Mercredi 18 Octobre 2017

Un groupe de citoyens des Seychelles remporte une campagne contre le projet de l'hôtel de la Baie Grand Police

Un groupe de citoyens des Seychelles remporte une campagne contre le projet de l'hôtel de la Baie Grand Police
(Seychelles News Agency 06/06/17)

Un groupe de citoyens qui a fait campagne contre la construction de l'hôtel de la Baie Grand Police a indiqué qu'ils étaient fiers de leur succès après que le Cabinet des Ministres des Seychelles ait décidé de protéger la région.
Lors d'une réunion du Cabinet mercredi, les ministres ont décidé que des mesures seront prises pour collaborer avec les propriétaires concernés afin que le lot de terre T575 soit rendu au gouvernement et une fois cela fait, soit déclaré zone protégée.
Un représentant de l'Initiative Grand Police des citoyens: le nom du groupe de la campagne, Tex Albert, a indiqué à la SNA que beaucoup de chose ont été faite pour arrêter la construction de l'hôtel proposé à la Baie Grand Police à Takamaka, un district au sud de Mahe, l'île principale.
« Nous avons organisé une campagne massive sur les réseaux sociaux pour rassembler l'opinion publique pour renforcer notre combat. Nous avons également organisé une marche et lancé une pétition pour laquelle nous avons obtenu 7 500 signatures, soumises au chef de l'Etat », a déclaré Albert.

Grand Police est considérée comme une zone clé de biodiversité internationale. (Stan Adam) Licence Photo: CC-BY
Le groupe a rencontré le Président des Seychelles Danny Faure la semaine dernière et le chef de l'Etat s'est engagé à ce que les documents soient déposés lors de la prochaine réunion du Cabinet le 31 mai.
Activiste passionné pour l'environnement et défenseur du développement durable, Albert a félicité le chef de l'Etat pour avoir pris cette initiative importante ainsi que pour sa volonté de travailler avec les gens.
Le projet de l'hôtel faisait partie des 18 nouveaux établissements touristiques exclus du moratoire sur la construction de grands hôtels. L'annonce de la construction proposée à Grand Police a soulevé les préoccupations du public au sujet du projet.
« C'est le pouvoir des gens, en particulier des résidents de Takamaka, et nous ne l'aurions pas fait sans eux. Nous sommes très fiers de notre réalisation et du fait que les gens ont pris cette position », a déclaré Albert.
Nanette Esparon, qui faisait également partie de la campagne, a déclaré à la SNA que, bien que certaines personnes avaient peur de signer la pétition, le groupe a eu beaucoup d'autres personnes qui ont appuyé les résultats d'aujourd'hui.
Je tiens à féliciter tous les pétitionnaires pour avoir soutenu la cause pour sauver Grande police. Cependant, cette victoire est dédiée aux habitants de Takamaka, en particulier ceux à qui j'ai parlé également. Ils sont très fiers de leur zone humide car elle possède le plus grand nombre de sites de nidification de tortues » a indiqué Esparon à la SNA.

La zone possède une zone humide d'eau douce dont seulement 10 pour cent de celles d’origine survivent actuellement. (Stan Adam) Photo License: CC-BY
Le Membre de l'Assemblée Nationale (MNA) pour Takamaka, Paul Ernesta, a déclaré: « Indépendamment de la pression des gens, il fallait prendre une décision qui profiterait à tout le pays ».

Lors d’un entretien avec la SNA, David Rowat, président de la Société de Conservation Marine des Seychelles, qui a réalisé une évaluation de la biodiversité de Grande Police, a déclaré que cet endroit était considéré comme une zone internationale de biodiversité (KBA).

« Elle est en fait flanquée par deux autres zones clés de diversité sur les Collines du Sud qui sont en cours de fusion. La désignation vient du fait qu'il s'agit d'une zone humide d'eau douce dont seulement 10 pour cent de celles d’origine survivent actuellement », a indiqué Rowat à la SNA.
Il a déclaré que: «En tant que telle, elle abrite les deux espèces de tortues endémiques, en Voie de Disparition et protégées à l'échelle nationale, ‘Torti Soupap’, et constituent une aire d’alimentation potentielle pour les chauves-souris à queue gainée ».

Les Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien, abritent 57 zones de biodiversité internationales exceptionnelles qui doivent être protégées.
Comme il s'agit d'une petite victoire, Albert a déclaré que le groupe resterait actif et surveillerait attentivement tout développement qui se déroulera à Grand Police.

Commentaires facebook