Vendredi 20 Avril 2018

Dans le monde

(AFP)

"Que l'ETA demande pardon et prévoie sa dissolution, c'est émouvant": 31 ans après l'attentat qui a tué sa mère, Ivan Ramos a accepté vendredi, les larmes aux yeux, les excuses de l'organisation indépendantiste basque qui l'avait revendiqué.

Assis sur un banc de Portugalete, dominant le pont qui enjambe un fleuve brumeux, Ivan est l'un des nombreux habitants de cette ville proche du port de Bilbao qui reçoivent avec soulagement les regrets finalement exprimés par l'organisation séparatiste "Pays basque et liberté" (ETA).

(AFP)

Donald Trump a encore donné libre cours à son exaspération vendredi, après le dévoilement de notes confidentielles de l'ex-chef du FBI qu'il a limogé, montrant le président américain obsédé par l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection de 2016.

M. Trump a qualifié de "louche" James Comey dans un dernier tweet, après l'avoir déjà traité de "menteur", "fuyant" ou encore de "raclure".

(AFP)

Le prince Charles succédera à sa mère la reine Elizabeth II à la tête du Commonwealth, ont annoncé vendredi les dirigeants de l'organisation réunis en sommet au Royaume-Uni.

"Le prochain chef du Commonwealth", une fonction symbolique et non héréditaire, "sera Son Altesse Royale le prince Charles", écrivent les dirigeants dans une déclaration publiée à l'issue de discussions au château de Windsor, près de Londres.

(AFP)

Une bataille politique a éclaté vendredi en Roumanie sur la question sensible d'un déménagement de l'ambassade de ce pays vers Jérusalem, ouvrant un nouveau terrain d'affrontement entre le chef de l'Etat et la majorité gouvernementale.

Le gouvernement social-démocrate a confirmé étudier un projet de transfert dans cette ville de la représentation diplomatique qui est actuellement installée à Tel-Aviv, près de cinq mois après la reconnaissance controversée par le président américain Donald Trump de Jérusalem capitale d'Israël.

(AFP)

La Mission de l'ONU au Congo (Monusco) a annoncé vendredi apporter depuis plusieurs jours un appui aérien aux offensives de l'armée contre les rebelles ougandais musulmans de l'Allied defense force (ADF) au Nord-Kivu dans l'est de la République démocratique du Congo.

(AFP)

Plus de 180 manifestants ont été interpellés par la police vendredi en Arménie alors qu'ils tentaient de bloquer des rues de la capitale Erevan, au huitième jour des protestations contre la nomination de l'ex-président Serge Sarkissian au poste de Premier ministre.

Arborant des drapeaux arméniens ou des pancartes "Sarkissian est un dictateur", des centaines de manifestants ont à nouveau défilé dans les rues d'Erevan, tentant de bloquer la circulation en s'allongeant sur la chaussée.

(AFP)

Des milliers de Palestiniens ont manifesté dans la bande de Gaza le long de la frontière israélienne pour le quatrième vendredi consécutif d'une mobilisation de masse qui a de nouveau coûté la vie à quatre d'entre eux.

Un adolescent de 15 ans et deux hommes de 24 et 25 ans ont été atteints par des balles israéliennes dans le nord de l'enclave, ont indiqué les secours gazaouis.

Un quatrième Palestinien, âgé de 29 ans, a été tué dans le sud de la bande de Gaza, indique-t-on de même source.

(AFP)

Le Parlement du Kirghizstan a adopté vendredi à une large majorité la nomination d'un nouveau Premier ministre proche du président Sooronbaï Jeenbekov, élu en octobre et qui cherche à consolider son pouvoir sur ce pays d'Asie centrale.

Moukhamedkali Abylgaziev, 50 ans, était jusqu'à présent le chef de cabinet de Soroonbaï Jeenbekov. Sa nomination, par 114 voix sur 115, est un signe que le nouveau président a réussi à imposer son autorité face à son prédécesseur, resté influent malgré son départ.

(AFP)

Le gouvernement indien a fait savoir vendredi qu'il envisageait d'instaurer la peine de mort pour les violeurs d'enfants, alors que le pays est révulsé par le viol collectif et le meurtre d'une fillette de huit ans.

(AFP)

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a apporté son soutien vendredi à la publication de "listes" recensant les "réseaux Soros" en Hongrie alors que sa récente reconduction pour un troisième mandat d'affilée fait craindre aux organisations de la société civile une nouvelle offensive à leur encontre.

(AFP)

Plus de 180 manifestants ont été interpellés par la police vendredi en Arménie alors qu'ils tentaient de bloquer des rues de la capitale Erevan, au huitième jour des protestations contre la nomination de l'ex-président Serge Sarkissian au poste de Premier ministre.

Arborant des drapeaux arméniens ou des pancartes "Sarkissian est un dictateur", des centaines de manifestants ont défilé dans les rues d'Erevan, tentant de bloquer la circulation en s'allongeant sur la chaussée. La police a indiqué avoir procédé à plus de 180 interpellations.

(AFP)

Les forces de sécurité berlinoises ont désamorcé avec succès vendredi une bombe britannique de 500 kg datant de la Seconde Guerre mondiale après avoir dû évacuer une partie du centre-ville de la capitale allemande, dont des ministères.

"Bon boulot! La bombe a été désamorcée. Tout le monde peut regagner son bâtiment"", a twitté la police en milieu de journée.

Elle a ensuite partagé sur le réseau social une photo de la bombe encore fumante sortie de terre et posée sur une palette en bois.

(AFP)

Le rapport d'enquête sur des allégations de corruption visant des élus de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), qui auraient accepté des cadeaux des autorités azerbaïdjanaises en échange d'avis bienveillants vis-à-vis de Bakou, sera rendu public dimanche, a-t-on appris vendredi auprès de l'APCE.

(AFP)

Richement décorées ou délaissées par le temps, souvenir d'une époque révolue et parfois idéalisée, de nombreuses entrées d'immeuble de Saint-Pétersbourg, l'ancienne capitale des tsars de Russie, suscitent aujourd'hui l'intérêt de plus en plus de curieux.

Des visites guidées organisées par un groupe d'amateurs font découvrir tous les weekends ce patrimoine architectural resté longtemps ignoré du temps de l'Union soviétique.

(AFP)

Le Royaume-Uni est prêt à soutenir le retour au sein du Commonwealth du Zimbabwe, qui tente de mettre fin à son isolement sur la scène internationale depuis la chute de Robert Mugabe, a annoncé vendredi le ministère britannique des Affaires étrangères.

Ce positionnement fait suite à la rencontre entre le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, et son homologue zimbabwéen, Sibusiso Moyo, en marge du sommet du Commonwealth qui réunit les dirigeants de 53 États à Londres jusqu'à vendredi soir.

(AFP)

Les deux Corées ont ouvert vendredi un téléphone rouge entre leurs dirigeants, à une semaine d'un sommet entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un dans la Zone démilitarisée qui divise la péninsule.

Cette ligne relie la Maison bleue --la présidence sud-coréenne à Séoul-- et le bureau à Pyongyang de la Commission nord-coréenne des Affaires d'Etat, présidée par M. Kim, une de ses fonctions les plus importantes.

(AFP)

Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des prix du brut plus élevés.

"Je n'ai constaté aucun impact sur la demande avec les prix actuels. Dans le passé, nous avons connu des prix beaucoup plus élevés -- deux fois plus qu'aujourd'hui", a indiqué le ministre à la presse peu avant une conférence ministérielle Opep -non Opep à Jeddah, en Arabie saoudite.

(AFP)

Le gouvernement autrichien du chancelier conservateur Sebastian Kurz, opposé à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, a exprimé vendredi son intention d'empêcher les responsables politiques turcs de faire campagne en Autriche avant les élections de juin en Turquie.

"Le pouvoir turc, sous Erdogan, tente depuis des années d'instrumentaliser les communautés d'origine turque en Europe", a déclaré vendredi le chancelier Kurz sur la radio publique Ö1.

(AFP)

Frappes occidentales contre le régime, passes d'armes diplomatiques, enquête bloquée: l'attaque chimique présumée sur Douma a déclenché un spectaculaire regain de tensions autour du conflit en Syrie mais, sur le terrain comme à l'ONU, les lignes n'ont pour l'instant guère bougé.

Les frappes menées par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont visé le 14 avril trois sites servant, selon eux, au programme d'armement chimique du régime de Bachar al-Assad, accusé de l'attaque supposée aux gaz toxiques le 7 avril à Douma, alors ultime bastion rebelle près de Damas.

(AFP)

Un dirigeant de Porsche a été placé jeudi en détention provisoire en Allemagne dans la foulée de perquisitions liées au vaste scandale des moteurs diesel truqués, a-t-on appris vendredi auprès du constructeur et du parquet.

Le patron de Porsche, Oliver Blume, a "informé les salariés du placement en détention provisoire par le parquet de Stuttgart d'un dirigeant", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la marque de voitures de luxe appartenant au groupe Volkswagen.

(AFP)

L'ancien maire de New York Rudy Giuliani a rejoint l'équipe d'avocats du président américain Donald Trump, a annoncé jeudi son conseiller juridique Jay Sekulow.

Une semaine après la saisie par la police fédérale (FBI) de milliers de documents et de fichiers électroniques au domicile et au bureau de Michael Cohen, avocat personnel du président, M. Sekulow cherche ainsi à renforcer la défense de M. Trump qui est confronté à de nombreux déboires judiciaires à hauts risques.

(AFP)

L'organisation basque ETA a pour la première fois vendredi demandé "pardon" à ses victimes, préambule à la dissolution unilatérale du groupe séparatiste, qui a déclenché une polémique en réservant ce pardon aux seules victimes n'ayant pas participé au conflit.

"Nous sommes conscients d'avoir provoqué durant cette longue période de lutte armée beaucoup de douleur et des dommages irréparables", écrit l'ETA (Euskadi Ta Askatasuna ou Pays basque et Liberté en français) dans un communiqué historique pour l'Espagne.

(AFP)

Après les pierres et les cocktails Molotov, les Palestiniens protestant massivement dans la bande de Gaza ont trouvé avec les cerfs-volants un nouveau moyen de fortune pour tenter d'atteindre les soldats israéliens de l'autre côté de l'hermétique frontière.

Au quatrième vendredi de mobilisation, des dizaines de ces cerfs-volants ont été lancés pour porter haut dans le ciel les couleurs noire, blanche, verte et rouge du drapeau palestinien, et, dans certains cas, essayer de faire retomber des engins incendiaires sur Israël et ses soldats.

(AFP)

De retour vendredi de Floride où il a rencontré Donald Trump, le Premier ministre japonais peut se féliciter de modestes avancées diplomatiques mais en revanche, il n'a pas échappé aux foudres du président américain sur la délicate question commerciale.

(AFP)

Un influent imam salafiste marseillais, accusé par le ministre de l'Intérieur de prêches haineux et extrémistes, a été expulsé vendredi matin vers son pays, l'Algérie.

L'arrêté d'expulsion d'El Hadi Doudi, placé en centre de rétention administrative mardi, a été exécuté vendredi, au lendemain du rejet d'un recours qu'il avait déposé devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH).

(AFP)

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a annoncé jeudi la conclusion "positive" d'un accord avec les autorités du Congo Brazzaville sur un programme pour relancer l'économie du pays, mais qui sera soumis à des "exigences de gouvernance" pour rompre avec "les pratiques du passé".

(AFP)

Raul Castro vient de céder la présidence de Cuba à Miguel Diaz-Canel, mais le révolutionnaire de 86 ans et son héritier de 58 ans veilleront à ce que l'héritage castriste survive à cette transition, même si des réformes sont aussi urgentes qu'indispensables.

La sortie de Raul Castro, de grande portée symbolique puisqu'elle vient tourner la page de six décennies de pouvoir de la fratrie Castro, n'annonce pas de grands bouleversement sur l'île, du moins à court terme.

(AFP)

Au pouvoir au Paraguay quasiment sans relâche depuis 1947, le parti conservateur Colorado semble s'acheminer dimanche vers une nouvelle victoire, son candidat Mario Abdo Benitez étant le grand favori du scrutin présidentiel malgré les liens de son père avec la dictature (1954-1989).

Dans ce pays - un des plus pauvres d'Amérique latine - gangrené par la corruption et le trafic de drogue, 4,2 millions d'électeurs sont appelés à élire leur nouveau président lors d'un vote à un tour et renouveler leur Parlement pour cinq ans.

(AFP)

L'organisation clandestine basque ETA a reconnu le "mal" qu'elle a causé pendant sa lutte armée pour l'indépendance du Pays basque et demandé pardon aux victimes, dans un communiqué publié vendredi par le journal basque Gara.

L'ETA affirme cependant qu'elle n'est pas seule responsable des souffrances au Pays basque espagnol. "La souffrance existait avant la naissance de l'ETA et a continué après qu'elle a cessé la lutte armée", affirme le texte que publie Gara, son canal habituel de communcation.

(AFP)

Un célèbre chanteur pakistanais a été accusé par une actrice renommée de harcèlement sexuel, déclenchant un scandale relevant de la campagne #Metoo, qui n'avait fait que peu de vagues jusqu'ici au très conservateur Pakistan.

(AFP)

Au moins un manifestant et un policier ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors de heurts à Managua et sa banlieue durant des manifestations contre une réforme des retraites, a annoncé la police.

Des manifestants ont évoqué la mort d'une troisième personne.

Les manifestations d'opposants comme de partisans de cette réforme, augmentant les contributions des employeurs comme des salariés et réduisant de 5% le montant des retraites, se déroulaient pour la deuxième journée consécutive dans la capitale.

(AFP)

Après 88 années d'une vie dans les montagnes du sud du Mexique, Maria Guadalupe Castro a choisi de quitter la seule maison qu'elle ait jamais connue.

Tous les habitants du village ont fait comme elle après des attaques répétées de la Familia Michoacana, un groupe criminel opérant dans cette région de l'Etat du Guerrero, l'un des plus violents du Mexique.

(AFP)

L'aéroport de Katmandou était fermé vendredi après la sortie de piste d'un avion malaisien qui s'est embourbé avec 139 personnes à bord, ont annoncé les autorités.

Personne n'a été blessé dans l'incident survenu jeudi soir.

Mais les vols à destination de la capitale népalaise étaient détournés alors que les autorités tentaient de libérer le Boeing 737 de la compagnie malaisienne Malindo Airlines coincé dans la boue.

(AFP)

En Allemagne, pour un enfant sur cinq, le "pays où il fait bon vivre" vanté par la chancelière Angela Merkel pendant sa campagne électorale est une illusion. Il grandit dans la pauvreté, avec peu de chance d'en sortir.

Il est 15 heures passées, les enfants commencent à disposer sur la table des assiettes de tomates cerises et de concombres coupés avec soin. Comme presque tous les après-midis en semaine, ils vont partager un repas qu'ils ont cuisiné dans un centre social de Lichtenberg, dans l'est de Berlin.

(AFP)

Un imam salafiste de Marseille connu pour ses prêches radicaux a été expulsé vers l'Algérie vendredi matin, a appris l'AFP auprès du ministère de l'Intérieur.

L'imam El Hadi Doudi s'était vu notifier mardi un arrêté d'expulsion, pris par le ministère de l'Intérieur en raison de la teneur de ses prêches. Mais l'application de cette expulsion avait été suspendue par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), qui a finalement dans un second temps donné son feu vert jeudi.