Vendredi 26 Mai 2017

Dans le monde

(AFP)

Le cannabis comme ingrédient de cuisine inattendu, tel est le pari d'une chef argentine au Chili, qui mise sur ses vertus thérapeutiques pour agrémenter des salades, des gâteaux au chocolat ou des jus de fruits.

Natalia Revelant, spécialisée en gastronomie végétarienne, mélange depuis des années cette drogue douce avec des fruits, de la farine ou diverses graines ou fruits secs afin d'élaborer des recettes, qu'elle a présentées cette semaine lors d'un atelier à Santiago du Chili.

(AFP)

Agustin Zanoli aimait la vitesse, la moto, le quad et le ski. Aujourd'hui tétraplégique, il se procure sa dose d'adrénaline en pilotant un drone spécialement conçu pour lui: il le dirige d'un mouvement de tête et accélère avec la bouche.

Le 10 janvier 2012, il avait 18 ans et passait ses vacances d'été à Carilo, une station balnéaire du littoral argentin. Lors d'un accident de quad dans des dunes de sable, le jeune homme a perdu l'usage de ses bras et de ses jambes.

(AFP)

Tireurs d'élites sur les toits, drones et caméras de vidéosurveillance, artificiers et équipes médicales: la prestigieuse cité balnéaire sicilienne de Taormina s'est transformée en camp retranché pour accueillir les dirigeants des sept pays les plus riches de la planète.

"L'Italie est prête à se présenter au monde", a assuré lundi la ministre italienne Maria-Elena Boschi. "On a dit beaucoup de banalités sur la Sicile. Mais nous avons surmonté le vieux stéréotypes".

(AFP)

Entre information immédiate et regard artistique, une exposition à New York célèbre les 70 ans de l'agence Magnum, coopérative de photographes unique en son genre qui a réussi à survivre aux bouleversements du monde de la photographie.

"Magnum Manifesto", qui s'ouvre vendredi au Centre international de la photographie (ICP), se veut différente des précédentes expositions consacrées à Magnum, qui consistaient essentiellement en un échantillon des clichés les plus célèbres de l'histoire de l'agence.

(AFP)

Les dirigeants du G7 vont tenter d'afficher, vendredi et samedi à Taormina en Sicile, un front uni contre le terrorisme, à défaut de pouvoir en faire autant sur le changement climatique ou le commerce international.

"Ce ne sera pas une discussion facile", a prévenu jeudi à Bruxelles, en marge du sommet de l'Otan, le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, dont le pays préside actuellement le G7.

M. c a promis de tout faire pour rapprocher les points de vue, afin de faire de ce nouveau rendez-vous de sept des pays les plus riches de la planète "une réunion utile".

(AFP)

Jared Kushner, le gendre et proche conseiller du président américain Donald Trump, fait partie des personnes visées par l'enquête du FBI sur les ingérences russes dans l'élection présidentielle, ont affirmé jeudi plusieurs médias américains.

Les enquêteurs du FBI "pensent que Kushner a des informations importantes concernant leur enquête", rapporte la chaîne NBC, qui précise que cela ne signifie pas que le mari d'Ivanka Trump est suspecté d'avoir commis un délit.

(AFP)

Un groupe de 91 détenus brésiliens s'est évadé de la prison de Parnamirim, dans l'Etat de Rio Grande do Norte (Nord-est) en empruntant un tunnel de trente mètres de long, a indiqué l'agence d'État Agencia Brasil.

Neuf d'entre eux ont été capturés et les autorités locales ont déployé un important dispositif pour tenter de retrouver les 82 prisonniers encore en cavale.

(AFP)

Le Royaume-Uni repart vendredi en campagne électorale avec la sécurité au coeur du débat, pendant que la police poursuit son enquête sur le réseau jihadiste à l'origine de l'attentat de Manchester.

Suspendue depuis mardi, après l'attaque perpétrée à l'issue d'un concert pop qui a fait 22 morts et 75 blessés, dont des enfants et adolescents, la campagne pour les élections législatives du 8 juin reprend au niveau national.

(AFP)

Des frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis ont fait au moins 35 morts parmi les civils jeudi dans une ville de l'est de la Syrie aux mains du groupe Etat islamique, a annoncé une ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Parmi les personnes tuées figurent au moins 26 parents de combattants de l'EI, des Syriens mais aussi des Marocains, a précisé à l'AFP le chef de l'OSDH, Rami Abdel Rahman.

"Les neuf autres sont des civils syriens, dont cinq sont des enfants", a-t-il précisé.

Le Pentagone s'est refusé à tout commentaire.

(AFP)

Un candidat républicain poursuivi pour avoir agresssé un journaliste a été élu jeudi dans le Montana, un scrutin qui faisait figure de test de la fidélité des électeurs du "Grand Old Party" au président américain Donald Trump.

Greg Gianforte, un homme d'affaires prospère de cet Etat rural du nord-ouest, a été élu au Congrès par 50,4 % des voix contre 48,3 % des voix à son concurrent démocrate Rob Quist, selon CNN.

(AFP)

Son décret controversé n'aura pas tenu 24 heures: le président brésilien Michel Temer a retiré jeudi les troupes déployées la veille pour contenir des manifestations violentes, un revirement qui renforce la sensation de fragilité de son gouvernement.

Acculé par de graves accusations de corruption, le chef d'État âgé de 76 ans, dont le mandat ne tient qu'à un fil, a dû faire marche arrière dès jeudi matin.

Cette mesure extrême avait déclenché une pluie de critiques dans un pays encore marqué par les années de plomb de la dictature militaire (1964-1985).

(AFP)

La justice américaine a largement confirmé jeudi en appel la suspension du décret anti-immigration du président Donald Trump, lui infligeant un nouveau camouflet retentissant sur l'une de ses mesures les plus controversées.

"Nous avons gagné", a tweeté Omar Jadwat, l'avocat des associations qui soutenaient que M. Trump avait volontairement visé les musulmans dans son décret, violant ainsi la Constitution.

(AFP)

Les centaines de Palestiniens en grève de la faim depuis 39 jours dans les prisons israéliennes entrent dans une phase "critique", a averti jeudi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), après avoir vu tous les détenus.

"Les médecins du CICR ont rendu visite à tous les détenus en grève de la faim et surveillent de près leur situation", a déclaré le chef du département de la santé du CICR en Israël et dans les territoires palestiniens occupés, Gabriel Salazar, dans un communiqué.

(AFP)

L'ex-Premier ministre grec Lucas Papademos a été légèrement blessé jeudi par l'explosion d'un engin dans sa voiture à Athènes, le premier attentat contre un ancien dirigeant grec depuis des décennies.

Cet acte n'avait pas été revendiqué en milieu de soirée.

M. Papademos, 69 ans, qui a été à la tête d'un gouvernement de coalition en 2011 et 2012, au pic de la crise grecque, aurait été victime de l'explosion d'une lettre piégée à l'arrière de son véhicule.

Il souffre selon l'hôpital de "blessures superficielles à la poitrine, à l'abdomen et aux jambes".

(AFP)

Après Volkswagen et Fiat Chrysler, General Motors est à son tour impliqué dans le "dieselgate": une plainte vient d'être déposée aux Etats-Unis contre le premier constructeur automobile, l'accusant d'avoir installé des logiciels truqueurs pour fausser le niveau réel des émissions polluantes de certains véhicules diesel.

(AFP)

L'UE veut "continuer à coopérer" avec la Turquie, malgré les vives tensions avec Ankara, ont affirmé ses dirigeants jeudi après avoir reçu le président turc Recep Tayyip Erdogan.

"Nous avons discuté de la nécessité de coopérer, j'ai mis la question des droits de l'homme au centre de nos discussions", a commenté le président du Conseil européen, Donald Tusk, après un entretien auquel a également participé le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

(AFP)

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a déploré jeudi que les belligérants ciblent de plus en plus fréquemment hôpitaux et médecins et a exhorté les Etats à faire respecter les lois humanitaires dans ce domaine.

A l'ouverture d'une session du Conseil de sécurité consacrée à un débat général sur la protection des civils dans les conflits armés, il a rappelé que selon l'OMS "des attaques contre les hôpitaux, les médecins, les ambulances et les blessés ont eu lieu dans au moins 20 pays en 2016".

(AFP)

Les électeurs votaient jeudi dans le Montana pour élire un représentant au Congrès, un scrutin qui testera la fidélité des républicains à Donald Trump, mais où le candidat du "Grand Old Party" est poursuivi pour avoir agressé un journaliste.

Dans cet Etat rural du nord-ouest, Greg Gianforte, homme d'affaires prospère à qui l'on promettait jusqu'à récemment une victoire facile, a vu son concurrent démocrate Rob Quist se rapprocher dangereusement de lui dans les derniers sondages.

(AFP)

Les trois Palestiniens condamnés pour avoir assassiné un commandant militaire du Hamas, pour le compte d'Israël selon le mouvement islamiste, ont été exécutés jeudi à Gaza, au grand dam des défenseurs des droits de l'Homme qui dénoncent un processus judiciaire expéditif.

Alors que des centaines de personnes se pressaient aux abords du complexe sécuritaire, les trois hommes ont été exécutés, l'un après l'autre sous le regard d'environ 2.500 personnes autorisées à assister à la mise à exécution d'un verdict prononcé en quelques jours. Plusieurs dirigeants du Hamas étaient présents.

(AFP)

La communauté libyenne, dans laquelle a grandi l'auteur de l'attentat de Manchester, a accueilli bon nombre d'opposants au régime de Mouammar Kadhafi (1969-2011) en partie issus des rangs jihadistes, selon des experts interrogés par l'AFP.

"Si vous étiez un Libyen vivant hors de Libye, vous étiez probablement quelqu'un qui n'était pas très ami avec le colonel Kadhafi", a rappelé à l'AFP Raffaello Pantucci, directeur d'études en sécurité internationale à l'institut RUSI de Londres, spécialiste du terrorisme au Royaume-Uni.

(AFP)

Sept fois dans sa vie de condamné à la peine capitale Tommy Arthur a cru mourir exécuté, obtenant sept fois un sursis inespéré. Son huitième rendez-vous avec la mort est ce jeudi dans sa prison de l'Alabama.

On le surnomme "le Houdini des condamnés à mort", en référence à l'illusionniste légendaire capable de s'extirper de toutes les chaînes, cages et cellules: Tommy Arthur, 75 ans, se dit innocent et c'est peut-être de là qu'il puise l'énergie de son odyssée judiciaire.

(AFP)

Le Pentagone a reconnu mardi la pire bavure de la campagne contre le groupe Etat islamique - 105 victimes civiles dans un bombardement le 17 mars à Mossoul - attribuant toutefois ce terrible bilan à des explosifs de l'EI, et non à la bombe américaine elle-même.

Cette admission survient alors que des ONG dénoncent une augmentation des victimes civiles des bombardements de la coalition depuis l'arrivée au pouvoir du président Donald Trump, qui a promis d'accélérer l'élimination de l'EI.

Le Pentagone dément de son côté que ses bombardements soient plus meurtriers.

(AFP)

Les forces loyales aux autorités libyennes parallèles, commandées par le maréchal Khalifa Haftar, ont pris jeudi le contrôle de la base de Tamenhant (sud) sans aucune résistance de la part des groupes rivaux qui s'y trouvaient.

"Nos forces (...) ont pris le contrôle total de la base de Tamenhant dans le sud de la Libye", a déclaré à l'AFP Khalifa al-Obeidi, un porte-parole de l’Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Haftar.

(AFP)

Donald Trump a bousculé jeudi ses partenaires de l'Otan en réclamant qu'ils paient leur écot, sans leur donner les gages espérés sur l'engagement américain à défendre l'Europe.

Le président américain a tancé ses pairs lors d'une cérémonie au nouveau QG de l'Alliance à Bruxelles, affirmant qu'ils devaient "d'énormes sommes d'argent" en raison du déséquilibre entre les budgets militaires des Etats-Unis et des pays d'Europe.

(AFP)

"Ne rumine pas ta colère". La chanson d'Oasis, groupe légendaire de Manchester, a pris une dimension poignante jeudi quand la foule rassemblée au coeur de la ville endeuillée, l'a entonnée pour mettre à distance les terroristes.

Sur la place St Ann recouverte de fleurs, des centaines de Mancuniens s'étaient retrouvés en fin de matinée pour partager une minute de silence trois jours après l'attentat qui a tué 22 des leurs, dont plusieurs enfants, et blessé 75 autres dans une immense salle de concert de la ville.

(AFP)

Le président français Emmanuel Macron a demandé jeudi à Washington d'éviter toute "décision précipitée" sur l'accord de Paris sur le climat, lors d'une conférence de presse à Bruxelles après un entretien avec le président américain Donald Trump.

"Je respecte le fait qu'il a mis sous revue les accords de Paris", a dit M. Macron en se référant à M. Trump, mais "mon souhait, c'est qu'il n'y ait aucune décision précipitée sur ce sujet de la part des Etats-Unis d'Amérique", a-t-il ajouté.

(AFP)

Pour Donald Trump, qui a promis de chasser des Etats-Unis les immigrés criminels, le gang d'origine hispanique MS-13, réputé pour être l'un des plus dangereux des Etats-Unis avec ses assassinats à la machette ou à la batte de baseball, constitue une cible parfaite.

(AFP)

L'auteur de l'attentat suicide de Manchester, Salman Abedi, 22 ans, est un jeune Britannique d'origine libyenne qui a baigné dans un contexte familial jihadiste et était animé par un désir de "vengeance", selon ses proches.

Abedi était connu des services de renseignement britanniques et "appartenait au groupe Etat islamique", a dit son jeune frère Hachem, arrêté mardi en Libye et interrogé par les services libyens.

Salman Abedi est né à Manchester, troisième ville britannique, où vit une importante communauté libyenne.

(AFP)

Le président palestinien Mahmoud Abbas a indiqué avoir demandé jeudi à l'émissaire américain Jason Greenblatt qu'il a reçu à Ramallah d'assurer une médiation entre Palestiniens et Israéliens sur la question des prisonniers en grève de la faim.

M. Greenblatt était jeudi matin à Ramallah, en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 50 ans par Israël, deux jours après la venue en Israël et en Cisjordanie du président américain Donald Trump.

(AFP)

Quelque 2.300 migrants ont été secourus jeudi au large de la Libye et deux autres retrouvés morts, alors que les victimes et survivants du drame de mercredi faisaient route vers l'Italie, ont annoncé les gardes-côtes italiens.

Ces migrants portent à plus de 5.900 le total de personnes secourues depuis mardi, tandis que les victimes s'ajoutent aux 35 cadavres, dont une dizaine d'enfants, récupérés mercredi après que des centaines de personnes sont tombées à l'eau.

(AFP)

"Je suis douée pour l'évasion": femme fluette de 25 ans, Grace Jo a fui non pas une, mais trois fois la Corée du Nord, son régime autoritaire et ses pénuries alimentaires chroniques.

Alors que le pays reclus d'Extrême-Orient multiplie les provocations militaires, sa population est souvent contrainte de vivre d'expédients.

La première fois que Grace Jo a fui sa terre natale, elle avait autour de sept ans.

(AFP)

Le président brésilien Michel Temer a abrogé jeudi un décret autorisant le déploiement de troupes à Brasilia après les manifestations violentes de mercredi qui ont causé notamment la détérioration de plusieurs ministères.

"Le président de la République décrète l'abrogation du décret du 24 mai 2017, qui autorise le recours aux forces armées pour assurer le maintien de la loi et de l'ordre dans le district fédéral", indique le Journal Officiel, dans une édition spéciale.

(AFP)

La Corée du Nord est-elle à l'origine de la cyberattaque mondiale qui a infecté des centaines de milliers d'ordinateurs début mai?

Les experts l'évoquent de plus en plus depuis que certains d'entre eux ont estimé que le "ransomware" utilisé (rançongiciel, code malveillant) présentait des similarités avec d'autres attaques du groupe de pirates informatiques Lazarus, lié à la Corée du Nord, y compris à l'attaque en 2014 des studios de cinéma Sony Pictures.

(AFP)

Plusieurs centaines d'ouvriers du textile ont été hospitalisés ces deux derniers jours au Bangladesh pour des malaises liés à la forte chaleur qui touche Dacca, créant une vague de panique dans les usines produisant pour des marques occidentales, a annoncé jeudi la police.

Selon les autorités, 30.000 ouvriers ont été pris de panique face à cette hécatombe et ont quitté leurs postes de travail, forçant 18 usines à fermer.

(AFP)

L'ancien président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel ont dit jeudi, par la voix de M. Obama en visite à Berlin, avoir "le coeur brisé" par l'attentat qui a tué 22 personnes dont des enfants à Manchester lundi.

M. Obama et Mme Merkel se retrouvaient, pour la première fois depuis la fin du mandat de l'ancien dirigeant américain, à l'occasion d'un débat public jeudi à Berlin sur l'état du monde.