Jeudi 19 Octobre 2017

CIV : Burkina, Liberia, Sierra Leone, que cachent ces voyages du Pdt Ouattara ?

CIV : Burkina, Liberia, Sierra Leone, que cachent ces voyages du Pdt Ouattara ?
(Afrique sur 7 31/07/17)

Alassane Ouattara effectue actuellement plusieurs déplacements dans la sous-région ouest-africaine. Décoré au Libéria à la mi-juillet, le président ivoirien s’est rendu au Faso dans le cadre du TAC 6. Il effectuera également une visite officielle en Sierra Leone ce dimanche. Des observateurs s’interrogent donc sur les raisons profondes de ces déplacements du chef de l’État.

C’est à croire que le président Ouattara a consacré ce mois de juillet pour des voyages dans la sous-région ouest-africaine. Du Liberia à la Sierra Leone en passant par le Burkina Faso, le chef de l’État ivoirien poursuit ses visites. Le 15 juillet dernier, le chef de l’Exécutif ivoirien était à Monrovia, sur invitation de son homologue, Ellen Johnson Sirleaf. Il y a été élevé à la plus haute distinction du pays : « Le Grade de Chevalier Grand Cordon dans l’ordre très vénérable de la Chevalerie des Pionniers « .

Dans la foulée, le Président ivoirien s’est également rendu à Ouagadougou pour prendre part à la 6e édition du Traité d’amitié et de coopération (TAC 6) ivoiro-burkinabè. Au terme d’un Conseil des ministres conjoint, plusieurs accords ont été signés entre ces deux États voisins.

Au TAC 6, Ouattara et Kaboré bandent leurs muscles contre le terrorisme.À peine de retour sur le bord de la lagune Ébrié que le président veut mettre le cap sur Freetown. Cette visite officielle, maintes fois ajournée, aura finalement lieu les 30 et 31 juillet prochains. Ce sera là encore l’occasion pour la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone de renforcer leur coopération bilatérale.

Notons que la Côte d’Ivoire est un pays essentiel en Afrique de l’Ouest. D’autant qu’elle pèse environ 40% du PIB de l’UEMOA. Par ailleurs, le leadership du Président Alassane Ouattara dans la sous-région, et même au-delà, est indéniable. Renforcer les relations diplomatiques et économiques entre ces Etats permettra donc de booster leur émergence.

C ertains observateurs évoquent plutôt des raisons politiques car la Côte d’Ivoire entrera très bientôt dans une période électorale à l’issue incertaines. En témoignent les prises de positions radicales dans les différents états-majors. Si cette fièvre était constante jusqu’à la présidentielle de 2020, les Ivoiriens pourraient retomber encore dans une nouvelle crise. C’est ce que tenterait d’anticiper le président Ouattara en nouant des liens solides avec ses voisins.

Quoi qu’il en soit, aucun pays ne peut vivre reclus, et le Président ivoirien l’a très bien compris.

Commentaires facebook