Mardi 19 Septembre 2017
(AFP 27/09/13)
KHARTOUM, 27 septembre 2013 (AFP) - Policiers et soldats étaient déployés en force vendredi à Khartoum avant de nouvelles manifestations à travers le pays secoué depuis cinq jours par un mouvement de contestation qui a fait des dizaines de morts. Depuis la décision lundi du gouvernement de lever des subventions sur les carburants, les Soudanais ont manifesté en masse dans plusieurs régions et les protestations ont par endroits dégénéré avec des heurts et des biens publics et privés attaqués. De nouvelles protestations sont attendues à la sortie des mosquées après la prière de la mi-journée, à l'appel de militants réclamant la démission du président Omar el-Béchir. Sadek al-Mahdi, figure de proue de l'opposition, a aussi appelé à la mobilisation contre...
(RFI 27/09/13)
Au quatrième jour de manifestations qui ont secoué plusieurs villes du Soudan, la situation est redevenue calme ce jeudi 26 septembre au soir, notamment à Khartoum. Ces manifestations, provoquées par la levée des subventions sur les carburants, ont parfois pris une tournure violente avec des biens publics et privés saccagés ou incendiés. Ce sont les manifestations les plus importantes contre le régime du général Omar el-Béchir depuis son arrivée au pouvoir en 1989. Dans la capitale, la situation était calme. Les forces anti-émeutes se sont déployées aux principaux carrefours mais la plupart des magasins ont préféré garder leurs rideaux baissés. Les écoles sont restées fermées par décision du gouvernement et les stations-service n'ont pas ouvert. Il faut dire que la...
(AFP 27/09/13)
KHARTOUM, 27 septembre 2013 (AFP) - Les autorités soudanaises ont saisi ou empêché de paraître vendredi trois journaux, pourtant pro-gouvernementaux, pour maintenir le black-out sur les violentes manifestations qui secouent le pays, ont indiqué des journalistes. Les éditions des quotidiens Al-Soudani et Al-Majhar Al-Siassi ont été saisies à l'imprimerie, selon des journalistes travaillant dans ces quotidiens. Quant à Al-Watan, il a été informé par les autorités qu'il ne pouvait pas paraître, après avoir couvert dans son édition de jeudi les manifestations qui ont fait une trentaine de morts depuis lundi selon des sources hospitalières. Al-Soudani avait déjà été interdit de paraître jeudi, tout comme un journal indépendant, Al-Jarida. Selon le rédacteur en chef de ce dernier quotidien, les autorités ont...
(AFP 27/09/13)
KHARTOUM, 27 septembre 2013 (AFP) - Les autorités soudanaises ont saisi ou empêché de paraître vendredi trois journaux, pourtant pro-gouvernementaux, pour maintenir le black-out sur les violentes manifestations qui secouent le pays, ont indiqué des journalistes. Les éditions des quotidiens Al-Soudani et Al-Majhar Al-Siassi ont été saisies à l'imprimerie, selon des journalistes travaillant dans ces quotidiens. Quant à Al-Watan, il a été informé par les autorités qu'il ne pouvait pas paraître, après avoir couvert dans son édition de jeudi les manifestations qui ont fait une trentaine de morts depuis lundi selon des sources hospitalières. Al-Soudani avait déjà été interdit de paraître jeudi, tout comme un journal indépendant, Al-Jarida. Selon le rédacteur en chef de ce dernier quotidien, les autorités ont...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(AFP 26/09/13)
KHARTOUM, 26 septembre 2013 (AFP) - Un collectif de jeunes militants au Soudan, secoué depuis quatre jours par des manifestations anti-gouvernementales, a appelé jeudi soir à poursuivre le mouvement de contestation jusqu'à la chute du régime du président Omar al-Béchir. Dans un communiqué parvenu à l'AFP, "L'alliance des jeunes de la révolution soudanaise", qui contribue à l'organisation de la contestation sur les réseaux sociaux, demande "au peuple soudanais de poursuivre sa révolution et ses manifestations". Le communiqué réclame "la démission du chef de l'Etat et de ses adjoints, ainsi que du gouvernement corrompu et le démantèlement de ses services". L'alliance appelle dans le même temps "les forces armées et les hommes honnêtes au sein des services de sécurité à prendre...
(RFI 26/09/13)
Une vague de protestation, sans précédent, s’abat sur le Soudan, pour le troisième jour consécutif. Des manifestants ont défilé, pour la première fois, le mercredi 25 septembre, dans les rues de Khartoum. Le mouvement de contestation - à l'origine contre la hausse des prix du carburant - a tourné à l'émeute et selon un premier bilan il y aurait eu près de 29 morts durant ces trois derniers jours. Les manifestants réclament désormais plus de liberté. L’ambassade des Etats-Unis à Khartoum appelle à ne pas recourir à la force. Des actions sporadiques ont eu lieu, ce matin, dans la capitale du Soudan. Des jeunes ont brûlé des pneus ; tenté d’incendier des stations d’essence et mis le feu à des...
(Xinhua 26/09/13)
Mercredi, le ministère soudanais de l'Education a annoncé une brève suspension de toutes les écoles dans la capitale Khartoum en raison des manifestations contre l'augmentation des prix du carburant. « Le ministère de l'Education à Khartoum a annoncé la suspension des cours dans toutes les écoles de l'Etat jusqu'au 30 septembre », selon le Centre des médias soudanais (SMC). De nombreuses universités soudanaises sont fermées temporairement depuis mardi, car les manifestations augmentent à cause des prix en hausse du fuel. Une vague de manifestations a émergé mercredi à différents endroits de Khartoum, des centaines de personnes manifestant à Omdurman, et d'autres bloquant la route principale reliant Khartoum aux sud de la capitale. Des affrontements limités ont également éclaté entre policiers...
(Xinhua 26/09/13)
Le président en exercice de l'Union africaine (UA), Hailemariam Dessalegn, a appelé à un nouveau programme de développement mondial pour l'après-2015 correspondant aux priorités de développement de l'Afrique. Dans son discours fait au cours du débat de haut niveau à l'Assemblée générale de l'ONU, M. Dessalegn, qui est également le Premier ministre éthiopien, a indiqué : "Nous espérons énormément que le programme de développement mondial pour l'après-2015 concordera avec nos priorités et besoins de développement". Un programme de développement pour l'Afrique sur les 50 prochaines années vise à réaliser cet objectif fondamental, afin d'éradiquer la pauvreté et d'assurer le développement durable, a-t-il indiqué. "Le XXIe siècle sera le siècle de l'Afrique si nous harmonisons nos efforts pour maintenir et accélérer...
(RFI 25/09/13)
Après l’annonce, dimanche 22 septembre, par le président soudanais Omar el-Béchir d’un plan en trois points pour revitaliser l’économie du pays, parmi lesquels l’arrêt des subventions, des manifestations ont eu lieu dans deux villes du pays. La mesure a entraîné une hausse de 40 % des prix de l’essence et du gaz. Khartoum redoute une contagion. Après la manifestation du lundi 23 septembre à Wad Madani, la contestation a gagné Oumdurman, la deuxième ville de l’Etat, mardi. Lycéens et étudiants ont marché sur le siège du parti du gouvernement, le Congrès national, qu’ils ont tenté de brûler. Un début d’incendie a touché une station d’essence limitrophe. L’incendie a été éteint par d’autres manifestants, selon des témoins. Les quartiers où ont...
(AIB 25/09/13)
Le défi de la valorisation des résultats de la recherche scientifique est au cœur des préoccupations de chercheurs et étudiants de divers pays, réunis à Ouagadougou pour un symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique, du 24 au 27 septembre 2013.Aucun pays ne peut se développer sans la recherche scientifique. C’est la conviction affichée par le chef du gouvernement burkinabè, Luc Adolphe TIAO lors du symposium symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique. Le défi auquel sont confrontés les pays africains reste la valorisation des résultats de la recherche.Selon le ministre en charge de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté, sur la base de l’expérience des pays émergents,...
(Xinhua 25/09/13)
ARUSHA (Tanzanie)- Un haut responsable de Tanzanie a appelé mardi les pays d'Afrique à s'unir pour lutter contre la corruption abondante dans les secteurs de la construction et des transports car ce problème contribue au ralentissement socioéconomique de la région.Le vice-ministre tanzanien des Travaux Gerson Lwenge a tenu ces propos à Arusha à l'occasion du Séminaire international sur la performance et la gouvernance de l'administration des routes et des transports.Cette réunion, qui mobilise 25 pays du monde entier, a été organisée par l'Association mondiale des réseaux routiers (PIARC) en collaboration avec l'Association des agences routières nationales d'Afrique australe (ASANRA).Les pays africains, et en particulier ceux d'Afrique sub- saharienne, déploient de grands efforts pour mettre en place de meilleures infrastructures routières...
(Guineeconakry.info 25/09/13)
La soixante-huitième Assemblée générale des Nations s’est ouverte hier à New York. L’occasion pour la planète entière, par la voix des différents dirigeants, de débattre des grands sujets de l’heure. De l’Afrique, il en sera bien sûr question. Mais comme c’est le cas dans quasiment toutes les grand-messes du genre, ce n’est pas de l’Afrique rayonnante dont on débattra à New York. On auscultera plutôt celle de la désolation. Et de la plus dramatique des désolations, parce qu’il ne s’agira pas de la pauvreté, du chômage et des voies et moyens d’endiguer ces fléaux sur le continent. On parlera plutôt une nouvelle fois de l’Afrique des conflits, parce que malheureusement le continent-berceau de l’humanité en recèle toujours. Ainsi, on va...
(Gabon Eco 25/09/13)
La présence de plusieurs Chefs d'Etats africains lors de la 68e Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à New-York, a facilité les discussions sur la situation en République Démocratique du Congo (RDC) et en Centrafrique.Hier, mardi 24 septembre, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies (ONU) a accordé une place importante aux débats autour des différentes crises que traverse le continent africain, notamment en République Démocratique du Congo (RDC) et en Centrafrique.En effet, le conseil de sécurité des Nations Unies a prévu procéder à un vote en faveur du renforcement de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA) dans le but de faire rétablir l'ordre.« Nous sommes dans une zone devenue une zone de non-droit avec...
(AFP 24/09/13)
KHARTOUM, 24 septembre 2013 (AFP) - Des personnes manifestant contre la hausse des prix de pétrole au Soudan ont pillé et incendié mardi le siège du Parti du congrès national, au pouvoir, à Oumdurman, ville voisine de Khartoum, ont rapporté des témoins à l'AFP. Des manifestants ont incendié le siège du Parti du congrès national à Oumdurman, a dit un de ces témoins qui affirme avoir vu des personnes piller les locaux de cette formation. "J'ai vu les trois étages du siège du parti prendre feu et des gens qui fuyaient en emportant des meubles", a dit un témoin. Les forces anti-émeutes ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, a dit un autre témoin, sans faire état...
(AFP 24/09/13)
KHARTOUM, 24 septembre 2013 (AFP) - Des hommes armés non identifiés ont abattu un manifestant durant un rassemblement dans le centre du Soudan pour protester contre une importante augmentation des prix du pétrole, a indiqué mardi la police dans un communiqué mardi. Des centaines de protestataires sont descendus lundi dans les rues de Wad Madani, chef lieu de la province d'Al-Jazira, après que le gouvernement a annoncé des augmentations de prix liées à l'arrêt des subventions sur le prix du pétrole, ont indiqué des témoins. Dans la soirée, des manifestants ont commencé à jeter des pierres sur des véhicules passant à proximité, et des tirs ont fusé d'une voiture, tuant Ahmed Mohammed, 23 ans, selon la police. Les assaillants ont...
(Xinhua 24/09/13)
Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) s'est félicité, dans un rapport publié lundi, d'une accélération sensible dans la réalisation de l'objectif mondial de lutte contre le VIH fixés pour 2015, connu comme le sixième des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).Pour 2012, l'ONUSIDA estime à 2,3 millions le nombre de nouvelles infections par le VIH chez les adultes et les enfants, soit 33% de moins qu'en 2001. Chez les enfants, les nouvelles infections ont été réduites de 260.000, soit 52% de moins qu'en 2001, alors que les décès liés au sida ont diminué de 30% depuis leur pic de 2005 grâce à un élargissement de l'accès au traitement antirétroviral.Fin 2012, près de 9,7 millions de...
(AFP 23/09/13)
KHARTOUM, 23 septembre 2013 (AFP) - Le gouvernement soudanais a annoncé lundi une forte hausse du carburant à la suite de la suspension des subventions de l'Etat dans le cadre d'une série de réformes économiques, provoquant des manifestations dans le centre-est du pays. La police est intervenue pour disperser des centaines de protestataires descendus dans la rue à Wad Madani, capitale de l'État d'Al-Jazira, selon des témoins. Les forces anti-émeutes ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule qui a bloqué certaines rues de la ville à l'aide de pneus enflammés et de troncs d'arbres, en scandant des slogans hostiles à la hausse des prix, ont ajouté des témoins. Le prix de l'essence à la pompe est passé à...
(Cameroon-Tribune 23/09/13)
L’organisation panafricaine vient d’annoncer une réunion extraordinaire sur la question. L’Union africaine (UA) a annoncé le week-end dernier un sommet extraordinaire le 13 octobre prochain pour protester contre les procès des dirigeants kenyans ouverts à la Cour pénale internationale (Cpi). Plusieurs sources ont fait état d’une lettre adressée par les dirigeants africains à la Cpi, qui explique que la présence du vice-président kényan William Ruto à son procès à La Haye va « désavantager le Kenya », sans donner d’autres détails au sujet de cette correspondance. Par contre, il semble déjà clair que la rencontre prévue à Addis-Abeba permettra à chacun des 43 pays signataires du Statut de Rome de dire s’ils souhaitent ou non se retirer de ce traité...
(Xinhua 20/09/13)
Le président français, François Hollande, présent à Bamako la capitale malienne dans le cadre de la cérémonie solennelle marquant le début du mandat du président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK, a annoncé jeudi la tenue d'un sommet des chefs d'Etats africains en décembre prochain à Paris sur la sécurité en Afrique. L'objectif de cette réunion est d'élaborer une stratégie globale de lutte contre le terrorisme, a précisé François Hollande lors d'une conférence de presse qu'il a co-animée avec le président IBK et le président Idriss Déby Itno du Tchad. Selon M. Hollande, il ne s'agira pas de parler des relations Afrique-France lors de cette rencontre. En plus de l'aspect sécuritaire, les dossiers sur les changements...

Pages