Mardi 24 Avril 2018
(AFP 07/11/13)
PARIS, 7 novembre 2013 (AFP) - Une quarantaine de dirigeants africains ont annoncé leur présence au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique organisé par la France les 6 et 7 décembre à Paris, six autres ont été jugés persona non grata, selon la présidence française. Seront également présents le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, ainsi que la présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma. Les chefs d'Etat qui ont maille à partir avec la justice internationale et ceux qui ont été exclus de l'UA, n'ont pas été conviés. Les premiers sont le président soudanais, Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de...
(Xinhua 07/11/13)
Le président sud-africain Jacob Zuma a réaffirmé mercredi que les chefs d'État africains en exercice ne devraient pas avoir à comparaître devant un tribunal."Ce que nous cherchons à éviter c'est une situation dans laquelle des pays qui avaient progressé vers un semblant de stabilité rechuteraient brusquement en raison du vide qui serait laissé si leur dirigeant devait partir pour comparaître", a déclaré M. Zuma au Parlement en répondant à une question sur la tentative de la Cour pénale internationale (CPI) de juger certains dirigeants africains.La CPI veut convoquer le président kenyan Uhuru Kenyatta et son adjoint William Ruto pour répondre d'accusations d'incitation à la violence lors des élections générales de 2007 dans ce pays, des violences qui avaient fait plus...
( 05/11/13)
L'agence de transfert d'argent en Somalie, Dahabshiil, a obtenu une injonction judiciaire empêchant Barclays d'arrêter ses services bancaires.L'injonction signifie que dans un proche avenir, les clients seront en mesure de transférer de l'argent à travers Dahabshiil vers la Somalie.Barclays avait prévu de suspendre ses services à la société en raison des craintes sur le blanchiment d’argent.Dahabshiil est le plus grand fournisseur de services de transfert de fonds à l'ensemble des 100.000 Somaliens vivant au Royaume-Uni.Ils envoient des millions de dollars chaque année aux parents et amis en Somalie, ce qui constitue une source vitale de revenus pour ce pays ravagé par plusieurs années de guerre.Dans un communiqué, Dahabshiil indique que "la Cour a rendu son arrêt , accordant une injonction...
(RTD 05/11/13)
Le Président de la République, M.Ismaïl Omar Guelleh, a reçu ce lundi le champion du monde et champion olympique britannique d’origine somalienne, Mo Farah, qui effectue actuellement une visite à Djibouti, à l’invitation de la Fédération Djiboutienne d’Athlétisme (FDA).Le Chef de l’Etat a remis à cette occasion à l’athlète Mo Farah, la médaille de Chevalier de l’Ordre national du 27 juin. Ce dernier, très ému, a remercié à son tour le Président Guelleh en lui offrant le maillot portant dossard numéro 482 avec lequel il a remporté le 5000 m et le 10.000 m aux derniers championnats du monde d'athlétisme de Moscou.Le Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, M. Badoul Hassan Badoul, le Président de la FDA, M...
(Xinhua 05/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Le parlement africain jouera un rôle important dans les progrès de développement du continent, a annoncé lundi le président du sénat kényan. Ekwee Ethuro a déclaré aux journalistes à Nairobi que les législateurs sont de plus en plus appelés à participer au processus d'élaboration du budget. « Le renforcement des parlements africains permettra aux législateurs de mettre en place les cadres juridiques nécessaires qui guideront le rythme de développement », a déclaré M. Ethuro lors du Second Colloque des conseillers juridiques des parlements. L'événement qui a duré cinq jours a réuni plus de 200 participants de 18 parlements africains et de deux parlements régionaux. A cette occasion, les participants ont pu discuter des tendances émergentes ainsi que...
(RFI 04/11/13)
En Somalie, la démission il y a trois jours de la gouverneure de la Banque centrale provoque un choc.Yussur Abrar avait été nommée à ce poste, il y a un peu plus d'un mois et demi, mais elle a décidé de quitter ses fonctions mettant en cause la transparence de l'institution et les pressions dont elle a fait l'objet.Cette démission risque de refroidir les bailleurs de fonds qui, en septembre dernier à la conférence de Bruxelles, ont promis 1,8 milliard d'euros pour la reconstruction de la Somalie. Dans sa lettre citée par le Financial Times, Yussuf Abrar affirme que la Banque centrale n'a pas été autorisée à fonctionner sans interférence et ne peut pas opérer comme institution crédible.Elle était la...
(Le Griot 04/11/13)
Une enquête menée conjointement entre Interpol, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC) et la Banque Mondiale sur la piraterie aux larges de la Somalie vient d’être publiée. Elle est alarmante dans la mesure où elle explique que la piraterie est une activité très lucrative avec peu de contraintes pour l’exercer. Les pirates auraient amassé entre 339 et 413 millions de dollars US. Cet argent leur a permis d’améliorer leur efficacité sur le terrain et de financer plusieurs activités criminelles à travers le monde.Dès lors, la piraterie dans cette région est appelé à se développer, voire même, à connaitre plus de prospérité. Le rapport stipule que ces organisations criminelles constitueront toujours une menace pour la stabilité...
(Xinhua 04/11/13)
Plus de 30 militants islamistes somaliens shebab ont été tués samedi par les militaires kenyans et somaliens près de la frontière kenyane avec la Somalie, a affirmé l'armée kenyane.Le porte-parole des Forces de défense kenyanes, le major Emmanuel Chirchir a déclaré que les soldats somaliens et kenyans ont attaqué la cachette des combattants shebab à Kolbio, dans le sud de la Somalie."L'Armée nationale somalienne tue plus de 30 shebab à Kolbio, près de la frontière kenyane", a dit Chirchir dans son compte Twitter, ajoutant que sept fusils AK-47 avaient été saisis dans l'opération."Le raid fait partie du plan opérationnel de l'AMISOM (...) contre les shebab", a-t-il dit.Cette attaque est intervenue après que l'armée kenyane eut déclaré jeudi avoir détruit un...
(Xinhua 04/11/13)
La conférence de réconciliation sur la région somalienne de Juba s'est ouverte officiellement dimanche à Mogadiscio pour essayer de trouver un accord sur la gouvernance de la région.En ouvrant la conférence de trois jours, le Premier ministre somalien Abdi Farah Shirdoon a dit que la région de Juba, où les communautés disputent le contrôle de l'administration locale, pourrait devenir le "symbole de la réussite fédérale en Somalie"Cette conférence a pour but de trouver un accord sur le partage du pouvoir dans l'administration par intérim mise en place suite à des négociations en août à Addis Abeba.Les délégués des différents communautés de Juba, une région dans le sud de la Somalie, sont présents à cette conférence pour discuter des moyens de...
(AFP 04/11/13)
CITÉ DU VATICAN, 4 novembre 2013 (AFP) - Le pape veut que le Saint-Siège agisse contre les formes modernes d'esclavage, sur lesquelles une conférence devrait être organisée en 2015, a annoncé lundi le Vatican après la réunion d'un groupe d'experts convoquée par François.Travail forcé, prostitution, trafic d'organes et autres trafics aux mains d'organisations criminelles internationales : réunis pendant le week-end avec les Académies pontificales des Sciences et des Sciences sociales, et la Fédération internationale des associations médicales catholiques (Fiamc), une soixantaine d'observateurs, religieux et laïcs, ont formulé une cinquantaine de propositions contre toutes ces formes d'esclavage."Certains observateurs jugent que la traite des personnes dépassera d'ici dix années les trafic de drogue et d'armes, devenant l'activité criminelle la plus lucrative au...
(AFP 03/11/13)
PARIS, 3 novembre 2013 (AFP) - Une réunion de crise s'est tenue dimanche matin à la présidence française pour tenter d'établir les circonstances de l'assassinat des deux journalistes français enlevés et tués samedi à Kidal dans le Nord du Mali, quatre jours seulement après la libération de quatre otages français dans cette même région. Les ministres des Affaires étrangères et de la Justice Laurent Fabius et Christiane Taubira, ainsi qu'un représentant de la Défense et des services secrets, ont participé à cette réunion de crise présidée par François Hollande et convoquée au lendemain des assassinats des journalistes de RFI, qui ont suscité une onde de choc et de nombreuses interrogations. Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, journaliste...
(RFI 02/11/13)
En Somalie, un camp d'entraînement des islamistes shebabs a été « complètement détruit », après des frappes de l'armée kényane. C'est ce qu'assure le ministère kényan de la Défense. Selon lui, de nombreux combattants ont été tués. Cela s'est passé jeudi 31 octobre, à l'ouest de la capitale Mogadiscio.
(AFP 01/11/13)
CITÉ DU VATICAN, 1 novembre 2013 (AFP) - Le pape François a demandé vendredi à tous les chrétiens de prier avec lui pour les 92 Africains morts dans le désert du Sahara et qui voulaient "trouver des conditions de vie meilleure", dans un nouvel appel fort à la solidarité avec les migrants. S'adressant à une foule dense assemblée sur la place Saint-Pierre à l'occasion de l'Angelus, en cette fête catholique de la Toussaint (fête des saints et saintes), François s'est écarté de son texte pour ajouter cette supplique, après avoir demandé de prier pour les chrétiens persécutés dans le monde. "De manière spéciale, je prierai pour tous ceux de nos frères et soeurs, hommes, femmes et enfants, morts victimes de...
(AFP 31/10/13)
MOGADISCIO, 31 octobre 2013 (AFP) - Le président somalien a visité pour la première fois jeudi le port de Kismayo, ex-bastion des islamistes shebab désormais au main d'une milice longtemps opposée à l'autorité de Mogadiscio, a annoncé le porte-parole du chef de l'Etat.Le déplacement intervient alors que le gouvernement multiplie les efforts pour rallier les régions somaliennes qui contestent son autorité et les convaincre de combattre à ses côtés les insurgés shebab, qui contrôlent notamment encore de larges zones autour de Kismayo.Selon le porte-parole des shebab, des tirs de mortiers ont accueilli l'arrivée du président Hassan Cheikh Mohamoud. Une information cependant démentie par le porte-parole du président somalien, Abdirahman Omar Osman: "Il n'y a eu aucune attaque au mortier au...
(Assajog 31/10/13)
Le vice-secrétaire général de l’ONU,M. Jan Eliasson, a plaidé, mercredi, devant le Conseil de sécurité, pour le renforcement des capacités opérationnelles de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et des forces somaliennes, afin de préserver “l’espoir d’une nouvelle Somalie”, dont il a pu constater la fragilité lors de sa récente visite à Mogadiscio.“Après 18 mois d’opérations qui ont permis de déloger les milices Al-Chabaab des principales villes du pays, la campagne de l’AMISOM et des forces somaliennes a connu, ces derniers mois, un coup d’arrêt “, a relevé M. Eliasson.Le numéro 2 de l’ONU s’est également fait l’écho des mots du commandant de la Force de l’AMISOM, selon lequel ni la Mission, ni l’armée somalienne n’ont la capacité...
(Xinhua 31/10/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- L'ONU a dénoncé mercredi les inégalités croissantes de revenus en Afrique, soulignant que l'expansion économique ne bénéficiait toujours pars à de larges segments de la population. "Les chiffres montrent que le fossé entre riches et pauvres se creuse alors même que le continent connaît des taux de croissance économique élevés", a déclaré le vice-directeur pour l'Afrique du Programme des Nations unies pour le Développement ( PNUD), Gerd Trogemann, en marge du Séminaire de l'économie inclusive du G20. Cet événement de deux jours a rassemblé plus de 200 participants pour discuter des moyens d'intensifier les modèles de croissance économique inclusive en Afrique. L'Afrique comporte toujours un secteur informel très important dont la contribution à l'économie n'est pas correctement...
(AFP 30/10/13)
NEW YORK, 30 octobre 2013 (AFP) - Le Conseil de sécurité des Nations unies va prochainement approuver l'envoi de 4.000 soldats supplémentaires en Somalie pour renforcer la Force africaine qui lutte contre les islamistes shebab, ont révélé des diplomates mercredi. Ce contingent portera à près de 22.000 le nombre de soldats de l'Union africaine (UA) engagés au sein de sa force d'intervention, l'Amisom, forte actuellement de 17.700 hommes. Liés à Al-Qaïda, les shebab ont été contraints d'abandonner la totalité de leurs bastions du centre et du sud de la Somalie après avoir été chassés de Mogadiscio en 2011 par l'Amisom, épaulant les troupes somaliennes. Mais la force de l'UA a été "stoppée dans son élan" précisément en raison d'un manque...
(AFP 30/10/13)
MADRID, 30 octobre 2013 (AFP) - La justice espagnole a condamné mercredi à des peines allant de huit à 12 ans de prison six pirates somaliens pour avoir tenté en janvier 2012 d'aborder un navire de la marine espagnole, le Patiño, qui participait à l'opération européenne Atalante. Cinq des accusés ont été condamnés à huit ans de prison pour tentative de piraterie et détention d'armes de guerre, le sixième à 12 ans pour les mêmes délits et appartenance à organisation armée. Selon le tribunal de l'Audience nationale, où s'est déroulé le procès, les six hommes à bord d'une embarcation se sont approchés du navire le 12 janvier 2012, "disposant des armes nécessaire, et se sont mis à tirer contre la...
(Xinhua 30/10/13)
Mardi, le gouvernement somalien a déclaré que le commandant shebab tué la veille dans un raid aérien était un danger pour les Somaliens et le monde.Le commandant Ibrahim Ali Abdi, et un complice ont été tués lundi dans une frappe aérienne qui a visé le véhicule dans lequel ils se trouvaient près d'un village dans le sud de la Somalie.Bien que le gouvernement n'ait pas révélé qui a mené l'attaque, tout laisse à croire qu'il s'agit d'un drone piloté par l'armée américaine, qui avait déjà lancé plusieurs autres attaques contre les militants somaliens liés à Al-Qaïda.« Ibrahim Ali Abdi était un danger non seulement pour la Somalie mais aussi pour la région et pour le monde entier. Nous coopérons ouvertement...
(Dw-World 29/10/13)
Les autorités kényanes réclament le retour chez eux des ressortissants somaliens vivant sur leur territoire. Des réfugiés somaliens qui, aux yeux, de Nairobi constituent désormais une menace pour le pays. C'est un appel sans équivoque du ministre kényan de l'intérieur. Joseph Ole Lenku estime qu'il est temps que les centaines de milliers de Somaliens réfugiés au Kenya rentrent en Somalie. Devant la presse, le ministre a déclaré que de nombreux somaliens ont abusé de l'hospitalité des Kényans en fomentant des attentats, une allusion à l'attaque meurtrière contre le centre commercial Westgate qui a fait au moins 67 morts en septembre dernier. Au lendemain de cette attaque, revendiquée par les islamistes shebabs somaliens, des responsables kényans ont pointé du doigt le...

Pages