| Africatime
Mardi 28 Juin 2016
(AFP 27/06/16)
Alors que le soleil se couche sur le village Al-Nuba, Ibrahim déroule des tapis en bordure de l'autoroute menant à Khartoum et ses amis y déposent plats et boissons pour la rupture du jeûne. Quelques minutes plus tard, ils sont rejoints par des villageois dont la mission est d'arrêter, par tous les moyens, les voitures et les camions sur la voie rapide. Les mains en l'air, ils hèlent chaque voiture, n'hésitant pas à se mettre en travers de leur chemin. L'un d'entre eux parvient à stopper un bus, d'autres villageois accourent dans sa direction, le conducteur n'a d'autre choix que de se garer. "Venez rompre le jeûne. C'est l'heure de l'iftar", lance un habitant à...
(Global Net 25/06/16)
Le ministre des Affaires étrangères, Khemaïs Jhinaoui, s’est entretenu hier jeudi 23 juin, avec le ministre d’Etat aux Affaire étrangères soudainais, Kamel Eddine Ismaïl, et émissaire personnel du président soudanais, Omar Béchir. Jhinaoui a dit l’ancienneté des relations tuniso-soudanaises, et l’aspiration de les relancer davantage, selon un communiqué du ministère des AE. Il a indiqué que la septième session de la haute commission mixte, qui se tiendra fin août prochain, sous la coprésidence des chefs du gouvernement des deux pays, allait constituer une importante occasion pour relancer la coopération bilatérale dans différents domaines.
(AFP 24/06/16)
Alors que le soleil se couche sur le village Al-Nuba, Ibrahim déroule des tapis en bordure de l'autoroute menant à Khartoum et ses amis y déposent plats et boissons pour la rupture du jeûne. Quelques minutes plus tard, ils sont rejoints par des villageois dont la mission est d'arrêter, par tous les moyens, les voitures et les camions sur la voie rapide. Les mains en l'air, ils hèlent chaque voiture, n'hésitant pas à se mettre en travers de leur chemin. L'un d'entre eux parvient à stopper un bus, d'autres villageois accourent dans sa direction...
(Agence d'information d'afrique centrale 22/06/16)
Les autorités soudanaises ont convoqué dimanche le chef de la Mission conjointe des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour (Minuad) pour dire leur désagrément sur l’extension de cette force de paix de l’ONU dans cette région soudanaise. Une réaction qui intervient à la suite d’un rapport de l’ONU recommandant le renouvellement pour un an du mandat de la force internationale. Dans un rapport spécial soumis au Conseil de sécurité par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon et...
(Senego 22/06/16)
«Plus de 250 sénégalais vivent le martyre,…dans de mauvaises conditions au Soudan». C’est du moins ce que ces étudiants, qui ont gardé l’anonymat, ont indiqué lundi par un communiqué transmis à Senego. Ces compatriotes réclament, entre autres, des bourses et du Bien-être pour se mouvoir dans ce pays d’accueil. A les en croire, ils sont restés «un an, voire deux ans pour certains sans bourses, ni aides financières. Et nous payons nos inscriptions à 100 dollars par année, le logement,...
(AFP 21/06/16)
Six étudiants soudanais arrêtés après une vague de manifestations sur un campus universitaire de Khartoum ont été libérés par le Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) qui les détenait sans inculpation, a indiqué mardi leur avocate. Des affrontements avaient éclaté en mai à l'Université de Khartoum entre les forces de sécurité et des centaines d'étudiants qui manifestaient pour protester contre la politique du gouvernement et réclamer la libération de militants détenus. Six étudiants ont été relâchés au...
(AFP 20/06/16)
Le Soudan a convoqué dimanche le chef de la Mission conjointe des Nations unies et de l'Union africaine (Minuad) au Darfour à la suite d'un rapport de l'ONU recommandant l'extension pour un an du mandat de cette force. Khartoum a intensifié depuis des mois la pression pour que les Casques bleus se retirent du Darfour en assurant que cette région ravagée par la guerre est désormais pacifiée, ce dont doutent des diplomates et des experts. Environ 20.000 soldats et policiers de plus de 30 pays y sont...
(RFI 20/06/16)
Ce 20 juin est la Journée mondiale des réfugiés et des déplacés. Parmi eux, beaucoup de Soudanais. Les violences qui ravagent la région du Darfour depuis dix ans ont déjà fait des milliers de morts. Elles ont aussi poussé des millions de personnes sur les routes. Certaines sont parties au Tchad ou en Libye, d'autres sont des déplacés de l'intérieur. Des personnes qui ont fui les exactions, mais en restant dans le pays. Parmi elles, des dizaines de milliers ont...
(AFP 18/06/16)
Le président soudanais Omar el-Béchir a décrété un cessez-le-feu de quatre mois à partir de samedi dans deux Etats du sud du pays, le Nil Bleu et le Kordofan du Sud, où de récents affrontements ont fait plusieurs victimes, a annoncé l'armée vendredi. Les forces d'Omar el-Béchir combattent celles du Mouvement de libération du Soudan (SPLM-N) dans ces deux Etats depuis 2011, sans qu'aucune n'ait jusqu'ici réussi à avoir le dessus. "Ce geste de la part du gouvernement est destiné...
(Xinhua 18/06/16)
Le président soudanais Omar el-Béchir a déclaré vendredi un cessez-le-feu global de quatre mois dans les régions du Kordofan du Sud et du Nil Bleu qui débutera samedi, a rapporté l'agence de presse officielle SUNA. "Le président soudanais Omar el-Béchir a annoncé un nouveau cessez-le feu sur les théâtres d'opération du Kordofan du Sud et du Nil Bleu pour une durée de quatre mois à compter du samedi 18 juin 2016", a indiqué l'agence de presse SUNA. "Cette annonce a...
(Xinhua 18/06/16)
Les clandestins qui ont été trouvés morts suffoqués dans un camion-conteneur, mercredi, à la frontière entre la Zambie et la RD Congo sont des Ethiopiens, non Somaliens comme l'avaient indiqué des informations, ont déclaré vendredi les autorités de l'immigration de la Zambie. 19 corps ont été trouvés dans le camion, selon la même source. Selon le porte-parole du département de l'Immigration, Namati Nshinka, le camion inscrit en Zambie a été intercepté mercredi soir en RD Congo, près de la frontière...
(RFI 17/06/16)
En Italie, le jeune Erythréen accusé d'être le chef de l'un des principaux réseaux de trafiquants de migrants en Méditerranée est maintenu en détention à la demande du parquet du Palerme. Au moment de son arrestation au Soudan, début juin, les autorités l'avaient présenté comme étant Medhanie Merid, responsable de plusieurs naufrages meurtriers. Problème : le jeune homme, qui porte le même prénom que l'homme recherché, clame son innocence, une innocence clamée aussi par de nombreux amis et des membres de sa famille.
(AFP 16/06/16)
Le Soudan accueille 232.000 réfugiés sud-soudanais depuis le début de la guerre civile au Soudan du Sud voisin en décembre 2013, a indiqué l'ONU jeudi. Le Soudan du Sud est devenu indépendant du Soudan en 2011 avant de sombrer deux ans plus tard dans une guerre civile sanglante qui a tué des dizaines de milliers de civils. "Le Soudan accueille le plus grand nombre de réfugiés ayant fui le Soudan du Sud pour trouver refuge dans les pays voisins", a...
(AFP 16/06/16)
Plus de cinq millions de personnes ont besoin d'une assistance urgente au Soudan après de nouveaux déplacements de populations et une hausse du nombre de réfugiés du Soudan du Sud, s'est alarmé mercredi un responsable de la Commission européenne. Les propos de Jean-Louis De Brouwer, directeur des Affaires humanitaires et de la protection civile à la Commission européenne, interviennent après que cette dernière a accordé 12,5 millions d'euros au Programme alimentaire mondial (PAM) pour l'assister dans ses opérations humanitaires au Soudan. "La situation humanitaire...
(AFP 15/06/16)
L'ONU peut confirmer que 80.000 civils ont été déplacés par les combats qui opposent depuis la mi-janvier armée et rebelles dans le Jebel Marra au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a indiqué mardi un haut responsable des Nations unies. L'organisation a aussi reçu des informations sur 127.000 déplacés supplémentaires, qui n'ont pas pu être confirmées faute d'accès humanitaire, notamment à la région centrale du Darfour, a ajouté le patron des opérations de...
(AFP 09/06/16)
Entassés dans un petit bateau de pêche balloté par une mer houleuse, des migrants africains sont pris d'effroi quand ils réalisent que leur fragile embarcation commence à couler. Cette scène vécue par des milliers de migrants a été rejouée par cinq acteurs soudanais dans une pièce de théâtre, "Le bateau de la mort", à Khartoum. Il s'agit de "faire passer le message aux jeunes" que l'immigration clandestine comporte des risques, comme celui de mourir ou de devenir la victime d'un...
(RFI 09/06/16)
Un homme a été extradé du Soudan ce mercredi vers l'Italie. Il était présenté comme l'un des plus importants trafiquants d'êtres humains d'Afrique, un ressortissant érythréen nommé Medhanie Merid. Problème : l'homme présenté par la police italienne n'est pas le bon individu. Il s'agit d'un homonyme, dont le nom est Medhanie Tesfamariam, un réfugié érythréen ordinaire arrêté au Soudan et confondu avec l'homme recherché. C'est ce qu'affirment plusieurs proches, et notamment sa sœur Segen.
(AFP 08/06/16)
Des habitants dans plusieurs quartiers de Khartoum faisaient la queue mercredi devant les stations-service et les citernes d'eau à cause d'une pénurie, a constaté un correspondant de l'AFP. Ce manque d'eau et de carburant s'ajoute aux coupures d'électricité qui ont lieu depuis plusieurs semaines dans la capitale soudanaise, où vivent sept millions de personnes. Des files de dizaines de voitures étaient visibles mercredi devant plusieurs stations-service et de nombreux habitants, transportant des seaux, attendaient l'arrivée de citernes mobiles dans leur quartier, sous un soleil de plomb.
(AFP 08/06/16)
Un Erythréen soupçonné d'être à la tête d'un important réseau de trafic de migrants a été extradé depuis le Soudan vers l'Italie, a-t-on appris mercredi de source policière. Medhanie Yehdego Mered, 35 ans, recherché depuis 2015 pour trafic d'êtres humains, a été arrêté à Khartoum fin mai et extradé vers l'Italie lundi soir, a précisé la police dans un communiqué. "Mered est considéré comme l'un des plus importants trafiquants opérant sur la route entre...
(Agence d'information d'afrique centrale 07/06/16)
Washington continue à considérer le Soudan parmi les pays qui soutiennent le terrorisme dans le monde. Une allégation qui a été rejetée dimanche par les autorités soudanaises. Dans un communiqué, le ministère soudanais des Affaires n’a pas caché son « profond mécontentement » de voir le Soudan maintenu par les Etats-Unis sur la liste des pays soutenant le terrorisme. « Le Soudan a été maintenu sur cette liste en dépit de son intense coopération avec la communauté internationale, dont les...

Pages