Lundi 24 Juillet 2017

Dans le monde

(AFP)

Crâne rasé et pieds nus, des hommes vêtus d'une blouse bleue font les cent pas dans la cour du centre psychiatrique d'Azaz, le seul établissement du genre dans le nord syrien sous contrôle rebelle.

Dans une salle, l'un des patients s'adresse à ses compagnons en criant, un autre éclate de rire tout seul. Un troisième chante à tue-tête, laissant entrevoir une bouche édentée.

Les six années de conflit en Syrie ont laissé de profondes séquelles psychologiques au sein de la population, confrontée quotidiennement aux horreurs de la guerre.

(AFP)

La protestation peut prendre d'étranges formes dans une Thaïlande muselée par la junte militaire: c'est un sac de ciment à la main et une plaque dans l'autre qu'Ekachai Hongkangwan a été arrêté à Bangkok fin juin.

L'homme de 42 ans voulait installer la copie d'une plaque, célébrant la révolution de 1932 qui a mis fin à la monarchie absolue, et qui a mystérieusement disparu en avril, créant un choc dans les milieux progressistes de Bangkok.

(AFP)

Le président Emmanuel Macron réunira mardi à La Celle-Saint-Cloud, en région parisienne, les deux principaux protagonistes de la crise en Libye, le chef du gouvernement d'union nationale (GNA) Fayez al-Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar, a annoncé lundi l'Elysée, confirmant des informations de presse.

(AFP)

L'émissaire du président américain Donald Trump pour le Proche-Orient était en route lundi pour Israël où il doit tenter d'apaiser les tensions qui ont conduit à des violences meurtrières ces derniers jours à Jérusalem, a indiqué un responsable américain.

"Le représentant spécial du président Trump pour les négociations internationales Jason Greenblatt est parti pour Israël la nuit dernière afin de soutenir les efforts pour réduire les tensions dans la région", a dit ce responsable, sous couvert de l'anonymat.

(AFP)

Ces cas rares intriguent les chercheurs et offrent des pistes prometteuses: une fillette sud-africaine née séropositive vit depuis presque neuf ans en bonne santé sans médicaments, après avoir simplement pris un traitement durant ses premiers mois d'existence, relate une étude publiée lundi.

Il s'agit seulement du troisième cas de rémission sans traitement à vie jamais observé chez un enfant, souligne cette étude présentée à la conférence internationale de recherche sur le sida à Paris.

(AFP)

L'explosion d'une voiture piégée lundi matin a fait au moins 24 morts et plus de 40 blessés dans l'ouest de Kaboul, ciblant la communauté hazara chiite, durement touchée il y a un an par le premier attentat du groupe Etat islamique au coeur de la capitale afghane.

Selon le ministère de l'Intérieur, "24 personnes ont été tuées et 42 blessées dans l'attentat de ce matin à Kaboul". "La voiture piégée s'est jetée contre un autobus transportant des employés du ministère des Mines", a déclaré le porte-parole du ministère, Najib Danish, à l'AFP.

(AFP)

Le procès de plusieurs journalistes de l'emblématique quotidien d'opposition turc Cumhuriyet, accusés de soutien à des "organisations terroristes armées", s'est ouvert lundi matin à Istanbul, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

(AFP)

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit lundi pour discuter des violences meurtrières entre Israéliens et Palestiniens après l'installation de nouvelles mesures de sécurité aux entrées de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Cette réunion, qui se tient en urgence à la demande de la France, de la Suède et de l'Egypte, doit examiner "la façon dont les appels à la désescalade peuvent être soutenus", a déclaré samedi l'ambassadeur suédois à l'ONU Carl Skau.

(AFP)

En prenant son violon au milieu des gaz lacrymogènes, Wuilly Arteaga est devenu une icône des manifestations contre le président Nicolas Maduro, qui secouent le Venezuela depuis près de quatre mois. Samedi, sa musique s'est tue pour un temps lorsqu'il a été blessé.

(AFP)

Bougies allumées à la main, des milliers de Polonais se sont rassemblés dimanche soir devant les tribunaux de leur pays pour défendre leur indépendance, menacée selon eux par trois lois, dont l'une sur la Cour Suprême.

"Constitution, Constitution!" scandaient quelques milliers de personnes devant la Cour suprême à Varsovie. "Nous voulons le veto (présidentiel). Tribunaux libres! Liberté, égalité, démocratie!"

(AFP)

La ville d'Idleb dans le nord-ouest de la Syrie est passée dimanche sous le contrôle de jihadistes après le retrait d'un groupe rebelle rival, permettant ainsi à l'ex-branche d'Al-Qaïda de dominer l'une des dernières provinces échappant au régime de Damas.

Dans le même temps, une voiture piégée a explosé dans la ville, faisant 11 morts, dont neuf jihadistes, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

(AFP)

Les organisateurs de la conférence internationale de recherche sur le sida, qui s'est ouverte dimanche à Paris, ont appelé les Etats-Unis, premier contributeur dans la lutte contre l'épidémie, à "rester engagés" financièrement, alors que le président Donald Trump a menacé les aides de coupes budgétaires.

(AFP)

Une centaine de proches de policiers manifestaient dimanche matin sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, où 91 membres des forces de l'ordre ont été tués depuis le début de l'année.

La dernière victime en date, Hudson Silva de Araújo, est morte dans la nuit de samedi à dimanche, quand sa patrouille a été attaquée par des hommes armés dans la favela de Vidigal, qui surplombe le quartier de Leblon, l'un des plus chics de la ville, ont indiqué les autorités locales.

(AFP)

Un garde de sécurité israélien de l'ambassade d'Israël à Amman, attaqué à son domicile par un Jordanien, a répliqué en le tuant par balles, tuant aussi accidentellement un deuxième Jordanien qui se trouvait sur place, a affirmé lundi le ministère israélien des Affaires étrangères.

(AFP)

Jared Kushner, gendre et proche conseiller du président américain Donald Trump, s'entretiendra cette semaine à huis clos avec les commissions du Congrès enquêtant sur une éventuelle collusion entre la Russie et des membres de l'équipe de campagne Trump.

Le gendre du président témoignera lundi devant la commission du Renseignement du Sénat selon son avocat, puis mardi devant celle de la Chambre des représentants.

(AFP)

Disposés sur un rang, les touristes attendent le signal du guide pour s'incliner devant les statues géantes de Kim Il-Sung et Kim Jong-Il. Un rituel très nord-coréen auquel les Américains n'auront bientôt plus l'occasion de se prêter.

L'administration Trump entend interdire cette semaine à ses ressortissants de voyager en République populaire et démocratique de Corée (RPDC), comme se fait appeler la Corée du Nord.

(AFP)

L'armée syrienne a effectué dimanche des raids aériens dans la Ghouta orientale au lendemain de son annonce d'un arrêt des combats dans "des zones" de ce fief de la rébellion, près de Damas, a indiqué une ONG.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), "l'aviation du régime a visé à six reprises des secteurs périphériques de la localite d'Aïn Tarma et à deux reprises le centre et la périphérie de la localité de Douma".

L'OSDH, basé en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un large réseau de sources en Syrie, n'a pas fait pas état de victimes.

(AFP)

Il y en a des rouges, des jaunes, des bleus, en forme de pin-up, de dragon ou de tête de mort. Bienvenue chez God’s Own Junkyard, à Londres, la caverne d'Ali Baba du néon.

C'est dans un vaste entrepôt de Walthamstow, un quartier résidentiel de l'est londonien, que la petite entreprise familiale spécialisée dans la fabrication de tubes luminescents a installé sa collection, la plus importante en Europe.

"Ici, on a environ 1.400 pièces", dit à l'AFP son directeur créatif, le volubile Marcus Bracey, 43 ans, en déambulant au milieu de ses trésors aux halos étincelants.

(AFP)

Israël était sous pression dimanche après une flambée de violences meurtrières engendrée par les nouvelles mesures de sécurité sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, tandis qu'une fusillade dans son ambassade à Amman suscitait davantage d'inquiétude sur le risque d'un débordement au-delà des Territoires palestiniens.

(AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a sommé dimanche l'Allemagne de ne "pas se mêler des affaires intérieures" de son pays, alors que les relations entre ces deux partenaires au sein de l'Otan se sont encore envenimées cette semaine.

"Personne n'a le droit de se mêler des affaires intérieures de la Turquie", a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à Istanbul, répondant à une question sur les récentes critiques allemandes sur la situation des droits de l'Homme en Turquie.

(AFP)

Neuf migrants clandestins ont trouvé la mort et 30 autres ont été blessés dimanche dans une remorque de camion surchauffée garée sur un parking de San Antonio (Texas), près de la frontière mexicaine, ont annoncé les autorités.

Les blessés, dont 17 grièvement, ont été hospitalisés, certains dans un état "extrêmement critique", souffrant de coup de chaleur et de déshydratation, ont précisé le chef de la police locale, William McManus, et les pompiers.

(AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a entamé dimanche une tournée dans le Golfe pour tenter d'apaiser les tensions entre le Qatar et quatre pays arabes qui l'accusent de soutenir l'extrémisme islamiste et lui reprochent ses liens avec l'Iran, grand rival de l'Arabie saoudite.

Le chef de l'Etat turc, dont le pays est perçu comme favorable au Qatar, s'est entretenu dimanche avec le roi Salmane d'Arabie saoudite à Jeddah, dans l'ouest du royaume.

(AFP)

Depuis deux mois, Robert Mueller, le procureur spécial chargé de l'enquête sur d'éventuels liens entre la Russie et la campagne Trump, travaille dans la plus grande discrétion, dans un immeuble gouvernemental au centre de Washington.

Mais même sans dire un mot, l'ancien directeur du FBI et procureur au professionnalisme sans faille, a profondément irrité la Maison Blanche et le président Donald Trump.

(AFP)

Un robot a repéré pour la première fois ce qui pourrait être du combustible nucléaire fondu dans le réacteur 3 de la centrale japonaise accidentée de Fukushima, a indiqué dimanche l'exploitant.

Lors de trois jours d'inspection par un robot sous-marin, de grandes quantités de résidus et dépôts solidifiés ont été repérées dans l'enceinte de confinement primaire du réacteur 3 de la centrale, a indiqué l'exploitant, Tokyo Electric Power Co (Tepco).

(AFP)

Une semaine décisive s'ouvre lundi dans la crise au Venezuela, où l'opposition multiplie les initiatives pour tenter de bloquer l'élection prévue le 30 juillet de l'assemblée constituante voulue par le président Nicolas Maduro.

L'opposition a appelé dimanche au boycott de l'élection de l'assemblée constituante et a réitéré son appel à une grève de 48 heures mercredi et jeudi et à un grand défilé à Caracas vendredi, deux jours avant l'élection des 545 membres de cette assemblée censée réécrire la Constitution.

(AFP)

Le président Donald Trump a inauguré samedi le USS Gerald Ford, onzième porte-avions de la flotte américaine et premier d'une nouvelle génération à propulsion nucléaire.

"L'acier américain et des mains américaines ont fabriqué un message de 100.000 tonnes au reste du monde: la puissance américaine ne connaît pas d'égale", a déclaré le commandant en chef à bord du navire, dans l'immense base navale de Norfolk.

(AFP)

Les autorités afghanes battaient dimanche la campagne pour retrouver plus d'une trentaine de villageois sur 70 qu'elles accusent les talibans d'avoir enlevés il y a deux jours dans la région de Kandahar (sud) en raison de leurs liens supposés avec le gouvernement.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, au moins 70 civils ont été arrachés à leurs maisons et sept exécutés, dont les corps ont été retrouvés par des villageois samedi matin. Trente ont ensuite été relâchés, selon la police de Kandahar, la grande capitale du sud.

(AFP)

Péniblement, les silhouettes gravissent la colline dans un vent de poussière, jusqu'aux écailles de pierre sous lesquelles reposent leurs proches. Le 23 juillet 2016, le groupe Etat islamique revendiquait son premier carnage au cœur de Kaboul contre la minorité chiite hazara d'Afghanistan.

(AFP)

Le cordonnier et sa femme institutrice, retrouvés momifiés dans un glacier du sud de la Suisse, 75 ans après leur disparition au cours d'un orage, ont été inhumés samedi près de leur village natal, en présence de leurs deux filles survivantes.

La cérémonie s'est déroulée dans l'église de Savièse (canton du Valais), à quelques kilomètres de Chandolin d'où étaient originaires Marcelin Dumoulin, 40 ans, et son épouse Francine, 37 ans, au moment de leur disparition tragique le 15 août 1942, alors qu'ils allaient visiter un alpage dans le canton voisin de Berne.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a accusé samedi le New York Times d'avoir fait échoué une tentative des Etats-Unis de tuer le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi.

"Le défaillant New York Times a déjoué la tentative des États-Unis pour tuer le terroriste le plus recherché, Al-Baghdadi", a tweeté le président américain, y voyant un exemple de "leur agenda malsain en matière de sécurité nationale", sans donner plus d'explication.

(AFP)

Le chef de l'ONG Care International a estimé samedi que la crise humanitaire au Yémen, un pays pauvre déchiré par la guerre et frappé par une épidémie de choléra, est "une honte pour l'humanité".

"Nous sommes au XXIe siècle et la situation actuelle est une honte indéniable pour l'humanité", a affirmé Wolfgang Jamann lors d'une conférence de presse à Sanaa, au terme d'une mission de cinq jours au Yémen.

(AFP)

L'armée syrienne a annoncé samedi un arrêt des combats dans l'un des derniers fiefs de la rébellion, près de Damas, la Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, ayant fait état d'un accord de trêve conclu avec des groupes rebelles.

Le fief rebelle de la Ghouta orientale est l'une des quatre "zones de désescalade" prévues dans un accord entre la Russie et l'Iran - alliés du régime - et la Turquie - soutien des insurgés - pour parvenir à un cessez-le-feu durable en Syrie.

(AFP)

L'Italie hausse le ton face à plusieurs de ses voisins de l'Est qui lui réclament de stopper l'arrivée de migrants sur son sol, Rome faisant de plus en plus pression sur l'Europe pour qu'elle prenne une juste part dans la gestion de la crise migratoire.

La riposte, cinglante, est venue vendredi du chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, qui a dit n'accepter "ni les leçons et encore moins les paroles menaçantes" de certains de ses voisins en matière de politique migratoire.

(AFP)

Azra Basic fut surnommée "la maîtresse de la vie et de la mort". Dans un tribunal de Sarajevo qui la juge pour crimes de guerre, elle n'est qu'une petite femme de 58 ans au regard perdu.

Elles sont une dizaine comme Azra Basic, inculpées ou condamnées pour des crimes lors du conflit intercommunautaire bosnien qui a tué environ 100.000 personnes entre 1992 et 1995. Plusieurs centaines d'hommes ont été condamnés.

(AFP)

Les autorités russes ont conclu un accord avec des rebelles syriens lors de discussions de paix au Caire sur la sécurisation de l'enclave de la Ghouta orientale en Syrie, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense.

"Des accords ont été signés sur l'application d'une zone de +désescalade+ dans l'enclave de la Ghouta orientale" près de Damas en Syrie, a déclaré le ministère dans un communiqué. Ces accords sont le résultat de discussions tenues au Caire entre des responsables russes et des opposants modérés, a précisé le ministère.