| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(Autre média 19/01/17)
Lors d’un voyage au Soudan, la documentariste Katharina von Schröder s’est liée d’amitié avec Sara, la fille du réalisateur soudanais Jadallah Jubara. C’est ainsi qu’elle a découvert les films de celui qui fut l’un des principaux réalisateurs de ce pays de la corne de l’Afrique. Katharina von Schröder s’est mise en tête de sauver ce patrimoine, car les images filmées par Jadallah Jubara sont uniques. Elles montrent un Soudan qui n’existe plus, avant l’instauration du régime islamiste en 1989. Des images qui ont le pouvoir de nous étonner, des images qui font partie du patrimoine culturel du pays. Un projet de sauvegarde et de numérisation des films de Jadallah Jubara a donc vu le jour. Il est financé par le...
(Agence Ecofin 19/01/17)
Khartoum songe à profiter de la levée des sanctions américaines pour développer son industrie pétrolière. En effet, juste après la décision de Washington de lever certaines sanctions économiques contre le Soudan, le ministre de l’énergie, Mohamed Zayed Awad (photo), a confié à l’agence de presse turque Anadolu que le pays envisage d’attirer des investissements internationaux dans le pétrole et le gaz. Un document détaillant les stratégies de promotion des possibilités d’investissement dans le secteur commencera à être élaboré sous peu et sera disponible dès le mois de mars prochain, d’après le ministre. « Le ministère de l’énergie rendra disponible en mars prochain, à l’endroit des investisseurs étrangers intéressés par notre marché du pétrole et du gaz, un document sous forme...
(Direct Info 19/01/17)
La ministre de la Santé Samira Merai et son homologue soudanaise Soumaya Idriss Osmane Mohamed ont convenu de signer dans les prochaines jours un mémorandum d’entente pour une coopération entre les deux pays dans le domaine de la santé, et ceci en application du mémorandum d’entente signé le 3 mai 2005. Lors d’une séance de travail, mercredi, au siège du département, Samira Merai a appelé à trouver de formules permettant le rapprochement entre les structures et équipes médico-sanitaires tunisiennes et soudanaises. Elle a, en outre, plaidé en faveur d’une meilleure coordination et d’une complémentarité en matière de coopération bilatérale, s’agissant notamment des ressources humaines, de la formation, des soins de santé de base, des médicaments, des équipements sanitaires, de la...
(AFP 17/01/17)
Deux groupes rebelles poussés hors du Darfour par une offensive de l'armée soudanaise opèrent désormais principalement depuis la Libye et le Soudan du Sud, selon un rapport de l'ONU publié lundi. Le gouvernement de Khartoum, contre lequel des sanctions américaines ont été allégées vendredi par l'administration de Barack Obama, a désormais "davantage de marges de manoeuvre pour dicter les termes d'un accord sur le Darfour", selon le panel d'experts auteurs du rapport. Le conflit qui frappe la vaste région désertique du Darfour, grande comme l'Espagne, a éclaté en 2003 lorsque des minorités ethniques rebelles ont pris les armes contre le gouvernement du président soudanais, Omar el-Béchir. Mais une offensive récente des troupes gouvernementales dans la région montagneuse du Jebel Marra...
(AFP 16/01/17)
Le Soudan a prolongé dimanche de six mois le cessez-le-feu en vigueur depuis juin dans les Etats en conflit du Darfour (ouest), du Nil Bleu (sud-est) et du Kordofan-Sud (sud), ont indiqué des médias officiels. "Le gouvernement présidé par le président Omar el-Béchir a décidé de prolonger le cessez-le-feu de six mois", a rapporté l'agence de presse officielle soudanaise. En octobre, M. Béchir avait déjà prolongé jusqu'au 31 décembre ce cessez-le-feu décrété unilatéralement en juin dans ces trois régions, où les combats entre forces...
(Xinhua 14/01/17)
JUBA, (Xinhua) -- Le Soudan du Sud a écarté vendredi toute renégociation de l'accord de paix avec le dirigeant rebelle aujourd'hui exilé Riek Machar, après que des médias ont rapporté que les pays garants de la paix (Troïka) envisageraient de ramener les factions en conflit à la table des négociations. Le porte-parole du président Salva Kiir, Ateny Wek Ateny, a déclaré ne rien savoir au sujet de négociations envisagées par la Norvège et la Grande-Bretagne prévues en février à Doha au Qatar. "Cela n'a pas encore été communiqué au gouvernement. Elles (les négociations de paix) n'auront absolument aucun sens, l'accord de paix ne peut être renégocié avec M. Machar", a déclaré M. Ateny à Xinhua à Juba. Le journal hebdomadaire...
(AFP 13/01/17)
Le Soudan a salué vendredi la levée des sanctions économiques américaines annoncée par le président américain Barack Obama, une semaine avant son départ du pouvoir. "Le ministère des Affaires étrangères soudanais salue la décision du président Barack Obama (...) d'annuler les ordres exécutifs émis le 5 novembre 1997 et le 17 octobre 2006 imposant des sanctions économiques contre le Soudan", affirme un communiqué du porte-parole du ministère. Il la qualifie "d'important développement positif dans les relations bilatérales entre les Etats-Unis et le Soudan et le résultat naturel d'efforts communs et d'un dialogue long et sincère entre les institutions des deux parties".
(AFP 13/01/17)
Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé vendredi la levée de certaines sanctions économiques contre le Soudan, relevant des avancées "positives" de la part de Khartoum au cours des six derniers mois. Dans un courrier adressé au Congrès et rendu public par la Maison Blanche, M. Obama souligne en particulier "une réduction marquée des activités militaires qui ont culminé dans un engagement à maintenir la cessation des hostilités dans les zones de conflit" et des efforts pour améliorer l'accès humanitaire à travers le pays. Le président américain met aussi en exergue la coopération de Khartoum avec Washington pour "répondre aux conflits régionaux et à la menace du terrorisme". Cette décision prendra effet dans six mois, un délai qui vise...
(AFP 13/01/17)
Les Etats-Unis vont lever vendredi quelques sanctions économiques contre le Soudan "en reconnaissance" des progrès accomplis par Khartoum, qui restera toutefois sur la liste américaine des "Etats soutenant le terrorisme", ont annoncé jeudi soir à l'AFP deux responsables de l'administration Barack Obama. La Maison Blanche doit annoncer vendredi matin une "levée de quelques sanctions en matière de commerce et d'investissement", a indiqué un de ces responsables du gouvernement du président sortant. "Nous prenons ces mesures en reconnaissance des mesures positives prises par le gouvernement...
(Business.News 12/01/17)
Dans le cadre de la visite officielle du chef du gouvernement, Youssef Chahed, au Soudan, au Niger et au Burkina Faso, Tunisia Africa Business Council-TABC organise en collaboration avec le CEPEX, l’UTICA et CONECT une mission économique d’hommes d’affaires tunisiens à ces trois pays du 24 au 27 janvier courant qui accompagneront M. Chahed. L’objectif étant d’explorer les opportunités qu’offrent ces trois marchés pour les entreprises tunisiennes et de consolider les contacts d’affaires avec les professionnels et les différents intervenants dans ces...
(Xinhua 05/01/17)
ABUJA, (Xinhua) -- Le Nigeria va déployer un contingent de 800 casques bleus dans le cadre de la Mission des Nations Unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD), a annoncé mardi le chef d'état-major de l'armée nigériane, le général Tukur Buratai. L'officier général a assuré à Xinhua que ce contingent composé de 755 soldats et de 45 officiers s'acquittera de sa tâche avec le plus grand professionnalisme. Ce conflit ethnique qui a débuté en 2004 dans cette région de l'ouest du Soudan a coûté la vie à 200.000 à 300.000 personnes, selon l'ONU.
(Autre média 03/01/17)
En 2015, des réfugiés érythréens se reposent dans un camp provisoire à Kassala, dans l’est du Soudan. L’érythrée, petit État de la Corne de l’Afrique, qui est l’un des pays les plus fermés du monde, figure régulièrement au bas des listes mondiales pour les libertés politiques et médiatiques, la liberté d’expression et les droits de l’homme. Les États membres de l’Union multiplient les accords avec le Soudan pour stopper les départs d’exilés cherchant refuge en Europe. Des parlementaires de la Gauche unitaire européenne se sont rendus sur place pour observer les impacts réels de ces politiques. L’Humanité les a suivis.
(AFP 29/12/16)
Les députés soudanais ont voté mercredi le rétablissement du poste de Premier ministre, supprimé depuis la prise de pouvoir du président Omar el-Béchir lors d'un coup d'Etat en 1989. M. Béchir avait proposé en octobre de nommer un Premier ministre, dans le cadre du "dialogue national" entre le gouvernement soudanais et des groupes de l'opposition qui doit mener à une nouvelle Constitution. L'amendement, voté mercredi à l'unanimité par les 387 députés présents, sur un total de 425, donne au Premier ministre la responsabilité du "pouvoir exécutif dans le pays". Le président garde en revanche le pouvoir de former le gouvernement et de limoger des ministres. M. Béchir, au pouvoir depuis un quart de siècle, avait supprimé ce poste après son...
(RFI 28/12/16)
Au Soudan, les autorités ont libéré une vingtaine d'opposants qui étaient incarcérés depuis novembre 2016 à la suite de manifestations dues à la hausse des prix de l'essence. Parmi les personnes libérées, il y a des responsables de partis politiques, mais l'opposition dénonce la détention de dizaines d'autres. Fayçal Mohammed Saleh, journaliste soudanais, décrit les conditions de ces détenus.
(AFP 26/12/16)
Les autorités soudanaises ont libéré 20 personnes incarcérées depuis novembre pour avoir appelé à des manifestations contre la hausse des prix de l'essence, ont annoncé lundi deux partis d'opposition. Dans un communiqué, Mohamed Arabi, le porte-parole du Congrès soudanais, a annoncé que 16 membres de cette formation avaient été libérés dimanche. Il a cependant déploré le fait que "des dizaines d'autres opposants dont le chef de ce parti et son adjoint soient toujours emprisonnés". L'Alliance des forces pour le changement a annoncé pour sa part que quatre de ses dirigeants avaient été libérés.
(Tunis Afrique Presse 24/12/16)
Les autorités soudanaises ont remis, vendredi, à la Tunisie le dénommé Moez Fazzani, impliqué dans des affaires terroristes et faisant l’objet de mandats d’arrêt national et international et d’avis de recherches, a indiqué Sofien Selliti, premier substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Tunis et porte-parole du Pôle judiciaire de lutte antiterroriste. Selliti a déclaré à l’agence TAP que Moez Fazzani est l’un des dirigeants de l’organisation terroriste Daech. “Il est en lien avec la majorité des terroristes qui sont ensuite orientés vers la Syrie ou la Libye pour se soumettre à des entrainements militaires”, a-t-il précisé. Selon le porte-parole, cet homme est impliqué dans l’opération terroriste du Musée du Bardo (18 mars 2015)...
(Xinhua 24/12/16)
KHARTOUM, (Xinhua) -- Au moins six personnes ont été tuées et huit autres blessées lors d'une attaque perpétrée par des hommes armés, à Fur Baranga, à environ 180 kilomètres au sud d'El Geneina, capitale de l'État du Darfour-Ouest, a rapporté vendredi le webzine Sudan Tribune. "L'attaque a été lancée jeudi par deux hommes armés, depuis Fur Baranga, sur un rassemblement d'hommes et de femmes qui se tenait dans une cour. Six personnes ont été tuées et huit autres blessées. Les blessés ont été transférés à l'hôpital de Fur Baranga", selon une source anonyme, proche des services de sécurité, citée dans l'article publié en ligne. "L'attaque devait être à caractère tribal, notamment parce que les assaillants et les personnes qui ont...
(Reuters 24/12/16)
Les autorités tunisiennes ont annoncé aujourd'hui que le Soudan avait extradé un ressortissant tunisien soupçonné d'être un membre dirigeant du groupe Etat islamique (EI) et d'avoir participé à l'attentat contre le musée du Bardo en 2015. L'individu, Moez Fezzani, servait d'intermédiaire pour les activistes souhaitant se rendre en Libye et en Syrie mais également pour ceux qui souhaitaient se revenir dans leur pays pour y commettre des attentats. Moez Fezzani était l'objet des mandats de recherche nationaux et internationaux, a précisé un responsable judiciaire tunisien. Arrêté récemment au Soudan, l'homme aurait séjourné en Italie et en Libye. Il était l'un des principaux suspects dans l'attaque contre le musée du Bardo à Tunis en mars 2015 au cours de laquelle 21...
(Xinhua 23/12/16)
KHARTOUM, (Xinhua) -- Le président soudanais Omar el-Béchir a menacé jeudi de recourir aux forces armées pour écraser la rébellion si les groupes armés refusaient de se joindre au processus de paix. "Le cessez-le-feu prendra fin à la fin de ce mois de décembre. Après quoi, quiconque refusera de répondre à notre offre de paix ne pourra s'en prendre qu'à lui-même", a déclaré M. el-Béchir, au cours d'une allocution donnée dans un centre d'entraînement de l'armée soudanaise. Il a réaffirmé que l'armée soudanaise était tout à fait capable d'infliger une défaite militaire aux rebelles. "Nos forces peuvent atteindre toutes les zones rebelles, que ce soit dans les montagnes ou les forêts", a-t-il déclaré. Au mois d'octobre, le président el-Béchir a...
(AFP 20/12/16)
Trois employés du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), qui avaient été enlevés le 27 novembre au Darfour, une région de l'ouest du Soudan en proie à des violences, ont été libérés, a annoncé mardi l'ONU. Les Népalais Sarun Pradhan et Ramesh Karki et le Soudanais Mousa Omer Mousa Mohamed, qui ont retrouvé la liberté lundi, avaient été enlevés par un groupe d'hommes armés à Geneina, capitale du Darfour-Ouest. Dans un communiqué, le Haut-Commissaire pour les réfugiés Filippo Grandi s'est réjoui que ses trois employés soient sains et saufs...

Pages