Jeudi 14 Décembre 2017

Turquie: un "argentier" de Gülen capturé par les services secrets au Soudan

Turquie: un "argentier" de Gülen capturé par les services secrets au Soudan
(AFP 27/11/17)
Memduh Cikmaz, présenté comme l'un des principaux "argentiers" de la mouvance de M. Gülen, a été arrêté au Soudan à une date non précisée lors d'une opération conjointe des services secrets turcs (MIT) et soudanais (NISS)

Les services de renseignement turcs ont rapatrié lundi en Turquie un homme d'affaires accusé d'être un financier du réseau du prédicateur Fethullah Gülen après l'avoir capturé lors d'une opération conjointe au Soudan, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu.

Memduh Cikmaz, présenté comme l'un des principaux "argentiers" de la mouvance de M. Gülen, a été arrêté au Soudan à une date non précisée lors d'une opération conjointe des services secrets turcs (MIT) et soudanais (NISS), selon Anadolu.

Après l'avoir interrogé sur place, les espions turcs ont ramené M. Cikmaz en Turquie lundi matin, a précisé l'agence de presse, qui qualifie l'homme d'affaires de "coffre-fort" du mouvement de M. Gülen.

Ankara désigne M. Gülen comme l'instigateur de la tentative de coup d'Etat du 15 juillet 2016. Mais le prédicateur, un ancien allié du président Recep Tayyip Erdogan dont il est devenu la bête noire, nie toute implication dans le putsch avorté.

Après le coup de force, les autorités turques ont lancé des purges d'une ampleur sans précédent, traquant les partisans présumés de M. Gülen en Turquie et à l'étranger.

Selon Anadolu, le MIT a créé une équipe spécifiquement dédiée à la recherche des gulénistes présumés ayant trouvé refuge à l'étranger.

M. Cikmaz s'était enfui au Soudan en janvier 2016 et est soupçonné d'avoir continué lors de son exil de faire parvenir des fonds au réseau guléniste, selon Anadolu.

Si ce genre d'opérations reste rare, la Turquie mène une offensive diplomatique pour obtenir la fermeture à travers le monde des institutions gulénistes, comme des écoles, et l'extradition vers la Turquie des membres présumés de cette mouvance, à commencer par celle de M. Gülen, qui vit en exil aux Etats-Unis.

Ankara présente M. Gülen comme le dirigeant d'une "organisation terroriste" ayant infiltré les institutions turques, mais ses partisans décrivent un prédicateur pacifique à la tête d'un réseau d'écoles, d'entreprises et d'ONG appelé "Hizmet" ("service", en turc).

Commentaires facebook