Lundi 22 Janvier 2018

Soudan : conforté à l’étranger, Omar el-Béchir serre la vis à l’intérieur

Soudan : conforté à l’étranger, Omar el-Béchir serre la vis à l’intérieur
(Jeune Afrique 10/01/18)
Le président soudanais Omar el-Béchir

Alors qu'il s'emploie à plaire aux grandes puissances, le président soudanais se montre ferme sur le plan domestique. Conforté à l'international, Omar el-Béchir ne semble pas près à l'écoute et au compromis, alors que des manifestations ont éclaté après l'augmentation du prix du pain.

Dans le même discours, prononcé le 1er janvier pour célébrer l’indépendance du Soudan, le président Omar el-Béchir a annoncé l’extension de l’état d’urgence à deux régions pourtant en paix – le Kassala et le Nord-Kordofan – et remercié ses alliés du Golfe persique, en premier lieu l’Arabie saoudite. S’i;l peut sembler anecdotique, le fait n’en est pas moins parlant.

Quelques jours plus tard, en effet, le 7 janvier, le pouvoir de Khartoum a été confronté à des manifestations qui, sans être massives, n’en fédèrent pas moins. Les conservateurs du parti national Umma comme les communistes ont ainsi appelé à défiler contre le régime suite à la hausse des prix du pain.

Mais, « Omar el-Béchir, qui a marqué des points à l’international, ne risque pas de céder à des revendications domestiques », nous dit un politologue américain habitué des chancelleries occidentales au Soudan, qui requiert l’anonymat.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/508391/politique/soudan-conforte-a-letranger...

Commentaires facebook