| Africatime
Samedi 19 Avril 2014
(Afrik.com 19/04/14)
L’Angleterre serait en passe de rapatrier 50 000 Somaliens en situation irrégulière vers la région semi-indépendante du Somaliland, au nord de la Somalie. Depuis plus de vingt ans, la Somalie est ravagée par la guerre civile. Au point que des millions de Somaliens ont fuit leur pays pour se réfugier à l’étranger. Si bien que le Royaume Uni, ancienne puissante colonisatrice, connaît aujourd’hui une très forte diaspora somalienne. Lassées par la situation, les autorités britanniques auraient décidé dernièrement de rapatrier 50 000 Somaliens en situation irrégulière vers leur pays d’origine. Mais devant l’absence d’effectivité du gouvernement fédéral de transition somalien, c’est vers la région semi-indépendante...
(AFP 17/04/14)
NAIROBI, 17 avril 2014 (AFP) - Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) s'est déclaré jeudi "inquiet à cause d'informations de harcèlement et autres abus" exercés lors d'une opération antiterroriste au Kenya, où des milliers de Somaliens ont été arrêtés et des dizaines expulsés. Les Somaliens sont rassemblés dans un complexe sportif transformé en centre de détention et dans des commissariats, des installations "surpeuplées" où "les conditions sanitaires sont inadéquates", a estimé le HCR dans un communiqué. Selon la même source, 82 Somaliens ont été expulsés du Kenya vers leur pays d'origine ravagé par la guerre.
(AFP 17/04/14)
BERLIN, 17 avril 2014 (AFP) - Un Somalien de 44 ans a été condamné jeudi à 12 ans de prison par un tribunal allemand pour piratage maritime au large de la Corne d'Afrique. Le pirate a été reconnu coupable d'enlèvement et de rançonnement aggravé pour sa participation à l'assaut d'un chimiquier allemand en 2010, selon le jugement d'un tribunal d'Osnabrück (nord-ouest de l'Allemagne). La Cour s'est dit convaincue que cet homme était "un membre dirigeant" des pirates qui ont retenu en otage les 22 membres d'équipage du "Marida Marguerite" pendant plus de sept mois, du 8 mai 2010 au 28 décembre 2010.
(Afrik.com 17/04/14)
Les forces armées de deux régions qui revendiquent leur indépendance vis-à-vis du gouvernement somalien, se sont affrontées mercredi à propos d’un territoire contesté que toutes deux revendiquent. La Somalie fait souvent la Une de l’actualité à cause des attentats meurtriers par lesquels elle est régulièrement frappée. Mais mercredi, c’est un tout autre conflit qui est venu une fois de plus troubler cette région agitée de la Corne de l’Afrique. Les forces armées de la région semi-indépendante du Somaliland et celles de la région semi-autonome du Puntland, se sont affrontées à propos d’un territoire contesté, que...
(AFP 16/04/14)
MOGADISCIO, 16 avril 2014 (AFP) - Les forces armées de deux régions rivales du nord de la Somalie se faisaient face mercredi dans une troisième région dont elles revendiquent le contrôle, les Nations unies et les Etats-Unis appelant au calme. Les troupes du Somaliland, autoproclamé indépendant (nord-ouest), et les soldats du Puntland autonome (nord-est) se sont déployés autour de la ville de Taleh, une zone dont ils se disputent le contrôle dans la région de Sool (nord). Le Somaliland et le Puntland revendiquent sur leur frontière commune plusieurs zones qui contiennent d'importants gisements...
(Xinhua 15/04/14)
DJIBOUTI (Xinhua) - Le vice-Premier ministre somalien Ridwan Hersi Mohamed a effectué une visite officielle dans le pays voisin Djibouti depuis samedi, et a été reçu lundi chef de l'Etat djiboutien Ismail Omar Guelleh. A l'issue de l'entretien, le vice-Premier ministre somalien a indiqué à la presse avoir mis à profit cette rencontre pour exprimer la gratitude et la reconnaissance de son gouvernement et de son peuple pour l'engagement constant de Djibouti en faveur de la pacification et de la reconstruction de la Somalie. Hersi Mohamed s'est dit réjoui par l'initiative des autorités djiboutiennes relative...
(La Nation (Djib) 14/04/14)
Le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, porte-parole du gouvernement, M. Mahmoud Ali Youssouf, a reçu ce lundi le vice-premier ministre somalien, ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, M. Ridwan Hirsi Mohamed. L’entrevue entre le chef de la diplomatie djiboutienne et le vice-premier ministre somalien s’est déroulée en présence du ministre somalien de la Culture et de l'Enseignement Supérieur, des ambassadeurs de deux pays et du directeur des relations bilatérales au ministère des Affaires Etrangères, M. Yacin Houssein Doualeh. Le ministre djiboutien des Affaires Etrangères et son hôte ont discuté de la situation...
(BBC Afrique 12/04/14)
Deux travailleurs humanitaires kényans ont été retrouvés « perdus et désorientés » en Somalie après avoir été kidnappés par al-Shabab en 2011. Daniel Njuguna Wanyoike et James Kiarie Gichuhi se trouvent maintenant à l'hôpital au Sud de la Somalie, d’après l'armée kényane. Ils sont désormais sous la garde de soldats kenyans travaillant avec la force de l'Union africaine en Somalie, l'Amisom. Le Kenya a envoyé des troupes en Somalie en 2011 suite à une vague d’enlèvements dans les zones frontalières...
(Xinhua 12/04/14)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Les pays africains devraient adopter des politiques industrielles crédibles et promouvoir des organisations efficaces chargées de la politique industrielle afin de renforcer la transformation structurelle du continent, estiment la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et la Commission de l'Union africaine (UA) dans un nouveau rapport publié vendredi. Dans ce rapport, l'ONU et l'UA affirment que la transformation du paysage industriel de l'Afrique a échoué en partie, parce que les pays ont utilisé des schémas industriels marqués par le manque de dynamisme et l'absence de coordination au niveau élevé...
(AFP 11/04/14)
NAIROBI, 11 avril 2014 (AFP) - L'armée kényane a libéré deux otages kényans retenus en Somalie depuis 2011 par les insurgés islamistes shebab, a annoncé vendredi le ministère de la Défense à Nairobi. Identifiés comme James Kiarie Gichuhi, de l'ONG CARE International, et Daniel Njuguna Wanyoike, employé d'une société spécialisée en logistique, les deux hommes avaient été kidnappés alors qu'ils travaillaient dans le nord du Kenya, près de la frontière somalienne, a indiqué le porte-parole du ministère, Willy Wesonga. Tous deux sont...
(AFP 11/04/14)
Le corps de Clément Gorrissen, employé français de l'ONU tué par balles lundi à l'aéroport de Galkayo, dans le centre de la Somalie, a été rapatrié en France vendredi matin. L'avion transportant son corps a atterri vers 6h20 à l'aéroport de Roissy-CDG, en provenance de Nairobi. Sa mère et son frère, présents à bord de l'appareil, ont été accueillis par des représentants du Quai d'Orsay. «Clément était passionné par son travail. C'était quelqu'un d'enthousiaste, qui aimait la vie», a déclaré...
(Jeune Afrique 11/04/14)
Citadel Capital, le plus important fonds d'investissement opérant en Afrique, a finalisé son augmentation de capital à 1,15 milliard de dollars le mercredi 9 avril. Cette opération devrait lui permettre d'assurer sa transformation en holding d'investissement. Le capital-investisseur Citadel Capital a bouclé la levée des 3,64 milliards de livres égyptiennes (soit environ 522 millions de dollars), nécessaires à l'augmentation de son capital à 8 milliards de livres (1,15 milliard de dollars), a annoncé le groupe dans un communiqué en date du 9 avril. Cette opération devrait lui permettre d'assurer sa métamorphose et passer du statut de premier capital-investisseur en...
(Xinhua 11/04/14)
Les pays africains sont invités à prendre des mesures appropriées pour résoudre le problème de la fuite des capitaux du continent, qui pourraient être utilisés pour le développement durable et pour le programme de transformation de l'Afrique. Cet appel a été lancé mercredi lors d'un séminaire de politique de deux jours organisée mercredi et jeudi à Addis-Abeba, conjointement par la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et le Consortium pour la recherche économique en Afrique (CREA), sous le thème "la fuite des capitaux et les paradis fiscaux en Afrique subsaharienne".
(AFP 10/04/14)
NAIROBI, 10 avril 2014 (AFP) - Le principal parti d'opposition kényan a comparé jeudi des rafles "antiterroristes" au Kenya, touchant principalement la communauté somali, à une vaste opération de répression coloniale et à un terrible massacre commis par les forces de sécurité kényanes en 1984. Entre 3.000 et 4.000 personnes ont été arrêtées dans le pays depuis le 4 avril, principalement à Nairobi dans le quartier d'Eastleigh, à forte population somalienne ou kényane d'ethnie somali, et retenus dans des postes de police ou des stades pour des contrôles d'identité et des interrogatoires. La très grande majorité a depuis été libérée. "Nous désirons exprimer notre fort...
(Afrik.com 10/04/14)
Depuis vendredi, environ 3000 ressortissants somaliens et kényans de l’ethnie somalie ont été arrêtés par la police à Nairobi, dans le but de rétablir la sécurité dans le pays. Mercredi, les autorités ont expulsé plusieurs dizaines d’entre eux vers Mogadiscio. Le Kenya n’entend pas se laisser gagner par le chaos. Et si ces derniers mois, l’insécurité est grandissante dans la capitale, la police a réagi en organisant un vaste coup de filet. Ainsi, depuis vendredi, ce ne sont pas moins...
(Le Soleil 10/04/14)
Comment rendre plus sûrs les aéroports africains face aux nouvelles formes de menaces comme le terrorisme ? Telle est la problématique au cœur de la conférence régionale sur la sûreté de l’aviation qui se tient à Dakar depuis hier dont le thème est intitulé « Sûreté intelligente face à la menace ». Venu présider la cérémonie d’ouverture de la conférence, le ministre des Transports aériens et du Tourisme, Oumar Guèye, se dit persuadé que le travail déjà abattu au niveau des groupes de travail et les recommandations formulées par le Conseil International des Aéroports (Aci-Afrique) permettront à toutes les parties prenantes de l’industrie...
(AFP 09/04/14)
NAIROBI, 9 avril 2014 (AFP) - Le Kenya a expulsé mercredi 82 Somaliens arrêtés lors d'une vaste opération de police en cours à Nairobi depuis le 4 avril, consécutive à une série d'attentats, a annoncé le ministre kényan de l'Intérieur, Joseph Ole Lenku. Ces 82 Somaliens font partie des plus de 3.000 personnes arrêtées depuis vendredi, dont 472 étaient encore aux mains de la police pour vérification d'identité, a indiqué le ministre à la presse devant le complexe sportif de Kasarani, dans lequel une centaine de personnes restaient retenues mercredi, a constaté un photographe de l'AFP. Les autorités kényanes ont présenté l'opération policière, essentiellement menée dans le quartier d'...
(RFI 09/04/14)
Environ 4 000 personnes ont été arrêtées à Nairobi et Mombasa, depuis vendredi. Selon le gouvernement kényan, ces arrestations ont lieu dans le cadre d'une opération de police suivant la série d'attaques terroristes qui a secoué récemment le pays. Les organisations des droits de l'homme dénoncent les mauvais traitements et les arrestations arbitraires visant les personnes d'origine somali, qu'ils soient de nationalité kényane ou non. Ils sont des centaines - hommes, femmes, enfants, vieillards - parqués dans une cour surplombée par une grille qui laisse passer le soleil et la pluie.
(La Voix de l'Amérique 09/04/14)
Réunions de printemps Banque Mondiale-Fonds monétaire international (FMI), ici à Washington, D.C. A cette occasion, le FMI a légèrement baissé ses estimations de croissance mondiale pour les deux prochaines années. L'organisation anticipe désormais une croissance de 3,6% en 2014, contre 3% en 2013, soit 0,1% de moins que dans ses prévisions de janvier. Pour l’économiste en chef du FMI, Olivier Blanchard, la croissance dans les économies avancées reste anémique, à l’exception des Etats-Unis. Par ailleurs, l’inégalité croissante des revenus entre les nantis et les défavorisés est un problème de plus en plus inquiétant, a-t-il poursuivi.
(PANA 09/04/14)
Une réunion à Paris pour sensibiliser le secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique - Une rencontre de haut niveau organisée avec le soutien du MEDEF International et du ministère français des Affaires étrangères, s'est tenue mardi à Paris en présence de plusieurs participants venus des pays africains pour débattre autour du partage d’expériences et d’initiatives locales notamment au Bénin et en République démocratique du Congo, a constaté la PANA sur place. Intitulée « Des partenariats efficaces...

Pages