Samedi 24 Février 2018

Au Somaliland, une « fatwa » contre les mutilations génitales féminines

Au Somaliland, une « fatwa » contre les mutilations génitales féminines
(Le Monde 08/02/18)

Coudre le sexe des filles pour garantir leur virginité est désormais interdit au Somaliland. Cheikh Khalil Abdullahi Ahmed, ministre des affaires religieuses de ce petit Etat autoproclamé de la Corne de l’Afrique, a prononcé une fatwa contre cette forme extrême de mutilation sexuelle, mardi 6 février. Une loi devrait être élaborée et présentée au Parlement. Elle définira les sanctions dont seront passibles ceux qui enfreindront l’interdiction.
« Ce problème a été trop longtemps ignoré. Les victimes sont des enfants qui n’ont aucun pouvoir de se protéger. Aujourd’hui, nous nous dressons pour nos filles. Et à partir d’aujourd’hui, les mutilations génitales féminines sont un crime », a déclaré Cheikh Khalil Abdullahi Ahmed.

La fatwa, divulguée à l’occasion de la Journée mondiale contre les mutilations sexuelles, précise que « les excisions impliquant de couper et de recoudre – de type « pharaonique » – sont contraires à la religion. Toute jeune fille qui en sera victime pourra bénéficier d’une compensation calculée en fonction de l’importance de sa blessure ». L’auteur de la mutilation s’exposera à une « peine elle aussi fonction de la gravité des sévices » infligés.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/02/07/au-somaliland-une-fatwa...

Commentaires facebook