| Africatime
Samedi 21 Janvier 2017
(AFP 19/01/17)
Le Burundi et l'Union africaine (UA) ont conclu jeudi un accord sur les modalités de paiement des soldats burundais déployés en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), a annoncé à l'AFP le premier vice-président burundais, Gaston Sindimwo. "Nous sommes satisfaits, nous avons bien discuté avec M. Chergui et un MOU ("Memorandum of understanding", protocole d'accord) a été signé", a déclaré M. Sindimwo, après une rencontre avec le Commissaire paix et sécurité de l'UA, Smaïl Chergui. Ce mémorandum a été signé dans la matinée entre les envoyés de l'UA et une délégation burundaise comprenant les ministres des Affaires étrangères, de la Sécurité publique et de la Défense. Le Burundi avait fait...
(Jeune Afrique 19/01/17)
Après la décision de l’Union européenne de ne plus payer le contingent burundais en Somalie via les caisses du gouvernement, les autorités de Bujumbura viennent de décider de retirer leurs troupes. Une décision "dangereuse", estiment certains responsables burundais. La machine est lancée. Le gouvernement burundais « veut » ramener ses troupes de Somalie. La présidence a demandé officiellement aux ministères de la Défense et des Affaires étrangères d’entamer le processus de retrait. La cause ? Le bras de fer...
(AFP 18/01/17)
Un Somalien de 22 ans, reconnu par des victimes alors qu'il s'était fondu dans la masse des migrants, est poursuivi en Italie pour meurtres, tortures et extorsions dans un camp en Libye, a rapporté mercredi la presse italienne. Osman Matammud a été arrêté presque par hasard le 26 septembre devant le centre d'accueil des nouveaux migrants à Milan, où une quinzaine de personnes menaçaient de le lyncher. Le prenant pour un simple passeur, les autorités ont ouvert une banale enquête...
(AFP 18/01/17)
Les islamistes radicaux somaliens shebab ont publié mardi soir une vidéo de propagande montrant l'exécution d'un soldat ougandais capturé en septembre 2015 et déployé en Somalie dans le cadre de la mission de l'Union africaine (Amisom). Ce soldat, capturé lors de la prise d'un poste militaire avancé de l'Amisom dans le sud du pays, à Janale, était déjà apparu dans d'autres vidéos de propagande. Celle publiée mardi soir dure neuf minutes et s'intitule "Afin qu'ils prennent garde: le dernier message du prisonnier de guerre ougandais". Le captif, habillé en treillis de l'armée ougandaise et s'exprimant en swahili...
(AFP 17/01/17)
Plusieurs régions de Somalie sont menacées de famine en raison d'une sécheresse touchant actuellement l'est de l'Afrique, a averti mardi le Bureau des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), soulignant que 320.000 enfants somaliens souffraient de malnutrition. Citant notamment les maladies et le conflit parmi les causes des "souffrances humanitaires" de la Somalie, Peter de Clercq, un responsable d'Ocha, a affirmé dans un communiqué que "l'impact de cette sécheresse représente une menace d'une échelle et d'une magnitude différente". Quelque 5 millions de Somaliens - dont 320.000 enfants - sur une population totale de 12 millions d'habitants...
(AFP 16/01/17)
La présidence burundaise a officiellement demandé à ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense d'entamer la procédure de retrait des troupes burundaises déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), en raison d'un conflit sur les salaires des soldats. Les salaires de l'Amisom sont financés par l'Union européenne, mais cette dernière ne verse plus depuis des mois à Bujumbura les 5 millions d'euros mensuels destinés à payer les soldats burundais en Somalie. Elle souhaite trouver un moyen de payer ces soldats directement pour empêcher le gouvernement de ce pays en crise, asphyxié économiquement par des sanctions internationales...
(Le Monde 16/01/17)
En 2016, l’immigration de ce continent de 1,2 milliard d’habitants a détrôné les arrivées syriennes, afghanes et irakiennes en Europe. Par Arnaud Leparmentier et Maryline Baumard Selon Frontex, 93 % des migrants, arrivés en Italie en 2016, venaient d’Afrique. A trop se focaliser sur le Moyen-Orient, on n’a pas vraiment vu venir l’Afrique… En 2016 pourtant, à bas bruit, l’immigration de ce continent de 1,2 milliard d’habitants a détrôné les arrivées syriennes, afghanes et irakiennes en Europe. Selon une communication...
(Xinhua 14/01/17)
MOGADISCIO, (Xinhua) -- Des ambassadeurs étrangers en Somalie ont appelé jeudi les dirigeants de l'Etat de Galmudug à résoudre les différends qui ont éclaté au début de la semaine par le dialogue. Les envoyés de l'Union africaine, de l'Union européenne et de l'ONU ont exprimé leur préoccupation au sujet du différend au sein de l'assemblée régionale de Galmudug et entre les membres de l'assemblée et le président Abdikarim Guled. "Le différend, qui a conduit à un vote pour chasser le...
(RFI 12/01/17)
Le président du Parlement a été élu ce mercredi 11 janvier à Mogadiscio, la capitale de la Somalie. C'est le président sortant, Mohamed Osman Jawari, qui a été réélu dès le premier tour pour un mandat de quatre ans. Ses deux adjoints doivent être élus jeudi. Il s'agit de la dernière étape avant l'élection par les députés du nouveau président de la Somalie, repoussée plusieurs fois, mais qui doit enfin se tenir avant la fin du mois. On dit que...
(AFP 11/01/17)
Le nouveau Parlement somalien a élu mercredi son président, au cours d'un vote qui a des répercussions sur l'élection du futur chef de l'Etat, en vertu du système clanique régissant la politique du pays. Le président (speaker) du Parlement sortant, Mohamed Osman Jawari, a été réélu à son poste dès le premier tour avec 141 voix sur les 259 députés présents, selon Osman Elmi Boqore, qui présidait la session parlementaire à l'académie de police de Mogadiscio. Les lieux étaient sous...
(AFP 11/01/17)
Violées par des hommes armés, excisées, marginalisées dans une société patriarcale, les Somaliennes ont à peine voix au chapitre dans la vie politique de cet État en lambeaux, les élections en cours illustrant tous les obstacles qui entravent leur émancipation politique. Un quota de 30% de femmes au parlement a certes été introduit pour les élections en cours, mais la société somalienne et ses traditions pèsent encore de tout leur poids dans un pays miné par les attaques des islamistes shebab et les rivalités claniques.
(Xinhua 09/01/17)
La Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) a annoncé dimanche qu'elle enquête sur des affirmations selon lesquelles ses troupes ont tués des civiles lors d'une embuscade tendue par les Shebabs vendredi dans la région de Barawe, dans le sud du pays de la Corne de l'Afrique. L'AMISOM a confirmé que les combats ont eu lieu après que ses troupes, en patrouille à pied, ont confronté un engin explosif improvisé (EEI) renforcé par une embuscade entre Marangway et Jameeko dans...
(France 24 07/01/17)
À la frontière entre la Somalie et le Kenya se trouve Dadaab. Ce camp géant, géré par l'UNHCR, abrite 280 000 habitants, des Somaliens pour la plupart. En 25 ans d'existence, une génération entière d'enfants y a grandi. Nos reporters sont allés à la rencontre de cette jeunesse qui se raccroche à un espoir : en sortir, un jour. Rahma est lycéenne, Sagaro propriétaire d'un stand de jeux vidéo et Abdirizak professeur. Les deux premiers ont 19 ans, le troisième...
(Radio Vatican 04/01/17)
En Somalie, le Parlement vient de se renouveler sous haute sécurité à Mogadiscio. Mardi 27 décembre, 275 députés ont prêté serment. Ils devaient être élus au suffrage universel, mais finalement l’opération a capoté. Au terme de deux mois d’un processus complexe, ils ont été désignés non par les 12 millions d’habitants que compte la Somalie, mais par 14 000 électeurs délégués. Qui sont ces nouveaux parlementaires et comment ont-ils été élus ? Gérard Prunier est historien, spécialiste de la Corne...
(AFP 03/01/17)
Les shebabs, affiliés à al-Qaïda, ont revendiqué ce lundi 2 janvier deux attentats-suicide à Mogadiscio. Les kamikazes visaient l'aéroport qui abrite l'Amisom, la force de l'UA en Somalie, ainsi qu'un hôtel tout proche. Cette double attaque-suicide a fait au moins cinq morts, dont les deux terroristes, et neuf blessés. La première attaque a eu lieu devant la porte Medina de l'aéroport, qui abrite le quartier-général de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), ainsi que les bureaux des Nations unies, des ONG, des missions diplomatiques et d'entreprises...
(AFP 02/01/17)
Au moins neuf personnes ont été blessées lundi dans deux attaques-suicide à l'explosif menées par des islamistes somaliens shebab à l'entrée de l'aéroport international de Mogadiscio et devant un hôtel proche, selon des sources sécuritaires. Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont rapidement revendiqué les deux attentats dans un communiqué diffusé par leur radio, Andalus. La première attaque a eu lieu devant la porte Medina de l'aéroport, abritant le quartier-général de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), ainsi que les bureaux des Nations unies, des ONG, des missions diplomatiques et d'entreprises étrangères.
(AFP 31/12/16)
Le président Pierre Nkurunziza a menacé vendredi de retirer en janvier les troupes burundaises déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), si la dispute entourant le paiement de leur salaire n'était pas réglée. "Sachez que nous les Burundais, ne sommes pas allés en Somalie pour gagner de l’argent mais pour aider ce pays", a-t-il déclaré lors d'une séance de questions publiques à Rutana, dans le sud-est du Burundi. "Si cette question des salaires de...
(RFI 30/12/16)
Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU a dévoilé son rapport sur la Somalie, mercredi 28 décembre. Un Somalien sur deux vit l’insécurité alimentaire. L’insécurité alimentaire est la principale préoccupation de l'ONU . Près de cinq millions d’habitants sont touchés, un million sont en situation d'urgence. C’est le sud et le centre du pays qui ont le plus besoin d’un accès à la nourriture, mais ces zones sont particulièrement difficiles d’accès pour les humanitaires. Ce sont des régions dangereuses.
(RFI 29/12/16)
Les 284 parlementaires somaliens fraichement élus ont pris leurs fonctions mardi 27 décembre. C'est à eux d'élire le président par un vote à bulletin secret. Cette étape est considérée comme un progrès démocratique, mais le processus électoral reste très compliqué, et critiqué. Londres et Washington ont haussé le ton mercredi et menacent de prendre des sanctions. La mission américaine en Somalie a averti les nouveaux députés. Dans un tweet publié mercredi, ils rappellent leur engagement dans un processus électoral...
(France TV Info 28/12/16)
L’élection d’un président en Somalie, déjà reportée quatre fois depuis la mise en place d’un gouvernement de transition, doit avoir lieu le 28 décembre 2016. Une élection au suffrage indirect, qui a lieu dans un pays ravagé par une guerre civile depuis 25 ans. Initialement, le scrutin devait avoir lieu en août. Il a ensuite été repoussé au 10 septembre, au 30 octobre, au 30 novembre. Puis au 28 décembre. Le processus est compliqué dans la mesure où le président du pays est désigné par un collège de 275 députés et 54 sénateurs. Problème : au 9 décembre, seuls 212 des 275 députés et 43 des 54 sénateurs...

Pages