Vendredi 20 Octobre 2017

L'UA aide à empêcher le recrutement des enfants soldats en Somalie

L'UA aide à empêcher le recrutement des enfants soldats en Somalie
(Xinhua 21/09/17)

La Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) a annoncé mercredi avoir entraîné 60 agents des forces de sécurité somaliennes à la prévention du recrutement et de l'utilisation des enfants soldats.

Francisco Caetano Madeira, représentant spécial du président de la Commission de l'UA (SRCC) pour la Somalie, a noté que l'utilisation des enfants soldats dans les conflits s'est propagée en Somalie et a souligné le besoin d'établir le nombre exact d'enfants participants aux combats dans le pays.

"Il est difficile de savoir exactement combien d'enfants participent aux combats. Nous pouvons dire que cela s'est propagé, notamment dans les rangs des Shebabs", a déclaré M. Madeira dans un communiqué publié à Mogadiscio.

La formation de deux semaines a réuni les participants de l'armée somalienne et des services de police et de renseignements. Les représentants des organisations non-gouvernementales, et des Etats fédéraux et régionaux ont également participé à la formation qui s'est achevée mercredi.

"Nous devons épargner ces enfants et éviter qu'ils ne soient recrutés par les radicaux, recrutés pour commettre des actes de violence contre leurs concitoyens, contre leur propre pays et contre leurs propres voisins", a souligné M. Madeira.

La formation a porté essentiellement sur l'identification des enfants soldats, la prévention de leur recrutement, leur réhabilitation et leur réintégration dans la société.

Simon Mulongo, représentant spécial adjoint du président de la Commission de l'Union africaine (DSRCC) pour la Somalie, a expliqué que la formation équipera les forces de sécurité nationales somaliennes des compétences et de la connaissance pour contenir efficacement le problème.

L'ambassadeur britannique en Somalie, David Concar, a attribué la généralisation du recrutement des enfants soldats en Somalie à l'extrémisme violent propagé par les Shebabs.

Commentaires facebook