Nord, a précisé la Minuad. "La mission condamne, dans les termes les plus fermes, toute forme d'exploitation sexuelle et d'abus sexuel commis par le personnel de l'ONU au Darfour", a déclaré le chef de la Minuad, Jeremiah Mambolo, dans un communiqué. "Nous menons...
(La Tribune 29/11/17)
Le Soudan et la Russie viennent de signer un accord de coopération dans le nucléaire civil. Portant sur plusieurs projets dont la construction d'infrastructures nucléaires civiles et la formation de spécialistes, l'accord a été signé dans le cadre d'une visite du président soudanais Omar el-Béchir en fin de semaine dernière en Russie où il a été reçu par le Premier ministre russe, Dimitri Medvedev. Les autorités soudanaises, dans le cadre d'une visite de travail, ont signé un accord de coopération dans le nucléaire civil avec le gouvernement russe. Les documents ont été signés par la compagnie publique russe Rosatom et le ministre soudanais des ressources hydrauliques, de l'irrigation et de l'électricité, Moutaz Moussa, à Sotchi, la fameuse station balnéaire russe...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(APA 29/11/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Les rebelles soudanais qui se sont infiltrés en masse dans les zones au nord-est de la RCA ont transformé la ville de Ndélé, chef-lieu de la préfecture de Bamingui Bangoran, en un marché d’armes, selon divers témoignages recueillis auprès de plusieurs habitants. Ces derniers ont appellent au secours le gouvernement et la mission onusienne en Centrafrique, révèlent que ces rebelles soudanais vendent sur la place publique de Ndélé l’arsenal de guerre avec lequel ils ont franchi la frontière. Fuyant les opérations de désarmement, de démobilisation et de réinsertion auxquelles ils sont soumis dans leur pays, ils se livrent à un commerce forcené, vendant par exemple une kalachnikov entre 80.000 à 100.000 FCFA. Cette vente d’armes fait surtout...
(AFP 27/11/17)
Le Soudan a arrêté le puissant chef d'une milice du Darfour, que les Nations unies accusent d'atteintes aux droits de l'Homme dans cette région en conflit, a indiqué lundi l'agence officielle SUNA. Moussa Hilal, un ancien allié du président soudanais Omar el-Béchir dans la lutte contre les rebelles au Darfour, a été arrêté par une unité des Forces de soutien rapide (RSF) près de son domicile à Mustariaha (ouest du Soudan), selon SUNA, qui cite le ministre de la Défense Ali Mohamed Salem. Son fils Habib a également été appréhendé, d'après l'agence officielle, qui ne mentionne pas la date de l'arrestation. "Ils ont été arrêtés après des affrontements dans le secteur mais la situation sécuritaire est stable maintenant", a dit...
(AFP 27/11/17)
Dix hommes d'une unité anti-insurrectionnelle soudanaise ont été tués dimanche dans un affrontement avec des combattants d'une puissante milice au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a annoncé l'agence de presse officielle SUNA. Une unité des Rapid Support Forces (RSF, Forces de soutien rapide) est tombée dans une embuscade de miliciens fidèles à un chef local, Musa Hilal, dans l'Etat du Darfour-Nord, a indiqué SUNA. "Un commandant des RSF et neuf autres hommes ont été tués lorsqu'ils sont tombés dans une embuscade près de Mustariaha", a déclaré l'agence officielle soudanaise. La ville de Mustariaha est le bastion de Musa Hilal...
(AFP 27/11/17)
Les services de renseignement turcs ont rapatrié lundi en Turquie un homme d'affaires accusé d'être un financier du réseau du prédicateur Fethullah Gülen après l'avoir capturé lors d'une opération conjointe au Soudan, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu. Memduh Cikmaz, présenté comme l'un des principaux "argentiers" de la mouvance de M. Gülen, a été arrêté au Soudan à une date non précisée lors d'une opération conjointe des services secrets turcs (MIT) et soudanais (NISS), selon Anadolu. Après l'avoir interrogé sur place, les espions turcs ont ramené M. Cikmaz en Turquie lundi matin, a précisé l'agence de presse, qui qualifie l'homme d'affaires de "coffre-fort" du mouvement de M. Gülen. Ankara désigne M. Gülen comme l'instigateur de la tentative de coup...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...

Pages