| Africatime
(AFP 02/05/15)
Trois ans se sont écoulés depuis que la famine a frappé la Somalie et fait plus de 250 000 morts, pour plus de la moitié des enfants. Mais de nombreux Somaliens continuent d'avoir faim. Dans une petite clinique du quartier de Yaqshid, à Mogadiscio, des enfants souffrant de malnutrition, souvent aggravée par des problèmes respiratoires ou de l'appareil digestif, reçoivent des traitements vitaux, mais qui commencent à manquer. Zakaria, âgé d'à peine sept mois, a été admis dans ce centre de soins spécialisé en état de malnutrition aiguë et avec une infection du système respiratoire. Après six jours d'antibiotiques et de rations de lait fortifié, son corps minuscule est toujours émacié, sans énergie. Mais sa...
(Jeune Afrique 02/05/15)
Trois ans se sont écoulés depuis que la famine a frappé la Somalie et fait plus de 250 000 morts, pour plus de la moitié des enfants. Mais de nombreux Somaliens continuent d'avoir faim. Dans une petite clinique du quartier de Yaqshid, à Mogadiscio, des enfants souffrant de malnutrition, souvent aggravée par des problèmes respiratoires ou de l'appareil digestif, reçoivent des traitements vitaux, mais qui commencent à manquer. Zakaria, âgé d'à peine sept mois, a été admis dans ce centre de soins spécialisé en état de malnutrition aiguë et avec une infection du système respiratoire.
(Agence Ecofin 30/04/15)
En 2014, la Somalie a enregistré sa meilleure campagne d’exportation de bétail en 20 ans. Selon les données de la FAO le pays a exporté environ 5 millions de têtes pour un revenu de 360 millions de dollars. Cette performance est la récompense des efforts engagés par le pays et ses partenaires au développement, notamment le Royaume Uni et l’Union européenne (UE) en matière de prévention des épizooties. «Ceci prouve qu’en dépit des obstacles, les Somaliens réussissent à améliorer leur économie et leur sécurité alimentaire. La FAO et les autres partenaires sont décidés à continuer à apporter leur soutien à ces efforts.» a déclaré Richard Trenchard qui dirige le bureau de l’organisation dans le pays. L’augmentation...
(Autre média 29/04/15)
Le groupuscule extrémiste islamiste somalienne Al-shabaab qui patine dans le système de guérilla, devant la détermination des forces africaines AMISOM mieux équipés avec l’appui technique et les frappes aériennes essentielles des forces occidentales, semble avoir adopté une nouvelle stratégie de terreur. Le groupuscule islamiste Al-shabaab commence à se spécialiser plus dans les terrorismes régionauxet internationales avec dans leur CV les attentats à Djibouti, Restaurant-bar LA CHAUMIERE, et à Addis-Abeba en 2013. Ces premières actions étaient menées sans tambour battante mais depuis le début de l’année 2015 Al-shababa menace directement l’occident en exhortant à ses cellules dormantes en Europe et en...
(AFP 27/04/15)
Doivent-ils maintenir leur allégeance à al-Qaïda ou opter pour l'État islamique ? De l'avis des analystes et des chefs de clan, les islamistes shebab de Somalie sont divisés sur la stratégie à adopter. Ces hésitations surviennent à l'heure où l’État islamique en Irak et en Syrie (EI) est devenue une franchise de choix dans le monde jihadiste, attirant des combattants de l'étranger et l'adhésion de groupes islamistes comme Boko Haram au Nigeria. De son côté, al-Qaïda s'est fait remarquer ces...
(Xinhua 27/04/15)
Le vice-Premier ministre somalien Mohamed Omar Arteh est à Djibouti depuis samedi pour une visite officielle de trois jours. M. Arteh, qui effectue son premier séjour d'Etat à Djibouti depuis sa récente nomination, a été reçu le même jour par le Premier ministre djiboutien Abdoulkader Kamil Mohamed, selon un communiqué officiel reçu dimanche. La situation sécuritaire en vigueur en Somalie ainsi que "l' apport important de Djibouti au processus de pacification et de reconstruction de la Somalie" ont dominé les...
(AFP 23/04/15)
Le conflit au Yémen représente une menace pour l'économie et la sécurité en Somalie, a averti jeudi le Premier ministre somalien, estimant que le pays devait faire face à l'afflux de réfugiés et que les islamistes shebab, liés à Al-Qaïda au Yémen, pourraient tirer profit des combats. "Notre économie ne peut supporter cet afflux de réfugiés" venus du Yémen, a déclaré à l'AFP Omar Abdirashid Ali Sharmake, en visite à Nairobi. Parmi ces réfugiés figurent des Yéménites mais aussi des Somaliens qui avaient fui au Yémen la guerre civile débutée en 1991 dans leur pays. Plus de 2.000 réfugiés ont traversé le golfe d'Aden et...
(AFP 22/04/15)
Le Kenya a fait appel aux donateurs internationaux pour financer le renvoi des centaines de milliers de réfugiés somaliens chez eux, un plan controversé et trop onéreux pour le seul Kenya, affirment mercredi les médias. Dans la foulée du massacre de l'université de Garissa revendiqué par les islamistes somaliens shebab (148 morts), le Kenya a annoncé mi-avril avoir donné trois mois au Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR) pour démanteler le tentaculaire complexe de camps de Dadaab et rapatrier les quelque 400.000 Somaliens qu'il abrite.
(AFP 22/04/15)
La plupart des allégations visant des soldats de la force africaine en Somalie (Amisom) accusés d'avoir violé ou exploité sexuellement des femmes et des jeunes filles dans le pays ne sont pas prouvées, a affirmé mardi l'Union africaine. Selon l'organisation panafricaine, sur 21 allégations d'abus sexuels commis par des soldats de l'Amisom dont faisait état Human Rights Watch (HRW) dans un rapport, seuls deux cas ont été établis. Dans ce rapport publié en septembre 2014, l'ONG affirmait que des soldats de la force de l'UA en Somalie - qui combat les insurgés islamistes shebab - avaient violé ou exploité...
(AFP 21/04/15)
Les Etats-Unis ont annoncé mardi avoir mis sur leur liste noire des terroristes deux dirigeants des islamistes shebab, suite notamment à l'attentat contre un minibus de l'ONU dans le nord de la Somalie qui a fait sept morts lundi. Ahmed Diriye, qui a pris la tête des shebab en septembre dernier et le chef du renseignement du groupe islamiste, Mahad Karate, ont été désignés comme "terroristes" par le département d'Etat. Celui-ci a précisé que les shebab étaient à l'origine de...
(AFP 21/04/15)
Trois personnes ont été tuées et six blessées mardi dans l'explosion d'une voiture piégée devant un restaurant très fréquenté de la capitale somalienne Mogadiscio, a-t-on appris de source policière. "Il y a au moins trois morts et six personnes ont été blessées", a affirmé à l'AFP un policier, Ahmed Warhere, en ajoutant qu'"un véhicule chargé d'explosif était garé devant le restaurant". L'attentat n'a pas été immédiatement revendiqué, mais les islamistes shebab, à la tête d'une insurrection dans le pays depuis...
(AFP 21/04/15)
Les quatre employés de l'Unicef tués lundi dans l'attaque de leur minibus en Somalie sont deux Kényans, une Ougandaise et un Afghan, a annoncé mardi le Fonds des Nations unies pour l'Enfance (Unicef). L'Unicef a publié mardi les noms de ses quatre employés tués dans l'explosion, "apparemment provoquée par un kamikaze", à Garowe, "capitale" de la région autonome du Puntland (nord-est). Deux membres somaliens de l'escorte, n'appartenant pas au personnel de l'ONU, ont également été tués dans l'attentat revendiqué par les islamistes somaliens shebab. Woki Munyui, kényane, était une experte en Education de l'Unicef et travaillait en Somalie depuis 2007, tandis que son compatriote Stephen Oduor était...
(Xinhua 21/04/15)
Le gouvernement somalien a appelé lundi le gouvernement kényan à lever le gel des comptes des entreprises de transfert d'argent somaliennes. Le Premier ministre somalien Omar Ali Sharmarke en visite au Kenya a déclaré que Nairobi devrait autoriser les personnes travaillant dans "des entreprises authentiques" à poursuivre leurs entreprises de transfert d'argent, plus communément appelées " hawalas". M. Sharmarke a ainsi appelé le gouvernement kényan à penser à " les former aux bonnes pratiques financières". "Le Kenya possède un bon système financier et nous aimerions que vous nous aidiez à mettre en place ds services financiers solides pour les personnes travaillant dans des hawalas en Somalie ", a-t-il développé lors d'une réunion...
(AFP 20/04/15)
Au moins six employés de l'ONU en Somalie, dont un étranger, ont été tués lundi matin dans l'explosion d'un minibus de l'ONU dans la localité septentrionale de Garowe, capitale de la région autonome somalienne du Puntland, selon la police. "On pense que la bombe était accrochée au minibus et a été déclenchée près des bureaux de l'ONU", a déclaré Abdulahi Mohamed, un responsable de la police du Puntland, alors que de premières informations faisaient état de l'explosion d'une voiture piégée...
(AFP 20/04/15)
Les islamistes shebab ont tué dimanche trois soldats de l'Union africaine (UA) dans une embuscade tendue dans le sud de la Somalie, a annoncé l'émissaire de l'organisation panafricaine, Maman Sidikou. L'émissaire a condamné dans un communiqué cette "lâche embuscade" menée sur un convoi de troupes dans la région de Lower Shabelle au sud du pays, entre les campements militaires de Lego et Balidogle. "Nos vaillants soldats ont livré un rude combat durant lequel trois d'entre eux ont perdu la vie,...
(France 24 18/04/15)
Après l'attaque de Garissa, Nairobi a annoncé son intention de renvoyer plusieurs centaines de milliers de réfugiés somaliens dans leur pays. Leur sort est suspendu à un éventuel changement de position du gouvernement kényan. L’air se fait lourd à Dadaab, au Kenya. C’est le début de la grande saison des pluies. Ces jours-ci, raconte Carolyne Wainaina, coordinatrice de projet pour l’ONG Fédération luthérienne mondiale (FLM) à France 24, la température dépasse allègrement la trentaine de degrés malgré les gros nuages...
(BBC 17/04/15)
Le président de la fédération somalienne de football Abdi Qani, espère que son pays participera à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, afin de mettre fin à une absence qui remonte à 1974. Cette absence est, en grande partie, justifiée par l'instabilité politique, le manque de financement et l’absence d’infrastructures.
(AFP 16/04/15)
Un retour forcé dans leur pays des Somaliens réfugiés au Kenya, réclamé par Nairobi après le massacre de Garissa, aurait des "conséquences dramatiques", a estimé jeudi l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF), appelant au contraire les autorités kényanes à les protéger. "Forcer le retour des réfugiés dans un pays dévasté par la guerre n’est pas une solution", estime dans un communiqué le chef de mission de MSF au Kenya Charles Gaudry. "Au contraire, le gouvernement kenyan et la communauté internationale doivent travailler de concert pour aider et protéger les réfugiés somaliens qui sont venus chercher refuge au Kenya". Dans la foulée du massacre perpétré à l'université de Garissa...
(AFP 16/04/15)
Faisal Jeylani Aweys, réfugié en Suisse à l'âge de 13 ans et dont l'enfance a été volée par la guerre civile qui ravageait alors son pays, est devenu champion de taekwondo et espère décrocher à 27 ans une qualification aux jeux Olympiques de Rio "et pourquoi pas" la première médaille de l'histoire pour la Somalie. Médaillé de bronze en -58 kg aux derniers Championnats d'Afrique en Tunisie, le jeune homme qui enseigne son sport dans un club de Lausanne occupe...
(AFP 14/04/15)
Au moins 15 personnes ont été tuées dans l'attaque mardi du ministère de l'Education à Mogadiscio, menée par les insurgés islamistes shebab qui ont fait exploser une voiture piégée contre le bâtiment avant d'y lancer un commando armé. "Les ambulances ont transporté au moins 15 corps et 20 blessés", a indiqué à la presse Abdukadir Abdirahman Adan, chef des services ambulanciers de Mogadiscio. Le précédent bilan, fourni par la police, faisait état de neuf morts, dont un policier, et une douzaine de blessés, dont un haut responsable du ministère de l'Education.

Pages