Mardi 24 Octobre 2017

La Somalie cherche des solutions à long terme à la sécheresse récurrente

La Somalie cherche des solutions à long terme à la sécheresse récurrente
(Xinhua 10/10/17)
Le nouveau président somalien Hassan Cheikh Mohamoud.

Le gouvernement somalien a lancé une évaluation des besoins en matière de sécheresse, pour identifier les facteurs et l'impact de la sécheresse récurrente et trouver des solutions à long terme qui peuvent prévenir la famine à la suite de la sécheresse.

L'évaluation lancée à l'issue d'une réunion de trois jours d'experts mondiaux qui a pris fin lundi à Mogadiscio, s'appuiera sur des données déjà recueillies à travers le pays par les autorités gouvernementales et les agences humanitaires et de développement.

Une déclaration publiée à la fin de la réunion, qui a réuni des experts techniques du gouvernement tant au niveau fédéral qu'au niveau des États fédérés, de la Banque mondiale, de l'Union européenne et de l'ONU, a indiqué que l'évaluation sera suivie de l'élaboration d'un cadre de réponse aux besoins identifiés.

Le ministre somalien de la Planification, de l'Investissement et du Développement économique, Jamal Hassan, a déclaré que les attentes du gouvernement en matière d'évaluation et de cadre sont grandes.

"Nous espérons que le Cadre de rétablissement et de résilience qui sera élaboré à partir de l'évaluation, apportera un mécanisme global que nous, le gouvernement fédéral de la Somalie et les États fédérés, utiliserons pour atténuer les effets négatifs de la sécheresse auxquels nous sommes encore confrontés", a-t-il dit.

L'évaluation et le cadre permettront de réaliser des solutions de développement à côté de l'aide humanitaire, de sorte que la Somalie puisse être en mesure de faire la transition vers une reprise durable et la préparation aux catastrophes.

Le vice-ministre somalien de l'Agriculture, Hamoud Ali Hasan, a déclaré qu'il était temps de commencer à examiner et à mettre en œuvre des solutions préventives à long terme pour réduire la vulnérabilité à la sécheresse en Somalie.

Le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies en Somalie, Peter de Clercq, a déclaré qu'il était essentiel de continuer à fournir une assistance humanitaire tout en veillant à ce qu'une sécheresse ne se transforme plus en famine.

L'évaluation des besoins en matière de sécheresse et l'élaboration du cadre de rétablissement et de résilience, avec le soutien de la Banque mondiale, de l'UE et de l'ONU, devraient être achevés d'ici décembre.

Commentaires facebook