Mardi 20 Février 2018

La police est la ''principale'' menace à des élections pacifiques en Sierra Leone (Opposition)

La police est la ''principale'' menace à des élections pacifiques en Sierra Leone (Opposition)
(APA 24/01/18)

APA-Freetown (S/Leone) - Le principal parti politique de l'opposition sierra-léonaise, le Parti du peuple de la Sierra Leone (SLPP), a désigné les forces de sécurité comme ‘’principale’’ menace à un processus électoral ‘’crédible’’, appelant à des mesures pour s’assurer de la neutralité de toutes les institutions.

Selon Jacob Jusu Saffa, le porte-parole du SLPP le droit accordé aux policiers de voter dans n'importe quel bureau de vote dans le pays, leur permettrait d’accomplir leur devoir civique plusieurs fois pour le Congrès des Peuples (APC, au pouvoir).

« Nous avons des informations tangibles sur les plans prévus par les forces de sécurité, allant de l’intimidation, au recrutement de jeunes à qui l’on remettrait des uniformes de la police pour qu’ils puissent entrer dans les bureaux de vote comme ils veulent » a-t-il prévenu.

« Nous devons empêcher cela. La police est un problème majeur dans notre démocratie » regrette l’opposant, prônant l’aménagement d’un jour dédié spécialement au vote des forces de l’ordre.

Le thème de la sécurité pour les élections générales prévues le 7 mars prochain, domine les débats politiques alors que les principaux candidats sont en train de sillonner le pays sans que la campagne électorale ne soit officiellement ouverte.

Le candidat du SLPP, Julius Maada Bio a rencontré le chef de la police la semaine dernière pour lui faire part des préoccupations de son parti.

M. Saffa a déclaré que le SLPP est résolu cette fois-ci à faire face aux forces de l’ordre en cas de comportement impartial de leur part, appelant à la tenue d’élections ‘justes et équitables’ pour consolider la démocratie et la paix.

KC/GIK/pn/of/APA

Commentaires facebook