Dimanche 25 Juin 2017

Washington invite le Soudan à collaborer avec l’ONU pour arrêter la guerre au Darfour

Washington invite le Soudan à collaborer avec l’ONU pour arrêter la guerre au Darfour
(APA 20/04/17)
Rex Tillerson, Secrétaire d'état américain.

Les Etats-Unis ont appelé le gouvernement soudanais à travailler en étroite collaboration avec les Nations Unies pour une paix négociée durable dans la région occidentale du Soudan, le Darfour, en mettant fin à la criminalité et à la violence armée et en mettant en oeuvre des poursuites contre les auteurs de ces actes.

“L’ambassadeur des Etats-Unis à Khartoum, le lieutenant-colonel Jorn Bong, et l’agent de sécurité régional Corinne Esteratorn, se sont rendus la semaine dernière dans les Etats du Darfour Nord et du Darfour pour s'imprégner de la situation dans le Darfour”, a déclaré l’ambassade américaine à Khartoum dans un communiqué de presse publié mercredi.

Le communiqué a ajouté que l’ambassade “appelle instamment les Etats-Unis à coopérer étroitement avec le gouvernement du Soudan, les Nations Unies et les administrations locales pour arriver à une paix négociée durable dans la région, combattre l’incitation à la violence armée et la criminalité, poursuivre les auteurs, surmonter les défis des conflits tribaux, mener des réformes agraires et assurer une bonne gestion des ressources existantes”.

Au cours de sa visite, la délégation a rencontré des dirigeants locaux, militaires et politiques au sein du gouvernement, des forces armées soudanaises et des forces de la mission hybride des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour (MINUAD).

“Leurs discussions ont permis aux agents de l’ambassade américaine d’apprendre, d’entendre et de comprendre les différents leaders sur leurs priorités, leurs défis et leurs succès.”

La délégation a conclu avec une plus grande compréhension que de nombreux dirigeants mettent l'accent sur un besoin fondamental de sécurité pour tous les hommes, les femmes et les enfants au Darfour, soulignant que la règle de droit nécessitait un processus de désarmement, de démobilisation et de réinsertion efficace pour les ex-combattants.

La déclaration a noté que cette visite est la première effectuée par l'ambassade des États-Unis à Khartoum pour s'enquérir des problèmes auxquels font face les populations de Gulu et Mirdafa.

“Le lieutenant-colonel Jorn et Stratoren ont eu l’opportunité de goûter à la fraîcheur des oranges Nertiti et de vivre les premières pluies de la saison à Jebel Marra avec les populations de Gulu”.

Dans son communiqué, l’ambassade a également exprimé sa volonté de faire des visites dans d’autres régions du Darfour et à travers tout le Soudan.

Commentaires facebook