Samedi 21 Avril 2018
(RFI 11/12/17)
Le reportage Afrique nous emmène aujourd’hui au Somaliland, un territoire de 4 millions d’habitants situé dans la Corne de l’Afrique. Autoproclamé indépendant en 1991, le pays n’est pas reconnu par la communauté internationale. Ses habitants consomment chaque jour les feuilles de Khat, un arbuste originaire d’Éthiopie, aux propriétés psychotropes, proche des amphétamines. Dans beaucoup de pays, dont la France, le khat est interdit. Mais au Somaliland, il fait partie de la vie quotidienne. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171211-afrique-somaliland-le-khat-drogue-op...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(La Tribune 06/12/17)
Le décompte macabre est désormais officiel : l’attentat qui a frappé Mogadiscio le 14 octobre dernier, est bien le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie. Au lendemain de cet attentat, le décompte des morts indiquait une centaine de victimes. Un mois après, le bilan final qui s’est alourdi au point de multiplier par cinq la létalité de l’attaque. Il faut désormais retenir plus de 500 morts et près de 300 blessés. Les détails. Le temps semble s'être étiré pour constater les effets désastreux du carnage et compter les morts qu'il a laissé derrière lui. Un peu plus d'un mois nous sépare de l'attentat de Mogadiscio mais le pays ajoute aux morts de l'attaque du 14 octobre, les blessés qui...
(AFP 04/12/17)
L'attentat le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie a fait jusqu'à 512 morts, le 14 octobre dernier, lorsqu'un camion piégé a explosé à Mogadiscio, a annoncé samedi un comité travaillant sur les victimes de cette attaque. Le dernier bilan publié fin octobre faisait état de 358 morts. Cet attentat n'a pas été revendiqué, mais les autorités n'ont aucun doute que les shebab sont derrière cette attaque. Le nombre de personnes touchées par cet attentat est "de 869 dont 512 sont décédées, 295 blessées. Il y a 70 autres personnes pour lesquelles nous ne savons pas si elles sont mortes ou portées disparues", a déclaré samedi à l'AFP Abdulahi Mohamed Shirwac, président du comité des opérations d'urgence en Somalie. Ce...
(Xinhua 04/12/17)
La Somalie réfléchit à des actions urgentes pour empêcher le recrutement et l'utilisation d'enfants soldats dans les conflits armés dans la Corne de l'Afrique. Selon une déclaration conjointe publiée à Mogadiscio dimanche après une réunion de cinq jours des représentants clés du gouvernement et des États membres fédéraux, le recrutement et l'utilisation des enfants est une préoccupation majeure pour la sécurité et pourrait compromettre les efforts visant à instaurer une paix durable en Somalie. Le conseiller à la protection de l'enfance de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), Musa Gbow, a souligné l'importance d'élaborer une feuille de route qui sera traduite dans un document politique et mise en œuvre aux niveaux fédéral et régional. "Notre objectif est d'avoir...
(RFI 04/12/17)
Six semaines après l'attentat de Mogadiscio, les autorités somaliennes ont donné samedi 2 décembre un nouveau bilan considérablement plus élevé que le précédent. L'explosion d'un camion en plein centre de la capitale le 17 octobre dernier a fait 512 morts. On compte aussi près de 300 blessés qui ont toujours besoin d'aide. L'attaque n'avait pas été revendiquée, mais les shebabs sont pointés du doigt. Plus d'un mois et demi après l'attentat qui a frappé la capitale Mogadiscio, la plupart des blessés ont quitté les hôpitaux de Mogadiscio, mais cela ne signifie pas que tous sont guéris. Les cas les plus graves ont été envoyés à l'étranger pour recevoir des soins et ils s'y trouvent encore aujourd'hui, comme l'explique l'un des...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le Pentagone a conclu que ses soldats n'avaient tué que des militants islamistes et aucun civil lors d'une opération menée conjointement avec l'armée somalienne en Somalie en août dernier. Dans un communiqué publié mercredi, le commandement américain pour l'Afrique (AFRICOM) précise avoir conclu une "enquête approfondie" sur cette opération menée le 25 août près de Bariire, dans la région de Basse-Shabelle, contre des combattants shebab, affiliés à Al-Qaïda. Peu après cette opération, des notables locaux avaient convoqué la presse à Mogadiscio, la capitale, et exhibé neuf corps, dont ceux de deux enfants, en affirmant qu'il s'agissait de civils qui avaient été tués de sang-froid à Bariire par les soldats somaliens...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Xinhua 28/11/17)
Une frappe aérienne américaine a tué un terroriste lundi dans le nord-est de la Somalie, a indiqué un responsable militaire. Le Commandement des États-Unis pour l'Afrique (Africom) a révélé dans un communiqué que les forces américaines avaient effectué une frappe aérienne aux environs de 15h heure locale, en coordination avec le gouvernement de Somalie. "En coordination avec le gouvernement fédéral de Somalie, les forces des États-Unis ont mené le 27 novembre une frappe aérienne contre ISIS, tuant un terroriste", a rapporté l'Africom, désignant par ce sigle le groupe terroriste État islamique (EI) en Irak et en Syrie. L'armée américain a fait vœu de poursuivre les frappes aériennes en employant toutes les mesures autorisées et appropriées pour protéger les Américains et...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...
(AFP 23/11/17)
Six pirates somaliens présumés ont été transférés aux Seychelles après leur arrestation pour les attaques d'un porte-conteneurs et d'un navire de pêche au large du sud de la Somalie, a annoncé jeudi un responsable de prison seychellois. Les suspects, âgés de 16 à 24 ans, sont arrivés jeudi matin au port de Victoria, capitale de cet archipel situé dans l'ouest de l'océan Indien, a indiqué à la presse le commissaire par intérim de la prison de Montagne Posée, Raymond St Ange. Ils avaient été interpellés par la marine italienne déployée dans le cadre de l'opération européenne anti-piraterie Atalante après avoir été surpris, par un hélicoptère italien, en train d'attaquer les 17 et 18 novembre un porte-conteneurs et un navire de...
(AFP 22/11/17)
Une frappe américaine en Somalie sur un camp d'entraînement des islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, a tué mardi plus de 100 combattants, a annoncé le commandement américain pour l'Afrique (AFRICOM). "En coordination avec le gouvernement fédéral de Somalie, les forces américaines ont mené une frappe aérienne en Somalie contre un camp des shebab, mardi 21 novembre aux environs de 10H30 locales (07H30 GMT), tuant plus de 100 combattants", a précisé l'AFRICOM dans un communiqué. Le bombardement a eu lieu à quelque 200 kilomètres au nord-ouest de la capitale Mogadiscio.
(Le Monde 22/11/17)
Après avoir dénoncé des fraudes, l’opposition a accepté de reconnaître la victoire de Musa Bihi Abdi. Il succédera à Ahmed Mahamoud Silanyo qui ne se représentait pas. Le souci de préserver l’acquis démocratique l’aura finalement emporté sur les enjeux partisans au Somaliland. Mardi 21 novembre à 15 h 30 (heure locale), après plus d’une semaine de polémiques et de tensions, la Commission électorale a déclaré Musa Bihi Abdi, candidat du parti au pouvoir Kulmiye, vainqueur de l’élection présidentielle organisée le 13 novembre, avec 55,19 % des voix. Abdirahman Mohamed Abdullahi Irro, candidat de Waddani, principal parti de l’opposition, obtient 40,73 % des suffrages et Faisal Ali Warabe (UCID), troisième candidat en lice, 4,17 %. Le taux de participation s’élève à...
(RFI 22/11/17)
Le Somaliland a un nouveau président. Muse Bihi Abdi, le candidat du parti au pouvoir, a été élu avec 55% des voix contre 40% pour l’opposant Abdirahman Irro, du mouvement Waddani, et 5% pour Faysal Ali Warabe du parti UCID. Elu pour cinq ans, Musa Bihi devient donc le 5e président du Somaliland depuis que ce territoire de la Corne de l’Afrique s’est autoproclamé indépendant en 1991. L’homme de 69 ans est un politicien d’expérience avec une longue carrière militaire derrière lui. Muse Bihi Abdi incarne depuis toujours l’image du combattant, du soldat. Grâce à ses bons résultats scolaires, il est parti très jeune étudier l’aéronautique en ex-URSS. Il a fait ses classes et est devenu pilote dans l’armée de...
(RFI 22/11/17)
Le Pentagone a annoncé ce mardi 21 novembre avoir conduit une frappe contre le groupe jihadiste shebab en Somalie. Selon le communiqué du commandement américain pour l'Afrique (Africom), plus de cent combattants auraient été tués dans cette frappe contre le groupe terroriste affilié à al-Qaïda. Selon le Pentagone, l'aviation américaine aurait frappé mardi un camp d'entraînement des shebabs dans l'arrière-pays somalien. Une frappe dévastatrice, dit le ministère de la Défense à Washington, qui affirme avoir tué plus de 100 combattants du groupe jihadiste dans ce qui serait l'une des attaques aériennes les plus meurtrières de l'engagement américain dans le pays. Toujours selon la même source, l'attaque aérienne aurait été coordonnée avec le gouvernement et l'armée somalienne. Elle aurait eu lieu...
(AFP 21/11/17)
Muse Bihi, le candidat du parti au pouvoir Kulmiye, a été déclaré vainqueur mardi de l'élection présidentielle du 13 novembre dans la République autoproclamée du Somaliland, toujours en quête d'une reconnaissance internationale, a-t-on appris auprès de la commission électorale. M. Bihi, 69 ans, a obtenu 55% des suffrages, loin devant Abdirahman Iro, du parti d'opposition Waddani, crédité de 41% des voix. Le troisième candidat en lice, Faysal Ali Warabe, qui avait déjà tenté sa chance lors à la dernière présidentielle en 2010, obtient un peu plus de 4% des voix. "Les opérations de dépouillement sont terminées et le candidat du parti Kulmiye Muse Bihi Abdi (...)...

Pages