Jeudi 22 Février 2018

La Somalie affirme que 81 militants sont tués dans des frappes aériennes dans la région méridionale

La Somalie affirme que 81 militants sont tués dans des frappes aériennes dans la région méridionale
(Xinhua 13/11/17)
Le ministre de l'Information, Abdurahman Omar Osman.

Le gouvernement somalien a annoncé samedi qu'au moins 81 militants islamistes avaient été tués dans deux nouvelles opérations de sécurité à Jilib, au centre de Juba, dans le sud du pays.

Le ministre de l'Information, Abdurahman Omar Osman, a déclaré que les opérations de ce samedi matin, menées par des partenaires somaliens et internationaux, visaient une usine et des militants se mobilisant pour attaquer la région de Gedo.

"Les forces de sécurité somaliennes ont mené des opérations spéciales dans le district de Jilib et ont détruit un camp d'Al-Shebab où des terroristes se regroupaient pour lancer des attaques contre la région de Gedo", a déclaré M. Osman dans un communiqué publié à Mogadiscio. "Quelque 81 militants ont été tués, un certain nombre de véhicules et d'armes lourdes détruites."

Il a ensuite déclaré à Xinhua que les forces de sécurité avaient détruit les matériaux utilisés pour fabriquer des explosifs.

Les dernières frappes ont eu lieu quelques heures après que les forces spéciales somaliennes et américaines aient mené une attaque de drones dans la région de Lower Shabelle vendredi soir.

Des sources ont indiqué qu'au moins 13 shebabs ont été tués dans l'attaque de drones dans le village de Basra, près du district de Bal'ad, dans la région de Lower Shabelle. L'armée américaine n'a pas révélé le nombre de personnes tuées dans l'attaque.

M. Osman a indiqué que les forces de l'armée nationale somalienne (SNA) ont intensifié leur assaut contre les shebabs dans les régions de Middle Shabelle et Lower Shabelle.

Jilib, une ville située à environ 380 km au sud de la capitale Mogadiscio, est un bastion majeur du groupe militant allié d'Al-Qaïda.

Des habitants ont déclaré qu'il y avait beaucoup de tension à Jilib, à environ 120 km au nord de la ville portuaire de Kismayo.

"La ville de Jilib est tendue, les habitants ne peuvent parler d'aucun incident depuis que leur téléphone est utilisé par les agents de sécurité, il y a eu beaucoup de bombardements ce matin", a indiqué un habitant qui voulait garder son anonymat.

La dernière opération est intervenue après que les forces somaliennes et de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) ont lancé lundi une opération de sécurité massive pour chasser les militants d'Al-Shebab dans la région de Middle Shabelle dans le sud de la Somalie.

L'organisme panafricain prévoit de retirer 1.000 hommes de ses troupes d'ici fin décembre, et de procéder à d'autres réductions l'année prochaine, un exercice qui devrait se terminer d'ici 2020 dans le cadre de sa stratégie de retrait.

Commentaires facebook