Vendredi 23 Juin 2017
(AFP 21/06/17)
Un hélicoptère militaire soudanais s'est écrasé dans le nord du Soudan, tuant ses quatre membres d'équipage, a indiqué l'armée mercredi. L'appareil MI-17 de fabrication soviétique s'est écrasé mardi soir en raison du mauvais temps à Dongola, capitale de l'Etat du Nord, après avoir décollé pour une mission, a précisé un porte-parole de l'armée, le général de brigade Ahmed Khalifa Shami. "Les quatre membres d'équipage à bord sont morts", a-t-il ajouté dans un communiqué. L'armée soudanaise s'appuie beaucoup sur son aviation, composée d'avions et d'hélicoptères de fabrication russe, pour faire face aux rebelles dans les régions frontalières du Soudan du Sud et au Darfour (ouest). Mais cette flotte a subi de nombreux accidents ces dernières années,...
(AFP 21/06/17)
Huit enfants dont les parents sont des membres soudanais du groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont été rapatriés mardi au Soudan depuis la Libye. Les enfants, y compris un bébé d'un an, sont arrivés à Khartoum à bord d'un vol parti de la capitale libyenne Tripoli, selon un correspondant de l'AFP sur place. "Dieu merci, aujourd'hui huit enfants" ont été ramenés de Libye, a déclaré aux journalistes Tijani Ibrahim, un responsable du puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS). Six enfants...
(AFP 20/06/17)
Le chargé d'affaires américain au Soudan a appelé lundi à faciliter l'envoi d'aide humanitaire vers un ancien bastion rebelle au Darfour, dans le cadre d'une visite qui doit lui permettre d'évaluer la situation sécuritaire dans cette région en proie aux violences. La tournée du diplomate Steven Koutsis intervient alors que les Nations unies cherchent à réduire leur force de maintien de la paix qui compte 17.000 membres. Mais aussi à quelques semaines de la décision du président américain Donald Trump...
(AFP 19/06/17)
Le chargé d'affaires américain au Soudan a entamé dimanche une visite de quatre jours au Darfour en vue d'évaluer la situation sécuritaire dans cette région de l'ouest du pays en proie aux violences. La tournée du diplomate Steven Koutsis intervient au moment où les Nations unies cherchent à réduire leur force de maintien de la paix qui compte 17.000 membres, mais également à quelques semaines de la décision du président américain Donald Trump de lever ou non définitivement un embargo...
(APA 19/06/17)
Le président Omar El-Béchir, est attendu ce lundi en Arabie saoudite pour soutenir les efforts visant à résoudre la crise entre le Qatar et les autres pays du Golfe, a annoncé le ministre soudanais des Affaires étrangères, Abrahem Ghandour. S’adressant aux journalistes locaux, Ghandour a précisé que la visite du chef de l’Etat soudanais durerait trois jours au cours desquels il compte s’entretenir avec le roi d’Arabie Saoudite Salma, bin Abdulaziz et l’Emir du du Koweït, Sabah Ahmed Al-Gaber pour...
(AFP 17/06/17)
La Cour pénale internationale (CPI) annoncera le 6 juillet sa décision concernant la violation ou non des lois internationales par l'Afrique du Sud qui avait refusé d'arrêter sur son sol en 2015 le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide au Darfour. La CPI convoque pour le 6 juillet les représentants de l'Afrique du Sud et la procureure de la Cour pour assister à son rendu de décision, précise un communiqué officiel. Pretoria avait affirmé en avril 2017 au cours...
(APA 16/06/17)
Le gouvernement soudanais s'est félicité du rapport du Secrétaire général de l'ONU au Conseil de sécurité, en faveur d’une réduction de la composante militaire de la Mission de maintien de la paix de au Darfour (MINUAD), a-t-on appris vendredi dans les medias. Selon le rapport onusien, la réduction devrait se faire en deux phases de six mois. Ainsi huit des seize bataillons militaires pourraient être retirés en début de l'année prochaine. « C'est une décision dont nous nous réjouissons et pour lequel le Soudan travaille depuis longtemps » a déclaré le représentant permanent du Soudan aux Nations Unies...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Le président guinéen Alpha Condé s'est rendu au Soudan les 29 et 30 mai dernier. Il a profité de son séjour pour engager une médiation entre le Soudan et l'Égypte, en prise à de vives tensions. Qu’est allé faire le président guinéen, Alpha Condé, au Soudan les 29 et 30 mai ? Certes, il répondait à une invitation de son homologue Omar el-Béchir, qui l’avait convié à une « visite de travail et d’amitié » – on sait que le mandat...
(AFP 14/06/17)
Le procès d'un éminent défenseur des droits de l'Homme accusé d'espionnage au profit d'ambassades s'est ouvert mercredi à Khartoum, Amnesty International réclamant sa libération immédiate. Mudawi Ibrahim Adam, 58 ans, professeur d'ingénierie à l'université de Khartoum, a été arrêté en décembre par des agents de la sécurité dans le cadre d'une campagne de répression visant des militants et des responsables de l'opposition. La capitale était alors le théâtre de manifestations contre une décision gouvernementale de baisser les subventions sur les...
(La Tribune de Genève 14/06/17)
Récits de civils secourus par les forces soudanaises le long de la frontière avec l'Erythrée, afin d'endiguer l'immigration clandestine. C'est un profond désir de liberté qui a poussé Efrem Desta à fuir l'Erythrée et entrer illégalement au Soudan voisin, dans l'espoir de rallier un jour l'Europe. Mais son voyage a tourné court lorsque lui et d'autres migrants érythréens ont été enlevés après avoir traversé la frontière par la tribu des Rashaida dans l'est du Soudan, près du village d'Al-Laffa. «Nous...
(Agence Ecofin 14/06/17)
La compagnie minière Orca Gold prévoit de lever 15 millions $ par le biais d’un placement privé sans courtier, pour faire avancer le développement de son projet aurifère Block 14, au Soudan. La société émettra 37,5 millions d’unités (chaque unité comprenant une action ordinaire et un demi-bon de souscription), au prix unitaire de 0,4 $. Le produit du placement sera utilisé pour financer l’étude de faisabilité en cours sur le projet, prévue pour se terminer au premier trimestre 2018. Dans...
(AFP 13/06/17)
Près de 250 enfants de plus de cinq ans ont été tués par des diarrhées aiguës au Soudan depuis dix mois, ravivant la crainte des autorités à la veille de la saison des pluies, ont rapporté lundi des agences de l'ONU. "Entre la mi-août 2016 et le 2 juin 2017, quelque 15.000 cas supposés de diarrhée aiguë ont été enregistrés au Soudan, dont 279 mortels", a affirmé le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), citant des chiffres de l'Organisation mondiale de la santé...
(AFP 13/06/17)
C'est un profond désir de liberté qui a poussé Efrem Desta à fuir l'Erythrée et entrer illégalement au Soudan voisin, dans l'espoir de rallier un jour l'Europe. Mais son voyage a tourné court lorsque lui et d'autres migrants érythréens ont été enlevés après avoir traversé la frontière par la tribu des Rashaida dans l'est du Soudan, près du village d'Al-Laffa. "Nous avons fui l'Erythrée car nous aspirons à la liberté, mais à notre arrivée ici nous avons été capturés par les Rashaida", raconte Efrem Desta, 20 ans, dans sa...
(BBC 13/06/17)
C'est le bilan fourni par le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), qui craint des nouvelles contaminations avec l'arrivée prochaine de la saison des pluies dans le pays. Depuis dix mois, soit entre la mi-août 2016 et le 2 juin 2017, plus de 15.000 cas de diarrhées aiguës ont été enregistrés au Soudan, dont 279 mortels. Environ 87% des décès concernent des enfants de plus de cinq ans répartis dans onze régions du pays, dont la...
(Le Monde 12/06/17)
Selon un rapport des Nations unies, les camps rivaux en Libye utilisent comme supplétifs des combattants étrangers, originaires notamment du Darfour et du Tchad. Par Frédéric Bobin (Tunis, correspondant) Des membres de la brigade Salah Bou-Haliqa brigade, loyale à l’homme fort de l’est libyen Khalifa Haftar, célèbrent le 5 juin à Benghazi une bataille victorieuse. Haftar s’appuie aussi sur des mercenaires soudanais du Darfour. L’engagement de « mercenaires » étrangers en Libye est une vieille histoire. Lors de l’insurrection de...
(RFI 10/06/17)
Au Soudan, des combats ont éclaté à la fin du mois de mai 2017 au Darfour, alors que la région semblait quelque peu pacifiée. Des affrontements entre deux factions rebelles et les forces gouvernementales. Pour Jérôme Tubiana, chercheur, spécialiste du Soudan et du Tchad, consultant pour l’ONG Small Arms Survey, ce n’est pas un hasard si ces combats arrivent précisément en ce moment. Il répond aux questions de Xavier Besson.
(APA 09/06/17)
Le ministre des Affaires étrangères du Soudan, Ibrahim Ghandour, a fait part de la "totale volonté du Soudan de faire tous les efforts possibles" pour résoudre la crise diplomatique impliquant le Qatar et ses voisins du Golfe. M. Ghandour a rejeté un appel de soutien à Qatar, un pays confronté à des pressions internationales après que plusieurs pays du Golfe, notamment l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis, ont coupé les liens diplomatiques et économiques, pour un prétendu soutien du...
(RFI 08/06/17)
La crise diplomatique autour du Qatar a gagné l’Afrique. Après la rupture des relations diplomatiques de l’Arabie saoudite avec l’émirat, plusieurs pays du continent ont, à leur tour, pris position. D’abord la Mauritanie mardi, puis les Comores mercredi ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha. Nouakchott accuse le Qatar de « soutenir des organisations terroristes, de propager des idées extrémistes et de semer l’anarchie ». Ensuite, c’est le gouvernement sénégalais, solidaire de l’Arabie saoudite, qui a rappelé son ambassadeur au...
(AFP 07/06/17)
L'Union africaine et les Nations unies ont proposé une réduction majeure de leur force conjointe de maintien de la paix au Darfour (Minuad), déployée il y a 10 ans et qui coûte 1 milliard de dollars par an. Un rapport conjoint envoyé au Conseil de sécurité le mois dernier recommande de baisser de 44% le plafond des effectifs militaires et de 30% ceux des policiers. Le Conseil de sécurité devrait débattre de la question la semaine prochaine. Ces coupes claires,...
(RFI 07/06/17)
Six mois jour pour jour après son arrestation à Khartoum, le 7 décembre dernier, Mudawi Ibrahim Adam, fervent défenseur des droits humains au Soudan, est toujours en prison. Lundi, le nouveau procureur de la République a promis que son procès se tiendrait bientôt, mais ses proches dénoncent une détention arbitraire et s'inquiètent pour sa santé fragile. Mudawi Ibrahim Adam a consacré sa vie à la défense des droits humains au Soudan et a même été récompensé en 2005 pour son combat. Pourtant, aujourd’hui, il est toujours en prison. En mars derniers, ses proches avaient espéré sa libération puisqu'un procureur s'était prononcé en faveur de l'abandon des charges, mais ce dernier a été remplacé.

Pages