Dimanche 22 Avril 2018
(La Tribune 27/03/18)
Suspense levé à la veille du second tour. Après un gel du processus électoral sur des soupçons de fraudes, les 3,1 millions d’électeurs sierra-leonais se rendront bien aux urnes ce mardi 27 mars pour départager le candidat du SLPP, l’ancien général Julius Maada Bio qui avait obtenu une courte avance au premier tour et son rival de l’APC (au pouvoir), Samura Kamara, l’ancien ministre des affaires étrangères d’Ernest Bai Koroma, le président sortant. La Haute cour du pays estime que le second tour pouvait reprendre, à l’issue duquel on devrait savoir qui sera le prochain président de la Sierra Leone. Comme pour ajouter du suspense à l'angoisse déjà pesante de tout un pays, l'audience d'examen...
(RFI 27/03/18)
La justice sierra-léonaise a rejeté ce lundi 26 mars le recours d’un militant du parti au pouvoir qui aurait eu pour effet de reporter le second tour de la présidentielle, prévu pour mardi 27 mars. Cependant, la Commission électorale nationale (NEC) a réclamé un délai de quelques jours pour organiser le scrutin et a proposé un report au 31 mars, date à laquelle se tiendra finalement le scrutin. Signe de l'attente fiévreuse qui régnait à Freetown depuis plusieurs jours, un important dispositif policier entourait la Haute Cour de justice dès la fin de matinée. Cet après-midi, l'impatience était palpable jusque dans la salle, ouverte au public et pleine à craquer. La température monte, quand une partie de la salle se...
(RFI 26/03/18)
En Sierra Leone, à moins de 48 heures de la date prévue pour le scrutin, les électeurs ne savent toujours pas si le second tour de l'élection présidentielle aura bien lieu le mardi 27 mars. Samedi, une décision de justice a suspendu provisoirement le vote et les opérations de déploiement du matériel électoral sont à l'arrêt. La mission d'observation de l'Union européenne a tout de même déployé, ce dimanche 25 mars, ses équipes sur le terrain, tout en évitant la...
(La Tribune 22/03/18)
Face à la crise hydrique que connaissent plusieurs pays dans un contexte de changement climatique, les pays membres de l'Union du fleuve Mano ont opté pour la gestion des ressources en eau. Ce mardi à Abidjan, le projet «Conservation des écosystèmes et gestion internationale des ressources en eau de l'Union du fleuve Mano» a été lancé en présence des autorités ivoiriennes. Le projet en Côte d'Ivoire concerne «les bassins versants des fleuves Nuon et Cavally, à l'ouest de la Côte...
(RFI 19/03/18)
En Sierra Leone, plusieurs incidents ont éclaté la semaine dernière entre des partisans des deux finalistes du second tour de la présidentielle : Samura Kamara, sorti en tête du premier tour, et Julius Maada Bio, qui s'affronteront le 27 mars prochain. Mais en attendant le scrutin, la perspective de nouvelles violences inquiète, dans un pays profondément marqué par des années de guerre civile. Violences entre partisans rivaux, maisons incendiées... Ces incidents ont été signalés dans plusieurs villes du pays. A Port Loko (dans le nord), à Kono et Kailahun (dans l'est), ou encore à Bo (dans le Sud).
(Jeune Afrique 16/03/18)
Trois ans après l'épidémie d'Ebola, le pays traverse toujours une période critique mais nourrit quelques légitimes espoirs de sortie de crise. Avant des élections décisives pour son avenir, JA dresse l’état des lieux. C’est un coup sur la tête qu’a reçu, le 31 janvier, la Sierra Leone ! Le FMI a décidé le report du versement d’une deuxième tranche de prêt dans le cadre de l’aide de 224 millions de dollars (196 millions d’euros) accordée en juin 2017. Motif technique : les...
(RFI 15/03/18)
En Sierra Leone, le second tour de la présidentielle aura lieu dans douze jours, le 27 mars prochain. Il opposera l'opposant Julius Maada Bio, qui a recueilli 43,3 % des suffrages, au candidat du parti au pouvoir Samura Kamara, qui a obtenu 42,7% des votes à l'issue du premier tour dont les résultats ont été annoncés le 13 mars. Le 27 mars prochain, le second tour de l'opposition présidentielle au Sierra Leone opposera deux hommes, selon les résultats annoncés ce 13 mars. En tête des suffrages au premier tour avec 43,3% des suffrages, on retrouve Julius Maada Bio, candidat du ...
(RFI 15/03/18)
Le 27 mars prochain en Sierra Leone, le second tour de l'élection présidentielle opposera Julius Maada Bio, le candidat du SLPP au candidat du pouvoir, Samura Kamara. A l'issue du premier tour, moins de 15 000 voix séparent les deux hommes. Les regards sont dorénavant braqués sur les candidats arrivés troisième et quatrième. Tous deux sont des dissidents des deux principaux partis, mais appelleront-ils à voter pour leur famille politique d'origine ? Pour l'instant, rien n'est moins sûr. Le bipartisme...
(La Tribune 12/03/18)
En Sierra Leone, on s’achemine vers un second tour de la présidentielle pour l’élection du successeur d’Ernest Bai Koroma. Selon les résultats provisoires du scrutin du 7 mars dernier, les deux candidats favoris, Samura Kamara du parti au pouvoir et l’opposant Julius Maada Blo, sont arrivés en tête avec un score très serré. En attendant, la tenue des élections sans problèmes majeurs conforte déjà la lente marche du pays vers la démocratie après la décennie de guerre civile qui a...
(RFI 10/03/18)
En Sierra Leone les opérations de comptage et de centralisation des voix se poursuivent après les élections générales de mercredi 7 mars. Les premières tendances seront publiées une fois 25 % des résultats connus. Or, si dans le district de la capitale 75 % des voix étaient déjà comptées vendredi matin, le district de Kambia était toujours à 0 %. Les différentes missions d'observation saluent un scrutin qui s'est dans l'ensemble bien déroulé, malgré quelques irrégularités. Crédible, équitable et transparente...
(La Tribune 08/03/18)
Les sierras-léonais ont massivement voté, mercredi 7 mars, pour désigner les nouvelles autorités politiques du pays. A la présidence, trois favoris briguent la succession du président Ernest Bai Koroma dans un scrutin qui s’annonce très serré. Après deux mandats, le bilan du président sortant laisse encore à désirer, le pays ne s’est toujours pas relevé de la décennie de guerre civile qu’il a connut dans les années 90 et qui a fait plus de 120.000 morts. Le mercredi 7 mars,...
(RFI 08/03/18)
Plus de trois millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour choisir leurs représentants locaux, leurs députés et le prochain président de la République. Marquée par une très forte affluence dans les bureaux de vote, la journée s'est déroulée sans incident majeur, à la satisfaction des observateurs internationaux. Ils sont 250 à suivre les élections générales en Sierra Leone. Les observateurs internationaux étaient visibles un peu partout dans la capitale mercredi 7 mars. Parmi eux, deux anciens chefs d'Etat : le...
(RFI 08/03/18)
Plus de trois millions d’électeurs étaient appelés aux urnes en Sierra Leone ce mercredi 7 mars pour les élections présidentielle, législatives et locales. Les bureaux de vote ont fermé à 17H TU et ont affiché quasiment le plein pour désigner le successeur d’Ernest Bai Koroma qui passe la main après deux mandats. Six heure trente à la porte du collège Vine Memorial ; le ton monte : une centaine d'électeurs s'impatientent alors qu'il reste encore 30 minutes avant l'ouverture du...
(RFI 08/03/18)
Les Sierra-Léonais ont commencé ce mercredi 7 mars à élire leur nouveau président, un poste qui ne devrait pas échapper à l'un des deux partis qui dominent la vie politique depuis des décennies, à moins qu'un « troisième homme » ne vienne bousculer la donne. Il y a beaucoup de monde dans les bureaux de vote, puisqu'une heure avant l’ouverture des bureaux, une centaine de personnes attendaient devant les grilles de l’école « Vine Memorial » à Congo Cross. Le...
(Le Monde 07/03/18)
Pour se faire une place dans le paysage politique de la Sierra Leone écrasé depuis des lustres par deux mastodontes, il faut savoir jouer des coudes, avoir quelques certitudes et parfois des ambitions démesurées pour absorber les échecs. Kandeh Kolleh Yumkella a expérimenté un peu de tout cela, dimanche 4 mars à Bo, lors de son dernier meeting de campagne présidentielle avant le scrutin de mercredi. Il n’y avait là que quelques centaines de partisans mêlés aux curieux, rompant avec...
(RFI 07/03/18)
Plus de trois millions d’électeurs sont appelés aux urnes en Sierra Leone ce mercredi 7 mars pour les élections présidentielle, législatives et locales. Le chef de l'État Ernest Bai Koroma doit passer la main après deux mandats. La Sierra Leone figure parmi les dix pays les plus pauvres du monde. ■ Seize candidats, trois favoris C'est la quatrième élection depuis la fin de la guerre civile en 2002. Seize candidats (dont deux femmes) sont en lice, mais en réalité, seuls...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Concurrents à l'élection présidentielle prévue ce mercredi en Sierra Leone, Samura Kamara, le ministre des Affaires étrangères qui portera les couleurs de l'APC, parti au pouvoir, et Julius Maada Bio, investi par le SLPP à Freetown, font figure de favoris. Pour les deux principaux candidats à la présidentielle du 7 mars prochain, tout s’est joué il y a de longues semaines déjà, le 15 octobre. Ce jour-là, le All People’s Congress (APC, au pouvoir) inaugure son nouveau siège dans son...
(RFI 06/03/18)
La campagne pour les élections générales en Sierra Leone, touchait à sa fin ce lundi 5 mars au soir. Demain, plus de 3 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour élire leurs représentants locaux, leurs députés ainsi que le prochain président de la république. A Freetown, la capitale, la campagne s’est terminée dans le calme. Le stade national de Freetown est plutôt clairsemé. La campagne électorale s’achève par un rassemblement du C4C, la Coalition pour le Changement. La Commission électorale...
(Jeune Afrique 05/03/18)
L’Ocde vient de rendre un rapport sur les flux illicites dans la région. Trafics de drogue, de pétrole, d’or, ou encore pêche illégale coûteraient 40 milliards d’euros par an au continent. Une fois refermé le rapport sur « L’Économie du commerce illicite en Afrique de l’Ouest », publié le 20 février par l’Ocde, on ne peut qu’être sidéré par l’emprise de cet argent « noir » et par les dégâts qu’il inflige aux pays de la Cedeao. Fruit de l’actualisation...
(RFI 23/02/18)
Les quatre chefs d'Etats membres du groupe de travail sur la monnaie unique de la Cédéao ont adopté, le 21 février à Accra, une nouvelle feuille de route afin d'accélérer la mise en oeuvre de cette monnaie. La date de lancement est fixée à 2020. Le principe étant que les pays qui sont prêts pourront démarrer en attendant d'être rejoints par les autres. Dès cette année, un institut monétaire commun à l'espace Cédéao devrait voir le jour. Mais au-delà de...

Pages