Samedi 21 Avril 2018
(AFP 02/10/13)
MOGADISCIO, 2 octobre 2013 (AFP) - La police somalienne a annoncé mercredi procéder à l'interrogatoire d'un homme qui s'est rendu, après avoir coupé la tête à quatre de ses enfants, âgés de 3 à 8 ans. Omar Shire Hassan a été arrêté mardi soir par la police dans la ville de Beledweyne, située dans le centre de la Somalie, à près de 300 km au nord de Mogadiscio, quelques heures après le meurtre de ses enfants. "Il a amené les enfants de Beledweyne à un village voisin pour étudier le coran mais il les a décapités tous les quatre avant de se rendre", a déclaré un de ses parents, Mohamed Isa. "Les corps des quatre enfants ont été trouvés près...
(RFI 02/10/13)
Entre 2002 et 2011, la croissance annuelle moyenne en Afrique a été de 4,8%. Pourtant, la grande majorité des Africains a le sentiment de ne pas avoir profité de cette croissance. C’est ce que révèle Afrobaromètre, qui a présenté son rapport 2012 sur les conditions de vie dans 34 pays africains, mardi 1er octobre à Johannesburg, en Afrique du Sud. Afrobaromètre regroupe plusieurs instituts de recherche en sciences sociales et en économie du continent. Le rapport présenté mardi 1er octobre à Johannesburg regroupe une série d'études d'opinion réalisées de 2010 à 2012. Plus de 50 000 personnes ont été sondées. Toutes les personnes sondées ont évoqué en détail leurs conditions de vie. Combien de fois leur famille a manqué de...
(Xinhua 01/10/13)
La Sierra Leone ne rappellera pas ses troupes stationnées en Somalie, malgré les menaces du groupe terroriste Shebab, a annoncé lundi le ministre de la Défense Alfred Paolo Conteh à Freetown. "La Sierra Leone fait maintenant partie des pays contribuant des troupes car nous devions nous conformer à la déclaration de l'Union Africaine (UA)", a justifié M. Paolo Conteh. La Sierra Leone a en effet le devoir de renvoyer l'ascenseur à l'Union Africaine, cette dernière ayant aidé la Sierra Leone à sortir de sa guerre civile de dix ans qui s'est terminée en 2002, a-t-il ajouté. "Ce qui affecte un pays africain affecte d'autres pays en Afrique ; si nous restons les bras croisés et que nous voyons la Somalie...
(AFP 01/10/13)
JOHANNESBURG, 1 octobre 2013 (AFP) - Les plus pauvres des Africains disent qu'ils ne profitent toujours pas de l'essor économique que connaît actuellement le continent, selon un sondage d'Afrobaromètre conduit dans 34 pays et publié mardi. "Satisfaire les besoins de base quotidiens reste un défi majeur pour la majorité des Africains, même à un moment où leurs pays font état de progrès économiques impressionnants", a commenté Afrobaromètre, qui présentait son étude à Johannesburg. L'économie de l'Afrique devrait croître de près de 5% cette année. Mais bien que leurs pays bénéficient des taux de croissance parmi les plus élevés du monde, de nombreux Africains manquent toujours d'eau et de nourriture, n'ont pas un accès suffisant aux soins et sont souvent à...
(Xinhua 01/10/13)
Malgré des progrès spectaculaires au cours des 20 dernières années, l'Afrique reste confrontée à des défis majeurs tels que les inégalités, la mauvaise gouvernance, et la corruption, a déclaré la vice- directrice du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Anne-Birgitte Albrectsen.La vice-directrice a tenu ces propos lundi à l'ouverture de la session des experts de la Conférence régionale africaine sur la population et le développement, organisée à Addis Abeba par la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (UN-CEA), l' Union africaine (UA) et le FNUAP.La vice-directrice a souligné que les pays africains avaient démontré une forte volonté politique pour ce qui est d'éradiquer la pauvreté, de créer des opportunités d'emploi pour les jeunes, d' assurer le droit...
(Fraternité Matin 30/09/13)
Mardi 24 septembre. Le Kenya peut pousser un ouf de soulagement. Le siège du Westgate, grand centre commercial de Nairobi, a pris fin. « Nous avons humilié et vaincu nos assaillants (...) », s’est satisfait le Président kényan. Mais après quatre jours de violents combats, il y a eu des « pertes immenses » pour le pays. « En conséquence de l'attaque, j'ai le regret d'annoncer que nous avons perdu 61 civils et six membres des forces de sécurité », a reconnu Uhuru Kenyatta. Dimanche 29 septembre, le ministre kényan de l’Intérieur a annoncé l’arrestation, le même jour, d’un « suspect ». Neuf personnes, des « suspects », sont en détention. Leur identité sera dévoilée à la fin des enquêtes,...
(Gabonews 30/09/13)
La 8ème édition de la Conférence économique africaine se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 28 au 30 octobre 2013.Cette rencontre, sous le thème de “l'intégration régionale en Afrique”, est organisée conjointement par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).Cette année encore, la Conférence économique africaine rassemblera de hauts responsables politiques et économiques, des chefs d'État, des chercheurs de renom et des experts du développement. En provenance des quatre coins du continent africain et du reste du monde, ils débattront des efforts accomplis par les pays africains pour joindre leurs forces et intégrer leurs économies dans l'optique...
(Xinhua 30/09/13)
"Nous avons humilié et vaincu nos assaillants", s'est exprimé ainsi triomphalement le président kenyan, Uhuru Kenyatta, lors d'un discours télévisé, pour annoncer la défaite du commando terroriste des shebabs somaliens, plus de trois jours après le début de l'attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi.Au Kenya, les enquêtes sur l'attentat, qui a fait au moins 67 morts et 240 blessés, sont toujours en cours. Cet attentat, le plus meurtrier au Kenya depuis l'attaque-suicide d'Al-Qaïda en août 1998 contre l'ambassade des Etats-Unis, qui avait fait plus de 200 morts, a non seulement occulté la bonne réputation du Kenya, connue comme "la Perle de l'Afrique de l'Est", mais a également mis en évidence la fragilité de la sécurité globale en Afrique,...
(Jeune Afrique 28/09/13)
Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du Gabon au Tchad en passant par le Niger - tentent de rééquilibrer les échanges. Au prix de quelques frictions. C'est arrivé coup sur coup. En décembre 2012, les Chinois ont perdu le champ pétrolier d'Obangue, au Gabon. En avril 2013, ils ont été conspués par des chômeurs près des puits de Diffa, dans le sud-est du Niger. En août, sur ordre du gouvernement, ils ont dû fermer un site d'extraction très polluant au Tchad. "La romance entre la Chine et nous, c'est fini", s'exclame Sanusi Lamido dans une tribune retentissante parue en mars dans le Financial...
(AFP 27/09/13)
NAIROBI, 27 septembre 2013 (AFP) - L'armée kényane continuera de combattre en Somalie les insurgés islamistes shebab, a assuré vendredi le gouvernement, malgré leurs menaces réitérées d'attaques comme celle contre le centre commercial Westgate de Nairobi. "Nous sommes allés en Somalie parce que les shebab étaient une menace pour notre sécurité nationale (...) Nous continuerons de prendre des mesures sur ce front jusqu'à ce que notre sécurité et nos intérêts soient protégés", a déclaré le ministre kényan de l'Intérieur, Joseph Ole Lenku, en réponse aux nouvelles menaces des islamistes. En revendiquant l'attaque contre le Westgate, qui a fait au moins 67 morts et 240 blessés, les shebab avaient dit agir en représailles de l'intervention militaire kényane, lancée contre eux en...
(Xinhua 27/09/13)
Les gouvernements turc et somalien se sont engagés jeudi à Ankara à renforcer leur coopération dans la lutte contre le terrorisme suite à des attaques en Somalie contre des bâtiments et citoyens turcs. Le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag a fait savoir aux journalistes que la Turquie et la Somalie proposeraient une forte coopération pour empêcher les groupes terroristes de s'en prendre aux employés de l'ambassade de Turquie et des ONG turques, suite à sa rencontre avec le Premier ministre somalien Abdi Farah Shirdon en visite. M. Bozdag a ajouté qu'il avait discuté avec M. Shirdon de la façon d'approfondir les relations bilatérales entre la Turquie et la Somalie et que la Turquie ouvrirait une université dans le pays africain...
(Xinhua 27/09/13)
Jeudi, l'Union européenne s' est engagée à améliorer la sécurité dans la région est- africaine suite à l'attentat terroriste dans un centre commercial à Nairobi samedi dernier. Le directeur de l'UE en charge des relations africaines, Nick Westcott, a également appelé la communauté internationale à accroître sa collaboration pour combattre le terrorisme mondial qui nécessite une réponse. « Nous nous engageons à améliorer la sécurité en Afrique de l' Est. Le terrorisme international nécessite une réponse mondiale et une coopération mondiale », a déclaré l'émissaire de l'UE lors d' une visite à Westgate, centre commercial cible des terroristes islamistes shebab. M. Westcott a exprimé la solidarité de l'UE vis-à-vis du Kenya, soulignant que le bloc économique et politique s'engageait à...
(AFP 27/09/13)
LONDRES, 27 septembre 2013 (AFP) - Le carnage au Kenya des shebab somaliens s'est produit à des milliers de kilomètres de Londres, mais la communauté somalienne au Royaume-Uni, la plus importante d'Europe, déjà pointée du doigt lors des attentats de 2005 à Londres, craint d'être encore stigmatisée. Dans la banlieue délabrée de Harlesden, dans le nord-ouest de Londres, où foisonnent cafés internet, bistrots et échoppes gérés par des Somaliens, le temps est à l'amertume et la colère après l'attaque du centre commercial de Westgate à Nairobi, qui a fait au moins 67 morts. "Nous haïssons les shebab", affirme Ali Ali, en se tenant sur le capot d'une vieille voiture cabossée, un demi-melon à la main. "Ce ne sont pas des...
(Afrik.com 27/09/13)
Depuis sa création en 1945, seul un Africain, le Sénégalais Amadou Mahtar Mbow, a accédé à la présidence de l’Unesco. Le Djiboutien Rachad Farah, ambassadeur de Djibouti en France, pourrait bien être le deuxième africain à prendre la direction de l’institution, d’autant qu’il est soutenu par les 54 pays du continent, qui l’ont choisi pour les représenter. Son but, faire bouger les lignes à l’Unesco qu’il définit comme la « diplomatie de la paresse ». Portrait.Difficile d’aborder Rachad Farah. A peine la conférence de presse qu’il a organisée jeudi à l’ambassade de Djibouti pour présenter ses ambitions à l’Unesco s’est terminée, qu’il se dirige déjà vers une émission de télévision, avant de prendre son vol pour une nouvelle destination. Malgré...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(AFP 26/09/13)
JOHANNESBURG, 26 septembre 2013 (AFP) - Les shebab somaliens, responsables de l'attaque du centre commercial de Nairobi, se financent en partie grâce au trafic d'ivoire généré par le braconnage des éléphants en Afrique de l'Est, affirme l'ONG Elephant Action League (EAL). Andrea Crosta, directeur d'EAL contacté jeudi par l'AFP, assure avoir mené, avec un autre membre de son ONG, une enquête de plusieurs années sur le trafic d'ivoire, pour découvrir l'implication des shebab. Il affirme, dans un article publié par EAL en 2012, que "le trafic (de l'ivoire) pourrait représenter jusqu'à 40% des fonds" des shebab. "Contrairement à d'autres milices, les shebab ne tuent pas d'éléphants", a-t-il indiqué jeudi, contacté aux Pays-Bas où il réside: "Ils font juste le commerce...
(Xinhua 26/09/13)
Des explosions et des coups de feu ont frappé mercredi la région de Wajir dans le nord-est du Kenya après l'annonce la veille par ce pays d'Afrique de l'Est de la fin d'un siège de quatre jours sur un centre commercial populaire. Le Kenya a déclaré mardi avoir triomphé d'un groupe de combattants armés de la milice shebab qui avaient envahi samedi le centre commercial Westgate à Nairobi, faisant plus de 60 morts et au moins 175 blessés. Ce groupe affilié à Al-Qaïda et basé en Somalie a fait voeu de lancer davantage d'attaques en représailles pour l'intervention militaire lancée par le Kenya en octobre 2011 contre leur base dans ce pays de la Corne de l'Afrique. Wajir est l'une...
(Xinhua 26/09/13)
Le président en exercice de l'Union africaine (UA), Hailemariam Dessalegn, a appelé à un nouveau programme de développement mondial pour l'après-2015 correspondant aux priorités de développement de l'Afrique. Dans son discours fait au cours du débat de haut niveau à l'Assemblée générale de l'ONU, M. Dessalegn, qui est également le Premier ministre éthiopien, a indiqué : "Nous espérons énormément que le programme de développement mondial pour l'après-2015 concordera avec nos priorités et besoins de développement". Un programme de développement pour l'Afrique sur les 50 prochaines années vise à réaliser cet objectif fondamental, afin d'éradiquer la pauvreté et d'assurer le développement durable, a-t-il indiqué. "Le XXIe siècle sera le siècle de l'Afrique si nous harmonisons nos efforts pour maintenir et accélérer...
(Xinhua 25/09/13)
Les troupes de maintien de la paix de l'Union africaine (UA) en Somalie ont cessé de reprendre des territoires aux militants islamistes, une décision qui, en termes de sécurité, pourrait inverser les succès enregistrés dans ce pays de la Corne de l'Afrique plongé dans l'anarchie, ont mis en garde des experts. Le général Edward Katumba Wamala, chef des forces de défense de l'armée ougandaise a déclaré mardi que les troupes de l'UA ont atteint leur limite en ce qui concerne le nombre de soldats, notant que l'élargissement de leurs opérations aurait pour conséquence de leur imposer un rythme effréné. "Nous avons discuté de cela avec l'UA et les Nations Unies. Nous avons vraiment fait tout ce qui était en nos...
(AIB 25/09/13)
Le défi de la valorisation des résultats de la recherche scientifique est au cœur des préoccupations de chercheurs et étudiants de divers pays, réunis à Ouagadougou pour un symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique, du 24 au 27 septembre 2013.Aucun pays ne peut se développer sans la recherche scientifique. C’est la conviction affichée par le chef du gouvernement burkinabè, Luc Adolphe TIAO lors du symposium symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique. Le défi auquel sont confrontés les pays africains reste la valorisation des résultats de la recherche.Selon le ministre en charge de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté, sur la base de l’expérience des pays émergents,...

Pages