Vendredi 18 Août 2017
(AFP 04/07/17)
La Cour pénale internationale (CPI) doit prononcer jeudi une décision très attendue concernant la violation ou non des lois internationales par l'Afrique du Sud pour avoir refusé d'arrêter sur son sol en 2015 le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour. Selon les experts, cette décision devrait servir à l'avenir de référence pour la coopération entre les Etats et la CPI. Et elle mettra en lumière son incapacité à fonctionner sans le soutien de ses Etats-membres et l'appui du Conseil...
(AFP 03/07/17)
Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international, se rendra à Moscou pour la première fois en août à l'invitation de son homologue russe, a annoncé lundi le ministre des Affaires étrangères à Khartoum. Cette annonce intervient avant une décision attendue le 12 juillet du président américain Donald Trump sur une levée de certaines sanctions imposées depuis 20 ans au Soudan. "Le président Béchir se rendra en Russie durant la seconde quinzaine d'août suite à l'invitation du président Vladimir Poutine", a déclaré le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour dans un communiqué. Cette visite vise à renforcer les relations bilatérales dans les domaines de l'économie...
(AFP 03/07/17)
Le président du Soudan Omar el-Béchir a prolongé dimanche de quatre mois un cessez-le-feu en vigueur dans les Etats en conflit du Darfour (ouest), du Nil Bleu (sud-est) et du Kordofan-Sud (sud), ont indiqué des médias officiels. Cette prolongation qui court jusqu'au 31 octobre intervient à quelques jours d'une décision du président américain Donald Trump sur une levée de certaines sanctions imposées depuis 20 ans au Soudan. "L'ordre de prolongation du cessez-le-feu (...) fait partie d'une initiative du gouvernement pour apporter la paix", a rapporté l'agence...
(APA 03/07/17)
Le président soudanais, Omar El-Béchir, a prolongé pour quatre mois supplémentaires le cessez-le-feu au Darfour, au Nil Bleu et au sud de Kordofan, des régions où les rebelles et les forces gouvernementales sont toujours engagés dans des combats. Le décret de cessez-le-feu, entré en vigueur le 2 juillet arrive une semaine avant la décision du président américain Donald Trump au sujet du maintien ou de la levée des sanctions des Etats-Unis contre Soudan. Washington accuse Khartoum de « violation des droits de l’homme notamment dans la région du Darfour et de soutien du terrorisme international». Dans un communiqué, le président El Béchir a réitéré «sa volonté de mettre en œuvre les recommandations du Dialogue national et l’application de politiques adoptées...
(Agence Ecofin 03/07/17)
Selon une enquête réalisée par Reuters à partir de la contribution des sources secondaires, la production pétrolière de l’OPEP, pour le mois de juin 2017, a atteint 32,72 millions de barils par jour. C’est son plus haut niveau depuis le début de l’année et cela représente une adhésion de 92% à l’accord de Vienne. Le mois précédent, les pays membres du cartel y ont adhéré à 95%. Comme en mai, les nouveaux chiffres de la production sont portés par une amélioration de l’approvisionnement nigérian et libyen, les deux membres de l’organisation ayant bénéficié d’une exemption de réduction de la production. Selon l’enquête, au terme du mois de juin, la plus forte hausse est venue du Nigéria qui devrait enregistrer une...
(AFP 01/07/17)
La décision des Nations unies de réduire la mission de maintien de la paix au Darfour (Minuad) montre que le conflit dans cette région du Soudan est un "chapitre clos", selon le ministre soudanais des Affaires étrangères. Khartoum faisait pression depuis des mois pour le retrait des Casques bleus du Darfour. Le Conseil de sécurité a approuvé jeudi à l'unanimité une résolution proposant de réduire d'au moins 30% le nombre de militaires et de policiers servant au sein de la Minuad --une mission conjointe entre l'ONU et l'Union africaine--, suite aux pressions américaines pour couper quelque 600 millions de dollars dans le budget des Casques bleus. Déployée en 2007, la Minuad compte actuellement 17.000 hommes chargés de lutter contre les...
(Le Monde 01/07/17)
Le budget de la Minuad, la force mixte des Nations unies et de l’Union africaine déployée au Darfour depuis 2007, va être réduit de 60 millions de dollars. En 2004, Washington avait accusé Khartoum de mener un génocide au Darfour, une vaste région désertique dans l’ouest du Soudan. En 2016, Amnesty International incriminait le gouvernement d’Omar El-Béchir – un président toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale – dans l’utilisation d’armes chimiques dans la région montagneuse du Djebel Marra. Le Conseil de sécurité de l’ONU a pourtant validé à l’unanimité, jeudi 29 juin, des coupes sévères dans le budget et les forces déployées au sein de la Minuad, la mission de maintien de la paix...
(AFP 30/06/17)
Les Etats-Unis demeurent "très inquiets" de la situation des droits de l'Homme au Soudan, s'agissant notamment des restrictions concernant la liberté de la presse et de religion, a indiqué l'ambassade à Khartoum. Ces déclarations ont été mises en ligne jeudi sur la page Facebook de l'ambassade, à quelques jours d'une décision attendue le 12 juillet du président américain Donald Trump sur une levée de certaines sanctions imoposées depuis 20 ans sur Khartoum. "Les Etats-Unis demeurent très inquiets au sujet de la situation des droits de l'Homme au Soudan, dont la fermeture continue de l'espace politique, et les restrictions à la liberté religieuse, la liberté d'expression, dont la liberté de la presse", indique l'ambassade. La question de la protection des droits...
(Financial Afrik 30/06/17)
Après 20 ans de sanctions américaines, le Soudan est au bout du tunnel. La décision américaine de suspendre l’embargo financier qui frappe Khartoum devrait tomber le 12 juillet selon Mohamed Osman Suliman Elrikaby, ministre soudanais des Finances qui s’exprimait à Kigali, le 29 juin 2017 en marge de la 24 ème assemblée générale d’Afreximbank. Les deux pays négocient depuis le mois de mars dans la foulée d’une mesure prise par Barack Obama, le 13 janvier, à une semaine de la fin de son mandat, d’alléger les sanctions en guise de récompense du pays dans sa lutte contre le terrorisme. Un programme de six mois entamé depuis janvier devait se conclure cet été par une autre évaluation permettant de lever ou...
(APA 30/06/17)
La FIFA a décidé de suspendre de ses activités la fédération soudanaise de football à cause de l'ingérence du gouvernement lors de l'élection du bureau de l’instance dirigeante de football (SFA), a-t-on appris vendredi. La décision de la FIFA était prévisible après qu'un groupe soutenu par un gouvernement et dirigé par un ancien ministre de la Défense, Abdo AL Rahman Ser-Alkhatem, a été déclaré vainqueur de l’election de la SFI, malgré les instructions de la FIFA de suspendre les élections pour six mois après pour éviter toute interférence politique. Selon une correspondance adressée par la FIFA et publiée jeudi dans les médias locaux, la décision de suspendre le Soudan a été prise par au bureau du Conseil de l’instance dirigeante...
(AFP 29/06/17)
Une épidémie de diarrhée aiguë a fait 38 morts au Soudan le mois écoulé, portant à 317 le nombre de décès depuis août 2016, a indiqué mercredi l'Unicef qui dit craindre une aggravation de la situation avec la saison des pluies. Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance, les cas de diarrhée aiguë supposée ont été rapportés dans 12 des 18 Etats du Soudan pendant cette période. "Plus de 16.600 cas de diarrhée aiguë lors des derniers dix mois ont été recensés avec 317 décès, ce qui correspond à un taux qui est le double du niveau d'alerte", a déclaré dans un communiqué l'Unicef, alors que des agences de l'ONU avaient fait état récemment de 279 décès jusqu'à début...
(AFP 29/06/17)
Un accord de principe a été obtenu mercredi à l'ONU pour réduire de 600 millions de dollars, soit 7,2%, le budget des Casques bleus après des semaines d'intenses négociations suite à la demande des Etats-Unis de baisser fortement ces dépenses, selon des diplomates. Cet accord scellé à l'aube pourrait être validé vendredi par l'Assemblée générale de l'ONU. Les Nations unies dépenseront 7,3 milliards de dollars pour ses opérations de maintien de la paix l'an prochain, au lieu de 7,87 milliards actuellement, ont précisé des diplomates proches des négociations. Les Etats-Unis, premier contributeur à ce budget, voulaient réduire la facture d'1 milliard de dollars, ce qui représentait une baisse de près de 13%.
(RFI 29/06/17)
Après avoir laissé planer la menace d'un shutdown, un accord a finalement été trouvé entre Washington et l'ONU. Le budget des opérations de maintien de la paix doit être réduit de 600 millions pour un budget total de 7,3 milliards de dollars. C'est moins que le milliard d'économie souhaité par l'administration Trump et cet accord doit encore être validé par l'Assemblée générale de l'ONU, ce vendredi. Toutes les missions seront touchées par cette baisse du budget, certaines plus que d'autres. Les Américains avaient fait de la réduction du budget des opérations de maintien de la paix une question de principe. Mais sur les 600 millions d'économies consenties, le tiers provient de la fermeture de la mission de l'ONU en Haïti,...
(AFP 28/06/17)
Le Soudan n'est pas une menace pour la sécurité des Etats-Unis, a déclaré mardi un responsable à Khartoum après la décision de la Cour suprême américaine de réinstaurer partiellement un décret anti-immigration. Lundi, la Cour a offert une victoire politique à Donald Trump, en remettant partiellement en vigueur son décret très controversé. Le décret interdisant temporairement l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de six pays musulmans -Syrie, Libye, Iran, Soudan, Somalie et Yémen- s'appliquera vis-à-vis de quiconque "n'ayant pas établi de relation de bonne foi avec une personne ou une entité aux Etats-Unis". "Le Soudan, son gouvernement et ses citoyens ne sont pas une menace pour la sécurité nationale américaine", a déclaré le responsable du ministère soudanais Abdelghani El-Naïm tout en...
(APA 24/06/17)
Le président soudanais Omar Al-Bashir, actuellement en visite en Arabie Saoudite, a été reçu ce vendredi à Djeddah, par le prince héritier, vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Défense, Mohammed ben Salman ben Abdulaziz, Omar Hassan Al-Bachir est arrivé lundi à Djeddah pour rencontrer le roi Salman concernant la crise actuelle dans la région du Golfe Selon l’agence de presse saoudienne, le président Al-Bashir a félicité le prince héritier pour sa nomination, ajoutant que la question de la coopération entre l’Arabie saoudite et le Soudan dans divers domaines a été discutée ainsi que l’actualité dans la région. L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte et Bahreïn ont tous rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant Doha...
(AFP 21/06/17)
Un hélicoptère militaire soudanais s'est écrasé dans le nord du Soudan, tuant ses quatre membres d'équipage, a indiqué l'armée mercredi. L'appareil MI-17 de fabrication soviétique s'est écrasé mardi soir en raison du mauvais temps à Dongola, capitale de l'Etat du Nord, après avoir décollé pour une mission, a précisé un porte-parole de l'armée, le général de brigade Ahmed Khalifa Shami. "Les quatre membres d'équipage à bord sont morts", a-t-il ajouté dans un communiqué. L'armée soudanaise s'appuie beaucoup sur son aviation, composée d'avions et d'hélicoptères de fabrication russe, pour faire face aux rebelles dans les régions frontalières du Soudan du Sud et au Darfour (ouest). Mais cette flotte a subi de nombreux accidents ces dernières années, souvent attribués à des problèmes...
(AFP 21/06/17)
Huit enfants dont les parents sont des membres soudanais du groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont été rapatriés mardi au Soudan depuis la Libye. Les enfants, y compris un bébé d'un an, sont arrivés à Khartoum à bord d'un vol parti de la capitale libyenne Tripoli, selon un correspondant de l'AFP sur place. "Dieu merci, aujourd'hui huit enfants" ont été ramenés de Libye, a déclaré aux journalistes Tijani Ibrahim, un responsable du puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS). Six enfants...
(AFP 20/06/17)
Le chargé d'affaires américain au Soudan a appelé lundi à faciliter l'envoi d'aide humanitaire vers un ancien bastion rebelle au Darfour, dans le cadre d'une visite qui doit lui permettre d'évaluer la situation sécuritaire dans cette région en proie aux violences. La tournée du diplomate Steven Koutsis intervient alors que les Nations unies cherchent à réduire leur force de maintien de la paix qui compte 17.000 membres. Mais aussi à quelques semaines de la décision du président américain Donald Trump de lever ou non définitivement un embargo commercial américain en place depuis deux décennies au Soudan. Lundi, le diplomate américain s'est rendu à Golo, une ville de la région montagneuse du Jebel Marra, au coeur du Darfour, dans l'ouest du...
(AFP 19/06/17)
Le chargé d'affaires américain au Soudan a entamé dimanche une visite de quatre jours au Darfour en vue d'évaluer la situation sécuritaire dans cette région de l'ouest du pays en proie aux violences. La tournée du diplomate Steven Koutsis intervient au moment où les Nations unies cherchent à réduire leur force de maintien de la paix qui compte 17.000 membres, mais également à quelques semaines de la décision du président américain Donald Trump de lever ou non définitivement un embargo commercial américain en place depuis deux décennies au Soudan. Les Nations unies et l'Union africaine (UA) ont préconisé dans un récent rapport la réduction des effectifs de la mission de maintien de la paix au Darfour (Minuad), déployée il y...
(APA 19/06/17)
Le président Omar El-Béchir, est attendu ce lundi en Arabie saoudite pour soutenir les efforts visant à résoudre la crise entre le Qatar et les autres pays du Golfe, a annoncé le ministre soudanais des Affaires étrangères, Abrahem Ghandour. S’adressant aux journalistes locaux, Ghandour a précisé que la visite du chef de l’Etat soudanais durerait trois jours au cours desquels il compte s’entretenir avec le roi d’Arabie Saoudite Salma, bin Abdulaziz et l’Emir du du Koweït, Sabah Ahmed Al-Gaber pour trouver une issue à la crise. L’Arabie Saoudite, Les Emirats arabes unis, Bahreïn, l’Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar qu’ils accusent de « soutenir le terrorisme ». Citant une source diplomatique soudanaise, un quotidien rapporte que le...

Pages