| Africatime
Dimanche 26 Avril 2015
(La Voix de l'Amérique 25/04/15)
Le président soudanais a réagi vendredi à la déclaration de la communauté internationale sur les élections tenues la semaine dernière au Soudan. Omar el-Béchir a, dans une déclaration, qualifié les critiques internationales de "colonialistes". Dans un communiqué conjoint, la Grande-Bretagne, la Norvège et les Etats-Unis ont dénoncé l’incapacité de Khartoum de tenir des élections libres, justes et dans un climat propice. L’opposition a boycotté ces élections, accusant le président Béchir, au pouvoir depuis 25 ans, d’avoir orchestré son maintien au poste avec un semblant d’élections. M. Béchir, 71 ans, est pourtant recherché à la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l’humanité.
(AFP 24/04/15)
Le président soudanais Omar el-Béchir a qualifié vendredi les critiques internationales sur les élections organisées la semaine dernière de "colonialistes", et affirmé qu'elles n'auraient aucun effet sur l'issue du scrutin, dont les résultats sont attendus lundi. La Grande-Bretagne, la Norvège et les Etats-Unis ont publié un communiqué commun critique de la politique de Khartoum, incapable selon eux d'organiser des "élections libres, justes et dans un climat propice". M. Béchir, 71 ans, arrivé à la tête du Soudan en 1989 à la faveur d'un coup d'Etat, a rétorqué que les organisations internationales venues surveiller le scrutin avaient "reconnu leur caractère juste et transparent, mais, malgré cela, des éléments colonialistes n'ont...
(Sudan Tribune 24/04/15)
Sudan Tribune - Il a été rapporté hier que la Mission Soudanaise aux Nations Unies a contacté le chef du bureau Reuters aux Nations Unies, Louis Charbonneau, pour protester contre la publication d'un article qui affirmait que Khartoum avait refusé d'octroyer des visas pour des diplomates français, anglais et américains qui voulaient visiter la région du Darfour.
(Courrier International 23/04/15)
Le régime soudanais déploie un appareil répressif visant à étouffer toute contestation et à assurer au président en place, Omar Al-Bachir, son maintien à la tête du pays et écartant tout partage du pouvoir. “Le 12 avril, l'opposante Sandra Kodouda a été kidnappée par des hommes non identifiés alors qu'elle se trouvait au volant de sa voiture. Un ami qui parlait avec elle au téléphone juste à ce moment-là a entendu les kidnappeurs refuser de se présenter et lui intimer l'ordre de d'éteindre son téléphone”, rapporte Muftah. Kodouda est une figure connue de l'opposition soudanaise, engagée dans...
(Reuters 23/04/15)
NATIONS UNIES, 22 avril (Reuters) - Khartoum a jusqu'à présent refusé toutes les demandes de visas présentées par des diplomates américains, britanniques et français qui souhaitaient se rendre dans la région du Darfour, ont déclaré mardi à Reuters des diplomates onusiens. Ils expliquent que ces refus témoignent de l'attitude de plus en plus agressive du Soudan à l'égard de la mission Union africaine-Nations Unies au Darfour (Minuad) dont Khartoum souhaite la fin. Créée en 2007, la Minuad doit assurer la...
(Amnesty International 23/04/15)
La période électorale au Soudan a jusqu’à présent été caractérisée par des violations des droits humains approuvées par l’État, prenant la forme de mesures de répression violentes contre la dissidence et d’arrestations arbitraires de figures de l’opposition politique, a déclaré Amnesty International. Les Soudanais sont allés aux urnes entre le 13 et le 15 avril pour la première élection depuis que le sud a fait sécession du nord en 2011, mais les résultats n’ont toujours pas été rendus publics. «...
(AFP 22/04/15)
La banque mobile, qui permet de réaliser certaines opérations bancaires avec un téléphone sans avoir de compte, rencontre un succès sans précédent en Afrique sub-saharienne, aiguisant les appétits même si le modèle de référence reste à inventer. Selon la Banque Mondiale, c'est la seule région du monde où en moyenne 10% des adultes détiennent un compte sur mobile, une proportion qui dépasse même les 50% dans certains pays (Gabon, Kenya, Soudan), au point que l'institution y voie un outil de...
(AFP 21/04/15)
Le ministère soudanais des Affaires étrangères a convoqué mardi les ambassadeurs américain, britannique et norvégien dont les pays ont critiqué les conditions dans lesquelles se sont déroulées les élections générales. Arrivé au pouvoir en 1989 à la faveur d'un coup d'Etat, le président sortant Omar el-Béchir est assuré de remporter l'élection présidentielle, marquée par une faible participation et le boycott de l'opposition. Les résultats du scrutin qui s'est tenu du 13 au 16 avril sont attendus le 27 avril. Dans...
(AFP 21/04/15)
Un responsable de l'opposition au Soudan a été arrêté après avoir fait campagne pour une collègue placée en garde à vue à l'occasion des récentes élections, a indiqué son parti mardi. "Jalal Moustafa, un responsable du parti (du Congrès soudanais), est en garde à vue depuis son arrestation hier chez Sandra Kaduda", une autre militante de l'opposition, a déclaré à l'AFP le secrétaire général du parti, Abdel Gayoum Awad. Des agents du Service de renseignements et de sécurité du Soudan...
(AFP 21/04/15)
Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Norvège ont dénoncé lundi le Soudan, qui selon eux n'a pas été capable d'organiser des élections libres et crédibles la semaine passée. Dans une déclaration conjointe, les trois pays ont indiqué qu'ils regrettaient "l'échec du gouvernement du Soudan à organiser des élections libres, justes et dans un climat propice". Marquées par une faible participation, les élections présidentielle et parlementaires nationale et régionales se sont déroulées de lundi à jeudi. Le président Omar el-Béchir et son parti sont largement assurés de l'emporter. Washington, Londres et Oslo ont...
(Le Point 21/04/15)
Les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite auraient mis la main sur plus de 500 000 hectares de terres agricoles. Des exploitations qui pompent l’eau du Nil. Un conseil, ne demandez jamais des chiffres au Soudan. L’ambassadeur Yousif El Kordofani, patron des relations publiques au ministère des Affaires étrangères, à Khartoum, commence par évoquer une exploitation agricole de 200 hectares gérés par les Émirats arabes unis du côté d’Atbara, à 250 kilomètres au nord de la capitale. C’est là que...
(AFP 20/04/15)
Les autorités soudanaises ont confisqué samedi l'édition d'un journal qui avait publié un article sur une militante détenue à l'approche des élections organisées cette semaine, a indiqué à l'AFP son rédacteur en chef. Le Service national de renseignement et de sécurité (NISS) a saisi la totalité des exemplaires de l'édition de samedi du quotidien indépendant Al-Youm al-Tali à la sortie des presses tard vendredi, a expliqué Mouzamil Abou al-Gassim. Le NISS lui a expliqué cette confiscation par la publication, la veille, d'un article sur l'opposante Sandra Kaduda, détenue pendant trois jours. Dimanche à la veille des élections....
(RFI 20/04/15)
Les services de renseignement soudanais ont confisqué samedi la totalité des exemplaires de l'édition de samedi du quotidien indépendant al-Youm al-Tali. Motif de cette saisie selon le rédacteur en chef : un article sur une opposante arrêtée dimanche dernier, juste avant la tenue des élections législatives et présidentielle. Des scrutins boycottés par l'opposition et que le président Omar el-Béchir est assuré de remporter. L'opposition dénonce un véritable kidnapping. Sandra Kaduda se rendait...
(APA 18/04/15)
La Mission d’Observation électorale de l’Union africaine (AUEOM) au Soudan a indiqué qu’il y avait très peu d’observateurs électoraux nationaux et internationaux, malgré l’annonce que de nombreuses organisations et institutions avaient été accréditées par la Commission électorale nationale (CEN) du Soudan pour observer l’élection. Dans un rapport diffusé vendredi, l’UA a déclaré que sa mission a observé très peu de représentations des partis politiques et que les agents des candidats étaient principalement des représentants du National Congress Party (NCP, pouvoir). La mission a également relevé que les élections générales 2015 du Soudan n’ont pas attiré beaucoup d’observateurs internationaux, soulignant que seule la présence des observateurs du Marché commun pour l’Afrique orientale...
(Radio Okapi 18/04/15)
L’équipe soudanaise d’El Hilal séjourne à Kinshasa depuis jeudi 16 avril, en prévision du match-aller des 8e de finale de la Ligue des champions de la Caf contre SM Sanga Balende. Cette rencontre se jouera le dimanche 19 avril au stade Tata Raphael de Kinshasa. La délégation du club soudanais est composée d’une trentaine de personnes dont 18 joueurs. Du coté de Sanga Balende, la preparation se poursuit au terrain saint Kaggwa de Kintambo. Le secrétaire exécutif de Sanga Balende, Innocent Tshitende appelle le public kinois à pousser son équipe à la victoire: «Le match de dimanche rêvet d’une importance capitale, non seulement pour notre équipe mais aussi...
(AFP 17/04/15)
Les bureaux de vote ont fermé jeudi dans la plupart des régions du Soudan après quatre jours d'élections que le président Omar el-Béchir et son parti sont largement assurés de remporter. Marquées par une faible participation, les élections présidentielle et parlementaires nationale et régionales, commencées lundi, avaient été prolongées d'un jour, jusqu'à jeudi à 16H00 GMT, par la commission électorale. Dans le bureau de vote installé dans une école du centre de la capitale Khartoum, seule une poignée d'électeurs sont...
(AFP 16/04/15)
Les élections générales au Soudan ont été prolongées à jeudi après une faible participation au scrutin qui devrait reconduire Omar el-Béchir à la tête de l'Etat, alors que deux candidats se sont retirés, dénonçant des irrégularités. La Commission électorale a décidé de repousser encore d'un jour la fin des élections présidentielle et parlementaires, organisées initialement de lundi à mercredi, dans ce grand pays pauvre d'Afrique, gouverné depuis plus d'un quart de siècle par le général Béchir. Arrivé au pouvoir en...
(RFI 16/04/15)
Jérôme Tubiana, l’auteur de Chroniques du Darfour (Glénat, 2010), est chercheur et spécialiste du Soudan. Il répond aux questions de RFI sur les élections présidentielles et législatives soudanaises qui se déroulent depuis le 13 avril. Ces élections, boycottées par l’opposition, sont considérées peu crédibles par la communauté internationale. RFI : Omar el-Béchir, l’homme fort du Soudan depuis 26 ans, peut-il perdre les élections ? Jérôme Tubiana : Béchir ne peut que gagner ces élections, car le jeu électoral est tout sauf démocratique. Le parti au pouvoir contrôle tous les rouages de l’Etat, y compris la commission...
(BBC 16/04/15)
Sans surprise, ces élections devraient reconduire le général Omar el-Béchir à la tête du pays qu’il dirige depuis 1989. Pendant ce temps, deux candidats, pour dénoncer les irrégularités se sont retirés du processus. Il s’agit d’Omar Awad al-Karim et Ahmed Radi tous deux candidats indépendants. La Commission électorale a donc décidé de repousser de 24 heures les élections qui sont à la fois présidentielle, législatives et régionales et initialement prévues du lundi 13 au mercredi 15 avril. A 71 ans,...
(AFP 15/04/15)
Les élections générales au Soudan ont été prolongées à jeudi après une faible participation au scrutin qui devrait reconduire Omar el-Béchir à la tête de l'Etat pour un nouveau mandat de cinq ans. La Commission électorale a décidé de repousser encore d'un jour la fin des élections présidentielle et parlementaires, organisées initialement de lundi à mercredi, dans ce grand pays pauvre d'Afrique, gouverné depuis plus d'un quart de siècle par le général Béchir. Arrivé au pouvoir en 1989 à la...

Pages