| Africatime
(Jeune Afrique 05/03/15)
Pour la première fois testé sur l'Homme, un antiviral aux résultats mitigés pourrait, somme toute, être une piste thérapeutique contre le virus Ebola. S'il agit contre plusieurs virus de grippe, mais aussi ceux de la fièvre jaune et de la fièvre aphteuse, le favipiravir pourrait aussi être efficace contre le virus Ebola, indique un rapport scientifique publiant, lundi 2 mars, les résultats d'un premier essai clinique lancé fin 2014 en Guinée.
(Agence Ecofin 05/03/15)
Le groupe américain New Generation Power International (NGPI) envisage d’installer de nombreuses centrales d’énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest en général et en Sierra Leone en particulier. Cette annonce a été faite lors d’une visite du vice-ministre de l’énergie sierra-léonais, Ismael Sengu Koroma dans les locaux de la compagnie à Chicago. « L’accès à une énergie renouvelable propre et moderne dans les foyers et les entreprises, permettra aux Sierra-léonais d’avoir une vie meilleure. L’électricité peut avoir des impacts significatifs sur la santé, l’éducation et l’économie.» a déclaré Chirinjeev Kathuria (photo), le président de la NGPI. Le groupe américain, en partenariat avec Nations Solar, veut modifier le paysage énergétique du pays à travers l’installation de centrales solaires photovoltaïques et hydroélectriques et...
(AFP 04/03/15)
Les trois pays ouest-africains frappés par Ebola ont demandé mardi à la communauté internationale de lancer un "plan Marshall" pour aider à leur redressement économique et éradiquer le virus. L'appel lancé par Le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée lors d'une conférence à Bruxelles doit être au centre des prochains rendez-vous internationaux sur Ebola: du 16 au 18 avril dans le cadre d'une session de la Banque mondiale et du FMI, puis d'ici juin avec une conférence des Nations-Unies...
(Xinhua 04/03/15)
NEW YORK, (Xinhua) -- La communauté internationale est désormais à un tournant décisif de la lutte contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, alors que des signes encourageants laissent à penser que le gros de la crise est passé, a déclaré le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon . "Cette année est marquée par une baisse significative des nouveaux cas", a salué M. Ban Ki-moon dans une série de remarques à l'occasion d'un événement musical organisé lundi soir au siège...
(AFP 03/03/15)
Le Fonds monétaire international (FMI) a accordé lundi à la Sierra Leone, pays lourdement touché par le virus Ebola, une extension de crédit et un allègement de dette pour un montant total de plus de 187 millions de dollars. Ces fonds se répartissent en un versement de 84,45 millions de dollars au titre d'une facilité de crédit signée fin 2013 pour soutenir un programme de réformes économiques, indique un communiqué. Ce crédit est augmenté d'une tranche de 72,94 millions de...
(AFP 03/03/15)
Prudence et fierté, ces deux sentiments animent les dirigeants du groupe japonais Fujifilm Holdings, un grand nom de la photo argentique reconverti en improbable créateur d'un des médicaments aujourd'hui perçu comme l'un des plus efficaces contre Ebola. "Les résultats ont dépassé nos attentes", confie Yuzo Toda, un des vice-présidents de Fujifilm lors d'un entretien à l'AFP, le premier accordé à la presse depuis la publication des données préliminaires d'un essai clinique mené en Guinée. Ce petit comprimé beige, dont la molécule s'appelle favipiravir, est un antigrippe approuvé en tant que tel par les autorités nippones en mars 2014. Son atout, selon Fujifilm...
(RFI 03/03/15)
A Bruxelles se tient, ce mardi, une réunion des donateurs et des acteurs dans la crise du virus Ebola qui secoue l'Ouest de l'Afrique depuis un an. Au menu de cette journée, trois priorités principales : l'éradication complète du virus, la réalisation des promesses de don et l'aide au redéveloppement, principalement pour la Guinée, la Sierra-Leone et le Liberia. Selon la Commission européenne, il est vital de ne pas baisser la garde, car il y a une recrudescence erratique de...
(AFP 03/03/15)
Les dirigeants des trois pays africains frappés par Ebola se réunissent mardi à Bruxelles avec les représentants de la communauté internationale pour tenter de venir à bout de l'épidémie et garantir le versement de l'aide promise de 4,9 milliards de dollars. Agences de l'ONU, Banque mondiale, ONG ainsi que délégations européennes, américaine, chinoise, cubaine ou australienne: tous les acteurs de la lutte contre Ebola sont représentés. Pays à l'épicentre de l'épidémie qui s'est déclarée début 2014, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée....
(Dw-World 03/03/15)
Tous les acteurs de la lutte contre la fièvre hémorragique se retrouvent dans la capitale belge pour une réunion co-organisée par l'UE. Objectif: faire le point sur les efforts à fournir pour vaincre l'épidémie. Des représentants de l'OMS, de l'Union Européene, du FMI, et de la Banque mondiale, ainsi que plus de 80 délégations sont présentes dans la capitale belge pour cette réunion qui vise à faire le point sur la "bataille décisive" qu'il reste à mener en vue d'arriver...
(BBC 03/03/15)
La Sierra Leone devrait bénéficier d’un décaissement de quelque 80 millions de dollars du FMI pour l’aider à se remettre des effets de l'épidémie Ebola. Au total, le Fond Monétaire International (FMI) a promis au pays une assistance financière de 187 millions de dollars pour soutenir une économie durement affectée. Les systèmes de santé de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone ont besoin d’une aide d’urgence pour se reconstruire. Près de 10 000 personnes sont décédées dans...
(RFI 03/03/15)
A Bruxelles se tient, ce mardi, une réunion des donateurs et des acteurs dans la crise du virus Ebola qui secoue l'Ouest de l'Afrique depuis un an. Au menu de cette journée, trois priorités principales : l'éradication complète du virus, la réalisation des promesses de don et l'aide au redéveloppement, principalement pour la Guinée, la Sierra-Leone et le Liberia. Selon la Commission européenne, il est vital de ne pas baisser la garde, car il y a une recrudescence erratique de...
(AFP 02/03/15)
Le vice-président de Sierra Leone, qui s'est lui-même placé en quarantaine de crainte d'être contaminé par le virus Ebola, a demandé dimanche à la population "de prier pour lui". Sam Sumana s'est placé samedi en quarantaine après la mort de son garde du corps, décédé d'Ebola. Dans un message télévisé diffusé sur l'unique chaîne sierra-léonaise, il a aussi appelé dimanche toutes les personnes ayant été en contact avec son garde du corps à "s'adresser aux autorités sanitaires pour être examinées"...
(RFI 02/03/15)
Le vice-président sierra-léonais Sam Sumana s'est placé en quarantaine pendant 21 jours. Une décision qui fait suite au décès dû à Ebola vendredi de l'un de ses gardes du corps. Dans un message télévisé, le vice-président a appelé toutes les personnes ayant été en contact avec son garde du corps à s'adresser aux autorités sanitaires pour être examinées. Le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma court-il lui aussi un risque? La réponse du porte-parole du gouvernement Abdulai Bayraytay, au micro de...
(PANA 02/03/15)
Le gouvernement de la Sierra Leone a imposé de nouvelles restrictions à la circulation des véhicules et des personnes à travers le pays, après un pic dans le nombre de cas confirmés d''Ebola ces deux dernières semaines, a appris la PANA samedi, de sources sanitaires à Freetown. Au début de février, le gouvernement a assoupli les restrictions sur les mouvements et les activités commerciales lorsque le pays a enregistré le taux d''infection le plus bas depuis le début de l''épidémie...
(BBC 02/03/15)
Samuel Sam-Sumana, le vice-président sierra-leonais, restera éloigné de son voisinage et de ses collègues pendant 21 prochains jours. Sam-Sumana a dit qu’il entendait rester en quarantaine pour "donner le bon exemple", à la suite de la mort, la semaine dernière, de John Koroma, l’un de ses gardes du corps. Le vice-président a dit à l’agence Reuters qu’il allait "très bien" et ne sentait aucun signe de maladie. Des membres de son cabinet sont également placés en observation par les autorités...
(Agence Afrique 02/03/15)
Les présidents des pays frappés par l’épidémie d’Ebola participent ce 2 mars à Bruxelles en Belgique à une conférence de haut sur cette maladie. Quelque 600 personnes dont experts et médecins devraient faire le point de la lutte contre cette épidémie ainsi que des ressources nécessaires pour gérer les conséquences laissées par le passage terrible d’Ebola. Dans un communiqué publié ce matin à Paris, le gouvernement français a indiqué que cette conférence vise à maintenir la mobilisation internationale pour soutenir...
(BBC 02/03/15)
L'Union européenne (UE) et les principaux acteurs de la lutte contre Ebola organisent une conférence internationale de haut niveau mardi 3 mars pour "faire le point sur la lutte contre l'épidémie, coordonner l'action pour l'éradication totale de la maladie et discuter du processus de reconstruction" dans les pays les plus touchés. L'événement, qui se tient a Bruxelles, sera co-présidé par la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia, ainsi que par le Togo, l’actuel coordonnateur Ebola de la Communauté économique...
(PANA 02/03/15)
Santé - L'Organisation mondiale de la Santé (Oms) et la Mission des Nations unies pour les interventions d'urgence contre Ebola (Unmeer) ont soulevé des préoccupations au sujet de défis dans l'engagement des communautés pour gagner le combat contre la maladie Ebola. L'Oms et l'Unmeer ont soulevé la préoccupation à la suite de nouveaux incidents d'Ebola en Guinée et en Sierra Leone. L'ONU a indiqué jeudi dans la soirée à New York que l'Oms et la Mission Ebola de l'ONU ont...
(PANA 27/02/15)
Dakar, Sénégal - La Fondation des médias en Afrique de l'Ouest (Mfwa) basée à Accra, a révélé mercredi que deux journaux privés, 'Independent Observer' et 'Prime Time', ont été suspendus par l'organisme de régulation des médias de la Sierra Leone. Dans un communiqué transmis à la PANA à Dakar, la Mfwa a déclaré que les deux journaux ont été suspendus pour avoir omis de payer des amendes imposées par la Commission indépendante des médias du pays (Imc). 'Conformément à la...
(PANA 27/02/15)
La Banque africaine de développement (BAD) est le fer de lance du développement d'une politique qui aidera à éliminer les obstacles qui entravent la participation des femmes dans l'accès à l'énergie dans la région de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a déclaré mercredi l'institution financière basée à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Grâce à cette politique, les gouvernements des 15 pays membres de la CEDEAO seront engagés à des actions concertées qui portent sur ??les disparités entre les sexes qui existent dans le secteur de l'énergie, selon un communiqué obtenu par la PANA auprès de la Banque. Il est prévu que cette démarche va orienter la région de l'Afrique de l'Ouest vers une trajectoire...

Pages