Somalie : le gouvernement met à prix la tête du nouveau chef d’Al-shebab | Africatime
Samedi 21 Janvier 2017

Somalie : le gouvernement met à prix la tête du nouveau chef d’Al-shebab

Somalie : le gouvernement met à prix la tête du nouveau chef d’Al-shebab
(Agence d'information d'afrique centrale 01/10/14)

Les autorités somaliennes ont annoncé, le dimanche 28, qu’ils accorderont la récompense à quiconque fournira des informations conduisant à la capture d’Ahmad Omar. L’islamiste Omar, a pris la tête du groupe Al- shebab après la mort d’Ahmed Abdi Godane tué lors d’une frappe aérienne américaine au début du mois de septembre.

Jamais les autorités somaliennes n’ont fait une telle annonce, dans leur lutte contre les milices Shebab. Elles offrent une prime pour un chef d’Al-shebab et décident d’accorder l’amnistie aux militants islamistes qui se rendront.

Les Shebab ont mené d’importantes attaques ces dernières années, contre des pays engagés en Somalie dans le cadre de la force de l’Union africaine (l’Amisom), notamment contre le Kenya. Les Kenyans gardent à l’esprit la sanglante attaque du centre commercial Westgate, à Nairobi qui avait fait au moins 67 morts en septembre 2013.

Selon Washington, le chef d’al-shebab en Somalie avait été tué dans une opération militaire menée contre les positions du mouvement alors que ses hauts responsables s’étaient retrouvés en conclave. « La mort de Godane est une perte majeure du point de vue symbolique et opérationnel pour la plus importante des entités affiliées à al-Qaïda », avait souligné la Maison Blanche dans un communiqué.

« Même s’il s’agit d’une avancée cruciale dans la lutte contre les shebab, les États-Unis vont continuer à mettre en œuvre tous les outils à leur disposition financiers, diplomatiques en matière de renseignement et militaires pour faire face à la menace que représentent les shebab et les autres groupes terroristes pour les États-Unis et le peuple américain », poursuivait la source.

Le Premier ministre somalien, Abdiweli Sheikh Ahmed, avait précisé que son pays a aidé le Pentagone à localiser Ahmed Abdi Godane, avant de donner le feu vert pour qu’il soit éliminé.

« Cette opération constituait l’aboutissement d’années de labeur des services de renseignement de l’armée et des forces de maintien de l’ordre.» « L’opération menée par les forces spéciales américaines à l’aide de drones et d’avions, s’est déroulée lundi à 15 heures 20 GMT et a visé une réunion de hauts responsables shebab à laquelle participait Godane », expliquait le Pentagone.

Rappelons que depuis des années, les shebab commettent régulièrement des attaques au centre de Mogadiscio, la capitale, malgré la présence des troupes africaines de l’Amisom. Ces insurgés s’en prennent aussi régulièrement au Kenya voisin, pays auquel ils ont déclaré la guerre, en représailles à ses troupes déployées en Somalie pour les combattre.

Fiacre Kombo (stagiaire)

Commentaires facebook