| Africatime
(AFP 25/04/15)
Alors que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est sur le déclin, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires des pays touchés se penchent désormais sur les effets à long terme, très mal connus, du virus sur les survivants. Cécité partielle ou totale, troubles de l'audition, douleurs articulaires, céphalées: une proportion non négligeable des survivants, selon les sources, se plaint d'effets secondaires parfois très handicapants. "Nous devons être conscients que (des complications) peuvent survenir" après un traitement contre la fièvre hémorragique, a admis la responsable de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l'Afrique, le docteur...
(AFP 23/04/15)
Le traitement expérimental TKM-Ebola s'est montré efficace contre le type de virus Ebola responsable de l'épidémie en cours en Afrique de l'Ouest, dans un essai réalisé sur des singes, selon une lettre publiée mercredi dans la revue Nature. L'épidémie a fait depuis décembre 2013 plus de 10.000 morts principalement au Sierra Leone, Liberia et en Guinée. Elle a fortement baissé d'intensité depuis fin 2014 mais se poursuit en particulier en Guinée, selon un bilan de l'OMS daté du 15 avril. Jusqu'à présent aucun traitement n'a été homologué contre ce terrible...
(Agence Ecofin 23/04/15)
Sierra Rutile Ltd, un major des sables minéraux détenant des actifs de classe mondiale en Sierra Leone, a entamé la construction de son projet Gangama d’extraction minière à sec dont la mise en valeur est scindée en deux étapes avec chacune une capacité de traitement de 500 tonnes à l’heure. La compagnie a rendu public le 21 avril le démarrage des travaux de construction de ce projet, dont la durée de vie de mine est estimée à 20 ans. Le...
(AFP 23/04/15)
Plus de 26.000 personnes ont été contaminées par le virus Ebola depuis le début de l'épidémie et 10.823 d'entre elles sont mortes, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mercredi. L'OMS a également souligné que la baisse du nombre cas confirmés semblait avoir stagné, appelant à des efforts accrus pour stopper complètement la transmission de ce virus. Au total, 26.079 personnes ont contracté la maladie au cours des 16 derniers mois, dont 10.823 sont mortes, la quasi-totalité d'entre elles...
(AFP 22/04/15)
La police sierra-léonaise traque depuis mardi sept habitants de Freetown qui ont fui leur bidonville après la mort d'un membre de leur famille ayant succombé au virus Ebola, a annoncé mercredi le gouvernement. La partie sud du bidonville de Moa Wharf a été très rapidement bouclée après le décès d'un jeune homme testé positif au virus Ebola, a expliqué à la presse un porte-parole du Centre national de lutte contre Ebola (NERC), Sidi Tunis. Selon le porte-parole, sept proches de...
(AFP 22/04/15)
Par un après-midi humide, Tom, 30 ans, épouille son voisin à l'ombre, insouciant de l'épidémie d'Ebola qui a failli le priver de son gîte. Comme ses quelque 5.500 congénères en Sierra Leone, ce chimpanzé est un rescapé de la redoutable fièvre hémorragique. La réserve de chimpanzés de Tacugama, dans les collines verdoyantes autour de la capitale, Freetown, a rouvert a public la semaine dernière. Elle avait dû fermer en août 2014 alors que la contamination du virus Ebola, qui touche les singes aussi bien que les humains, explosait. "Nous étions tous inquiets pour notre avenir si le sanctuaire ne rouvrait pas", affirme à l'AFP Abdoul Koroma, un membre du personnel de cette réserve, où...
(Le Point 22/04/15)
Donald Kaberuka vient d'indiquer que la Banque africaine de développement allait poursuivre son soutien aux pays touchés par le virus Ebola. L'objectif visé par cette aide financière est de permettre aux pays affectés depuis mars 2014 par la maladie à virus Ebola d’investir dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’eau et l’assainissement, de l’agriculture, ainsi que dans le secteur financier. "Cette somme servira à soutenir d’ambitieux plans de relance nationaux et sous-régionaux", a précisé Donald Kaberuka. Cette...
(Dw-World 22/04/15)
L'organisation Médecins sans frontières dénonce l'"échec patent de la communauté internationale" dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola. L'organisation Médecins sans frontières dénonce l'´"échec patent de la communauté internationale" dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola. Des déclarations faites aujoud'hui même à Berlin, suite à une rencontre de printemps, organisée avec des responsables poliques, des chercheurs et des travailleurs humanitaires.
(AFP 21/04/15)
Les légendes du football Zinedine Zidane et Ronaldo ont rassemblé lundi près de 35.000 spectateurs au stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne pour la 12e édition du "Match contre la pauvreté", au profit cette fois de la lutte contre le virus Ebola. Zidane et Ronaldo emmenaient une sélection mondiale de vieilles gloires, composée notamment d'anciens "Bleus" champions du monde de 1998, contre une équipe d'anciens et actuels joueurs de l'ASSE. Pour l'anecdote les "Verts" l'ont emporté 9 à 7. Zidane et Ronaldo sont ambassadeurs de bonne volonté du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), à l'initiative...
(Agence Ecofin 21/04/15)
(Agence Ecofin) - Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, a annoncé le 17 avril que son institution allait mobiliser 300 millions de dollars pour financer la reconstruction et la relance des économies des trois pays les plus touchés par l'épidémie d'Ebola : la Guinée, la Sierra-Leone et le Liberia. «Ce n'est pas le moment de baisser les bras. Nous devons renforcer les soins de santé primaires en Afrique, alléger la dette des pays touchés et...
(La Presse Canadienne 21/04/15)
Les scientifiques impliqués dans la recherche sur l'Ebola se retrouvent aujourd'hui dans une véritable course contre la montre. Objectif: tester leurs vaccins et leurs médicaments contre le virus avant que l'épidémie ne s'éteigne. La baisse importante du nombre de nouveaux cas d'Ebola en Afrique de l'Ouest est évidemment une excellente nouvelle. Mais elle augmente la pression sur les chercheurs qui testent des traitements dans l'espoir qu'une épidémie comme celle qui a mis la planète en alerte l'an dernier ne se...
(APA 20/04/15)
La Banque mondiale a, dans un communiqué publié samedi, annoncé qu’elle allait débloquer dans les 12 à 18 prochains mois une enveloppe d’au moins 650 millions de dollars pour aider les pays touchés par le fièvre hémorragique à virus Ebola. Ce fonds va aider la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone à se remettre de l’impact social et économique dévastateur de l’épidémie et faire progresser leurs objectifs de développement à long terme, explique le communiqué. L’enveloppe promise va porter...
(Agence Ecofin 20/04/15)
(Agence Ecofin) - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a admis, dans un communiqué rendu public le 19 avril, des «manquements graves» dans sa gestion de l'épidémie d’Ebola, promettant des réformes qui lui permettront de mieux réagir face à une éventuelle autre épidémie. «Nous avons pris note attentivement des critiques disant qu'entre autres, la réaction initiale de l'OMS a été lente et insuffisante, que nous n'avions pas alerté le monde avec suffisamment d'énergie (...), nous n'avons pas coopéré efficacement avec...
(Afrique Actualité 18/04/15)
Le président guinéen Alpha Condé, la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et le président de la Sierra Leone Ernest Bai Koroma étaient à Washington vendredi. Ils y ont présenté un "Plan Marshall" de 8 milliards de dollars aux responsables internationaux du développement. Ce, pour relancer l'économie de leur pays et éradiquer la maladie qui a déjà fait 10.600 morts en Afrique de l'ouest. Les trois présidents n'ont pourtant pas obtenu grand-chose. Lors de la réunion annuelle du FMI et de...
(AFP 17/04/15)
Les trois pays les plus touchés par l'épidémie Ebola, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, ont demandé vendredi à Washington un plan d'aide internationale s'élevant au total à huit milliards de dollars, dont un milliard pour les deux prochaines années. "Nous ne sommes pas sortis du bois", a souligné le président de la Sierra Leone Ernest Bai Koroma pendant une conférence de presse lors des assemblées semi-annuelles du FMI et de la Banque mondiale à Washington. Même si...
(Agence Ecofin 17/04/15)
(Agence Ecofin) - En marge des rencontres de printemps de la Banque mondiale et du Fonds Monétaire International qui se déroulent actuellement à Washington DC, le président américain Barack Obama a reçu Elle Johson Sirleaf, Ernest Bai Korama et Alpha Condé, les chefs d’État respectifs du Liberia, la Sierra Leone, et la Guinée Conakry, trois pays d'Afrique de l'ouest qui ont été sévèrement touchés par l'épidémie de l'Ebola en 2014. « Nous devons rester vigilants et la communauté internationale doit...
(BBC 17/04/15)
Les présidents guinéen, sierra-léonais et libérien sont à Washington pour participer aux réunions de printemps de la banque mondiale et du FMI et trouver des fonds pour redresser leurs économies durement touchées par l’épidémie d’Ebola. Mercredi, le chef d'État guinéen Alpha Condé, la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et le président Sierra-Léonais Ernest Bai Koroma ont rencontré le président américain Barack Obama. Barack Obama les a assurés du soutien américain et a souligné les "grands progrès" réalisés dans la lutte...
(BBC 17/04/15)
Ce mardi marque la fin du délai fixé en début d'année par la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée pour atteindre l'objectif de "zéro" malade d'Ebola. Depuis, cet objectif a été décalé au mois de juin. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que 37 personnes sont encore infectées en Guinée et en Sierra Leone, mais il n'y a aucun cas au Liberia. Les présidents des trois pays ouest-africains ont rencontré mercredi leur homologue américain Barack Obama à...
(RFI 16/04/15)
Le président Obama a reçu mercredi 15 avril à la Maison Blanche les leaders des trois pays affectés par Ebola: la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf, le Guinéen Alpha Condé et le Sierra-Léonais Ernest Bai Koroma. Notant des progrès incontestables dans la lutte contre la maladie, il n’en a pas moins appelé la communauté internationale à rester vigilante. Les trois présidents sont à Washington pour solliciter de l'aide du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale afin de redresser leur économie qui a beaucoup souffert de l'épidémie. Les recevant à la Maison Blanche, le président Obama a noté que des progrès majeurs avaient été enregistrés.
(BBC 16/04/15)
L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a exhorté les survivants Ebola à plus de prudence lors de contacts sexuels afin de ne pas transmettre le virus à leur partenaire. L'OMS a lancé cet appel après que des traces du virus ont été retrouvées dans le sperme d’un survivant, près de six mois après sa guérison. Selon l’agence des Nations Unies, il est aujourd’hui difficile de savoir si le virus peut être toujours présent dans l’organisme d’une personne 90 jours après que celle-ci soit déclarée guérie. Mais les responsables de l’OMS veulent poursuivre les enquêtes pour évaluer les risques.

Pages