Mardi 21 Novembre 2017

Une enquête aux Seychelles a révélé plusieurs maisons sans eau courante ni électricité

Une enquête aux Seychelles a révélé plusieurs maisons sans eau courante ni électricité
(Seychelles News Agency 07/09/17)

Des cas d'extrême pauvreté et de difficultés ont été identifiés chez certains ménages dans une enquête menée dans quatre districts du centre de l'île principale des Seychelles, Mahé.

L'extrême pauvreté implique des conditions de logement médiocres sans eau courante ni électricité, en surpeuplement et sans installations sanitaires appropriées dans certaines maisons, chômage et abus de drogues.

Ces résultats font suite à une enquête auprès de 125 ménages à Plaisance, Les Mamelles, Roche Caïman et Mont Fleuri, les quatre districts où le pourcentage de pauvreté est le plus élevé dans la nation insulaire. Le seuil de pauvreté est défini à 3.945 SCR (environ 240 €) par adulte par mois.

« Des mesures urgentes doivent être prises pour soulager les familles touchées par ces conditions extrêmes. Cela doit être fait en collaboration avec les organismes gouvernementaux » , a déclaré à la SNA, le secrétaire d'État du ministère de la lutte contre la Pauvreté, Dick Esparon.

Après la première phase de l'enquête, un programme de réponse rapide a été mis en place. Esparon a déclaré que le programme allégerait l'impact de la pauvreté grâce à une intervention immédiate à court terme qui permettra aux familles d'avoir les fondamentaux tels que l'accès à l'électricité, à l'eau, à la nourriture et à l'hygiène, permettant un niveau de vie décent.

Le secrétaire d'État a ajouté que les experts sociaux, les assistants, en soutien psychosocial travailleront de façon étroite avec les familles et les individus nécessiteux, dans le cadre d'un programme de coaching social. Dans le cas du chômage, le ministère concerné a déjà lancé un exercice visant à offrir des emplois aux chômeurs, en commençant dans la région de Corgat Estate, dans le quartier central de Mont Fleuri, a-t-il déclaré.

Esparon a déclaré que les ménages seraient réévalués en septembre pour confirmer leurs besoins immédiats et que « à la mi-septembre, les domaines d'assistance et d'aide nécessaires auront été identifiés ».

L'évaluation qui débutera ce week-end, et durera pendant plus de deux semaines, sera effectuée par une équipe d'évaluation rapide composée de représentants de la Croix-Rouge des Seychelles, de l'Autorité de la santé publique, de la Plate-forme d'engagement des citoyens des Seychelles et du Département de l’habitat et des infrastructures.

Après la première phase de ce projet, le Secrétariat à la lutte contre la pauvreté examinera l'évaluation et fera d'autres recommandations au gouvernement quant à l'efficacité de cette stratégie.

Par conséquent, l'information recueillie entraînera une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. La deuxième phase de l'enquête qui couvrira l'ensemble des Seychelles d'ici 2018 se déroulera dans les quartiers sud-est de l'île principale, c'est-à-dire Au Cap, Cascade, Anse Aux Pins, Anse Royale et Takamaka.

Commentaires facebook