Samedi 19 Août 2017
(RFI 19/08/17)
En Sierra Leone, le bilan des inondations, survenues le lundi 14 août, dépasse désormais les 400 morts. A cela s'ajoutent environ 600 personnes toujours portées disparues dans la capitale, Freetown. Le pays, aidé par des organisations internationales, s'organise pour venir en aide aux populations touchées qui ont parfois tout perdu. Cinq jours après le drame, l'un des défis, c'est de permettre de réunir des familles qui ont été séparées. Reportage RFI. Dans le centre d'accueil de Don Bosco Fambul, à Freetown, une quarantaine de femmes et d'enfants sont assis sur des matelas posés à même le sol.
(Le Monde 19/08/17)
Cinq jours après la catastrophe, la capitale, Freetown, est confrontée au risque d’épidémies. Cinq jours après les inondations et glissements de terrains qui ont ravagé Freetown, au petit matin du lundi 14 août, les rescapés de la capitale de la Sierra Leone recherchent toujours les leurs dans des tonnes de boue et de débris. Mais ils finissent le plus souvent par inhumer collectivement des corps non identifiés. Dans cette ville anglophone surpeuplée de l’Ouest africain, qui compte environ 1,2 million d’habitants et d’innombrables logis précaires, plus de 450 personnes – dont au moins 122 enfants – ont trouvé la mort en début de semaine. Près de 600 autres étaient toujours portées disparues, vendredi 18 août au soir, selon la Croix-Rouge...
(La Tribune 18/08/17)
En Sierra Leone, plus de 4 jours après la coulée de boue qui a fait au moins 400 morts et des milliers de sinistrés, l’aide humanitaire promise à l’un des pays les plus pauvres au monde commence à arriver. Si certains gouvernements et ONG internationales sont très actives à Freetown en ce moment, la mobilisation pour aider leur voisin sinistré est encore très timide. L'UE (hors Royaume-Uni) n'a pour l'instant débloqué qu'une aide de 350.000 dollars. L'appel à l'aide d'Ernest...
(RFI 16/08/17)
Des centaines de morts et des milliers de sans-abris, le bilan est encore incertain et surtout provisoire alors que les recherches peinent à avancer dans la capitale sierra léonaise touchée depuis mardi 15 août par des inondations et des glissements de terrains sans précédents. Alors que les chances de retrouver des survivants s’amenuisent, la douleur des habitants laisse place à la colère et au questionnement. Les services météo ont-ils omis de donner l’alerte ? C’est en tout cas ce qu’affirme...
(RFI 16/08/17)
En Sierra Leone, après les inondations et les glissements de terrain qui ont fait plus de 300 morts et un nombre inconnu de disparus à Freetown, le président sierra-léonais a lancé mardi 15 août un appel à l'aide internationale. « Nous sommes débordés » par ce désastre. Les mots du chef de l'Etat, Ernest Bai Koroma, illustrent la détresse du pays face à l'ampleur de la catastrophe. Le président sierra-léonais s'est rendu ce mardi 15 août dans le quartier de...
(RFI 16/08/17)
Partout dans la presse sierra-léonaise, des photos plus impressionnantes les unes que les autres cette coulée de boue qui a tout emporté, y compris des centaines de personnes. On voit parfois des cadavres nus ou enveloppés avant d’être emmenés à la morgue. Les secouristes sont en combinaison, un article évoque d’ailleurs des risques sérieux de choléra et de typhoïde. Des jeunes, sans combinaisons, fouillent à la recherche d’éventuelles victimes. Les habitants de Freetown visages hagards, certains ont des parapluies, il...
(La Tribune 16/08/17)
En visite chez le président nigérien Mahmadou Issoufou également coordonnateur de la coopération monétaire au sein de la CEDEAO, le président de la commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, est revenu sur le projet de création d’une monnaie unique, assurant que celui-ci n’est pas réalisable à l’horizon 2020, comme initialement planifié. En cause, la situation économique de certains pays de la sous-région. Un énième report potentiellement préjudiciable pour la crédibilité du projet ? « On ne peut plus aller...
(Le Point 10/08/17)
Régulièrement, Le Point Afrique vous propose une revue de presse africaine. Distance oblige, c'est par le prisme de la presse en ligne que s'effectue cette moisson d'opinions et d'analyses de journalistes du continent autour d'un même fait d'actualité. Or, sur plus d'une cinquantaine de titres répertoriés, force est de constater que certains médias sont plus fréquemment cités que d'autres. Ils sont bien souvent béninois (Bénin Monde Infos, La Nouvelle Tribune), burkinabés (Aujourd'hui au Faso, Fasozine, L'Observateur Paalga, Le Pays) ou...
(Jeune Afrique 31/07/17)
Alors que tous les regards se tournent vers le Cameroun, qui organisera la CAN 2019 selon une formule élargie (24 équipes contre 16 jusqu’à présent), la Guinée, qui sera l’hôte du tournoi en 2023, tient à honorer ses engagements. Cinq sites – deux stades à Conakry, un à Kankan, un à Labé et un à Nzérékoré – ont été retenus. Or le nouveau cahier des charges de la CAF exige du pays organisateur qu’il dispose de six stades. Lire la...
(AIP 28/07/17)
Abidjan – Le président de la République, Alassane Ouattara, effectuera une visite officielle en Sierra-Leone du dimanche 30 au lundi 31 juillet, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, mercredi au palais de la présidence au terme du conseil des ministres. Des sujets d’ordre politique et économique constitueront certainement les points des échanges prévus entre le président ivoirien et son homologue sierra-léonais, Ernest Baï Koroma.
(Jeune Afrique 11/07/17)
En marge du sommet de l’UA, les représentants des États membres de la Cedeao ont ferraillé à huis clos toute la journée du dimanche 2 juillet sur la question du renouvellement (prévu pour février 2018) de la présidence et de tous les commissaires de l’organisation ouest-africaine. Le nombre de ces derniers passant de 15 à 9, les rivalités n’en sont que plus aiguisées… L’actuel président de la Commission, le Béninois Marcel de Souza, a proposé trois options : deux d’entre elles...
(RFI 23/06/17)
Accélérer la mobilité des personnes pour le commerce et l’intégration africaine, c'est l'objectif du free roaming. L'idée est de permettre aux usagers quand ils se déplacent dans les autres pays de conserver leur numéro local sans avoir de frais supplémentaires : recevoir des appels gratuitement et émettre des appels au tarif local, comme s'ils étaient restés dans leur pays. En novembre dernier, les autorités de régulation de six pays de la Cédéao - le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina...
(Le Point 19/06/17)
Alors que la Sierra Leone se remet progressivement de la crise Ebola (épidémie qui a fait 3 600 morts), la croissance économique de ce pays anglophone, membre de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), devrait atteindre 4,3 %. Après une chute abyssale de 21,5 % en 2015, soit 29 % du PIB. Outre l'épidémie, le pays a été confronté au choc majeur de la perte des cours du minerai de fer (50 % des exportations) entre...
(Financial Afrik 13/06/17)
La Banque de Sierra Leone (BSL) a annoncé, lundi 12 juin 2017, la présentation d’une nouvelle politique destinée à faciliter aux entreprises et aux particuliers des emprunts auprès de banques commerciales, sans avoir recours à des garanties sous forme de propriété foncière. Selon Yusuf Dalatu, responsable à la BSL, avec la nouvelle politique, les entreprises et particuliers pourront, contracter un prêt en utilisant des biens comme une voiture et des machines en garantie. Parmi les mesures de cette politique, un registre national des garanties pour assurer la croissance rapide des entreprises, car beaucoup se plaignent de leur incapacité à donner en guise de garantie des propriétés foncières.
(La Tribune 09/06/17)
Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international vient d'approuver un nouveau programme triennal en faveur de la Sierra Leone, dans le cadre de la Facilité élargie de crédit. Destinées au maintien des équilibres financiers, Les aides sont évaluées à 224,2 millions de dollars, dont 54,3 millions déblocables dans l'immédiat. La nouvelle a été rendue publique en début de semaine. Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a procédé à l'approbation d'un programme d'aide de trois ans, au profit de...
(Libération 22/05/17)
Un vaccin contre les différentes souches de la maladie à fièvre hémorragique pourrait voir le jour après la mise en évidence de deux anticorps par un laboratoire américain. Le laboratoire de recherche américain Mapp Biopharmaceutical, en partenariat avec l’Université Albert-Einstein de New York, a découvert des anticorps efficaces sur trois principales souches du virus Ebola (deux autres souches, plus mineures, sont également connues). Des analyses sanguines réalisées sur un survivant de l’épidémie de la fièvre hémorragique ont mis en évidence la présence de 349 anticorps impliqués dans la guérison du patient. Deux d’entre eux pourraient neutraliser les différentes souches du virus.
(La Tribune 22/05/17)
C'est peut-être l'espoir de vaincre le virus et même de stopper l'épidémie qui a décimé plus de 11 000 personnes en moins de deux ans. Des chercheurs américains ont découvert un nouvel anticorps capable de neutraliser les trois principales souches du virus. On n'est pas loin d'un vaccin contre Ebola. C'est la prestigieuse revue américaine Cell qui a donné l'information. Une équipe de chercheurs canadiens et américains vient de découvrir des anticorps humains capables de neutraliser in vivo les trois...
(RFI 20/05/17)
Des chercheurs américains ont découvert un anticorps qui neutralise les trois principales souches du virus Ebola, grâce à l'analyse du sang d'un survivant de la maladie. Publiée dans la revue Cell, cette découverte pourrait potentiellement ouvrir la voie aux premiers vaccins contre cette infection. Alors qu'il n'existe pour le moment ni vaccin, ni traitement commercialisé pour prévenir ni soigner le virus Ebola, des chercheurs américains ont découvert un anticorps riche de promesses. L'épidémie d'Ebola la plus étendue a fait plus...
(La Tribune 12/05/17)
La Sierra Leone a finalement décidé de vendre son plus grand diamant sur le marché mondial, faute de trouver localement un prix convaincant. Les enchères ont atteint ce jeudi plus de 7 millions de dollars, mais pas le prix fixé par le gouvernement sierra-léonais. Sept millions une fois, sept millions deux fois... pas encore vendu. Le «diamant divin», comme on surnomme la trouvaille, est toujours logé dans les coffres-forts de la banque centrale sierra-léonaise à Freetown, la capitale du pays...
(La Tribune 09/05/17)
Un « stand-by » à sa carrière diplomatique ! Entre les privilèges de son poste de haut-fonctionnaire aux Nations-Unies et la reconstruction d’un des pays les plus pauvres d’Afrique et du monde, Kandeh Yumkella a vite tranché. Avec l’ambition de bâtir une nouvelle Sierra Leone, ce diplomate chevronné de 57 ans veut porter un message de changement par la réduction de la pauvreté, la lutte contre la corruption et l’accès à une éducation de qualité et au travail pour les...

Pages