Mardi 19 Septembre 2017

Soudan : le gouvernement “a déclaré la guerre aux chrétiens” pour que l’Evangile n’atteigne pas les musulmans

Soudan : le gouvernement “a déclaré la guerre aux chrétiens” pour que l’Evangile n’atteigne pas les musulmans
(Autre média 03/03/17)

Au Soudan, un pasteur affirme que le gouvernement a « déclaré la guerre contre les chrétiens » parce qu’ils craignent que les musulmans soient conduits à Christ.

Un groupe de surveillance de la persécution des chrétiens en Afrique de l’Est, a pu rencontrer deux pasteurs du Sud-Soudan et les interviewer au nom du Christian Post. Michael et Reith ont tous deux été emprisonnés pour leur foi. Selon le pasteur Michael Yat, les pasteurs du Soudan sont placés en détention et les églises sont démolies, car le gouvernement redoute la propagation de l’Evangile dans cette nation islamique.

« En 2014, je suis revenu à Khartoum pour une nouvelle affectation, dans le cadre de l’Église évangélique presbytérienne du Sud-Soudan, je ne savais pas que le Soudan avait déclaré une guerre contre les chrétiens. J’ai été arrêté le deuxième jour après avoir prêché dans une église de Khartoum. Je suis resté en prison 9 mois.”

Michael raconte que le gouvernement soudanais ne veut pas de chrétiens dans le pays, surtout pas de croyants arabophones, “parce qu’ils redoutent que les musulmans soient gagnés à Christ.”

“Ils ne permettent pas aux pasteurs d’aider les musulmans de Khartoum, du Darfour ou des monts Nouba. Ces zones sont majoritairement musulmanes.”

Pour Reith :

“La raison pour laquelle la persécution continuera de croître au Soudan, est que le peu d’effort fait par les chrétiens porte ses fruits.”

Plusieurs pasteurs ont été arrêtés au Soudan au cours des derniers mois, souvent sur l’accusation de mettre en péril la sécurité nationale. Hassan Abduraheem a été condamné à 12 ans de prison pour sa foi. Quatre chrétiens ont été arrêtés et libérés sous caution, pour des problèmes concernant le droit de propriété d’une école évangélique. La démolition de 25 églises du Khartoum a été ordonnée au mois de février 2017.

Commentaires facebook