Samedi 21 Octobre 2017
(Le Point 19/10/17)
On les pensait en perte de vitesse, mais, avec l'attentat de Mogadiscio du 14 octobre, les shebabs somaliens ont pris tout le monde de court. Au moins 320 morts et environ 500 blessés. L'attentat au camion piégé perpétré à Mogadiscio, la capitale somalienne, le 14 octobre est le plus meurtrier qu'ait connu le pays. Pointés du doigt par les autorités somaliennes et les observateurs internationaux, les islamistes shebabs (version francisée du mot arabe signifiant «  les jeunes  » ou «  jeunesse  », NDLR) n'ont pourtant toujours pas revendiqué l'attaque. Souvent annoncée sur le déclin, l'organisation islamiste a prouvé au monde, s'il le fallait, sa capacité de nuisance. Et met en exergue l'impuissance des autorités face...
(Le Point 19/10/17)
Recherche de l'identité des victimes, coordination de l'aide, levée de fonds : les Somaliens ne ménagent pas leur peine pour faire face aux conséquences de l'horrible attentat perpétré samedi à Mogadiscio. Il était 15 h 30 samedi après-midi à Mogadiscio, lorsqu'un camion piégé a explosé au niveau du carrefour très fréquenté du « Kilomètre 5 », dans le quartier commercial de Hodan. Peu de temps après, un second véhicule détonait dans celui de Medina. Restaurants, cafés, hôtels, le quartier du « K5 » est très animé, surtout le week-end. Trois cent vingt personnes ont perdu la vie, selon le dernier bilan, auxquelles s'ajoutent plus de 500 blessés. C'est l'attaque la plus meurtrière de l'histoire de la Somalie, un pays rongé...
(RFI 18/10/17)
Quatre jours après l'attentat de samedi à Mogadiscio - le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie - la mobilisation se poursuit. Avec un bilan d’au moins 300 décès (276 selon le chiffre officiel) et de 300 personnes blessées, les besoins sont immenses. Pour faire face, les pays alliés de la Somalie - comme la Turquie - envoient des médecins et du matériel médical. Et la diaspora somalienne, notamment au Kenya, s'organise pour donner son sang. Retrouver d'éventuels survivants, c'est la priorité explique à RFI le chef de la délégation du Comité International de la Croix-Rouge en Somalie, Jordi Rich.
(Le Monde 18/10/17)
Roland Marchal, chercheur au CERI de Sciences Po Paris, décrypte le fonctionnement et la stratégie des islamistes somaliens. C’est l’attentat le plus meurtrier jamais commis en Somalie. Samedi 14 octobre, la capitale, Mogadiscio, a été frappée par une attaque au camion piégé, faisant environ 300 morts et des centaines de blessés, selon un dernier bilan donné lundi par le chef des services ambulanciers de la ville. Si cet attentat n’a toujours pas été revendiqué, les Chabab, islamistes somaliens liés à...
(RFI 17/10/17)
Le gouvernement somalien poursuivait ses efforts lundi 16 octobre pour aider les familles des victimes de l’attentat de samedi à Mogadiscio à retrouver la trace de leurs proches disparus. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie : de source médicale, plus de 300 personnes ont été tuées et 300 autres ont été blessées. Deux jours après, cet attentat entraîne une grande vague de solidarité. Depuis longtemps, les attentats quasi quotidiens à Mogadiscio ne faisaient plus...
(RFI 17/10/17)
En Somalie, les témoignages sont unanimes : l’attaque meurtrière du samedi 14 octobre à Mogadiscio était inédite. Le bilan de l'attentat s’approche des 300 morts et les secours tentent de s’organiser. A Mogadiscio, les secours s'organisent tant bien que mal. Un centre des opérations d’urgence a été ouvert. Il diffuse des avis de recherche, aide à l’identification des victimes, au soutien logistique, à la coordination des hôpitaux. Une équipe de bénévoles a été mise en place pour transmettre l’information, distribuer...
(Le Monde 16/10/17)
L’attentat, toujours pas revendiqué mais selon toute vraisemblance mené par le groupe Al-Chabab (affilié à Al-Qaida), est le plus meurtrier jamais commis en Somalie. En vingt-cinq ans de drames et de guerre civile, les Somaliens pensaient s’être habitués à tout. Mais pas à ça. Plusieurs centaines de corps sans vie, noircis, brûlés, déchiquetés, méconnaissables, étalés sur la chaussée enflammée de Mogadiscio, entre les immeubles effondrés et les commerces détruits. La capitale somalienne, frappée samedi 14 octobre dans l’après-midi par un...
(AFP 16/10/17)
Paris, Londres, Washington, Ankara et l'Union africaine (UA) ont assuré dimanche la Somalie de leur soutien après le puissant attentat au camion piégé qui a causé la mort d'au moins 137 personnes samedi à Mogadiscio. "Solidarité avec la Somalie. Soutien à l'Union africaine contre les groupes terroristes islamistes. La France se tient à vos côtés", a écrit le président français Emmanuel Macron sur Twitter. Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères, condamne "fortement le lâche attentat de Mogadiscio" dans un...
(RFI 16/10/17)
36 heures après le double attentat le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie dont le dernier bilan officiel est de 276 personnes tuées et de 300 blessés, Mogadiscio continue de pleurer ses morts. De tenter de les retrouver aussi. Les hôpitaux et les morgues ont été pris d'assaut. La double attaque a semé la désolation et le chaos. Dans l'un des principaux hôpitaux, au Medina, les équipes médicales n'ont pas arrêté depuis samedi 15 heures. Témoignage du chef de l'hôpital, le docteur Mohamed Yusuf. Le chef de l'hôpital, le docteur Mohamed Yusuf, nous explique que 218 cadavres...
(RFI 16/10/17)
En Somalie, les autorités ont décrété, ce dimanche 15 octobre, trois jours de deuil national, au lendemain du double attentat à l’explosif mené samedi, à Mogadiscio, la capitale. Le bilan s'alourdit : au moins 218 morts et 300 blessés, selon une source hospitalière. L’attentat n’a pas été revendiqué. Il s’agit de l’un des attentats les plus meurtriers ayant touché le pays. Le président Mohamed Abdullahi Farmajo a demandé à ce que les drapeaux soient mis en berne. « C’est le...
(RFI 16/10/17)
Mogadiscio est toujours sous le choc après le double attentat le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie, samedi 14 octobre. Des appels à témoins poignants ont envahi les réseaux sociaux alors que le bilan des victimes ne cesse de s'alourdir. Une source médicale évoque 218 cadavres emmenés à la morgue de l'hôpital de Medina. Selon un dernier bilan officiel ce lundi matin, l'attentat a fait 276 morts et plus de 300 blessés. Les autorités ont décrété trois jours de...
(RFI 13/10/17)
Double démission surprise jeudi 12 octobre en Somalie, et pas des moindres : le ministre de la Défense Abdirashid Abdullahi Mohamed, et le chef des armées, le général Mohamed Ahmed Jimale. C’est ce qu’a annoncé le média public Radio Muqdisho. Deux des plus importants personnages de l’appareil sécuritaire somaliens quittent leurs fonctions mais les raisons sont pour l’instant mystérieuses. Aucune explication officielle n’a été donnée pour éclaircir cette spectaculaire double démission. En attendant, plusieurs théories sont avancées. Selon une source...
(RFI 12/10/17)
Quand la bande dessinée s'empare d'un fait divers pour en explorer la face humaine, cela donne « L'homme aux bras de mer ». Cet album vient de paraître chez Futuropolis. Le scénariste Simon Rochepeau et le dessinateur Thomas Azuelos nous présentent Mohamed, l'un des pirates somaliens qui, en avril 2009, a pris d'assaut un voilier de particulier français, le Tanit. L’opération menée par les commandos de la marine française pour sauver les otages a fait trois morts : deux des...
(RFI 04/09/17)
En Somalie, une dizaine de soldats ont été tués lors d’une nouvelle attaque meurtrière, ce dimanche 3 septembre, contre une base des forces du Jubbaland, une région semi autonome du sud du pays. L’attaque a été revendiquée par le groupe islamiste radical shebab. Selon des sources sécuritaires, les shebabs ont fait exploser un camion rempli d'explosifs contre l'entrée principale du camp de Bulogadud afin d'y ouvrir une brèche. C'est ainsi que les combattants sont entrés dans la base.
(BBC 30/08/17)
30 millions de personnes dont plus de 14 millions d'enfants ont besoin d'eau au Nigéria, en somalie et au Soudan du Sud, selon l'Unicef. L'agence des Nations Unies révèle qu'au Nigéria, 3 millions de personnes risquent de subir des pénuries d'eau car 75% de points d'eau et d'infrastructures ont été détruits ou endommagés dans le nord-est du pays, une région qui subit les répercussions des combats contre le groupe islamiste Boko Haram. Les combats affectent aussi les populations du Soudan...
(RFI 28/08/17)
Des soldats turcs sont arrivés à Mogadiscio en Somalie jeudi 24 août. Objectif : finaliser l'installation d'un camp militaire turc dans le pays. Un investissement de 50 millions de dollars d'Ankara dont la construction avait été lancée en 2015. Pourquoi la Turquie s'implique-t-elle dans ce pays toujours ravagé par la guerre civile ? Les autorités turques insistent : ce n'est pas une base militaire, mais un camp d'entraînement. A terme plus de 10 000 soldats somaliens devraient être formés, par 200 officiers et instructeurs...
(RFI 21/08/17)
En Somalie, la sécheresse fait toujours des ravages. La dernière saison des pluies a été décevante et les Somaliens subissent une nouvelle période sèche. Dans la région du Puntland, 1,2 million de personnes sont touchées par la crise, soit plus d'un quart de la population. 380 000 sont en insécurité alimentaire critique et 135 000 sont déplacées depuis janvier. Cette sécheresse est présentée comme pire que celle de 2011, qui avait fait 260 000 victimes. Dans le camp d’Orshe, près...
(Le Point 21/08/17)
Elles sont de plus en plus nombreuses à occuper de hautes fonctions, mais leur pouvoir reste encore limité. La chercheuse Anaïs Angelo pose le débat au regard de l'histoire.En Afrique subsaharienne, la croissance de la représentation féminine dans les institutions d'État est l'une des plus rapides du monde. Elle résulte notamment de l'introduction de quotas paritaires. Alors qu'en 1960 les femmes ne représentaient que 1 % des parlementaires, la moyenne est aujourd'hui de 23,8 % pour l'Afrique subsaharienne...
(RFI 16/08/17)
Mukhtar Robow, l'ancien numéro deux du mouvement extrémiste shebab somalien a annoncé officiellement mardi 15 août à Mogadiscio sa défection du mouvement. Il a été transféré lundi vers la capitale fédérale après s'être rendu aux autorités dimanche dans le sud-ouest du pays. Des mesures de sécurité renforcées ont accompagné son arrivée à Mogadiscio. C'est en lisant un bref communiqué en langue somali devant les médias mardi 15 août, que Mukhtar Robow, ancien numéro deux des...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...

Pages