Lundi 24 Juillet 2017
(APA 08/05/17)
Le gouvernement soudanais a annoncé samedi qu'il comptait planter plus de 800 000 hectares de coton en vue de tirer le maximum de profit de la hausse des prix du coton sur le marché mondial. Le directeur du département de recherche au ministère de l'Agriculture Ahmed Al-Tijani a annoncé que «le projet prévoit la culture de 600 000 hectares à partir des eaux irriguées et 200 000 hectares tirés des eaux pluviales. » « Les 95% de la superficie totale du coton seront constitués d’une espèce génétiquement modifiée basée sur l’expérience chinoise et indienne et les 5% restants seront constitués des espèces traditionnelles, notamment l’espèce de Barkat», a déclaré Al-Tijani. Il a expliqué que la hausse des cours du coton...
(AFP 07/05/17)
L'otage français enlevé le 23 mars dans l'est du Tchad a été libéré, a annoncé dimanche la présidence française qui a félicité "l'ensemble des acteurs impliqués pour donner une heureuse issue à cet enlèvement". L'otage, qui travaillait pour une compagnie minière, "avait été enlevé dans l'est du Tchad puis emmené par ses ravisseurs au Soudan", a indiqué la présidence française. L'enlèvement s'était déroulé le 23 mars dans une localité située à 50 km de Goz Beida, à 200 km au sud d'Abéché, mais dès le lendemain, les autorités tchadiennes avaient annoncé que l'otage français, dont l'identité n'a pas été rendue
(APA 05/05/17)
Le président soudanais Omar el-Béchir a annoncé mercredi une extension d’un an du travail du Comité national chargé de rédiger une nouvelle constitution pour le pays. Le Comité a été mandaté pour tenir des discussions sur la Constitution avec les institutions gouvernementales et publiques, les centres de recherche et les citoyens à l’intérieur et à l’extérieur du Soudan, pour recueillir leurs avis. Béchir a déclaré que “la formation d’un gouvernement de réconciliation nationale, avec la participation de plus d’une centaine de partis politiques dans les organes législatifs et exécutifs, entraînera la formation du plus grand parlement pour représenter toutes les forces politiques”.
(Agence Ecofin 05/05/17)
Selon le nouveau rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des matières premières, le Soudan est le nouveau troisième producteur d’or d’Afrique, devant le Mali. L’institution financière indique que le pays a produit en 2016, 82 tonnes d’or, contre 53 tonnes pour le Mali. Alors que le pays ouest-africain a toujours été présenté comme le 3e producteur d’or africain, les nouvelles données de la Banque mondiale montrent qu’en réalité, le Soudan le devance depuis 2012. Selon les informations du ministère soudanais des mines, le Soudan a produit en 2015, 81 tonnes d’or, l’exploitation artisanale comptant pour 85%. Les réserves aurifères du Soudan se répartissent sur trois grandes régions, la première, le Nord Soudan, entre Wadi Halfa et...
(APA 04/05/17)
Les deux plus importants groupes rebelles au Darfour, le Mouvement pour la justice et de l'équité (JEM), dirigé par Jibril Ibrahim, et l'Armée de libération du Soudan (SLA), dirigé par Minni Arko Minawi, ont annoncé avoir arrêté unilatéralement les hostilités pour une période de six mois. Dans une déclaration conjointe publiée mercredi, les deux mouvements ont affirmé leur engagement à respecter la feuille de route africaine. Ainsi, tout en saluant le rôle de la mission conjointe ONU/UA et les acteurs internationaux dans la recherche de la paix au Darfour et dans tout le Soudan, ils ont annoncé une prolongation unilatérale de la cessation des hostilités pendant encore six mois. Cette annonce officielle survient au lendemain de leurs discussions avec le...
(Xinhua 04/05/17)
Une force conjointe éthio-soudanaise a lancé des opérations de patrouille pour mettre un terme au trafic humain et au trafic de drogue à leurs frontières communes. D'après un reportage diffusé sur Radio Fana, média pro-gouvernemental, les deux pays ont mis en place ces patrouilles pour empêcher et combattre le trafic humain et le trafic de drogue et faire face aux menaces sécuritaires à leurs frontières communes. D'après Abebe Aynete, chercheur à l'EFRSS, réservoir de pensée local dédié aux études stratégiques des relations étrangères éthiopiennes, ces patrouilles conjointes s'inscrivent dans le cadre des efforts déployés par l'Ethiopie pour mieux intégrer les deux économies. "La patrouille conjointe approfondira l'alliance stratégique entre les deux pays, avec la possible réintégration de l'accord d'exemption de...
(Xinhua 02/05/17)
L'Union africaine (UA) a invité le Soudan et le Soudan du Sud à se rencontrer dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, en vue de se pencher sur les questions en matière de sécurité en suspens. Le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour a affirmé que la Commission politique et sécuritaire mixte du Soudan et du Soudan du Sud avait reçu une invitation de la part du chef du Groupe de mise en oeuvre de haut niveau de l'Union africaine (AUHIP) Thabo Mbeki,portant sur une nouvelle...
(AFP 28/04/17)
L'émissaire des Nations unies pour la Libye Martin Kobler se rendra dimanche à Khartoum pour des discussions sur la crise qui secoue le pays nord-africain, a annoncé le ministère soudanais des Affaires étrangères jeudi. M. Kobler doit rencontrer le chef de la diplomatie soudanaise Ibrahim Ghandour et d'autres hauts responsables. "Il évoquera les efforts de la Ligue arabe et de l'Union africaine pour tenter de résoudre la crise libyenne", a indiqué le ministère dans un communiqué. Déchirée par des luttes de pouvoir et en proie à une insécurité chronique depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est dirigée par deux autorités rivales. A Tripoli, le gouvernement d'union nationale (GNA) soutenu par la communauté internationale fait...
(AFP 27/04/17)
Plus de 95.000 Sud-Soudanais sont entrés au Soudan depuis le début de l'année, a annoncé jeudi l'ONU, alors que des milliers d'autres continuent de fuir la guerre et la famine qui ravagent leur pays. Le Soudan du Sud, indépendant depuis 2011, a déclaré en février l'état de famine dans certaines régions du pays, affirmant qu'un million de personnes sont en train de mourir de faim. Selon le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), près de 390.000 Sud-Soudanais ont trouvé refuge au Soudan depuis le déclenchement de la guerre civile dans leur pays en décembre 2013. Au 15 avril, le Soudan accueillait environ un quart du 1,6 million de réfugiés sud-soudanais estimé dans la région, a souligné...
(APA 27/04/17)
Le ministre des Finances du Soudan, Badr al-Din Mahmoud, a déclaré mardi que le pays s’attend à ce que les sanctions commerciales et économiques imposées par Washington soient définitivement levées en juillet prochain. En janvier, l’ancien président américain, Barak Obama avait publié une ordonnance exécutive allégeant temporairement les sanctions économiques et commerciales imposées au Soudan en réponse à la collaboration de Khartoum avec Washington dans diverses questions, notamment la lutte contre le terrorisme. L’ordonnance d’Obama sur les sanctions contre le Soudan, imposées en 1997, donnait aux États-Unis et à la nouvelle administration de Donald Trump une période...
(Autre média 27/04/17)
Un accident de la circulation s'est produit ce mercredi, à 10 h 20, au carrefour de la route départementale 611, et de l'accès à l'autoroute A 10, près de Soudan. La collision a opposé deux véhicules. Un était conduit par une femme de 78 ans, de Bretagne (Indre) et l'autre par un Niortais de 52 ans. Blessés les deux conducteurs ont été hospitalisés à Niort.
(AFP 26/04/17)
Un syndicat de journalistes proches des autorités soudanaises a réclamé mardi l'expulsion des correspondants de presse égyptiens dans le pays après que Le Caire a refusé l'entrée en Egypte de deux reporters soudanais. Dans un communiqué, le syndicat soudanais a affirmé que les autorités égyptiennes avaient refoulé deux journalistes soudanais, Taher Satti et Eman Kamal Eddine, et réclamé en représailles que tous les correspondants de la presse égyptienne, y compris les représentants des médias d'Etat, soient expulsés du Soudan. Eman Kamal Eddine a été expulsée lundi soir, 24 heures après le refus du Caire...
(Xinhua 26/04/17)
KHARTOUM-- Le Parlement soudanais a accusé mardi le Soudan du Sud de continuer à soutenir les groupes rebelles soudanais, a rapporté le Centre de presse du Soudan (SMC). "Le Soudan du Sud a répondu au soutien du gouvernement et du peuple soudanais en renforçant sa coordination avec le Mouvement populaire de libération du Soudan - Secteur nord (MPLS-N), dans le but de nuire à la sécurité et à la stabilité du Kordofan du Sud et du Nil Bleu", a déclaré le général Ahmed Imam al-Tuhami, président du Comité de sécurité et de défense du Parlement soudanais, cité par le SMC. Le général al-Tuhami a décrit les récentes rencontres entre le gouvernement du Soudan du Sud et les dirigeants du MPLS-N...
(AFP 25/04/17)
Le puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) du Soudan a accusé lundi le Soudan du Sud d'"accueillir" des rebelles qui combattent les forces de Khartoum. Le NISS s'en est pris au président sud-soudanais Salva Kiir, à son vice-président Taban Deng et à des commandants militaires sud-soudanais pour s'être réunis la semaine dernière avec des membres de la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N) qui se bat contre les forces soudanaises dans les Etats du Nil Bleu et du Kordofan-Sud. "Ces réunions étaient destinées à entretenir la guerre au Soudan", a estimé le NISS. "Le Soudan du Sud continue à accueillir des rebelles soudanais". Khartoum reproche à son voisin d'entretenir le conflit alors...
(AFP 20/04/17)
L'Egypte et le Soudan ont convenu jeudi de ne pas accueillir ou soutenir de groupes d'opposition hostiles à leurs gouvernements respectifs, lors d'une rencontre à Khartoum pour renforcer les liens bilatéraux. Les relations entre Khartoum et Le Caire étaient tendues ces derniers mois, le président soudanais, Omar el-Béchir menaçant même de porter devant l'ONU un contentieux territorial avec l'Egypte et l'accusant de soutenir des opposants soudanais. Les médias égyptiens ont pour leur part accusé plusieurs fois Khartoum de donner refuge à des membres de la confrérie des Frères musulmans, déclarée "groupe terroriste" par le Caire depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en 2013.
(APA 20/04/17)
Les Etats-Unis ont appelé le gouvernement soudanais à travailler en étroite collaboration avec les Nations Unies pour une paix négociée durable dans la région occidentale du Soudan, le Darfour, en mettant fin à la criminalité et à la violence armée et en mettant en oeuvre des poursuites contre les auteurs de ces actes. “L’ambassadeur des Etats-Unis à Khartoum, le lieutenant-colonel Jorn Bong, et l’agent de sécurité régional Corinne Esteratorn, se sont rendus la semaine dernière dans les Etats du Darfour Nord et du Darfour pour s'imprégner de la situation dans le Darfour”, a déclaré l’ambassade américaine à Khartoum dans un communiqué de presse publié mercredi.
(RFI 20/04/17)
Le Soudan pourrait avoir violé les sanctions des Nations unies visant l’Iran en s’y procurant des armes lourdes. C’est du moins ce que soutient un rapport de Conflict Armament Research, une ONG britannique spécialisée dans les ventes d’armes. Ses chercheurs ont pu établir que Khartoum avait notamment acheté un canon de 122 millimètres et un blindé en Iran. Comme les dates d’acquisition restent floues, l’ONG ne peut pas toutefois affirmer que ces achats violent l’embargo adopté par le Conseil de sécurité en 2007.
(APA 19/04/17)
Le ministre soudanais du pétrole et du gaz, Mohammed Zayed, a salué la volonté des entreprises des Emirats arabes unis (EAU) et de la Corée du Sud d’investir dans les champs de pétrole de son pays. Mardi, le ministre a rencontré une délégation de la société sud-coréenne Khan et une délégation de la firme Oxid des Emirats arabes unis. Dans un communiqué de presse publié après la réunion, le ministre a déclaré “avoir discuté avec ses interlocuteurs des possibilités et opportunités disponibles pour investir dans le secteur pétrolier au Soudan. “Nous avons fourni des explications complètes de la situation dans le pays”, en faisant allusion aux possibilités offertes et au potentiel du Soudan dans le domaine des infrastructures pour le...
(AFP 12/04/17)
Cinq soldats soudanais, dont un officier, ont été tués, et 22 autres blessés, mardi, lors d'opérations militaires au Yémen, où des troupes soudanaises font partie de la coalition arabe dirigée par Ryad. "Nous avons perdu cinq martyrs", a indiqué un porte-parole de l'armée, sans donner plus de détails. "Nos troupes au Yémen ont capturé toutes les zones ciblées dans la première phase, ont infligé des lourdes pertes à l'ennemi et détiennent de nombreux prisonniers", a-t-il ajouté. L'armée soudanaise a déployé des centaines de soldats au Yémen, participant à la coalition menée par l'Arabie saoudite en soutien au président Abd Rabbo Mansour Hadi face aux Houthis pro-iraniens et à leurs alliés --des militaires restés fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh--, qui...
(AFP 11/04/17)
Le Soudan a imposé des visas d'entrée aux hommes égyptiens âgés de 18 à 50 ans, afin d'empêcher l'infiltration de "terroristes", a annoncé à la presse le ministre soudanais des Affaires étrangères. "La décision d'imposer des visas aux Egyptiens a été prise après consultations entre les deux pays", a assuré le ministre Ibrahim Ghandour tard lundi soir. La mesure prise vendredi ne concerne pas les Égyptiennes. Elle vise à "organiser l'entrée des ressortissants des deux pays et à empêcher l'infiltration de terroristes". Les Egyptiens n'avaient depuis 2004 pas besoin de visa pour entrer au Soudan, mais les ressortissants soudanais ne pouvaient, eux, se rendre en Egypte sans avoir obtenu un visa. La presse soudanaise explique que les autorités auraient vraisemblablement...

Pages