| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(Xinhua 14/01/17)
MOGADISCIO, (Xinhua) -- Des ambassadeurs étrangers en Somalie ont appelé jeudi les dirigeants de l'Etat de Galmudug à résoudre les différends qui ont éclaté au début de la semaine par le dialogue. Les envoyés de l'Union africaine, de l'Union européenne et de l'ONU ont exprimé leur préoccupation au sujet du différend au sein de l'assemblée régionale de Galmudug et entre les membres de l'assemblée et le président Abdikarim Guled. "Le différend, qui a conduit à un vote pour chasser le président du pouvoir, avec le président et le président de l'assemblée rejetant le vote comme illégal, est potentiellement déstabilisant", ont déclaré les envoyés dans le communiqué. M. Guled a perdu le vote de non-confiance au parlement mardi après que les...
(RFI 12/01/17)
Le président du Parlement a été élu ce mercredi 11 janvier à Mogadiscio, la capitale de la Somalie. C'est le président sortant, Mohamed Osman Jawari, qui a été réélu dès le premier tour pour un mandat de quatre ans. Ses deux adjoints doivent être élus jeudi. Il s'agit de la dernière étape avant l'élection par les députés du nouveau président de la Somalie, repoussée plusieurs fois, mais qui doit enfin se tenir avant la fin du mois. On dit que Mohamed Osman Jawari a des allures de médecin : d'inamovibles lunettes sur le nez, des costumes élégants, les cheveux et la barbe blanche. Dans le monde politique somalien, cet avocat de 72 ans apparaît en tout cas comme un honorable...
(AFP 11/01/17)
Le nouveau Parlement somalien a élu mercredi son président, au cours d'un vote qui a des répercussions sur l'élection du futur chef de l'Etat, en vertu du système clanique régissant la politique du pays. Le président (speaker) du Parlement sortant, Mohamed Osman Jawari, a été réélu à son poste dès le premier tour avec 141 voix sur les 259 députés présents, selon Osman Elmi Boqore, qui présidait la session parlementaire à l'académie de police de Mogadiscio. Les lieux étaient sous forte protection et plusieurs rues alentour étaient fermées à la circulation, par peur d'un attentat des islamistes somaliens shebab, affiliés à Al-Qaïda. La politique somalienne est régi par les clans, qui se partagent les postes les plus influents, comme celui...
(AFP 11/01/17)
Violées par des hommes armés, excisées, marginalisées dans une société patriarcale, les Somaliennes ont à peine voix au chapitre dans la vie politique de cet État en lambeaux, les élections en cours illustrant tous les obstacles qui entravent leur émancipation politique. Un quota de 30% de femmes au parlement a certes été introduit pour les élections en cours, mais la société somalienne et ses traditions pèsent encore de tout leur poids dans un pays miné par les attaques des islamistes shebab et les rivalités claniques.
(Xinhua 09/01/17)
La Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) a annoncé dimanche qu'elle enquête sur des affirmations selon lesquelles ses troupes ont tués des civiles lors d'une embuscade tendue par les Shebabs vendredi dans la région de Barawe, dans le sud du pays de la Corne de l'Afrique. L'AMISOM a confirmé que les combats ont eu lieu après que ses troupes, en patrouille à pied, ont confronté un engin explosif improvisé (EEI) renforcé par une embuscade entre Marangway et Jameeko dans la banlieue de la ville de Barawe. "Contrairement aux reportages des médias, l'AMISOM n'est pas au courant de toute perte de la vie civile causée par ses troupes dans l'attaque", a indiqué la Mission dans un communiqué bref.  Elle a...
(France 24 07/01/17)
À la frontière entre la Somalie et le Kenya se trouve Dadaab. Ce camp géant, géré par l'UNHCR, abrite 280 000 habitants, des Somaliens pour la plupart. En 25 ans d'existence, une génération entière d'enfants y a grandi. Nos reporters sont allés à la rencontre de cette jeunesse qui se raccroche à un espoir : en sortir, un jour. Rahma est lycéenne, Sagaro propriétaire d'un stand de jeux vidéo et Abdirizak professeur. Les deux premiers ont 19 ans, le troisième en a 25, et tous rêvent de la même chose : partir vivre ailleurs. Quitter ce camp entièrement géré par l'UNHCR et dont ils n'ont pas le droit de sortir. Ils ont accepté de partager avec nous quelques jours de...
(Radio Vatican 04/01/17)
En Somalie, le Parlement vient de se renouveler sous haute sécurité à Mogadiscio. Mardi 27 décembre, 275 députés ont prêté serment. Ils devaient être élus au suffrage universel, mais finalement l’opération a capoté. Au terme de deux mois d’un processus complexe, ils ont été désignés non par les 12 millions d’habitants que compte la Somalie, mais par 14 000 électeurs délégués. Qui sont ces nouveaux parlementaires et comment ont-ils été élus ? Gérard Prunier est historien, spécialiste de la Corne de l’Afrique. Il fut directeur du Centre français des études éthiopiennes à Addis-Abeba de 2001 à 2006.
(AFP 03/01/17)
Les shebabs, affiliés à al-Qaïda, ont revendiqué ce lundi 2 janvier deux attentats-suicide à Mogadiscio. Les kamikazes visaient l'aéroport qui abrite l'Amisom, la force de l'UA en Somalie, ainsi qu'un hôtel tout proche. Cette double attaque-suicide a fait au moins cinq morts, dont les deux terroristes, et neuf blessés. La première attaque a eu lieu devant la porte Medina de l'aéroport, qui abrite le quartier-général de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), ainsi que les bureaux des Nations unies, des ONG, des missions diplomatiques et d'entreprises...
(AFP 02/01/17)
Au moins neuf personnes ont été blessées lundi dans deux attaques-suicide à l'explosif menées par des islamistes somaliens shebab à l'entrée de l'aéroport international de Mogadiscio et devant un hôtel proche, selon des sources sécuritaires. Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont rapidement revendiqué les deux attentats dans un communiqué diffusé par leur radio, Andalus. La première attaque a eu lieu devant la porte Medina de l'aéroport, abritant le quartier-général de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), ainsi que les bureaux des Nations unies, des ONG, des missions diplomatiques et d'entreprises étrangères.
(AFP 31/12/16)
Le président Pierre Nkurunziza a menacé vendredi de retirer en janvier les troupes burundaises déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), si la dispute entourant le paiement de leur salaire n'était pas réglée. "Sachez que nous les Burundais, ne sommes pas allés en Somalie pour gagner de l’argent mais pour aider ce pays", a-t-il déclaré lors d'une séance de questions publiques à Rutana, dans le sud-est du Burundi. "Si cette question des salaires de nos soldats n’est pas réglée, nous nous sommes préparés pour un retrait de nos troupes de Somalie en janvier", a-t-il averti. Lundi, le ministre burundais de la Défense, Emmanuel Ntahonvukiye, avait annoncé devant le Sénat que les soldats burundais de...
(RFI 30/12/16)
Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU a dévoilé son rapport sur la Somalie, mercredi 28 décembre. Un Somalien sur deux vit l’insécurité alimentaire. L’insécurité alimentaire est la principale préoccupation de l'ONU . Près de cinq millions d’habitants sont touchés, un million sont en situation d'urgence. C’est le sud et le centre du pays qui ont le plus besoin d’un accès à la nourriture, mais ces zones sont particulièrement difficiles d’accès pour les humanitaires. Ce sont des régions dangereuses.
(RFI 29/12/16)
Les 284 parlementaires somaliens fraichement élus ont pris leurs fonctions mardi 27 décembre. C'est à eux d'élire le président par un vote à bulletin secret. Cette étape est considérée comme un progrès démocratique, mais le processus électoral reste très compliqué, et critiqué. Londres et Washington ont haussé le ton mercredi et menacent de prendre des sanctions. La mission américaine en Somalie a averti les nouveaux députés. Dans un tweet publié mercredi, ils rappellent leur engagement dans un processus électoral...
(France TV Info 28/12/16)
L’élection d’un président en Somalie, déjà reportée quatre fois depuis la mise en place d’un gouvernement de transition, doit avoir lieu le 28 décembre 2016. Une élection au suffrage indirect, qui a lieu dans un pays ravagé par une guerre civile depuis 25 ans. Initialement, le scrutin devait avoir lieu en août. Il a ensuite été repoussé au 10 septembre, au 30 octobre, au 30 novembre. Puis au 28 décembre. Le processus est compliqué dans la mesure où le président du pays est désigné par un collège de 275 députés et 54 sénateurs. Problème : au 9 décembre, seuls 212 des 275 députés et 43 des 54 sénateurs...
(AFP 28/12/16)
Les parlementaires nouvellement élus ont prêté serment mardi en Somalie, au terme d'un processus de vote complexe par clans de plus de deux mois, mais considéré néanmoins comme un progrès démocratique , a constaté un journaliste de l'AFP. Le nouveau parlement a été intronisé sous très haute protection à Mogadiscio, dans un contexte de risques d'attentats menés par la rébellion islamiste somalienne des shebab, toujours très élevés. Les parlementaires doivent élire un président par un vote à bulletin secret, mais la date de ce scrutin n'est pas encore connue. Les 275 députés devaient initialement être élus au suffrage universel. Mais dans ce pays de la Corne de l'Afrique privé d'Etat central depuis 25 ans et ravagé par la guerre civile,...
(Xinhua 24/12/16)
MOGADISCIO, (xinhua) -- Au moins sept personnes, dont deux soldats, ont été tuées et six autres blessées quand les militants shebabs ont ouvert le feu sur un véhicule à Daynunay, à environ 30 kilomètres au sud de Baidoa, dans le sud de la Somalie, ont rapporté vendredi des officiels. Le ministre de l'Information de l'Etat du Sud-Ouest, Ugaas Hassan, a déclaré à Xinhua par téléphone que les militants avaient tendu une embuscade au bus transportant des civils et avaient tiré sur les passagers au hasard. "Les militants terroristes shebabs ont ouvert le feu sur un minibus de civils qui avait quitté la ville de Baidoa et se rendait à Burhakaba", a indiqué M. Hassan. Il a ajouté que les blessés...
(APA 23/12/16)
MOGADISCIO, (Xinhua) -- Au moins trois personnes ont été tuées et trois autres blessées jeudi soir dans une explosion dans la capitale somalienne Mogadiscio, ont annoncé des responsables. Cette explosion s'est produite dans un garage près du village de Black-Sea, dans le district de Hodan, alors qu'une mine cachée dans ses ordures a explosé, a indiqué vendredi à la presse le porte-parole du gouvernement local Abdifitah Omar Halane. "L'explosion de la mine a tué un soldat et deux civils et en a blessé trois autres", a-t-il précisé. La zone autour du garage a été bouclée.
(Xinhua 23/12/16)
MOGADISCIO, (Xinhua) -- Le Tribunal militaire de Somalie a condamné jeudi six combattants d'Al-Shebab à une peine de prison à vie après les avoir reconnus coupables de participation à un groupe terroriste et à des attentats dans l'État de Galmudug en début de cette année, selon ce responsable. Hassan Ali Nur Shute, président du tribunal militaire de Somalie, a jugé que ces six personnes faisaient partie des 41 combattants capturés le 24 mars dans la région de Mudug dans l'État de Galmudug dans l'est du pays. "Le Parquet a assisté à l'audience de six terroristes membres d'Al-Shebab, à savoir Abdullahi Sh. Hussein Hassan (27 ans), Mohamed Aden Kayr (30 ans), Ibrahim Hassan Isak (38 ans), Omar Hassan Nor (29 ans),...
(AFP 20/12/16)
La mission de l'Union Africaine en Somalie (Amisom) a annoncé lundi avoir tué six passagers d'un minibus qui refusait de s'arrêter à un de ses barrages dans le sud du pays. Selon l'Amisom, ses troupes dans la région de Qoryoley (sud) avaient installé samedi un barrage après avoir subi une attaque au mortier et noté des "mouvements inhabituels de minibus susceptibles de transporter des islamistes shebab". "Le conductuer de l'un des minibus a refusé de s'arrêter et a fait demi-tour, obligeant nos soldats à tirer,tuant six personnes"...
(Xinhua 19/12/16)
La Somalie prévoit de présenter une nouvelle candidature pour rejoindre le bloc de six membres de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) en 2017, a annoncé dimanche l'ambassadeur du pays au Kenya. L'ambassadeur de Somalie au Kenya Gamal Hassan a déclaré aux journalistes à Nairobi que la demande d'adhésion de la Somalie à la CAE en 2016 a été reportée car elle n'avait pas satisfait à toutes les conditions d'admission. "Nous espérons que notre demande...
(AFP 15/12/16)
Au moins six personnes, pour la plupart des soldats, ont été tuées et plusieurs blessées dans un attentat à l'explosif à un barrage tenu par l'armée somalienne jeudi à Mogadiscio, a-t-on appris de source administrative et auprès de témoins. "Six personnes, pour la plupart des soldats, ont été tuées dans l'explosion (d'un engin placé) sous un arbre près du barrage de sécurité", à la sortie est de la capitale, a annoncé un porte-parole de l'administration locale, Abdifatah Omar Halane, qui a précisé que "plusieurs autres" avaient été blessées...

Pages