Jeudi 14 Décembre 2017

Dans le monde

(AFP)

Quatre personnes ont été blessées jeudi dans le crash d'un hélicoptère sur un magasin d'un quartier populaire d'Abidjan, a indiqué un haut responsable de la police ivoirienne.

L'hélicoptère est tombé peu avant midi sur une boutique dans le quartier populaire de Port Bouët, situé non loin de l'aéroport d'Abidjan.

Les deux occupants de l'hélicoptère, le pilote français et son passager ivoirien, ainsi que deux personnes dans la boutique dont une jeune fille de 15 ans, ont été blessés. Ils ont été évacués vers deux hôpitaux, a déclaré à l'AFP ce responsable policier.

(AFP)

Le Nigérian Nwankwo Kanu (ex-Arsenal), El-Hadji Diouf (ex-Liverpool) et d'autres stars africaines du ballon rond ont disputé jeudi un match de charité en faveur des victimes de Boko Haram, le groupe islamiste responsable de la mort d'au moins 20.000 personnes.

Selon Diouf, le "Match pour les personnes déplacées" ("Match for IDPs", en anglais) est destiné "à rassembler de l'argent" mais surtout "à sensibiliser les gens au besoin vital des personnes déplacées".

(AFP)

Le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, se rendra en Egypte et en Israël la semaine prochaine, malgré les manifestations, tensions diplomatiques et annulations de rencontres prévues dans la région après la décision unilatérale et controversée de Donald Trump de déclarer Jérusalem capitale d'Israël.

(AFP)

L'émissaire de l'ONU sur la Syrie a accusé jeudi le gouvernement de Damas d'avoir fait capoter les pourparlers de Genève en refusant de dialoguer avec l'opposition, parlant d'"occasion en or manquée".

"Je suis déçu (...) c'est une occasion en or manquée", a conclu le médiateur de l'ONU, Staffan de Mistura, à l'issue du huitième cycle de négociations à Genève.

Le diplomate avait pourtant assuré à plusieurs reprises ces derniers mois qu'il voulait cette fois de "réelles négociations" entre les délégations du gouvernement et de l'opposition unifiée.

(AFP)

Le régulateur américain des communications a mis fin jeudi au principe de "neutralité du net", qu'elle considère comme un frein à l'investissement et à l'innovation, tandis que d'autres voient dans cette décision le retour possible à un "internet à deux vitesses".

La Commission fédérale des communications (FCC) revient ainsi sur une réglementation passée en 2015 à l'instigation de l'administration Obama, obligeant les fournisseurs d'accès internet (FAI) à traiter de la même manière les contenus passants dans leurs "tuyaux".

(AFP)

Les Etats-Unis ont présenté jeudi des "preuves irréfutables" de ventes de missiles par l'Iran, une "violation flagrante" de ses obligations internationales, ce que Téhéran a aussitôt démenti.

Le missile tiré depuis le Yémen sur l'Arabie saoudite par des rebelles houthis le mois dernier a été "fabriqué en Iran", soutien des Houthis, a déclaré jeudi l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, alors que les Etats-Unis haussent le ton face à Téhéran, accusé de violer l'esprit de l'accord historique destiné à assurer la suspension du programme nucléaire iranien.

(AFP)

Frein à l'investissement ou garantie d'un internet équitable ? Le principe de "neutralité du net", qui déchire opposants et partisans depuis des années, pourrait disparaître jeudi à la faveur d'un vote des autorités de régulation américaines.

La Commission fédérale des communications (FCC) doit en effet se prononcer sur l'abrogation d'une règle datant de la présidence de Barack Obama qui oblige les fournisseurs d'accès internet (FAI) à traiter tous les services en ligne de la même manière, assurant ce qu'on appelle la "neutralité du net".

(AFP)

Un jeune Afghan, expulsé d'Allemagne illégalement en septembre, est arrivé jeudi à Francfort (ouest) après que la justice allemande eut ordonné son rapatriement, a annoncé à l'AFP l'ONG Pro Asyl.

Hasmatullah Fazelpur, 23 ans, "est à la fois épuisé et ému" après de longues heures à bord d'un avion en provenance de Doha, a expliqué à l'AFP Bernd Mesovic, l'un des responsables de l'organisation de défense des droits des réfugiés, qui l'a accueilli à l'aéroport de Francfort.

"Il a dit que son plus grand voeu était en train d'être exaucé", a-t-il ajouté.

(AFP)

Les républicains ont rapidement tenté d'exploiter la spectaculaire défaite sénatoriale dans l'Alabama pour donner l'estocade à Stephen Bannon, confident et ex-conseiller de Donald Trump en guerre ouverte avec l'establishment du parti. Mais l'homme n'est pas facilement dissuadé.

Des couloirs du Congrès aux plateaux de télévision, les républicains ont ouvert le feu sur le patron du site Breitbart pour avoir soutenu et porté le candidat Roy Moore dès la primaire, un personnage si controversé qu'il a fait perdre au parti un siège considéré comme imprenable.

(AFP)

De tous les massacres commis par arme à feu ces dernières années aux Etats-Unis, celui de Sandy Hook est probablement le plus révoltant en raison des nombreux enfants tués dans cette école primaire du Connecticut. Cinq ans après, les plaies restent béantes.

La cloche de l'église St. Rose of Lima a sonné 26 fois jeudi à 09H30 en hommage aux 26 morts, parmi lesquels 20 bambins âgés de 6 et 7 ans. En même temps la bourgade de Newtown se recueillait, drapeaux en berne.

(AFP)

Le chef du mouvement palestinien Hamas, Ismaïl Haniyeh, a appelé à des manifestations tous les vendredis dans les pays musulmans et les Territoires palestiniens pour protester contre la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

(AFP)

Les 28 ont prévu une "franche discussion" jeudi sur les quotas d'accueil de réfugiés, mais elle s'oriente vers un dialogue de sourds tant les divisions restent fortes sur cette mesure, à l'origine de tensions jusqu'au coeur des institutions européennes.

Le débat aura lieu lors d'un dîner entre les dirigeants des pays de l'UE et ne fera pas l'objet de conclusions écrites, lors de leur sommet réuni à Bruxelles.

(AFP)

La Première ministre britannique Theresa May s'est dite "décue" jeudi par l'adoption par le Parlement britannique d'un amendement lui octroyant un droit de veto sur l'accord final avec l'UE sur le Brexit, tout en assurant que son gouvernement était en "bonne voie pour tenir ses promesses".

"Je suis déçue par l'amendement", adopté grâce aux voix de certains députés conservateurs qui ont ignoré les instructions du gouvernement, a reconnu Mme May en arrivant à Bruxelles pour un sommet européen. Mais "nous sommes en bonne voie pour tenir nos promesses sur le Brexit", a-t-elle assuré.

(AFP)

La guerre en Syrie leur a offert une semi-autonomie et la lutte contre les jihadistes les a transformés en enfant chéri des autorités américaines. Mais aujourd'hui, les Kurdes syriens sentent le vent tourner.

Washington a annoncé un futur "ajustement" du soutien aux forces kurdes après l'effondrement du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et le rapatriement de 400 Marines déployés en Syrie.

(AFP)

L'UE espère pouvoir rapatrier vers leur pays d'origine 15.000 migrants africains volontaires se trouvant actuellement en Libye d'ici février prochain, a annoncé la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini jeudi à Bruxelles.

C'est l'objectif que s'est fixé le groupe de travail créé fin novembre lors d'un sommet Union européenne-Union africaine à Abidjan, en réaction à l'indignation provoquée par les images de médias sur des marchés aux esclaves en Libye.

(AFP)

Cinquante-et-un migrants, dont 15 enfants, ont été secourus jeudi après avoir été retrouvés sur un rocher dans la mer Egée, au large de la côte turque, après le naufrage de leur embarcation, ont annoncé les autorités turques.

Prévenues dans la nuit, les forces de sécurité ont lancé une opération de secours des migrants échoués sur un rocher en pleine mer au large de Dikili, sur la côte turque, selon un communiqué du commandement des garde-côtes, qui explique avoir dû attendre que le jour se lève pour pouvoir évacuer les naufragés.

(AFP)

Des proches du prix Nobel de la paix chinois Liu Xiaobo, décédé en juillet, se sont dits inquiets jeudi pour la santé de sa veuve après la publication d'une lettre inquiétante semblant indiquer un état dépressif.

La poétesse Liu Xia, 56 ans, est placée sous la surveillance constante de la police depuis l'obtention par son mari en 2010 de la prestigieuse récompense, qui avait provoqué la colère de la Chine.

Dans une lettre écrite sous forme de poème et adressée à la lauréate du prix Nobel de littérature 2009 Herta Müller, Mme Liu indique qu'elle "devient folle".

(AFP)

La Première ministre britannique Theresa May, encore plus fragilisée au lendemain d'une défaite au Parlement, a assuré que le Royaume-Uni tiendrait ses engagements en vue du Brexit jeudi à Bruxelles, où les 27 s'apprêtent à donner leur aval à une nouvelle phase des négociations.

(AFP)

La justice belge a prononcé jeudi la fin de la procédure visant Carles Puigdemont et quatre autres membres de l'exécutif catalan déchu qui s'étaient exilés comme lui en Belgique, conséquence du retrait à Madrid des cinq mandats d'arrêt européens, a annoncé l'avocat belge de l'ex-président catalan.

Le juge unique de la chambre du conseil néerlandophone de Bruxelles a déclaré "sans objet" cette procédure, a précisé à l'AFP cet avocat, Me Paul Bekaert.

(AFP)

Porté par la demande de la Chine et des voitures électriques, le cuivre gagne à nouveau du terrain et tire l'économie du Chili, principal producteur mondial, dont le prochain président, désigné dimanche, héritera de la manne, mais aussi de sa réforme attendue.

La fête pourrait être en effet de courte durée si le prochain gouvernement ne parvient pas à trouver un équilibre entre les exigences des écologistes et celles des entreprises, estiment les experts.

(AFP)

La demande d'amiante a bondi ces dernières décennies en Asie, en particulier en Indonésie où ceux qui sont exposés à ce matériau bon marché, largement utilisé dans l'industrie du BTP, n'ont pas été informés pendant longtemps des dangers de ce produit hautement cancérigène.

Les cas d'ouvriers atteints de cancer commencent seulement à émerger en Indonésie, première économie d'Asie du Sud-Est. L'utilisation du minerai y a bondi de 28.599 tonnes en 1990 à 109.000 tonnes en 2014, avec un pic à 161.823 tonnes en 2012, selon l'institut géologique américain (USGS).

(AFP)

Une opposition interdite, un parti aux larges ramifications et ses enfants à des postes clés... L'homme fort du Cambodge Hun Sen est en position de force à quelques mois des élections, d'autant plus que l'économie prospère, notamment grâce à Pékin.

Après 32 ans au pouvoir, cet habile politicien s'est forgé une image de Père de la Nation sans lequel le pays retournerait au chaos des années Khmers rouges.

(AFP)

Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont demandé à la Russie davantage d'informations sur une fourniture d'armes russes à l'armée centrafricaine, sans toutefois s'opposer à leur livraison, ont indiqué mercredi des diplomates.

Une décision à ce sujet qui revient à accorder à Moscou une exemption à l'embargo sur les armes imposé à la Centrafrique depuis 2013 était sous procédure de silence à l'ONU jusqu'à 20H00 GMT.

(AFP)

Un trois-mâts miniature fait de carton, de bouts de T-shirt pour les voiles et de calots de prière pour les cordages. Un tableau d'une mosquée en bord de mer, un autre, d'une Statue de la Liberté menaçante. Tous ont été réalisés à Guantanamo. A prison d'exception, exposition inédite.

(AFP)

Leidy s'est réveillée aveugle un matin de 2011. Francia n'y voyait déjà plus. Privées de la vue, ces femmes ont développé un autre sens : le toucher grâce auquel aujourd'hui en Colombie elles détectent des cancers du sein.

Leidy Garcia et Francia Papamija sont deux des cinq aveugles ou malvoyantes formées à Cali (ouest) pour prévenir cette pathologie cancéreuse, la plus répandue dans le pays avec 7.000 nouveaux cas chaque année et 2.500 décès.

(AFP)

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a mis jeudi en garde contre le risque d'entrer "en somnambules dans une guerre" au sujet de la Corée du Nord, appelant à laisser une place à la diplomatie.

"La pire des choses possibles serait que nous entrions en somnambules dans une guerre qui pourrait avoir des circonstances dramatiques", a-t-il déclaré à l'occasion d'une visite à Tokyo.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté plusieurs séries de sanctions pour tenter de convaincre le pays reclus de renoncer à ses programmes balistique et nucléaire interdits.

(AFP)

Frein à l'investissement ou garantie d'un internet équitable ? Le principe de "neutralité du net", qui déchire opposants et partisans depuis des années, pourrait disparaître jeudi à la faveur d'un vote des autorités de régulation américaines.

La Commission fédérale des communications (FCC) doit en effet se prononcer sur l'abrogation d'une règle datant de la présidence de Barack Obama qui oblige les fournisseurs d'accès internet (FAI) à traiter tous les services en ligne de la même manière, assurant ce qu'on appelle la "neutralité du net".

(AFP)

Les inégalités se sont fortement creusées dans le monde depuis les années 1980, en particulier aux Etats-Unis, selon un rapport publié jeudi par une centaine d'économistes dans le monde, qui s'inquiètent d'une possible aggravation du phénomène à l'horizon 2050.

Europe, Afrique, Asie ou continent américain: "les inégalités ont augmenté dans presque toutes les régions du monde", assure ce "rapport sur les inégalités mondiales", qui compare de façon inédite la répartition des richesses au niveau mondial depuis près de quatre décennies.

(AFP)

Le parquet a requis jeudi une peine de 25 ans d'emprisonnement contre l'ex-confidente de l'ancienne présidente sud-coréenne, au centre du retentissant scandale de corruption qui a précipité la chute de Park Geun-Hye.

Fille d'un mystérieux chef religieux, Choi Soon-Sil a été pendant des décennies une amie très proche de Mme Park au point d'être surnommée par les médias "Raspoutine" pour l'influence qu'on lui prêtait sur la présidente.

(AFP)

Au moins 6.700 Rohingyas ont été tués entre fin août et fin septembre au cours d'une opération de l'armée birmane, selon une estimation publiée jeudi par Médecins sans frontières (MSF), qui estime que le bilan réel pourrait être encore plus lourd.

Les chiffres de MSF ne couvrent que le premier mois des violences, mais l'exode se poursuit encore aujourd'hui. Et les personnes qui fuient "disent avoir subi des violences ces dernières semaines", a souligné MSF.

Les Nations unies n'ont jusqu'ici jamais publié de chiffres sur le nombre de tués.

(AFP)

Le sénateur américain, qui souffre d'un grave cancer du cerveau, se trouvait hospitalisé mercredi près de Washington pour soigner "des effets secondaires normaux" de son traitement, a indiqué son bureau.

"Le sénateur McCain a hâte de retourner travailler aussi rapidement que possible", selon un communiqué officiel de son bureau.

(AFP)

De tous les massacres commis par arme à feu ces dernières années aux Etats-Unis, celui de Sandy Hook est probablement celui qui a le plus choqué en raison des nombreux enfants tués dans cette école primaire du Connecticut. Cinq ans après, les plaies restent béantes.

"Les gens me demandent comment va Sandy Hook aujourd'hui. Sandy Hook ne s'en remettra jamais. A Sandy Hook les choses ne seront jamais pareilles", a déclaré la semaine dernière à Washington Chris Murphy, sénateur démocrate de ce petit Etat de la Nouvelle-Angleterre.

(AFP)

Le vice-président équatorien Jorge Glas, en préventive pour son implication dans le scandale Odebrecht, a été condamné mercredi à six ans de prison par la Cour suprême pour avoir perçu pour plusieurs millions de dollars de pots-de-vin du groupe de BTP brésilien.

Proche de l'ex-président socialiste Rafael Correa, en conflit avec son successeur Lenin Moreno, Jorge Glas, 48 ans et vice-président depuis 2013, est le responsable politique en activité de plus haut rang à être condamné dans cette affaire en Amérique latine.

(AFP)

Près de 1.500 personnes, dont des membres du gouvernement et de la famille royale, ont pris part jeudi matin à une cérémonie multiconfessionnelle en la cathédrale Saint-Paul de Londres, pour rendre hommage aux victimes de l'incendie de la tour Grenfell.

(AFP)

Les dirigeants de l'UE se réunissent jeudi à Bruxelles pour deux jours de sommet, notamment en vue de clore la première phase de négociation du Brexit avec la Première ministre britannique Theresa May, affaiblie après une défaite cruciale mercredi au Parlement.

Les Européens débattront également pendant ces deux jours des autres défis qui les attendent, en premier lieu la migration, mais aussi la défense ou la réforme de la zone euro.