Lundi 18 Décembre 2017
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens"...
(Agence Ecofin 06/11/17)
La Mauritanie, le Sénégal, les Seychelles et la Guinée souhaitent s’associer à l’Initiative pour la Transparence des Pêches (The Fisheries Transparency Initiative-FiTI), a annoncé hier, la Banque africaine de développement (BAD). Cette initiative multipartite vise à promouvoir une pêche plus responsable et durable par le biais d’un renforcement de la transparence et de la participation au sein de la gouvernance des pêches. Pour les quatre pays concernés qui disposent d’un important potentiel en ressources halieutiques, cette adhésion devrait stimuler les investissements grâce à la vulgarisation des informations sur le secteur de la pêche. Il s’agit entre autres, des estimations de stocks halieutiques et des écosystèmes marins, des statistiques relatives aux captures de poissons...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de...
(Agence Ecofin 26/10/17)
Selon la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), si la question du changement climatique n'est pas abordée, il y aura des conséquences désastreuses. « Comme je l'ai déjà dit, si nous ne faisons rien en ce qui concerne le changement climatique maintenant, dans 50 ans, nous serons, grillés et rôtis.», a déclaré Christine Lagarde (photo), lors d'un débat mardi à la Future Investment Initiative de Riyad, en Arabie saoudite. « Des décisions sont nécessaires à ce stade, ce qui...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud...
(Seychelles News Agency 20/09/17)
13 ans après avoir cessé de desservir les Seychelles, un archipel de l’Océan Indien, la compagnie britannique British Airways a annoncé qu'elle reprendrait les vols réguliers à partir de mars 2018. D’après un communiqué de l’Office du Tourisme des Seychelles STB « Le transporteur effectuera des vols directs vers les Seychelles deux fois par semaine de l'aéroport de Londres Heathrow, de mars à octobre». Les vols qui seront réalisés par un Boeing 787-9 Dreamliner, auront lieu les mercredis et samedis...
(Autre média 19/09/17)
British Airways ouvrira en mars prochain une ligne entre Londres-Heathrow et les Seychelles, deux destinations qui n’étaient plus directement connectées depuis 2012. À compter du 24 mars 2018, la compagnie aérienne britannique proposera deux vols par semaine entre son hub à Londres-Heathrow et l’aéroport international des Seychelles. Ce nouveau service sera exploité avec un Boeing 787-9, un appareil configuré « haut-de-gamme » dans la flotte de British Airways. Il est en effet aménagé quadri-classe avec une capacité de 216 sièges,...
(Xinhua 16/09/17)
"L'essentiel pour le moment est de voir comment nous pourrions amener aux Seychelles des investisseurs chinois", a confié Maurice Loustau-Lalanne, ministre du Tourisme de cet archipel de l'océan Indien, dans une interview exclusive accordée à Xinhua. "Je pense que c'est un aspect important pour le développement futur de la coopération entre les deux pays", a-t-il dit en marge de la 22e session de l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui se tient du 13 au 16 septembre à...
(Seychelles News Agency 07/09/17)
Des cas d'extrême pauvreté et de difficultés ont été identifiés chez certains ménages dans une enquête menée dans quatre districts du centre de l'île principale des Seychelles, Mahé. L'extrême pauvreté implique des conditions de logement médiocres sans eau courante ni électricité, en surpeuplement et sans installations sanitaires appropriées dans certaines maisons, chômage et abus de drogues. Ces résultats font suite à une enquête auprès de 125 ménages à Plaisance, Les Mamelles, Roche Caïman et Mont Fleuri, les quatre districts où le pourcentage de pauvreté est le plus élevé dans la nation insulaire. Le seuil de pauvreté est défini à 3.945 SCR (environ 240 €) par adulte par mois.
(Seychelles News Agency 06/09/17)
La pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) dans les eaux seychelloise provoque des pertes économiques et des impacts environnementaux avec de grandes implications pour le pays insulaire, a déclaré un responsable local des pêches. "Considérant que l'économie des Seychelles dépend fortement des pêcheries industrielles, la pêche illicite, non déclarée et non réglementée peut avoir des répercussions directes sur l'économie des Seychelles", a déclaré Johnny Louys, agent de surveillance des pêches de l'autorité des pêches des Seychelles, la Seychelles Fishing Authority (SFA). Louys a déclaré : "Une étude menée, en 2005, suggère que les pertes dues à la pêche sont estimées pour les Seychelles à 7,5 millions...
(Clicanoo.re 06/09/17)
Coopération. Le Club Export a tenu hier soir son assemblée générale. L'association fêtera l'an prochain ses 20 ans d'existence : elle pourrait bénéficier d'un million d'euros de subvention de la Région en 2018. Soirée d'assemblée générale annuelle hier pour le Club Export. Avec un budget d'environ 770 000 euros, l'association compte 168 membres. Sa mission : aider les entreprises à se développer à l'export dans la zone. Le président de Région, Didier Robert, a annoncé hier que les subventions régionales...
(Seychelles News Agency 04/09/17)
Les nouveaux développements entrepris par le département de l’agriculture des Seychelles viseront à augmenter la production alimentaire dans le pays, de sorte que l'archipel dépend moins des importations, a déclaré mercredi un haut fonctionnaire. Le secrétaire principal à l'agriculture, Antoine Moustache, a déclaré aux journalistes que le ministère travaille à transformer le secteur agricole pour assurer la sécurité alimentaire. Parmi les domaines qui doivent être améliorés, a-t-il dit, c'est la production de viande. "Par exemple, si nous examinons la viande...
(Seychelles News Agency 28/08/17)
Une délégation japonaise se trouve aux Seychelles pour en savoir plus sur les installations en place et les stratégies utilisées qui entraînent une augmentation du nombre de navires de croisière de passage à Port Victoria. La délégation de 36 membres, composée de représentants des secteurs publics et privée du port japonais de Nagoya et de la Chambre de commerce et d'industrie de Nagoya, a visité jeudi les installations de Port Victoria. La délégation a également rencontré des fonctionnaires de l'Autorité portuaire des Seychelles. Le directeur général de l'autorité, André Ciseau, a déclaré aux journalistes que l'autorité reçoit régulièrement des demandes pour visiter Port Victoria, provenant d'organisations internationales...
(Zinfos974 22/08/17)
Deux agences publiques sont épinglées dans un rapport de l'Assemblée Nationale des Seychelles, pour avoir versé des fonds publics à des sociétés off-shore mauriciennes. Les députés seychellois ont rendu public un rapport du Comité des comptes publics de l’Assemblée nationale faisant état de paiements irréguliers impliquant deux agences publiques, la Financial Intelligence Unit (FIU), dont le rôle est de lutter contre le blanchiment d'argent, et l’agence nationale antidrogue (NDEA). D’après ce rapport, 220 millions de roupies mauriciennes, soient environ 5,6 millions d'euros, auraient été versées à deux sociétés offshore basées à l’Île Maurice, Solas Beo Inc et Tech Company Ltd, sans suivre les procédures légales...
(Seychelles News Agency 18/08/17)
Mercredi, le Président des Seychelles Danny Faure a tenu sa troisième conférence de presse depuis sa prise de fonctions. SNA vous propose une vue d’ensemble des sujets abordés. La question des 5,7 millions d’euros ( 90 millions SCR) disparus, d’après le rapport de l’auditeur général. Président Faure a indiqué qu’il respectait toutes les institutions et qu’il n’a pas l’intention d’interférer dans le processus d’enquête. « Ce que je peux souligner à propos de la FIU (Financial Intelligence Unit - Unité...
(La Tribune 10/08/17)
Les Etats-Unis et plusieurs pays africains se donnent rendez-vous ce mardi 8 août dans la capitale togolaise, Lomé. Ils se retrouveront durant trois jours dans le cadre du forum de l'African growth and opportunities act (AGOA). Annoncée depuis quelques mois, le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) va retrouver le chemin de l'Afrique, avec pour destination la capitale du Togo, Lomé. Après la dernière édition qui s'était tenue aux Etats-Unis, le 16ème forum démarre ce mardi 8 août...
(Seychelles News Agency 09/08/17)
De nouveaux bons du trésor ont été émis par la Banque Centrale des Seychelles et le Ministère des Finances, du Commerce et de la Planification Économique pour encourager les économies et attirer de nouveaux investissements. Les titres obligatoires rapporteront entre 6 et 7 % de taux d’intérêt. Les hauts fonctionnaires des deux institutions ont déclaré aux journalistes, lors d’une conférence de presse, lundi, que parmi les quatre obligations émises, une serait pour la banque de développement des Seychelles. « Les quatre obligations d’une valeur de 500 millions de roupies seychelloises SRC (soit environ 31 millions d’euros) aideront également les opérations de la Développement Bank of Seychelles...

Pages