Selon le garde des sceaux, près d'une centaine de détenus de la crise postélectorale bénéficieront de la grâce présidentielle, sur les 3100 graciés. Cette mesure peut-elle accélerer la réconciliation? Donnez votre avis | Africatime
Samedi 29 Avril 2017

Selon le garde des sceaux, près d'une centaine de détenus de la crise postélectorale bénéficieront de la grâce présidentielle, sur les 3100 graciés. Cette mesure peut-elle accélerer la réconciliation? Donnez votre avis

Le ministre de la Justice ivoirien a clarifié lundi auprès de l'AFP les grâces pour les prisonniers annoncées par le président Alassane Ouattara le 31 décembre, soulignant qu'"une centaine de détenus" de la crise postélectorale allaient bénéficier de liberté provisoire dans l'attente de leur jugement. La presse d'opposition qualifiait lundi le discours du président de "propagande".

Commentaires facebook