| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(AFP 03/06/16)
Le commerce de bétail a augmenté de près de 20% en Afrique de l'ouest où il représente une source importante de revenus et assure la sécurité alimentaire pour des millions de personnes, ont annoncé vendredi des spécialistes réunis à Abidjan. "En Afrique de l'ouest particulièrement, la production, la transformation, et le commerce du bétail constituent une source importante de revenus, d'emplois et de sécurité alimentaire pour des millions se personnes", a affirmé le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, à l'ouverture d'une rencontre internationale sur la filière. Le commerce de bétail est passé "de 279.000 têtes de bétail en 2013, à plus de 328.000 têtes en 2014, soit une hausse de plus 17% des effectifs", a...
(AFP 01/06/16)
La Sierra Leone a annoncé mardi l'annulation de 57 permis d'exploitation et d'exploration miniers, pour relancer ce secteur crucial de son économie en écartant les compagnies qui gèrent mal les ressources. "Les compagnies (visées par cette mesure) soit ont omis de renouveler leurs licences, soit n'ont pas mené d'activité d'exploitation ou de d'exploration depuis l'obtention de leurs permis, en dépit d'avertissements répétés", a expliqué le directeur des Mines Peter Bangura dans une interview par téléphone à l'AFP. L'économie sierra-léonaise a été durement touchée par l'épidémie d'Ebola qui a frappé le pays pendant deux ans, provoquant une récession de 21,5% de son PIB en 2015, selon les statistiques officielles.
(Agence Ecofin 01/06/16)
Stellar Diamonds, compagnie minière cotée à Londres, a déclaré avoir été informée verbalement que le conseil consultatif des minéraux de la Sierra Leone a approuvé sa demande d’un permis d’exploitation minière pour son projet de kimberlite Tongo. Avant que l’octroi de permis ne soit effectif, l’Agence nationale des minéraux (NMA), l’organisme de réglementation du ministère des mines, devra formellement écrire à Stellar pour l’informer de la décision. Elle élabore ensuite un contrat de licence qui sera transmis au ministre des mines pour approbation. Par la suite, les conditions fiscales du permis d’exploitation minière seront négociées entre la compagnie et le gouvernement et l’accord de la concession nécessitera une ratification par le parlement. Outre le projet Tongo, détenu à 100%, Stellar...
(Xinhua 26/05/16)
Des experts ouest-africains ont exprimé mercredi à Abidjan leur volonté de dynamiser leurs stratégies pour juguler efficacement le fléau du virus d'Ebola. Selon le directeur général de l'Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), Xavier Crespin, qui intervenait lors d'un conclave des experts, il s'agit de mettre en commun les efforts et les données dans la perspective d'obtenir des résultats tangibles. "Nous avons décidé de mettre en oeuvre la décision de la CEDEAO de mettre sur pied un centre régional de surveillance", a noté M. Crespin. A l'en croire, un système d'alerte est mis en place à travers le réseau de surveillance qui concerne les 15 pays membres de la CEDEAO. "Ce système fonctionne de sorte que si une épidémie à...
(Médiapart 24/05/16)
Après avoir été censuré par Médiapart sous prétexte de diffuser de « fausses nouvelles » sans que le journal apporte la preuve qu’elles le fussent, et pour avoir traduit l’article d’un activiste noir engagé Nana Jovaun Kwame dans la défense des « Noirs » face au « White » suprématisme et à la diffusion de virus par la plus grande puissance de ce monde en Afrique. Après avoir été censuré par Médiapart sous prétexte de diffuser de « fausses nouvelles » sans que le journal apporte la preuve qu’elles le fussent, et pour avoir traduit l’article d’un activiste noir engagé Nana Jovaun Kwame dans la défense des « Noirs » face au « White » suprématisme et à la diffusion...
(RFI 23/05/16)
En Sierra Leone, depuis plusieurs semaines, l'eau manque à Freetown. Deux associations de défense de la société civile ont adressé un ultimatum à la compagnie nationale des eaux, la Guma Valley Water Company, au début du mois. Elles lui ont donné trois semaines pour renouveler la direction et changer de politique pour mieux gérer la crise. Cette pénurie n'est pas une première que l'Etat doit gérer, mais elle est plus sévère que les années précédentes. L’alerte a été donnée par la compagnie nationale des eaux : elle s’aperçoit mi-avril que le niveau du barrage à côté de la capitale est préoccupant : 1m50 inférieur à celui observé à la même période les années précédentes. Le gouvernement décide donc de prendre...
(Infos Gabon 23/05/16)
Libreville – Une nouvelle étude des Nations unies révèle que les paiements numériques versés aux équipes d’intervention contre Ebola ont permis de sauver des vies et d’économiser 10 millions de dollars. En utilisant les paiements numériques pour rémunérer les personnes employées dans la lutte contre Ebola, la Sierra Leone a énormément réduit les délais de paiement, évitant ainsi des grèves à grande échelle et garantissant une main d’œuvre stable pour éliminer Ebola. L’expérience de la Sierra Leone montre qu’il est crucial de se préparer tôt aux paiements numériques avant l’émergence d’une crise. Les téléphones portables utilisés comme portefeuilles numériques pour payer les équipes d’intervention se sont avérés un outil d’une valeur inestimable dans le cadre de l’action de la Sierra...
(Autre média 18/05/16)
Depuis 14 ans, la Sierra Leone n’avait plus de vrai feu rouge. Ils avaient tous été volés pendant la guerre civile, de 1991 à 2002. Durant cette période, les armées rebelles terrorisaient la population. Avides de butin, elles volaient tout ce qu’elles pouvaient emporter, depuis le bétail jusqu’aux diamants, en passant par les voitures, les télévisions et les feux rouges. Le premier feu rouge post-guerre, placé à une intersection fréquentée de la capitale du pays, Freetown, est donc bien plus qu’un simple outil de trafic routier. Selon le porte-parole du président, Abdulai Bayraytay, il « fait partie de notre effort de reconstruction ». Erigé d’après les instructions-mêmes du président Ernest Bai Koroma, ce serait le premier d’une longue série. Outre...
(APA 17/05/16)
Le gouvernement sierra-léonais a décidé d’interdire toute manifestation aux alentours du Palais présidentiel, a-t-on appris dans un communiqué publié, vendredi à Freetown. « Sauf en cas d’autorisation exceptionnelle signée par la police sierra-léonaise, les manifestations devant le State House (palais présidentiel) ne sont plus autorisées car elles perturbent le travail du bureau du président de la république, » lit-on dans le communiqué. Désormais les personnes voulant protester contre un quelconque grief devront le faire dans les environs des ministères compétents pour espérer que leurs préoccupations soient prises en compte.
(Le Monde 17/05/16)
Il n’y a pas que du bon dans une réconciliation. C’est ce que tend à prouver une longue enquête publiée dans le magazine Science du vendredi 13 mai après une étude menée en Sierra Leone dans 200 villages et auprès de 2 383 personnes. La Sierra Leone, petit pays d’Afrique de l’Ouest, a été dévastée entre 1991 et 2002 par une guerre civile qui a fait plus de 50 000 morts. Parfois par des voisins ou des membres de la même famille, des milliers de civils ont été amputés, des femmes violées. Cocaïne et poudre à fusil Le conflit, déclenché par l’attaque de deux villages par le RUF (Revolutionary United Front) en mars 1991, a déplacé 2,6 millions de personnes,...
(Afrik.com 17/05/16)
Depuis une quinzaine de jours, la capitale de la Sierra Leone, Freetown, est en proie à une pénurie qui perdure, contraignants ses habitants à s’approvisionner de l’eau polluée. Rien ne va plus à Freetown ! La capitale de la Sierra Leone est en proie à une pénurie d’eau qui dure depuis une quinzaine de jours, à cause d’une sécheresse. Comme elle perdure, ses habitants n’hésitent pas à braver les dangers au péril e leur vie pour s’approvisionner une eau polluée, rapporte l’AFP. Selon la Guma Valley Water Company (GVWC), une entreprise qui distribue chaque jour 20 000 litres d’eau à Freetown, les causes de cette pénurie sont principalement dus à des problèmes environnementaux, mais sont exacerbés par la crise financière...
(Europe 1 17/05/16)
Dimanche, le match de football Manchester United-Bournemouth avait été annulé après la découverte d’une fausse bombe oubliée dans des toilettes du stade. La déception était grande pour Moses, un supporter de Manchester venu depuis le Sierra Leone pour assister à Manchester United-Bournemouth, dimanche. Le match, comptant pour la 38ème et dernière journée de Premier League, a finalement été reporté en raison de l'évacuation du stade, après l'oubli d'une fausse bombe dans les toilettes d'Old Trafford. "J’étais tellement déçu. Des gens sont venus me voir, je leur ai dit, 'je viens du Sierra Leone pour voir ce match et il n’aura pas lieu'. C’est la première fois que je venais ici", raconte ce supporter des "Red Devils" à la BBC. "Ils...
(AFP 14/05/16)
La capitale du Sierra Leone, Freetown, est en proie depuis une quinzaine de jours à une sécheresse dont elle ne voit pas la fin et qui pousse ses habitants à sortir la nuit pour chercher de l'eau, quitte à risquer leur vie en s'approvisionnant avec de l'eau polluée. "Nous n'avons jamais vu ça", déplorait vendredi le pasteur Sammy Williams, qui en appelait à Dieu en fixant les habitations aux toits poussiéreux sur les hauteurs de la ville, entourées d'arbres desséchés. "La crise de l'eau s'aggrave d'heure en heure", a confirmé à l'AFP Sao Lamin, président du Consortium des sociétés civiles pour l'accès à l'eau potable. "Nous avons mis en place des équipes de surveillance de nuit chargées d'évaluer l'ampleur de...
(AFP 13/05/16)
Dernière session d'examens à l'école de sages-femmes de Masuba, dans le centre-nord de la Sierra Leone. Dans quelques semaines, 70 nouvelles accoucheuses fraîchement diplômées seront déployées à travers le pays qui connaît la plus forte mortalité maternelle au monde. Créée en 2010, l'école, tout au bout d'une piste de terre cahotante et poussiéreuse, à plusieurs heures de voiture de la capitale Freetown, est seulement le deuxième centre spécialisé dans la formation de sages-femmes de ce pays de sept millions d'habitants. Bien que la rémunération soit faible selon les critères locaux...
(Agence Ecofin 12/05/16)
La Sierra Leone a signé avec le gouvernement britannique un compact qui lui permettra de porter son taux d’électrification à 100%, d’ici 2025. Ce projet d’électrification des six millions de Sierra-léonais entre dans le cadre du plan de redressement post-Ebola, dans un pays où le taux d’électrification global est de 13% et où, seulement 1% de la population rurale a accès à l’énergie. Le solaire jouera un rôle crucial dans l’atteinte de cet objectif. Le gouvernement entend, dans un premier temps, exonérer d’impôts les produits d’énergies renouvelables afin de les rendre accessibles à au moins 1 million de personnes, d’ici 2020. Des technologies off-grid et des installations solaires domestiques seront également mises à la disposition des populations rurales. Ce faisant,...
(AFP 11/05/16)
Dans une maternité de Freetown, Isatu Koroma, 15 ans, tient dans ses bras son bébé qui pleure. Le phénomène des grossesses précoces, déjà répandu en Sierra Leone, a explosé avec l'épidémie d'Ebola, selon des spécialistes. En nage et prise de vertiges, Isatu attend un don de sang après un accouchement difficile, explique Josephine Samba, l'infirmière en charge de cette section du Princess Christian Maternal Hospital (PCMH), à une équipe de l'AFP qui s'est rendue dans cet établissement spécialisé dans la santé maternelle et infantile. Aucun des membres de la famille de l'adolescente - orpheline de mère...
(Vox Africa 11/05/16)
Le phénomène des grossesses précoces était déjà répandu en Sierra Leone mais il semble avoir explosé avec l'épidémie d'Ebola. Ce type de grossesses sont contractées "pour la plupart dans l'environnement familial", alors que "les écoles étaient fermées", au plus fort de la crise sanitaire qu'a traversé le pays. La situation des filles-mères dans le pays est catastrophique : abandonnées par leurs proches, elles arrivent souvent à l'hôpital , en dernier recours, en demande urgente de soins, parfois après des tentatives dangereuses pour mettre un terme, elles-mêmes, à leur grossesse.
(African Manager 09/05/16)
La Sierra Léone, où profile à l’horizon le spectre d’une crise économique, s’est lancée dans de profondes mesures d’austérité, consistant notamment en des coupes sombres dans l’énorme masse salariale. Selon des sources proches du gouvernement sierra-Léonais, cette décision d’aller à l’austérité pourrait permettre au pays d’Ernest Bai Koroma d’économiser plusieurs millions de dollars sur les dépenses publiques. Le gouvernement, par le biais du Bureau du secrétaire financier, avait ordonné la réduction radicale des allocations de congé annuel auxquelles les fonctionnaires avaient droit, a-t-on appris. Dans le but d’introduire des mesures d’austérité visant à contrôler les dépenses publiques, le gouvernement cherche à réduire les allocations de congé octroyées aux travailleurs du service public pour que ces derniers perçoivent l’équivalent de leur...
(France 24 06/05/16)
En Sierra Leone, la propagation du virus Ebola s’est accompagnée d’une autre épidémie dévastatrice : une explosion des violences faites aux femmes et aux adolescentes, qui a replongé le pays dans ses années les plus sombres. Le virus Ebola a fait des ravages en Sierra Leone. Plus de 14 000 personnes ont été infectées, et près de 4 000 en sont mortes depuis la déclaration de l’épidémie, en mai 2014, selon les derniers chiffres l’OMS. Si la fin de l'épidémie a été déclarée le 7 novembre 2015, le petit pays d’Afrique de l’Ouest n’a pas fini d’en subir les conséquences. Les femmes tout particulièrement.
(APA 06/05/16)
La Sierra Leone va abriter le 10 mai prochain, une conférence sur les énergies renouvelables avec la participation de représentants du secteur privé, a-t-on appris vendredi, de sources officielles.En marge de la conférence, les entreprises et institutions spécialisées dans le secteur des énergies renouvelables vont exposer leurs produits. Quelques 400 participants en provenance des gouvernements et du secteur privé prendront part à la rencontre. « Le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma devra prononcer le discours inaugural et partagera avec les participants sa nouvelle politique énergétique, » a déclaré Paul Saffa, le Directeur de l’énergie au ministère de l’Énergie. Il a ajouté que la conférence servira également de plateformes d’échanges entre les différents investisseurs actifs dans le secteur de l’énergie en...

Pages