Samedi 24 Février 2018
(RFI 16/12/17)
Le Somaliland a un nouveau président. Muse Bihi Abdi a été élu le 21 novembre à la tête de ce territoire de 4 millions d’habitants, situé dans la Corne de l’Afrique, autoproclamé indépendant en 1991 mais qui n’a aucune reconnaissance internationale. Le Somaliland est vanté pour sa stabilité mais le chef de l’Etat devra faire face à des problèmes sociaux délicats. Notamment un taux de chômage des jeunes extrêmement élevé. Reportage dans la capitale, Hargeisa. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171216-somaliland-le-chomage-jeunes-est-fle...
(RFI 15/12/17)
Au moins 18 policiers somaliens ont été tués à Mogadiscio dans un attentat-suicide ce jeudi matin, 15 ont été blessés, selon un bilan de la police qui explique qu'un kamikaze s'est fait exploser dans une école de police. L'attentat a été revendiqué par les shebabs. Les islamistes shebabs ont été chassés de Mogadiscio en août 2011 et ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, souvent dans la capitale, et contre des bases militaires.
(RFI 15/12/17)
Le Somaliland, territoire indépendant de la Corne de l'Afrique, non reconnu par la communauté internationale, a un nouveau chef d'État depuis le 21 novembre. Le président Musa Bihi va devoir poursuivre le développement du pays et rechercher des partenaires. Naturellement, le Somaliland est tourné vers les mondes arabes et anglophones. Pourtant à Hargeisa, la capitale, une université a créé, il y a trois ans, avec l'aide de l'ambassade de France au Kenya, un Centre d’études de la langue française. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171215-somaliland-centre-apprendre-le-franc...
(AFP 14/12/17)
Au moins 18 policiers somaliens ont été tués dans un attentat-suicide perpétré jeudi matin dans une école de police à Mogadiscio, a annoncé un commandant des forces de l'ordre. "Dix-huit policiers ont été tués, quinze autres ont été blessés, après qu'un kamikaze se soit fait exploser à l'intérieur de l'école", a déclaré à des journalistes le général Muktar Hussein Afrah, chef de la police. Un précédent bilan faisait état de treize policiers tués. Selon des témoins, un homme déguisé en policier et portant une ceinture d'explosifs est entré dans le camp alors que les policiers s'étaient rassemblés sur une place ouverte pour leur parade matinale. L'assaillant "aurait pu faire plus de victimes s'il était parvenu à se rendre au milieu,...
(AFP 14/12/17)
Un attentat-suicide a été perpétré jeudi à Mogadiscio dans une école de police, faisant apparemment plusieurs morts, a annoncé la police. "Un homme portant une ceinture d'explosifs est entré dans le camp déguisé en policier et s'est fait explosé", a déclaré un officier de police, Mohamed Abdulle, laissant entendre qu'il y avait de nombreuses victimes, sans pouvoir fournir de bilan plus précis dans l'immédiat. Selon des témoins, les policiers s'étaient rassemblés pour leur parade matinale, massés sur une place ouverte quand le kamikaze est arrivé. "Les secouristes travaillent encore à évacuer les victimes", a déclaré le policier Abdulle. Le camp attaqué est le site de la plus importante école de police de Somalie. Un témoin, Hussein Ali, a raconté à...
(Jeune Afrique 14/12/17)
Après une guerre longue et asymétrique, les 22 000 hommes de l’Amisom, la force de l’Union africaine, avaient réussi en août 2011 à repousser le groupe al-Shaba en lui reprenant plusieurs de ses bastions. Mais avec la multiplication des attentats jusque dans le cœur de Mogadiscio, l’organisation terroriste affiliée à al-Qaïda signe-t-elle son retour dans la capitale somalienne ? Jeudi 14 décembre à Mogadiscio. Sur la place ouverte du plus important camp d'entraînement de la police somalienne, des policiers se concentrent sur l'exécution de ce qui sera, pour certains en tout cas, leur dernière parade militaire. «Un homme portant une ceinture d'explosifs est entré dans le camp déguisé en policier et s'est fait exploser», raconte à la presse, Mohamed Abdulle,...
(RFI 14/12/17)
Le Somaliland a un nouveau président depuis le 21 novembre dernier. Muse Bihi aura la lourde tâche de continuer à développer ce territoire autoproclamé indépendant, mais qui n’a pas de reconnaissance internationale. Un pays qui pourtant fonctionne et peut parfois même paraître plus moderne que certaines nations dites « développées ». Les Somalilandais utilisent par exemple au quotidien, le transfert et le paiement d’argent par téléphone. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171214-afrique-somaliland-transfert-argent-...
(Xinhuanet 14/12/17)
Somali Parliament on Wednesday endorsed a 247-million-U.S.-dollar budget for 2018 to fund the conflict-torn country's national recovery. Majority of the lawmakers present in the House passed the budget that will fund key development projects and pay for civil servants salaries and the military. Finance Minister Abdirahman Beileh hailed the House approval as crucial to allow the government to meet its development priorities. "This is a great achievement for the government as we can now focus on delivering on some of our development projects," said Beileh. The move comes after the International Monetary Fund (IMF) said Tuesday Somalia's economy would grow at 2.5 percent rate in 2018 as the country recovers from a drought that has resulted in major livestock and...
(AFP 13/12/17)
Les Etats-Unis ont annoncé avoir détruit un véhicule chargé d'explosifs mardi près de Mogadiscio, précisant qu'il présentait un "danger imminent" pour la capitale somalienne. La frappe, qui a été menée à quelque 65 km au sud-ouest de Mogadiscio, intervient quelques semaines après un attentat à la bombe ayant fait plus de 500 morts. "En coordination avec le gouvernement fédéral somalien, les forces armées américaines ont mené une attaque aérienne contre un engin explosif improvisé placé à bord d'un véhicule des shebab le 12 décembre à la première heure", a indiqué le commandement militaire américain pour l'Afrique (AFRICOM) dans un communiqué.
(RFI 13/12/17)
Le Somaliland a un nouveau président depuis le 21 novembre. Muse Bihi Abdi devra continuer le développement de ce territoire qui s’est autoproclamé indépendant de la Somalie en 1991. Non reconnu par la communauté internationale, le Somaliland a peu de ressources naturelles. Son économie est principalement centrée sur l’élevage, dont les animaux sont en partie exportés vers les pays du Golfe. Un secteur crucial. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171213-somaliland-elevage-principal-moteur-...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une rencontre sur la lutte contre le terrorisme, ce 10 décembre à Oran, en Algérie, les pays africains à se préparer « fermement » à la gestion de ces retours. La genèse d'un casse-tête Pour rappel, l'EI a profité du conflit...
(AFP 12/12/17)
Un journaliste de la télévision somalienne a été tué lundi après-midi par l'explosion d'une bombe placée dans sa voiture à Mogadiscio, a indiqué mardi sa famille. Mohamed Ibrahim Gabow, qui travaillait pour Kalsan TV, est le cinquième journaliste assassiné cette année en Somalie, toujours en proie à la rébellion islamiste des shebab. Le journaliste avait pris un congé pour passer du temps à Mogadiscio avec ses enfants, a indiqué sa famille, et quittait son domicile lorsque la bombe a explosé. Il est mort à l'hôpital des suites de ses blessures. "C'était un journaliste très professionnel, toujours attaché au bien public", a expliqué un de ses proches, Mohamed Abdirahman : "nous ignorons pourquoi il a été tué comme ça, devant ses...
(RFI 12/12/17)
Le Somaliland, territoire autoproclamé indépendant mais non reconnu par la communauté internationale, a un nouveau chef d’État depuis le 21 novembre. Le président Musa Bihi va devoir poursuivre le développement du pays et rechercher des partenaires. Il devra aussi faire face à des problèmes de société. L’un d’eux, les mutilations génitales féminines, les MGF, qui touchent la grande majorité des femmes somalilandaises. Reportage à la clinique de l’association Sofha, à Hargeisa, la capitale. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171212-somaliland-vers-elimination-mutilati...
(Le Monde Diplomatique 11/12/17)
L’ex-protectorat britannique, autoproclamé indépendant de la Somalie en 1991, n’a été reconnu par aucun Etat, mais tente de consolider l’exercice de la démocratie. Qui connaît le Somaliland ? Ce territoire logé dans les confins septentrionaux de la Somalie s’obstine depuis vingt-six ans à prouver qu’il peut se frayer un destin pacifique et démocratique au milieu du chaos. L’ancien protectorat britannique, autoproclamé indépendant de la Somalie en 1991, n’a jusqu’à présent été reconnu par aucun autre Etat. Il reste officiellement une province autonome du pays formé avec la Somalie italienne le 1er juillet 1960, cinq jours après avoir dénoué les liens avec la puissance coloniale. Sa trajectoire fait pourtant exception dans la Corne de l’Afrique, où régimes autoritaires et Etats faillis...
(RFI 11/12/17)
Le reportage Afrique nous emmène aujourd’hui au Somaliland, un territoire de 4 millions d’habitants situé dans la Corne de l’Afrique. Autoproclamé indépendant en 1991, le pays n’est pas reconnu par la communauté internationale. Ses habitants consomment chaque jour les feuilles de Khat, un arbuste originaire d’Éthiopie, aux propriétés psychotropes, proche des amphétamines. Dans beaucoup de pays, dont la France, le khat est interdit. Mais au Somaliland, il fait partie de la vie quotidienne. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20171211-afrique-somaliland-le-khat-drogue-op...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(La Tribune 06/12/17)
Le décompte macabre est désormais officiel : l’attentat qui a frappé Mogadiscio le 14 octobre dernier, est bien le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie. Au lendemain de cet attentat, le décompte des morts indiquait une centaine de victimes. Un mois après, le bilan final qui s’est alourdi au point de multiplier par cinq la létalité de l’attaque. Il faut désormais retenir plus de 500 morts et près de 300 blessés. Les détails. Le temps semble s'être étiré pour constater les effets désastreux du carnage et compter les morts qu'il a laissé derrière lui. Un peu plus d'un mois nous sépare de l'attentat de Mogadiscio mais le pays ajoute aux morts de l'attaque du 14 octobre, les blessés qui...
(AFP 04/12/17)
L'attentat le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie a fait jusqu'à 512 morts, le 14 octobre dernier, lorsqu'un camion piégé a explosé à Mogadiscio, a annoncé samedi un comité travaillant sur les victimes de cette attaque. Le dernier bilan publié fin octobre faisait état de 358 morts. Cet attentat n'a pas été revendiqué, mais les autorités n'ont aucun doute que les shebab sont derrière cette attaque. Le nombre de personnes touchées par cet attentat est "de 869 dont 512 sont décédées, 295 blessées. Il y a 70 autres personnes pour lesquelles nous ne savons pas si elles sont mortes ou portées disparues", a déclaré samedi à l'AFP Abdulahi Mohamed Shirwac, président du comité des opérations d'urgence en Somalie. Ce...
(Xinhua 04/12/17)
La Somalie réfléchit à des actions urgentes pour empêcher le recrutement et l'utilisation d'enfants soldats dans les conflits armés dans la Corne de l'Afrique. Selon une déclaration conjointe publiée à Mogadiscio dimanche après une réunion de cinq jours des représentants clés du gouvernement et des États membres fédéraux, le recrutement et l'utilisation des enfants est une préoccupation majeure pour la sécurité et pourrait compromettre les efforts visant à instaurer une paix durable en Somalie. Le conseiller à la protection de l'enfance de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), Musa Gbow, a souligné l'importance d'élaborer une feuille de route qui sera traduite dans un document politique et mise en œuvre aux niveaux fédéral et régional. "Notre objectif est d'avoir...

Pages